Beaucoup de questions

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Répondre
skullkid
Gravier
Gravier
Messages : 2
Enregistré le : 03 déc. 2020 00:12
Localisation : france
Situation : Trans
Pronoms : iel

Beaucoup de questions

Message par skullkid » 06 déc. 2020 20:42

Bonjour à tout le monde

Je suis assigné femme depuis ma naissance et cela fait maintenant fait 4/5ans que j'ai commencé à me poser des questions sur mon genre et mon rapport à la société.

Depuis quelques temps, je passe régulièrement par des phases. D'un côte, je suis totalement persuadé d'être trans et de l'autre, je rentre dans un déni total d'une possible transidentité ( avec des justification du genre: non mais je me fait de fausses idées; je fais un complexe d'infériorité…)
Dans les deux cas, cela s'accompagne de crise d'angoisse, déprime, isolement… Et cela me donne parfois l'impression d'avoir une double identité.

Ce qui est sure, c'est que je ne veux pas être identifier aux femmes(Même si cela peut m'arranger parfois). Je vais plus spontanément vers les hommes. Je suis dégouté lorsqu'il m'arrive d'avoir des manières efféminés; je suis incapable d'aller chez la gynécologue; et le pire de tout, c'est lorsque l'on m'identifier comme étant la ''copine de'' ou ''la fille de la bande''. Etant peut sociable, j'échappe un minimum aux stéréotypes, mais en couple, c'est totalement impossible (surtout en étant dans un couple ''hétéro''). Dans ces situations, je dois lutter pour retenir mes larmes et deviens très agressif avec les gens.

Du coup, j'essaie de me genre le moins possible, analyse chaque mot prononcé, évite l'extérieur, redoute les moments de socialisation et préféré les évité. Mais paradoxalement, je ne souhaite pas être comme un homme et je trouve parfois qu'être une femme à du bon et peut être bien plus valorisant. Tout ça est épuisant.

Au niveau de mon parcours:
Fin collège, j'ai commencé à vouloir faire ''comme'' les gars, car ils avaient l'aire plus cools (sans connaitre la transidentité).
Lorsque que je l'ai découverte, tout à été remis en question. Je n'étais pas obliger d'être comme on voulais que je sois. Au même moment, je me suis beaucoup masculinisé et j'avoue m'en être senti fière. 
Je crois qu'à un moment j'avais même été persuader et avait pris la décision intérieur de ''devenir'' un homme. Mais à force de pressions venant de mon entourage, et en réalisant que les trans sont perçu comme ''des monstres'' dans la société. Un truc à fini se briser en moi, et depuis, je me trouve d'en l'état décrit plus haut.

Entre temps, j'ai essayé de porter un binder(ça n'a rien donner), de parler à un spy et, dernièrement, dans un CMP, mais à chaque fois la honte et la culpabilité m'ont fait fuir les lieux.
Je commence à être fatigué de me poser toutes ses questions, de ressentir comme une boule de nerf coincé dans ma poitrine en permanence et cette impression de vide… On m'avait conseillé d'aller voir une association pour en discuter, mais je ne me sens pas du tout légitime d'y aller. C'est comme si la transidentité pouvait touché le monde sauf moi.


Voila, je n'ai jamais réussi à dire tout ça à mon entourage et même à des professionnels. Je me dis que je suis peut-être juste une fille ultra réac au niveau des inégalités et que c'est ma façon d'exprimer mon envie d'être traité de manière convenable car je ne ressent pas le besoin d'être un ''vrai homme'' mais juste d'être accepter pour qui je suis. Ou bien j'ai une vision déformer de la féminité qui me la fait détesté. Je me sens complètement perdu.
J'aimerai savoir si des personnes vivent ou ont déjà vécu ce genre de choses et si quelqu'un aurai des pistes à me donner. Merci

Avatar du membre
Armand38
Galet
Galet
Messages : 116
Enregistré le : 23 sept. 2019 15:01
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: Beaucoup de questions

Message par Armand38 » 07 déc. 2020 11:55

Bonjour Skullkid ! Bienvenu déjà pour commencer.
Je comprends ce que tu décris même si je ne suis pas exactement dans la même situation que toi car je me suis toujours senti masculin au fond de moi. Néanmoins, il est tout à fait légitime de refuser d'être réduit à des stéréotypes. On vit dans une société hélas binaire qui a encore de gros progrès à faire. Il n'y a pas d'un côté les vrais hommes et de l'autre les vraies femmes. C'est ignorer les multiples variations qui habitent chaque individus. On peut être un homme, cis ou trans, avec des côtés feminins et inversement. On peut tout simplement ne pas se reconnaître dans les cases imposées par la société et trouver cela oppressant. On peut aussi être non binaire.
Après, personne n'ale droit de definir à ta place qui tu es, ni un médecin, ni un groupe de parole dans une association ni personne d'ailleurs. Tu es libre. Prends cette période d'interrogation comme la possibilité d'expérimenter autre chose. Par exemple, tu peux demander à tes ami-ies proches de te genrer au masculin si cela te fait te sentir plus en adéquation avec toi toi-même. Tu peux décider que dans certains aspects de ta vie on doit te considérer au masculin ( au travail, au sport etc. )
Bien avant de faire mon coming out, j'avais instauré certaines règles avec les gens que je cottoyais. Au sport par exemple, j'ai toujours demandé à etre inclus dans le groupe des mecs. Au boulot j'avais expliqué à mon ancien directeur régional que je n'etais une femme et que les apparences etaient trompeuses. Au boulot toujours, j'ai toujours refusé qu'on me fasse la bise et je saluais tous mes collègues masculins pqr une poignée de main. Tout le monde à acceptésans discussion.
Ce ne sont que des exemples. A toi d'expérimenter ce qui te convient. Tu sais , la société classe les gens et fait une lecture de leur genre à l'emporte-pièce. Mais je reste convaincu que c'est aux individus que nous sommes de nous définir et de prendre le temps de nous découvrir. Il n'y a pas de parcours parfait en ce sens. Reprends ce droit dont la société tente de spolier des centaines d'individus.
Au plaisir de te lire.
Bonne journée !

