15 ans et en questionnement

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Aho
Gravier
Gravier
Messages : 5
Enregistré le : 10 mars 2020 22:15
Localisation : Ile de France
Situation : En questionnement
Pronoms : Il

15 ans et en questionnement

Message par Aho » 10 mars 2020 22:52

(Excusez moi d'avance pour le pavé que je vais écrire :oops: )

Bonjour, je suis aho j'ai 15 ans et depuis peu (2 moi) je me pause beaucoup de question sur mon genre.
Je suis né en temps que fille mais j'ai toujours préféré ce qui etait "pour les garçons", que ce soit les jouet dans la petite enfance, les vêtements encore aujourd'hui et bien d'autres choses.

Il y a donc un peu moin de 2 mois en me regardant dans le miroir je me suis rendu compte que ma poitrine et mes hanches faisaient comme "de trop" sur moi, comme si cela ne m'appartenait pas. Et cela m'a beaucoup attristé au point de pleuré. Je me suis rendu compte que j'aurais préféré naître garçon (avec un torse et tout ça)
J'ai donc regardé sur internet et je suis tombé sur des video de ftm qui parlaient de leur parcours pour ce rendre compte qu'ils étaient ftm et je me suis reconnu.

C'est la que le réel questionnement a commencé.
Je crois que depuis un petit bout de temps (2 ans peut etre) je ne me considère plus vraiment comme une fille et un de mes ami est au courant mais on a jamais vraiment parlé de cela sérieusement (toujours sur le tont de la rigolade, ce qui a d'ailleurs cree le genre "trancteur" , je m'égare).

Au niveau de mon ressenti et du peu de questions qui ont eu des réponses ( je vais faire ça sous forme de différent point)
-je suis quasiment sûr que je ne suis pas une fille.
-je n'aime vraiment pas ma poitrine et mes hanches, quand je n'y pense pas ça va mais sinon je ressens un léger malaise
-j'ai deja envié des hommes pour leur torse ou leurs binder
- je pense préféré utiliser des pronom masculin pour parler de moi mais quand d'autre personnes parle de moi au féminin je ne suis pas non plus trop dérangé
- je n'aime pas trop ma coupe de cheuveux que je trouve trop féminine (je préfèrerait avoir un les cheveux cours type coupe pour hommes mais apres c'est peut etre juste une question de goût)

Quand je pense au fait que je suis né en temps que fille j'ai un petit pincement au coeur mais je ne ressent pas d'intense dysphorie ou autre.
Et je crois que je suis dans une sorte de phase de déni d'après ce que j'ai compris je me dis : c'est qu'une phase ça va passer, tu veux juste etre différent , de toute façon tu ne ressent pas vraiment de dysphorie...

Voilà c'est a peu près tout. Merci d'avoir lu ceci et je vous remercierai infiniment de pouvoir m'aider sur ce sujet, si vous avez des questions qui pourraient vous aidez a "poser un diagnostic" n'hésitez pas je vous répondrai le plus rapidement possible.
Toute aide sera acceptée bien entendu.

Bonne journée a vous :coucou: :jadore:

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 575
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Chirurgie du torse : Oui

Re: 15 ans et en questionnement

Message par Max804 » 11 mars 2020 07:36

Salut. Il n'y a que toi qui peut répondre à ces questionnements. On ne "pose pas de diagnostique" ici. Fais des tests. Vois si tu ressens le besoin de changer des choses ou non. Lis les témoignages du forum aussi...

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1322
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: 15 ans et en questionnement

Message par couss » 11 mars 2020 08:13

Effectivement on ne pose pas de diagnostic, chaque parcours est unique. Après on peut t'aider à te poser des questions pour que tu puisses y voir plus clair.

Le plus dur c'est de définir ce qui fait réellement ton identité. Es tu un gars, même tout frêle, timide etc. Ou es tu une fille qui ne supporte pas la norme du féminin, qui a envie de porter ce qu'elle veut, avoir les activités qu'elle veut etc. C'est une phase très compliqué le questionnement, car on fait des tests mais il y a toujours au départ un certain malaise car on a été socialisé avec un prénom et des pronoms et quand on commence à se faire appeler autrement, on ne se sent pas légitime tout de suite. Ça prend du temps, ta réponse tu l'auras quand en te levant le matin tu ne te poseras plus la question de comment tu t'appelles.

