Grand questionnement

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Adl
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 14 févr. 2020 18:53
Localisation : paris
Situation : En questionnement
Genre : nb
Pronoms : il elle

Grand questionnement

Message par Adl » 14 févr. 2020 19:33

Bonjour!
Je suis tout nouveau ici et j'ai rapidement lu quelques témoignages mais comme on est tout.e.s uniques me voici
Pour faire court j'ai 17ans je suis née fille, j'ai grandi fille, je me suis toujours considérée comme tel d'ailleurs et je m'étais jamais posé de questions. J'ai jamais été particulièrement mal à l'aise/mal dans ma peau etc (contrairement à beaucoup de témoignages que j'ai pu lire d'ailleurs ^^'). Je vis aussi dans une famille particulièrement transphobe donc... pas super propice aux questionnements. Je n'ai personne à qui en parler dans mon entourage malheureusement et c'est en partie pour ça que je suis ici.
Il y a 3ans j'ai fais mon coming-out bi, c'était une révelation pour moi aussi, je m'en suis rendu.e compte d'un coup en parlant distraitement de ça avec une amie. C'est allé très vite parce que j'avais déjà beaucoup d'indices là dessus depuis toujours. Mes parents l'ont pas du tout accpté mais c'est hors sujet haha.
Dans cette lignée je me suis peu à peu renseigné sur les LGBT+ j'ai appris énormement sur les personnes trans binaires surtout et j'ai énormément grandi. Vraiment admirative de leurs parcours respectifs. La non binarité restait cependant très floue et je me disais que de toute façon ça ne me concernait pas... Mais il y a peu (très peu) je suis tombée sur un glossaire de termes non binaires et j'ai vu "agenre" dont la définition donnée était "qui est étranger au concept même de genre". Et c'est la que les "ennuis" ont commencés. Ca a fait tilt, je me suis demandé ce qu'était le genre, et j'en suis arrivé à la conclusion que c'était une simple construction sociale qui enfermait les gens dans des cases mais je ne voyait pas concrètemnt comment ça se caractérisait. Je me suis aussi dis que si c'était "juste" ça alors il n'y aurait pas de personnes trans. Le concept commence un peu à faire son chemin et il me semble commencer à en dessiner le contour.
Ca a aussi tout chamboulé sur ma propre perception de ma personne; j'ai commencé à me trouver trop féminine, que être considérée comme une fille était quand même dérangeant parce que je n'aime plus ce que "être fille" sous entend de ma personne; je me considère plus trop comme une fille... Parfois je m'imagine garçon mais... C'est pas tout à fait ça non plus même si ça ne me dérange pas d'être prise/considéré comme tel. Tout le monde continu à me genrer au féminin alors je quand je suis en famille par exemple je me sens relaitivement à l'aise avec le fait d'être une fille, je me vois pas être autrement et je me dis qu'après tout si tout le monde me perçit comme ça c'est que cça doit bien être le cas. Mais quand je suis seule les questions reviennent; est ce que je ressens vraiment ça ou est ce que c'est juste un "caprice" pour faire mon interressant, une nouvelle piste que j'essaye de m'approprier au dépit des vrais non binaires pour m'exclure moi même de la société, moi qui ai toujours aimé être "différent"? Est ce que c'est juste un désir de déconstruction des normes de genre ou est ce que réellement je peux être vraiment une personne à part entière sans avoir à me soucier de mon genre? Je me sens pas non plus très légitime à me considérer non binaire et j'ai comme l'impression de "pas savoir choisir" (un peu dans la même continuité que ma bisexualité même si je sais que c'est faux); je sais que les étiquettes ne servent à rien et j'aimerais juste vivre ma vie comme je l'entend, avec un passing féminin ou pas, mais que les gens me genre à ma place commence réellement à me déranger... je sais pas si c'est parce que j'ai j'ai du mal à m'accepter (transphobie intégrée dans ma personne à cause de mon éducation?) ou si réellement le doute est signe que c'est juste une phase identitaire pour me rendre interessante?
J'ai donc changé mes pronoms sur certains de mes comptes (sans vraiment le crier partout, juste dans ma bio, discretement), j'essaye me genrer au masculin... C'est bizarre, pas désagréable non plus, juste très différent... J'ai aussi essayé les pronoms neutres mais pareil c'est encore étrange pour parler de moi...
Du coup n'ayant personne à qui en parler et à la recherche d'avis/de questions que je devrais me poser pour trouver, je l'espère des réponses... J'écris ce grand pavé ici... en esperant trouver quelques pistes...
Merci à celleux qui auront eu le courage de lire jusqu'ici haha et merci pour vos eventuelles réponses ^^' :jadore:
"La vie est brève, l'art est long, l'occasion fugitive, l’expérience trompeuse et le jugement difficile" Les Aphorismes
Jeune individu un peu perdu u-u

