Faut que ça sorte !

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Avatar du membre
a_psalm_for_no_one
Galet
Galet
Messages : 104
Enregistré le : 25 juin 2019 20:53
Localisation : Oise
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Faut que ça sorte !

Message par a_psalm_for_no_one » 19 mars 2021 00:57

Tu commences seulement à découvrir qui tu es, c'est normal que tu ne saches pas exactement ce dont tu as besoin pour l'instant.

J'ai su que j'étais un gars à quinze ans, mais j'ai mis longtemps, très longtemps, à m'en rendre vraiment compte, si ça fait sens. Ou du moins: à le prendre en compte, je pense que c'est mieux exprimé ainsi. J'ai mis des années à comprendre comment je me sentais en réalité et ce dont j'avais en fait besoin depuis toujours mais que j'avais pris soin d'enfermer au plus profond de mon être.

Même après avoir su que j'étais un mec, je me suis forcé à l'ignorer en partie et à continuer de m'habiller et de me comporter comme je l'avais fait jusque là, sous une identité féminine. Ça a duré deux, trois ans, mais plus le temps passait plus ça devenait rare. Je portais encore des robes (pour moi-même) en 2017, maintenant c'est juste impensable.

Je pensais, les premières années, que je n'allais pas avoir besoin d'opérations ou même d'hormones. Que juste changer de prénom et de pronoms ainsi que de m'exprimer physiquement d'une façon plus masculine suffirait. Oh boy I was wrong.

Plus le temps passait et plus je me rendais compte que je me mettais le doigt dans l'œil. Plus je prenais le temps d'explorer ma réelle identité, plus je rencontrais des besoins que j'avais cachés avant même de comprendre que je les avais, au point de les penser inexistants.

Les modifications physiques ne sont pas forcément essentielles d'un individu à l'autre mais même pour un seul individu ses besoins peuvent évoluer, et je pense que c'est important d'essayer de s'écouter et d'omettre le poids que les avis des autres peuvent avoir sur nos besoins. "C'est plus facile pour mes proches si je n'altère pas mon apparence" et d'autes pensées de ce type.

Évidemment, je ne dis pas que ça va être ton cas, je pensais juste m'exprimer à ce sujet (j'ai aussi assez peu rencontré d'expériences similaires, des gens qui passent de "je me sens bien dans mon corps de base" à "en fait non, je me voile complètement la face, j'ai absolument besoin d'une transition médicale").
You seek to see an entire world through a keyhole and an entire life through a simple moment.

Do you even know what you're looking for?

John
Galet
Galet
Messages : 103
Enregistré le : 13 juin 2020 22:18
Situation : Trans
Genre : Non Binaire
Pronoms : il ou elle
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: Faut que ça sorte !

Message par John » 19 mars 2021 07:03

a_psalm_for_no_one a écrit :
19 mars 2021 00:57
j'ai aussi assez peu rencontré d'expériences similaires, des gens qui passent de "je me sens bien dans mon corps de base" à "en fait non, je me voile complètement la face, j'ai absolument besoin d'une transition médicale".
Je te rejoins totalement sur l'intégralité de ton post, et je me manifeste 👋 suite à cette partie de ton message.
Je partage totalement ce sentiment. J'ai un besoin maladif de préserver le status quo par tous les moyens, de m'inventer des excuses et trouver des arguments pour soutenir des positions (qui ne me conviennent pas). Accepter une situation nouvelle pour moi passe systématiquement par le déni ; le moindre changement dans ma routine me fait littéralement péter les plombs (y'a probablement quelque chose qui tient à l'autisme là dedans mais j'ai jamais eu de diagnostic, mais ce n'est pas le sujet)
Bref du coup ça me donne l'impression d'avancer par à-coups, et constamment faire la girouette.
Quand j'ai vu la psy la première fois il y a 3 mois je lui ai dit "je sais pas trop qui je suis, je sais pas trop ce que je veux, en tout cas pas d'hormones et la chirurgie du torse je suis pas sûr"
Résultat j'ai rdv avec le chir le mois prochain et vais aussi très certainement aller voir une endoc dans la foulée.
Au final j'ai l'impression que le plus dur, c'est pas vraiment de savoir ce qu'on veut mais de l'accepter. D'être capable de se dire "ben si, j'ai le droit" .
Et puis on a le droit de douter, aussi. Ça n'invalide en rien notre expérience, au contraire.

Maxime8
Galet
Galet
Messages : 184
Enregistré le : 13 janv. 2020 09:19
Localisation : Sud Oise
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Faut que ça sorte !

Message par Maxime8 » 19 mars 2021 08:58

Je me retrouve parfaitement dans ce que tu dis, John. Je sais très bien ce que je ressens, ce que je veux, mais sans cesse, j'en reviens à cette notion de changement qui me fait peur. Il faut que je me force pour avancer, pour ne pas rester en l'état actuel, même s'il ne me convient pas. J'ai l'impression de traîner un boulet, par moments. Comme tu dis, le plus dur n'est pas de savoir ce qu'on veut, mais de l'accepter. :) Merci pour ces mots. :)

Avatar du membre
Aza
Galet
Galet
Messages : 132
Enregistré le : 16 févr. 2019 15:25
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Faut que ça sorte !

Message par Aza » 19 mars 2021 14:17

John a écrit :
19 mars 2021 07:03
a_psalm_for_no_one a écrit :
19 mars 2021 00:57
j'ai aussi assez peu rencontré d'expériences similaires, des gens qui passent de "je me sens bien dans mon corps de base" à "en fait non, je me voile complètement la face, j'ai absolument besoin d'une transition médicale".
Je te rejoins totalement sur l'intégralité de ton post, et je me manifeste 👋 suite à cette partie de ton message.
Je partage totalement ce sentiment. J'ai un besoin maladif de préserver le status quo par tous les moyens, de m'inventer des excuses et trouver des arguments pour soutenir des positions (qui ne me conviennent pas). Accepter une situation nouvelle pour moi passe systématiquement par le déni ; le moindre changement dans ma routine me fait littéralement péter les plombs (y'a probablement quelque chose qui tient à l'autisme là dedans mais j'ai jamais eu de diagnostic, mais ce n'est pas le sujet)
Bref du coup ça me donne l'impression d'avancer par à-coups, et constamment faire la girouette.
Quand j'ai vu la psy la première fois il y a 3 mois je lui ai dit "je sais pas trop qui je suis, je sais pas trop ce que je veux, en tout cas pas d'hormones et la chirurgie du torse je suis pas sûr"
Résultat j'ai rdv avec le chir le mois prochain et vais aussi très certainement aller voir une endoc dans la foulée.
Au final j'ai l'impression que le plus dur, c'est pas vraiment de savoir ce qu'on veut mais de l'accepter. D'être capable de se dire "ben si, j'ai le droit" .
Et puis on a le droit de douter, aussi. Ça n'invalide en rien notre expérience, au contraire.
Bon, bin voilà. Je voulais faire une réponse au post de A_psalm_for_no_one mais tu as déjà écrit tout ce que je voulais dire y compris la partie concernant l'autisme. Alors je me contente de valider totalement tes propos. :)
Il n'y a pas d'âge pour s'accepter et faire le choix de vivre pour soi et non plus pour les autres.

Répondre