Se défaire de sa culpabilité

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Répondre
BaltazarBux
Gravier
Gravier
Messages : 22
Enregistré le : 30 mars 2021 18:54
Situation : Trans
Genre : Non binaire
Pronoms : il

Se défaire de sa culpabilité

Message par BaltazarBux » 03 oct. 2021 16:04

Hey, je voulais parler d'un sujet qui me préoccupe beaucoup par rapport à moi-même, et je voulais savoir si d'autres ici avaient eu cette expérience et comment iels avaient réussi à s'en défaire. Je sais pas si je l'ai posté dans la bonne section, je m'en excuse d'avance si c'est le cas.

J'ai grandi dans mon adolescence (dont je sors tout juste) avec un entourage (familial et amical) très féministe, et certains de mes amis étaient queer et très vocaux sur leurs revendications. Ce n'est évidemment pas une mauvaise chose. J'étais moi-même très investi, je partage encore des opinions qu'iels avaient. Iels étaient pas mal dans les milieux où il est courant de dire les phrases type "men are trash" ou "kill all men", et je comprends le sentiment (notamment par mes expériences avec certains hommes). Qu'on soit clair, je ne les blâme pas pour dire ces phrases qui sont des slogans pour critiquer le patriarcat - les femmes sont évidemment légitimes de parler de leur expérience dans une société centrée autour de l'homme, je suis personne pour leur dire comment en parler.

Mon problème, c'est que ça a fait que lorsque je me suis rendu compte que je suis un mec, j'ai commencé à culpabiliser et à avoir du mal à me défaire de ce sentiment. J'ai été quelqu'un de très à fond dans les discours anti-homme, et ça fait que j'ai l'impression de... devenir l'ennemi en quelque sorte ? Et de "trahir" ces gens d'une certaine manière ? Je sais que ça fait pas grand sens et que ça a rien de rationnel. Mais j'ai grandi avec des gens qui voyaient les mecs de façon très péjorative, qui trouvaient ça "dommage" que je sois attiré par les hommes, et ça influence énormément ma façon de me voir aujourd'hui. Je sais que ma mère et mes tantes ont toujours aimé la fille féministe que "j'étais", j'ai pas envie de les décevoir parce que je suis un mec, et du coup je culpabilise d'être trans. Ce qui est stupide, c'est que cette façon de voir ma transidentité se limite à moi-même, je suis toujours hyper content pour tous les mecs trans qui s'acceptent tels qu'ils sont, mais bizarrement j'arrive pas à appliquer cette positivité par rapport à moi-même.

Est-ce que vous auriez des conseils pour arrêter d'être dans ce mindset du "je culpabilise d'être trans par rapport à mon entourage" ? Est-ce que certains ici ont eu des sentiments similaires ?

John
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 566
Enregistré le : 13 juin 2020 22:18
Situation : Trans
Genre : Non Binaire
Pronoms : iel
Suivi psy : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: Se défaire de sa culpabilité

Message par John » 03 oct. 2021 22:02

Ça me fait un peu penser au parcours d'Océan. C'est un peu triste et je ne sais malheureusement pas quoi te conseiller ou comment te rassurer, mais oui en venant de mouvement féministe très "anti-men" , entamer une transition c'est clairement pas évident. Il me semble avoir déjà lu quelque part sur le forum le témoignage de quelqu'un qui avait fait un sacré tri dans ses amis exactement pour cette raison.

Avatar du membre
Thomas Gandalf
Caillou
Caillou
Messages : 59
Enregistré le : 01 oct. 2019 10:57
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Prénom : Oui
Contact :

Re: Se défaire de sa culpabilité

Message par Thomas Gandalf » 04 oct. 2021 08:53

Je n'ai pas du tour grandi dans ce genre de milieux mais j'en fais bien partie aujourd'hui. Avec le temps j'ai réussi à faire co-exister le slogan "men are trash" et mon identité d'homme. De facon un peu etrange je me connecte beaucoup plus facilement à certaines parties du feminisme depuis ma transition, je peux parler de sororité en m'incluant dedans par exemple, là où ca m'etait impossible avant.