Mouchy
Gravier
Gravier
Messages : 24
Enregistré le : 21 oct. 2019 09:37
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Grand questionnement

Message par Mouchy » 15 févr. 2020 09:25

Salut !

Je pense que c'est un questionnement totalement légitime , et pas un caprice.

Avoir des doutes c'est normal , il faut prendre le temps d'y réfléchir. Il y'a aussi les personnes genderfluid ( dont le genre est ,fluide ) , il a des personnes demi-genre , agenre et d'autre ne se définissant pas. Chaque être humain est unique. Et il s'avère finalement que tu n'es pas trans ou non binaire , c'est pas grave. Ça fait pas de tes questionnements un caprice.

Prend le temps pour toi ,ici on pourra pas te dire "c'est ça c'est pas ça".

Car justement c'est pas une maladie ou un trouble donc pas de diagnostic a poser. ;^)

Toi seul.e peut savoir et ça prendra le temps qu'il faudra

Bon courage à toi !
Mouchy , un pseudo qui en jette pas du tout !

Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 325
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: Grand questionnement

Message par Ange1818 » 15 févr. 2020 19:23

Bienvenue à toi ! :-)

N'hésite pas à tester différentes choses comme tu l'as fait pour le changement de prénom/d'apparence pour essayer de voir ce qui pourrait t'aider à te sentir plus ou moins à l'aise et faire les déductions qui s'imposent ! Des fois, on ne se sent pas tout de suite à l'aise avec ces changements, ça fait un peu bizarre/on culpabilise/on ne sait pas où ça va nous mener, mais il faut prendre le temps de s'y habituer un peu pour mieux les apprivoiser et voir si ça nous convient.
Est-ce que tu aimerais changer des choses dans ton allure générale pour te sentir mieux avec toi-même, ou rester tel.le que tu es maintenant ?

La crainte que ce soit un caprice revient souvent quand on s'interroge sur son identité, tout comme le fait de penser que c'est une façon de "faire son intéressant.e". À ce sujet, juste une remarque : il y a des milliards de façons de se faire remarquer, alors pourquoi le faire en prenant potentiellement des risques pour notre sécurité/stabilité/nos relations affectives, comme les questions identitaires peuvent toucher un peu à tous ces domaines-là selon les choix que l'on peut faire dans nos parcours ? Il y a des manières plus simples pour se démarquer du lot, non ? ;-)
Et est-ce que tu en as parlé à tes proches ? Si tu gardes ce ressenti pour toi sans en parler, est-ce qu'on peut dire que tu cherches vraiment à "faire ton intéressant.e" ?
Dans l'idéal, comment voudrais-tu que les gens te perçoivent, que voudrais-tu qu'ils te disent ?

Tu peux te considérer comme agenre et trans en même temps, et même non-binaire. Certaines personnes considèrent qu'être en dehors de la binarité homme/femme n'est pas compatible avec le privilège cisgenre, d'autres non. Toi seul.e peut le dire ! :-)

J'espère que tu trouveras des réponses sur le forum ! N'hésite pas à lire des témoignages, il y a plusieurs personnes ici qui ne se considèrent pas comme FtM et qui ont fait leurs propres démarches pour se sentir mieux dans leurs peaux, et ça pourrait t'inspirer et t'aider à y voir plus clair.

