drogue et tabac sous T

Les différents traitements et leurs effets
Répondre
speedyy
Gravier
Gravier
Messages : 1
Enregistré le : 22 nov. 2019 22:22
Localisation : rennes
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

drogue et tabac sous T

Message par speedyy » 22 nov. 2019 22:30

bonsoir a tous :)
je suis un jeune homme trans fraichement hormoné depuis une semaine et je me posais une question :
j'adore faire la fete (trop faire la fete).
de but en blanc, j'ai une consommation de drogue en tous genres et de tabac assez importante.
je me demandais si la consommation de drogue (lsd,ecstasy,ketamine,cocaine etc) était + dangereuse sous T

svp ne me faites pas la morale je sais que c'est pas ouf de prendre ca mais j'ai besoin de réponses.

bonne soirée a tous <3

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 609
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: drogue et tabac sous T

Message par Dag » 23 nov. 2019 00:19

Hello,

De façon générale, la prise de testostérone augmente le risque cardio-vasculaires vers celui des hommes cis. La consommation de tabac, d'alcool et de certaines drogues le fait également. Donc oui, si tu fais les deux en même temps, ton niveau de risque s'accroît, mais c'est difficile de dire dans quelle mesure. Cela dépend de ta consommation, de ton organismes...

Par ailleurs, les hormones de synthèse (et pas spécifiquement la T) sollicitent pas mal le foie sauf erreur de ma part. Pour l'Androtardyl, on peut lire dans la notice que les problèmes hépatiques graves sont des contre-indications pour l'usage du produit.Je pense que tu n'es pas concerné, mais la Pantestone (testostérone en cachet) est particulièrement lourde pour le foie.
L'alcool et les drogues sollicitent aussi pas mal le foie qui doit filtrer les toxines. Donc je dirais que si ta consommation est vraiment importante, l'état de ton foie est sans doute une chose à surveiller.

Je ne vois pas d'autre problème susceptible d'être aggravé par la prise de testostérone. Je ne pense pas qu'il existe une littérature poussée sur le sujet. Et je ne suis pas spécialiste ni médecin, je fais juste une analyse basique.

Répondre