Autorise toi à changer, masculinise toi, quitte à t'autoriser simplement à être une fille masculine pour voir si tu atteints ton équilibre comme ça ou si tu dois aller plus loin. Tu peux aussi faire des tests si tu as un bon passing, en allant dans un nouveau cercle (ou sinon sur internet) et en étant considéré comme gars pour voir si ça te va.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Aho
Gravier
Gravier
Messages : 5
Enregistré le : 10 mars 2020 22:15
Localisation : Ile de France
Situation : En questionnement
Pronoms : Il

Re: 15 ans et en questionnement

Message par Aho » 11 mars 2020 08:35

Max804 a écrit :
11 mars 2020 07:36
Salut. Il n'y a que toi qui peut répondre à ces questionnements. On ne "pose pas de diagnostique" ici. Fais des tests. Vois si tu ressens le besoin de changer des choses ou non. Lis les témoignages du forum aussi...
Oui en effet je ne me suis rendu compte du terme que j'ai employé juste après l'avoir posté :oops:
Merci a toi, je pense aller voir les différents témoignages sur ce forum!

Aho
Gravier
Gravier
Messages : 5
Enregistré le : 10 mars 2020 22:15
Localisation : Ile de France
Situation : En questionnement
Pronoms : Il

Re: 15 ans et en questionnement

Message par Aho » 11 mars 2020 08:48

couss a écrit :
11 mars 2020 08:13
Effectivement on ne pose pas de diagnostic, chaque parcours est unique. Après on peut t'aider à te poser des questions pour que tu puisses y voir plus clair.

Le plus dur c'est de définir ce qui fait réellement ton identité. Es tu un gars, même tout frêle, timide etc. Ou es tu une fille qui ne supporte pas la norme du féminin, qui a envie de porter ce qu'elle veut, avoir les activités qu'elle veut etc. C'est une phase très compliqué le questionnement, car on fait des tests mais il y a toujours au départ un certain malaise car on a été socialisé avec un prénom et des pronoms et quand on commence à se faire appeler autrement, on ne se sent pas légitime tout de suite. Ça prend du temps, ta réponse tu l'auras quand en te levant le matin tu ne te poseras plus la question de comment tu t'appelles.

Autorise toi à changer, masculinise toi, quitte à t'autoriser simplement à être une fille masculine pour voir si tu atteints ton équilibre comme ça ou si tu dois aller plus loin. Tu peux aussi faire des tests si tu as un bon passing, en allant dans un nouveau cercle (ou sinon sur internet) et en étant considéré comme gars pour voir si ça te va.
Merci pour ta reponse. En fait j'avais deja commencé a me "masculinisé" mais comme etant deja considéré comme une fille masculine par tout mon entourage personne n'a rien remarqué...
Et pour ce qui est du passing avant le début de ma puberté tout le monde me prenait pour un garçon (et je m'y étais habitué, j'en étais meme fier) mais maintenant que j'ai une poitrine (et malheureusement pas si petite que je l'aurai voulu :cry: ) la moindre personne qui se pose des questions n'a qu'a me voir me retourner face a lui pour avoir la réponse, mes lunettes et ma coupe féminine ne laisse plus de doute sur le F qu'on m'a assigné. Les seuls personnes a encore me demander si je suis a garçons sont les petits enfants, mais bon ça me laisse quand meme un peu d'espoir pour mon passing.