Avatar du membre
SamuraiJack
Caillou
Caillou
Messages : 62
Enregistré le : 10 mai 2020 16:59
Localisation : Angers
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: Beaucoup de questions

Message par SamuraiJack » 08 déc. 2020 22:00

Bienvenue sur le forum Skullkid et bravo d'avoir réussi à témoigner de ta situation. Je ne suis pas dans ta situation parce que ce que tu vis à l'air plus violent mais je me suis également posé beaucoup de questions autour de la féminité, si j'étais "une fille différente et très en colère de vivre dans un monde d'inégalité" ou si c'était autre chose. J'ai fini par démêler tout ça et lire beaucoup de témoignages sur ce forum m'a beaucoup aidé. De mon côté, je me sentais pas légitime parce que je me sentais pas hyper dysphorique de mon corps. Comme le dit Armand, tu construis toi même ton expression de genre et comment tu le vis. J'espère que tu vas trouver les réponses que tu cherches et des choses qui te soulagent au quotidien.

zooey
Caillou
Caillou
Messages : 56
Enregistré le : 16 nov. 2016 16:33
Localisation : ardèche
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Chirurgie génitale : Oui
État civil : Oui

Re: Beaucoup de questions

Message par zooey » 09 déc. 2020 07:08

Salut,
c'est normal de se poser des questions. Ayant débuté ma transition après 30 ans, je peux te dire que je m'en suis posées, et que niveau légitimité j'avais de gros complexes également.
Tu as dit que tu avais déjà songé à aller dans une association trans mais que tu ne te sentais pas légitime. Franchement, je ne peux que t'encourager à sauter le pas. Personne ne remettra en doute ta légitimité dans un groupe trans, quelle que soit ton apparence, tes doutes ou je ne sais quoi. Pour ma part, ça a été un moment fort et libérateur, la première fois où j'ai poussé la porte d'une association, et même si ça n'a pas levé tous mes questionnements, ça a fait apparaître quelques évidences, de voir et d'entendre des gens qui avait un vécu et un ressenti très proche du mien.
Je te souhaite une bonne journée et un bon cheminement.

skullkid
Gravier
Gravier
Messages : 2
Enregistré le : 03 déc. 2020 00:12
Localisation : france
Situation : Trans
Pronoms : iel

Re: Beaucoup de questions

Message par skullkid » 13 déc. 2020 15:54

Bonjour, 
Excusez-moi pour le temps de réponse. J'avais un peu peur des message qui aurait pu être posté, mais finalement, il n'y avait pas de quoi. Votre bienveillance m'as beaucoup touché et m'as beaucoup apaiser sur le moment.
Il est vrai qu'il existe beaucoup de genre différents, et que chacun.e à le droit de se construire le siens avec le temps qui lui convient. C'est bien la chose que j'ai pu en tirer à force de traîner sur Internet.
Ce poste m'a permis de reprendre conscience d'un truc sur moi. C'est que la question du genre a toujours été pour moi l'une des choses les plus absurde de la vie. 
Je me dis que dans un monde moins genre, j'aurai pu vivre sans jamais me poser de question. Mais ça c'est peut-être le cas de beaucoup de trans.
Me faire genre au masculin par des amis me paraît difficile puisque ma vie sociale ressemble à un désert avec quelques virevoltants qui passent de temps en temps, mais faire une tour dans une association est possible.

Voilà. J'essaie donc de faire aller les choses et dès qu'il sera possible, je pense que cela pourrait effectivement me faire du bien d'aller voir une association. 
Merci beaucoup de votre aide

zooey
Caillou
Caillou
Messages : 56
Enregistré le : 16 nov. 2016 16:33
Localisation : ardèche
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Chirurgie génitale : Oui
État civil : Oui

Re: Beaucoup de questions

Message par zooey » 14 déc. 2020 08:02

Salut,
Je pense que c'est une bonne et idée et j'espère que ça t'aidera.
Au plaisir d'avoir de tes nouvelles dans ton parcours...
Bonne journée

Avatar du membre
Geralt
Gravier
Gravier
Messages : 34
Enregistré le : 06 juil. 2020 09:59
Localisation : IdF
Situation : Trans
Genre : masculin-neutre
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Beaucoup de questions

Message par Geralt » 22 déc. 2020 08:00

Hello Skullkid,

Tous les hommes trans ne souffrent pas forcément de dysphorie.
Tous les hommes trans n'ont pas une certitude de fer à 100% d'aussi loin que remonte leur mémoire.
Il y a autant de parcours que de gens.

"je ne ressent pas le besoin d'être un ''vrai homme'' mais juste d'être accepter pour qui je suis"
Une idée comme ça, as-tu déjà pensé à la non-binarité et queer? Nous ne sommes pas tous obligés d'être dans la case Monsieur ou Madame, il peut y avoir des nuances (non-binary, gender-neutral) et des variations (genderfluid).

Plein de courage à toi et reviens nous voir quand tu veux.

Répondre