Bon courage !

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1277
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Grand questionnement

Message par couss » 15 févr. 2020 23:19

Il faut que tu te poses les bonnes questions. Te sens tu complètement étranger.e à ton corps ? Est ce que tu te reconnais comme garçon ? Est ce que tu te reconnais comme fille ?
Ressens tu un réel problème dans ton identité comme si elle n'était pas en accord avec ce que tu es intimement ? ou est ce seulement qu'en deconstruisant les normes de genre tu t'aperçois que l'identité de la femme occidentale n'a pas réellement de valeur ? Que tu suis un schéma societal que tu as eu peu d'occasions d'interroger mais qu'au final tu sens le besoin de t'en émanciper ?
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Adl
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 14 févr. 2020 18:53
Localisation : paris
Situation : En questionnement
Genre : nb
Pronoms : il elle

Re: Grand questionnement

Message par Adl » 16 févr. 2020 09:40

Mouchy a écrit :
15 févr. 2020 09:25
Salut !

Je pense que c'est un questionnement totalement légitime , et pas un caprice.

Avoir des doutes c'est normal , il faut prendre le temps d'y réfléchir. Il y'a aussi les personnes genderfluid ( dont le genre est ,fluide ) , il a des personnes demi-genre , agenre et d'autre ne se définissant pas. Chaque être humain est unique. Et il s'avère finalement que tu n'es pas trans ou non binaire , c'est pas grave. Ça fait pas de tes questionnements un caprice.

Prend le temps pour toi ,ici on pourra pas te dire "c'est ça c'est pas ça".

Car justement c'est pas une maladie ou un trouble donc pas de diagnostic a poser. ;^)

Toi seul.e peut savoir et ça prendra le temps qu'il faudra

Bon courage à toi !
Merci beaucoup pour ta réponse! ça me rassure un peu, il faut effectivement que je continue à chercher j'espère trouver les réponses que je cherche encore merci!
"La vie est brève, l'art est long, l'occasion fugitive, l’expérience trompeuse et le jugement difficile" Les Aphorismes
Jeune individu un peu perdu u-u

Adl
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 14 févr. 2020 18:53
Localisation : paris
Situation : En questionnement
Genre : nb
Pronoms : il elle

Re: Grand questionnement

Message par Adl » 16 févr. 2020 09:53

Ange1818 a écrit :
15 févr. 2020 19:23
Bienvenue à toi ! :-)

N'hésite pas à tester différentes choses comme tu l'as fait pour le changement de prénom/d'apparence pour essayer de voir ce qui pourrait t'aider à te sentir plus ou moins à l'aise et faire les déductions qui s'imposent ! Des fois, on ne se sent pas tout de suite à l'aise avec ces changements, ça fait un peu bizarre/on culpabilise/on ne sait pas où ça va nous mener, mais il faut prendre le temps de s'y habituer un peu pour mieux les apprivoiser et voir si ça nous convient.
Est-ce que tu aimerais changer des choses dans ton allure générale pour te sentir mieux avec toi-même, ou rester tel.le que tu es maintenant ?

La crainte que ce soit un caprice revient souvent quand on s'interroge sur son identité, tout comme le fait de penser que c'est une façon de "faire son intéressant.e". À ce sujet, juste une remarque : il y a des milliards de façons de se faire remarquer, alors pourquoi le faire en prenant potentiellement des risques pour notre sécurité/stabilité/nos relations affectives, comme les questions identitaires peuvent toucher un peu à tous ces domaines-là selon les choix que l'on peut faire dans nos parcours ? Il y a des manières plus simples pour se démarquer du lot, non ? ;-)
Et est-ce que tu en as parlé à tes proches ? Si tu gardes ce ressenti pour toi sans en parler, est-ce qu'on peut dire que tu cherches vraiment à "faire ton intéressant.e" ?
Dans l'idéal, comment voudrais-tu que les gens te perçoivent, que voudrais-tu qu'ils te disent ?