Izua
Galet
Galet
Messages : 165
Enregistré le : 28 avr. 2018 21:08
Situation : Trans
Genre : Homme agenre
Pronoms : Il
Chirurgie du torse : Oui

Re: 15 ans et en questionnement

Message par Izua » 11 mars 2020 21:23

Hello Aho !
Comme toi, je suis passé par une phase d'intense questionnement, mais bien plus tard que toi. Elle a dû commencer vraiment à 22 ans et finir récemment, à 26 ans bien frappés. Et avant ca, des années et des années de malaise mais sans vraiment mettre le doigt sur quoi que ce soit, pourtant je connaissais les personnes trans et j'étais déjà un peu dans des cercles LGBT.
Voilà en vrac quelques points qui pourraient t'aider à avancer :
- arrives-tu à t'imaginer, plus tard, dans une vie de femme ? Par exemple en femme de 30 ans, ou en mamie de 80 ans ? Si tu veux te marier, est-ce que tu arrives à t'imaginer comme épouse ? Et si tu veux des enfants, peux-tu t'imaginer comme mère ? Perso ça m'a beaucoup aidé de me rendre compte que j'étais incapable de m'imaginer comme vieille dame par exemple. Je pouvais me penser en femme de 30 ans, parce que c'était plus proche, parce que j'avais déjà 25 piges et que j'avais supporté ça toutes ces années alors pourquoi pas plus longtemps ? Mais pas à 80 ans, je me disais que d'ici là il aurait fallu que je "change quelque chose". Pendant des années j'ai aussi réussi à me projeter comme épouse ou mère, mais c'était purement une projection des autres sur moi puisqu'en réalité je ne veux ni me marier ni avoir d'enfants. En revanche quand je l'imagine aujourd'hui, la seule façon dont je puisse l'imaginer c'est en tant que mari ou que père, même si en vrai ça ne me tente pas.
- est-ce que tu dirais que tes relations amoureuses avec des mecs sont hétéro, tes relations avec des femmes lesbiennes ? Perso, j'étais en couple avec des mecs mais j'avais du mal à me dire hétéro. Mais bon, en vrai, à ton âge j'étais très loin de savoir que j'étais trans donc si on m'avait vraiment demandé j'aurais sans doute dit que j'étais hétéro, faute de mieux.
- le questionnement est une phase difficile mais essentielle, prends ton temps. Teste des choses si tu veux. Reviens en arrière si besoin. Si vraiment tu as besoin de faire une transition, il y a un moment où justement tu ressentiras ce besoin et plus juste un doute. C'est ce qui m'est arrivé après des années, je ne dis pas que les doutes m'ont quitté au contraire, mais j'avais tellement besoin de commencer la T ou de faire ma mammec que j'ai ignoré la peur et je me suis lancé.
J'espère que ça pourra t'aider un peu ! Si tu as des questions n'hésite pas :)

Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 376
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: 15 ans et en questionnement

Message par Ange1818 » 11 mars 2020 22:11

Bonsoir !

Les autres ont déjà tout dit avant moi, mais je tenais simplement à te souhaiter la bienvenue et à rajouter que le fait d'avoir pas/peu de dysphorie ne ferait pas de toi quelqu'un de moins légitime. :-) Tu dois déjà le savoir, mais c'est important de le rappeler.
Prends ton temps, apprivoise ton identité grâce aux conseils donnés plus haut et n'hésite pas à nous poser des questions ou à nous faire part de tes ressentis ; on sera ravi.e.s de t'aider !

Bon courage dans tes questionnements ! Ce n'est pas la phase la plus facile mais on en ressort plus au clair par rapport à nous-mêmes. ;-)

Aho
Gravier
Gravier
Messages : 5
Enregistré le : 10 mars 2020 22:15
Localisation : Ile de France
Situation : En questionnement
Pronoms : Il

