Questionnement parcours publique

Le suivi psychiatrique/psychologique en détails
Répondre
Draz
Gravier
Gravier
Messages : 19
Enregistré le : 05 août 2018 15:18
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il

Questionnement parcours publique

Message par Draz » 15 juil. 2022 12:49

Bonjour tout le monde,

J’espère que je poste au bon endroit, si c’est pas le cas je présente mes excuses.
Je me suis inscrit sur le forum il y a quelques années mais je n’ai pas été actif depuis longtemps.
Voilà, je présente ma situation:
J’ai 33 ans, je suis trans FTM, je n’ai entamé aucun parcours de transition jusqu’ici pour un tas de raisons.
La première est que je ne suis pas indépendant financièrement.
La deuxième (et qui explique la première en partie) est que j’ai des troubles psychologiques qui constituent un handicap dans la manière de s’assumer, de communiquer, d’aller à l’autre, d’être endurant et stable dans les prises de positions, et même de me déplacer géographiquement. En gros, je suis fragile et plutôt isolé sur le plan social.
La troisième est que je vis dans une région pas très dynamique, du coup, j’ai trouvé une association dans la ville la plus proche mais ce sont des bénévoles LGTBTQI+. Ils sont adorables mais ils ne sont pas beaucoup plus renseignés que moi ( ils m’ont prévenus qu’ils s’étaient organisés en l’absence d’association dans le coin mais que voilà, ils sont pas du tout spécialistes, juste soutenants, ce qui est déjà énorme en soi).
Donc je ne sais pas du tout où trouver des interlocuteurs, des infos pratiques personnalisées en quelque sorte car chaque situ est unique !

Voilà ma (mes) question:
Y’a t-il une équipe hospitalière officielle en Franche Comté ? (Je suis pas loin de Besançon)
Si non, quelle est la plus proche ?
Si oui, comment entrer en contact avec elle ? ( je ne trouve pas l’info sur le net)
Quelqu’un du coin a t-il un témoignage à partager ?

Je suis plutôt paumé sur ces questions techniques, j’espère que j’ai pas été lourd ! Je vous remercie tous pour vos futurs retours,
À bientôt
Draz

Killian5
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 291
Enregistré le : 24 déc. 2019 10:03
Situation : Trans
Genre : homme soja
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Prénom : Oui

Re: Questionnement parcours publique

Message par Killian5 » 15 juil. 2022 15:05

Salut,
Si à un moment donné tu es vraiment déterminé à commencer une transition médicale, il faudra cacher tes troubles psys y compris dans ton passé, que ce soit avec une équipe ou dans le privé.
Cela dit rien ne t'empêche d'en parler à un.e psy pour faire le point sur tes besoins, attentes et freins.

Je sais pas de quel aspect d'une transition tu parles ; pour ma part je n'ai rien payé pour l'hormonothérapie. Je n'ai rien payé pour l'hystérectomie. Et c'était pas avec la Sofect. Je n'ai pas l'ALD trans mais il y a cette possibilité pour être remboursé. Le seul achat à long terme c'est le matos d'injection et encore ya moyen de se débrouiller sans payer. Par contre mammectomie j'en suis encore à la rembourser, parce que j'ai fuis les équipes officielles au début.

J'ai une pote qui vient de Besançon je peux lui demander son médecin si tu veux ?

Draz
Gravier
Gravier
Messages : 19
Enregistré le : 05 août 2018 15:18
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il

Re: Questionnement parcours publique

Message par Draz » 15 juil. 2022 20:02

Salut Killian5,

Merci pour ta réponse super rapide !
À la base je compte faire une mammectomie en premier car c’est là que j’ai des troubles dysphoriques insupportables. L’hormono je pense que je l’aborderai différemment après, quand j’aurai passé cette étape là. Évidemment j’ai bien compris que la mammec est une opération coûteuse et c’est pour cette raison que je voulais m’orienter vers le publique. Cela dit, il est clair que je ne leur parlerai pas de mes troubles, ça je l’aborde uniquement avec ma psy habituelle qui n’est pas engagée dans le processus de transition, mais tu fais bien de le souligner car j’ai entendu des témoignages pas très rassurant au sujet de médecins fermés d’esprit qui te bloquent totalement par la suite.
Tu peux demander à ton pote le nom de son psy, c’est cool de ta part, et éventuellement des infos sur le CHU le plus proche si jamais il en sait quelque chose. Qui ne tente rien... !

À bientôt

Répondre