Tu peux te considérer comme agenre et trans en même temps, et même non-binaire. Certaines personnes considèrent qu'être en dehors de la binarité homme/femme n'est pas compatible avec le privilège cisgenre, d'autres non. Toi seul.e peut le dire ! :-)

J'espère que tu trouveras des réponses sur le forum ! N'hésite pas à lire des témoignages, il y a plusieurs personnes ici qui ne se considèrent pas comme FtM et qui ont fait leurs propres démarches pour se sentir mieux dans leurs peaux, et ça pourrait t'inspirer et t'aider à y voir plus clair.

Bon courage !
Merci!
Pour te répondre j'essaye peu à peu de me genrer en alternance pour voir si je préfère l'un ou l'autre ou pas du tout, jusqu'à présent je n'ai aucun problème ni avec l'un ni avec l'autre mais je vais encore voir si c'est "l'excitation première de changer de genre" ou si je me sens vraiment mieux comme ça ^^'
Pour mon "allure générale" je sais pas trop, en soit mon allure actuelle me convient bien mais c'est perçu très féminin ce qui, depuis quelques temps donc, commence à me gêner un peu du coup je pense, du moins pour quelque temps, passer sur quelque chose de plus neutre peut-être en allant me couper les cheveux bien courts par exemple haha
D'ailleurs ta remarque est très juste et très rassurante il est vrai que ce n'est pas le plus simple quitte à choisir de quoi se démarquer >< effectivement impossible d'en parler donc ce n'est pas très "pratique" pour faire son interressant.e ><
Pour ce qui est de la perception j'y ai un peu réflechi, je pense que j'aimerai qu'on me voit moi sans d'abord voir "une fille" et/ou "un garçon" et ensuite voir les caractéristiques que j'ai particulièrement au sein de ce genre (je sais pas si c'est très clair ça l'est déjà peu pour moi haha); par contre je sais pas trop ce que j'aimerai qu'ils me disent encore :hum:

En tous cas merci beaucoup pour ta réponse, je continue à lire d'autres témoignages qui m'aident énormément aussi merci!
"La vie est brève, l'art est long, l'occasion fugitive, l’expérience trompeuse et le jugement difficile" Les Aphorismes
Jeune individu un peu perdu u-u

Adl
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 14 févr. 2020 18:53
Localisation : paris
Situation : En questionnement
Genre : nb
Pronoms : il elle

Re: Grand questionnement

Message par Adl » 16 févr. 2020 10:01

couss a écrit :
15 févr. 2020 23:19
Il faut que tu te poses les bonnes questions. Te sens tu complètement étranger.e à ton corps ? Est ce que tu te reconnais comme garçon ? Est ce que tu te reconnais comme fille ?
Ressens tu un réel problème dans ton identité comme si elle n'était pas en accord avec ce que tu es intimement ? ou est ce seulement qu'en deconstruisant les normes de genre tu t'aperçois que l'identité de la femme occidentale n'a pas réellement de valeur ? Que tu suis un schéma societal que tu as eu peu d'occasions d'interroger mais qu'au final tu sens le besoin de t'en émanciper ?
Merci pour ta réponse!
Je sais pas si je devrais y répondre ici ou pas mais bon je vais le faire ici ^^'
Je sais pas si je me sens complètement étranger.e à mon corps, c'est un sentiment très bizarre et en y repensant je l'ai depuis pas mal de temps; disons que j'ai toujours été très neutre vis à vis de mon corps, il est là et puis... voilà, je me reconnais pas particulièrement dedans, je me suis jamais dis en me regardant "ah oui ça c'est toi c'est exactement ce qui se passe dans ta tête!", et les remarques sur mes attributs "féminins" m'ont toujours beaucoup perturbés mais comme beaucoup d'adolescentes je pense... C'est un peu quelque chose comme "oh bah tu as un corps féminin donc tu es une fille donc tu dois être comme ci ou comme ça" (en très gros)
Je me reconnais pas totalement en garçon j'en suis à peu près sur.e mais je me sens pas non plus complètent fille, ceci dit je sais pas trop ce que ça fait de se "sentir fille" :hum:
Et enfin pour les dernières questions je pense que c'est là que je vais devoir y passer beaucoup de temps parce que j'ai du mal à me faire une réponse précise; c'est effectivement les questions les plus "clés" je crois mais du coup je n'ai toujours pas de réponse
merci beaucoup en tout cas !
"La vie est brève, l'art est long, l'occasion fugitive, l’expérience trompeuse et le jugement difficile" Les Aphorismes
Jeune individu un peu perdu u-u