Re: 15 ans et en questionnement

Message par Aho » 12 mars 2020 09:03

Izua a écrit :
11 mars 2020 21:23
Hello Aho !
Comme toi, je suis passé par une phase d'intense questionnement, mais bien plus tard que toi. Elle a dû commencer vraiment à 22 ans et finir récemment, à 26 ans bien frappés. Et avant ca, des années et des années de malaise mais sans vraiment mettre le doigt sur quoi que ce soit, pourtant je connaissais les personnes trans et j'étais déjà un peu dans des cercles LGBT.
Voilà en vrac quelques points qui pourraient t'aider à avancer :
- arrives-tu à t'imaginer, plus tard, dans une vie de femme ? Par exemple en femme de 30 ans, ou en mamie de 80 ans ? Si tu veux te marier, est-ce que tu arrives à t'imaginer comme épouse ? Et si tu veux des enfants, peux-tu t'imaginer comme mère ? Perso ça m'a beaucoup aidé de me rendre compte que j'étais incapable de m'imaginer comme vieille dame par exemple. Je pouvais me penser en femme de 30 ans, parce que c'était plus proche, parce que j'avais déjà 25 piges et que j'avais supporté ça toutes ces années alors pourquoi pas plus longtemps ? Mais pas à 80 ans, je me disais que d'ici là il aurait fallu que je "change quelque chose". Pendant des années j'ai aussi réussi à me projeter comme épouse ou mère, mais c'était purement une projection des autres sur moi puisqu'en réalité je ne veux ni me marier ni avoir d'enfants. En revanche quand je l'imagine aujourd'hui, la seule façon dont je puisse l'imaginer c'est en tant que mari ou que père, même si en vrai ça ne me tente pas.
- est-ce que tu dirais que tes relations amoureuses avec des mecs sont hétéro, tes relations avec des femmes lesbiennes ? Perso, j'étais en couple avec des mecs mais j'avais du mal à me dire hétéro. Mais bon, en vrai, à ton âge j'étais très loin de savoir que j'étais trans donc si on m'avait vraiment demandé j'aurais sans doute dit que j'étais hétéro, faute de mieux.
- le questionnement est une phase difficile mais essentielle, prends ton temps. Teste des choses si tu veux. Reviens en arrière si besoin. Si vraiment tu as besoin de faire une transition, il y a un moment où justement tu ressentiras ce besoin et plus juste un doute. C'est ce qui m'est arrivé après des années, je ne dis pas que les doutes m'ont quitté au contraire, mais j'avais tellement besoin de commencer la T ou de faire ma mammec que j'ai ignoré la peur et je me suis lancé.
J'espère que ça pourra t'aider un peu ! Si tu as des questions n'hésite pas :)
Merci beaucoup pour ta reponse ! Je vais prendre mon temps pour etre sur de se que je suis et de se que je veux.
J'ai essayé de me projeter en temps que femme mariée ou mère et ça fait tres bizarre ! Je n'arrive pas du tout a me voir en couple avec une femme mais encore moin avec un homme en temps que femme.
Je vais réfléchir à tout ça et je verrais bien ce que ça va donner avec le temps.
Il faut avouer que tout ce que engendre le fait d'être trans me fait peur, surtout le fait d'en parler à mon pere qui celon ses dire "n'aime pas les gays". Mais bon c'est l'une des dernières personnes a qui je vais en parler, on est pas exactement proche tout les deux.
Ecore merci pour ton aide. :)

Aho
Gravier
Gravier
Messages : 5
Enregistré le : 10 mars 2020 22:15
Localisation : Ile de France
Situation : En questionnement
Pronoms : Il

Re: 15 ans et en questionnement

Message par Aho » 12 mars 2020 09:08

Ange1818 a écrit :
11 mars 2020 22:11
Bonsoir !

Les autres ont déjà tout dit avant moi, mais je tenais simplement à te souhaiter la bienvenue et à rajouter que le fait d'avoir pas/peu de dysphorie ne ferait pas de toi quelqu'un de moins légitime. :-) Tu dois déjà le savoir, mais c'est important de le rappeler.
Prends ton temps, apprivoise ton identité grâce aux conseils donnés plus haut et n'hésite pas à nous poser des questions ou à nous faire part de tes ressentis ; on sera ravi.e.s de t'aider !

Bon courage dans tes questionnements ! Ce n'est pas la phase la plus facile mais on en ressort plus au clair par rapport à nous-mêmes. ;-)
Merci quand meme pour ta reponse!
Il est vrai que je ne ressent que peu de dysphorie, plus comme une sorte de malaise permanent et cela me fait me sentir peu légitime... Ça me fait du bien "d'entendre" ça. Merci beaucoup.

Répondre