Je te conseille la lecture de ce manifeste transpedeegouines.wordpress.com qui avait un peu répondu à mes questionnements de l'epoque :)

Avatar du membre
EcgG
Galet
Galet
Messages : 208
Enregistré le : 14 nov. 2016 11:44
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Se défaire de sa culpabilité

Message par EcgG » 04 oct. 2021 11:18

Je connais bien ces sentiments, même si je n'ai pas grandi dans ce milieu j'y suis entré lorsque j'ai débuté mes études, j'y suis toujours et je m'y sens bien. Une partie effrayante de mon entourage féminin (dont ma famille, la majorité des femmes) a été victime de violences de toutes sortes que perpétuent les hommes à l'encontre des femmes. Leurs paroles se libèrent depuis quelques années et ces réalités ont tous types d'effets sur moi. Entre autres celui dont tu parles.

Deux choses m'aident à supporter cette culpabilité :
- je considère personnellement qu'avoir été perçu et avoir vécu comme une femme pendant une grosse vingtaine d'années m'aide à ne pas être un agresseur / oppressif. Je sais que certains hommes trans ont des comportements tout aussi horribles que certains hommes cis, on reste des hommes. Mais le fait que tu aies conscience de tout ça te rend meilleur.
- j'ai appris également à nuancer ma vision des hommes. Clairement sans nier les horreurs du patriarcat, la masculinité en elle-même n'est pas un problème, elle peut être bonne. Il y a des hommes cis bons (bon ok faut les chercher). ça m'a appris qu'on peut être un homme et ne pas être un trou du cul abyssal.

Voilà, je pense qu'avec le temps tu apprendras à surmonter cette culpabilité. Si tu ne trouves pas de modèles de masculinité bonne, alors tu devras devenir toi-même ce modèle ;)

Avatar du membre
EcgG
Galet
Galet
Messages : 208
Enregistré le : 14 nov. 2016 11:44
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Se défaire de sa culpabilité

Message par EcgG » 06 oct. 2021 09:59

Désolé du double post, ce matin j'ai trouvé un post Instagram qui parle de ce sujet. C'est un avis parmi d'autres mais je le trouve intéressant : https://www.instagram.com/p/CUprz2mD2-a ... _copy_link

Avatar du membre
BreizhTea
Galet
Galet
Messages : 121
Enregistré le : 06 mai 2021 13:22
Localisation : Rennes
Situation : Trans
Genre : non-binaire
Pronoms : iel_ellui
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: Se défaire de sa culpabilité

Message par BreizhTea » 07 oct. 2021 18:41

J'ai retardé ma transition de plusieurs années à cause de cela. Mon entourage (TERF...) me mettait la pression, sans compter la culpabilisation du genre "si tu veux transitionner c'est uniquement à cause du trauma" (si c'était le cas, il n'y aurait pas de femme cisgenre :roll: ...)

J'ai réussi à petit à petit me défaire de la culpabilité d'être transmasc en redirigeant mes inimités. Ce ne sont pas "les mecs" qui sont des bouses par essence - c'est le fait qu'ils ont grandi dans une société misogyne, transphobe, masculiniste, sous la pression de la masculinité toxique, de la culture du viol... qui fait qu'ils sont devenus des bouses. Donc le problème ce sont les idées qu'ils ont dans la tête, pas leur identité.

En dissociant les idées de l'identité, j'ai pu me déculpabiliser par rapport à mon identité, et ça fait un bien fou. Ca m'aide aussi à mieux discuter des idées avec les gens sans me sentir attaqué' dans mon identité - puisque quand on discute d'idées, on ne discute pas de personnes.

J'espère que cette piste de réflexion pourra t'aider !
Allez viens faire des galettes bretonnes, allez allez allez !

Répondre