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1277
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Grand questionnement

Message par couss » 16 févr. 2020 11:20

Si ça peut t'aider, le fait de partir dans un lieu complètement neutre et autre comme un pays etranger par exemple où tu n'as aucune maîtrise de la langue, ça peut aider. C'est comme ça que j'ai compris que le regard des autres sur la "fille" que j'étais censé être n'était pas le simple problème. J'étais en Serbie où l'alphabet cyrillique ne me permettait absolument pas de comprendre les autres ni les panneaux (aucune idée de quels WC j'utilisais par exemple), je me sentais invisible sans regards sur moi ou injonction societale. Aucune idée de comment on me genrait. Mais en revanche je voyais que mon reflet et le regard que je portais sur moi était ce qui me posait le plus de problème. Le regard societal en France empirait mon inconfort mais l'inconfort il était là de base.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Adl
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 14 févr. 2020 18:53
Localisation : paris
Situation : En questionnement
Genre : nb
Pronoms : il elle

Re: Grand questionnement

Message par Adl » 16 févr. 2020 12:14

couss a écrit :
16 févr. 2020 11:20
Si ça peut t'aider, le fait de partir dans un lieu complètement neutre et autre comme un pays etranger par exemple où tu n'as aucune maîtrise de la langue, ça peut aider. C'est comme ça que j'ai compris que le regard des autres sur la "fille" que j'étais censé être n'était pas le simple problème. J'étais en Serbie où l'alphabet cyrillique ne me permettait absolument pas de comprendre les autres ni les panneaux (aucune idée de quels WC j'utilisais par exemple), je me sentais invisible sans regards sur moi ou injonction societale. Aucune idée de comment on me genrait. Mais en revanche je voyais que mon reflet et le regard que je portais sur moi était ce qui me posait le plus de problème. Le regard societal en France empirait mon inconfort mais l'inconfort il était là de base.
Oh je vois ce que tu veux dire, j'espère avoir cette occasion dans les années futures ça pourrait être utile et intéressant en effet merci!
"La vie est brève, l'art est long, l'occasion fugitive, l’expérience trompeuse et le jugement difficile" Les Aphorismes
Jeune individu un peu perdu u-u

Killian5
Gravier
Gravier
Messages : 14
Enregistré le : 24 déc. 2019 10:03
Situation : En questionnement
Genre : Non binaire
Pronoms : iel

Re: Grand questionnement

Message par Killian5 » 17 févr. 2020 12:22

Salut, je me reconnais dans ton questionnement ; quand j'ai compris que le genre n'est qu'une construction sociale j'ai commencé à remettre en question mon éducation de fille et ma place sociale de femme en faisant tout ce qui m'avait été interdit jusqu'alors. Je me suis demandé "qu'est-ce qu'être une femme, un homme ?". (A ce jour toujours pas compris ce que signifie "se sentir d'un genre"). Pour ma part j'ai la sensation que ça va plus loin que ça et que j'ai un problème avec mon corps, mais j'ai encore des doutes, étant non binaire. A toi de voir vers quoi tu te sens le mieux. Rien ne t'oblige à te définir, tu es libre d'expérimenter les expressions de genre masculines, être une butch, ou juste un être humain. Tant mieux si tu n'es pas mal dans ta peau! On est pas obligés de choisir.

Répondre