Non accepté, amis en déni, insécurités

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Avatar du membre
Moony-Shanks
Gravier
Gravier
Messages : 32
Enregistré le : 21 avr. 2019 18:14
Localisation : Vosges/Meurthe et Moselle
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Contact :

Non accepté, amis en déni, insécurités

Message par Moony-Shanks » 14 août 2019 21:49

Bonjour, bonsoir à tous.

Désolé pour le sujet où vous ne pourrez pas réellement répondre j'ai besoin de vider mon sac.

J'ai fait un coming out "forcé" fin mai quand rien n'était sûr. J'ai dit à 4 amies quelque chose du genre "je suis peut-être trans, mais je sais pas vraiment moi même. Je ne vous demanderais jamais de parler de moi au masculin et m'appeller par un autre prénom, ça vous ferait trop bizarre et à moi aussi"
Sur le moment elles l'ont bien pris, genre "ok de toute façon tu restera notre ami.e, ça changera rien à notre amitié que tu sois un mec ou une meuf", et sur le coup ça m'a beaucoup rassuré.

Maintenant que les choses se confirment, je leur ai fait un coming out plus "officiel" où je leur donnait mon nouveau prénom (elles sont toutes au courant sauf une à la quelle je ne parle presque plus)

Détail qui a son importance : j'ai une amie croyante (chrétienne) qui tolère les lgbt, sans pour autant les aimer, accepter ou soutenir (en gros, si ils lui font rien elle leur fera rien, mais ça veut pas dire qu'elle est forcément pour)
Cette amie va dans la même résidence crous et même fac que moi (pas la même licence et heureusement)
Elle sais donc que je suis un homme trans et que mon nouveau prénom est Adam

Elle est sur le serveur discord où il y a une partie de nos amis, et là où la plupart parle de moi au masculin, ou en temps qu'Adam la plupart du temps (je leur en veut pas de se louper par habitude, c'est normal de devoir s'habituer après des années à me connaître autrement), elle pas du tout. Elle me genre toujours au féminin et m'appelle toujours par mon deadname même quand un autre dans le message d'avant m'appelle Adam et parle de moi au masculin.

Ça me dérange dans le sens où j'ai peur de pas oser me présenter en temps qu'Adam, homme à la résidence si je suis avec elle, et de devoir tout le temps jongler entre deux identité, à la fois par peur qu'elle me corrige et parce que je veux pas lui faire du mal.

Je vous vois venir, "si elle t'accepte pas coupe les ponts". Merci du conseil, mais pour moi, c'est non. C'est une amie très chère, que je ne veux pas perdre juste pour ça. J'ai envie de dire que quand je prendrais des hormones et/ou aurait un passing casi-infaillible c'est elle qui se fatiguera à dire aux gens que je suis une femme, et finira bien par être forcée d'admettre que les gens me considèrent comme un homme ?
Dans tous les cas je ne veut pas être celui qui coupera contact avec elle parce qu'elle ne l'accepte pas. Je préfère que ce soit elle qui le fasse si elle le souhaite.

J'ai aussi peur que la relation avec mes autres amies changent, comme si le fait que je soit un homme fasse de moi un potentiel violeur pervers qui viendra les toucher dans leur sommeil, qu'elles ne me fassent plus confiance pour m'inviter chez elles, ce genre de connerie. Alors que homme ou femme, jamais je ne leur ferais ça se sont des amies, je n'y ai jamais pensé et je ne leur ferais pas de mal (surtout que les femmes c'est pas réellement mon bord et transitionner ne me rendra pas magiquement attiré par elles du jour au lendemain)

Merci de m'avoir lu
Je sais bien qu'il n'y a pas grand chose à répondre, j'avais juste besoin de m'exprimer quelque part

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 448
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Chirurgie du torse : Oui

Re: Non accepté, amis en déni, insécurités

Message par Max804 » 15 août 2019 09:40

Sans parler de couper les ponts, as-tu (re)discuté avec elle du fait que cela était inconfortable pour toi qu'elle continue à utiliser ton deadname etc, notamment en public? Le fait d'être croyant n'excuse en rien le fait de ne pas utiliser tes prénom et pronom. On peut très bien être croyant et n'être ni homophobe ni transphobe... J'ai l'impression que tu t'expliques son attitude par le fait qu'elle soit croyante néanmoins le mieux reste sans doute d'en reparler avec elle en lui faisant part de ton ressenti et en lui demandant de le respecter même si c'est difficile pour elle, afin d'éviter que ça ne rende les choses plus difficile pour toi.
Quant à ne pas oser te présenter comme Adam en sa présence, c'est à toi de voir, mais étant donné qu'elle est au courant, elle ne sera pas surprise, et le fait que tu le fasses rendra les choses plus réelles pour elle aussi (en attendant le "passing" que tu évoques).

Avatar du membre
Moony-Shanks
Gravier
Gravier
Messages : 32
Enregistré le : 21 avr. 2019 18:14
Localisation : Vosges/Meurthe et Moselle
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Contact :

Re: Non accepté, amis en déni, insécurités

Message par Moony-Shanks » 21 août 2019 19:47

Merci à toi

Non je n'en ai pas vraiment parlé avec elle, j'ai trop peur de la brusquer ou forcer, ce qui serait contre productif et j'ai toujours peur d'aborder ce genre de sujet avec elle, comme dit, elle tolére les lgbt et leur existence tant qu'ils ne leur imposent pas leur idée et point de vue. Et j'ai peur que lui demander ça soit considéré comme lui imposer mon point de vue.

On emménage dans la résidence à des dates différentes (moi avant elle) donc si je me présente là bas, ça sera forcément en tant qu'homme (sauf en présence de mon père parce que les coming out et moi ça fait 2), ce qui fait que je serais connu en tant qu'homme par les gens avant qu'elle n'arrive.

Ma plus grande peur je pense serait qu'elle me corrige devant les gens, ou dise aux gens dans mon dos "c'est une fille qui se prend pour un garçon mais c'est bien une fille" alors que non, je sais mieux qu'elle qui je suis

Avatar du membre
Yaël14
Gravier
Gravier
Messages : 47
Enregistré le : 29 janv. 2017 19:13
Localisation : Limoges
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Non accepté, amis en déni, insécurités

Message par Yaël14 » 21 août 2019 21:25

Salut,
C'est vrai que la situation n'est pas évidente. Je comprends que tu ne veuilles pas la brusquer, et je pense que t'as raison d'ailleurs, mais le mieux est peut-être d'en rediscuter histoire de t'éviter ce stress en arrivant dans ta résidence. Vous pourriez peut-être trouver un compromis ? Par exemple, qu'elle essaie de te parler au neutre le plus possible et de n'utiliser ni ton deadname ni ton prénom. Ou encore qu'elle continue de te genrer au féminin mais qu'elle le fasse pas devant les gens qui ne sont pas au courant et qu'elle ne révèle pas ta transidentité aux gens de ta fac et de ta résidence.
C'est juste des propositions, mais si tu montres que toi aussi t'es prêt à faire des compromis elle sera peut être moins brusquée et ça donnera moins l'impression que tu lui imposes ta vision des choses.
Pour vraiment lui montrer que tu ne veux pas la brusquer tu peux aussi lui montrer que tu comprends sa vision de choses etc, je pense que dans ce genre de situations c'est important de montrer à l'autre qu'on le comprend et qu'on se met aussi à sa place.
J'ai pas vraiment d'autres choses à proposer, de toutes façons il n'y a pas de solutions miracles. Si une personne n'a pas du tout envie de faire d'efforts elle n'en fera pas et inversement.
Bonne chance en tout cas !

Répondre