Questionnement (trop) tardif?

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Avatar du membre
Miro
Galet
Galet
Messages : 120
Enregistré le : 11 mars 2022 09:17
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Questionnement (trop) tardif?

Message par Miro » 05 avr. 2022 23:29

Vous avez raison tous les deux.
Mais j'ai un côté naïf malgré moi, je pars toujours du principe que s'il est psychiatre, ça ne devrait pas être trop compliqué à comprendre, tout de même. J'évalue mal à quel point certaines personnes ne savent pas du tout ce qu'est la transidentité, et sont au mieux resté bloquées au "folklore de chez Madame Arthur" (je suis volontiers outrancier... mais pas loin de la réalité). J'ai l'impression que tout le monde est éduqué sur le sujet désormais, mais je me fourre le doigt dans l'oeil.
(Quand j'ai essayé de lui faire comprendre certains termes en disant à mon psy qu'il était donc un homme cisgenre, il a éclaté de rire...)

Bref. Je me suis mis en tête que j'allais devoir faire son éducation, à ce type-là. :lol:
Dans la vie, il n'y a pas de justice, sauf qu'on doit apprendre à dire merci pour les souffrances endurées.
- Annemarie Schwarzenbach.

John
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 742
Enregistré le : 13 juin 2020 22:18
Situation : Trans
Genre : Non Binaire
Pronoms : iel
Suivi psy : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: Questionnement (trop) tardif?

Message par John » 06 avr. 2022 06:50

J'trouve hyper violente la réaction de ton psy... Bon courage à toi.

j3r3mix
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 277
Enregistré le : 08 mars 2021 18:29
Localisation : IdF
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Chirurgie génitale : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Questionnement (trop) tardif?

Message par j3r3mix » 06 avr. 2022 07:26

Tous les psychologues / psychiatres ne sont pas formés à toutes les problématiques. De la même façon, aucun chir ne fait absolument toutes les opérations qui existent. Je sais que c’est difficile de trouver un psy qui nous convient, pas seulement pour parler d’un sujet trans, mais tu as le droit d’en changer si sur ce sujet il n’est clairement pas à la hauteur. Courage

Avatar du membre
Miro
Galet
Galet
Messages : 120
Enregistré le : 11 mars 2022 09:17
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Questionnement (trop) tardif?

Message par Miro » 06 avr. 2022 17:45

John a écrit :
06 avr. 2022 06:50
J'trouve hyper violente la réaction de ton psy... Bon courage à toi.
En fait, je crois que oui, parce que j'ai beau faire le fier, je me tape depuis cette dernière séance des crises d'angoisse carabinées. C'est bien beau de relativiser, mais mon corps me fait comprendre que ça ne passe pas...
Dans la vie, il n'y a pas de justice, sauf qu'on doit apprendre à dire merci pour les souffrances endurées.
- Annemarie Schwarzenbach.

Apeiron
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 693
Enregistré le : 24 oct. 2017 08:53
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Questionnement (trop) tardif?

Message par Apeiron » 07 avr. 2022 00:50

Miro a écrit :
05 avr. 2022 18:33
J'imagine que la vie doit paraître plus belle, effectivement, quand on a trouvé la place qui nous convient, et pas celle qu'on nous assigne ou nous induit...

Je dois faire face en ce moment à la transphobie involontaire de mon psy (qui fait ce qu'il peut, je ne lui en veux pas), mais ça m'a laminé le moral. Il m'a purement et simplement dit d'arrêter avec ce sujet. Que je devais cesser de me renseigner là-dessus, que je ferais mieux d'être seul pour réfléchir. En gros, il pense que je vais me faire "embrigader", puisque tout le monde sait que les trans sont une secte qui cherche à recruter... :roll:

Sérieusement, étant donné mon âge, ça fait 40 ans que j'essaie de me fondre dans la "secte" des cishet, et pas moyen, il pense que je vais sombrer dans un délire de genre sans le vivre intérieurement???

Bref, cette infantilisation/invalidation de mes ressentis m'a foiré le moral...
Oui c'est vraiment stupide ce préjugé d'embrigadement. Pour m'avoir rencontré en vrai, tu sais que c'est tout le contraire de mon côté : je n'attends pas du tout d'une personne qu'elle fasse telle ou telle démarche concrète ni qu'elle corresponde à tel ou tel stéréotype.
C'est très infantilisant de sa part : vraiment, c'est devenu un fonctionnement global du monde j'ai l'impression d'infantiliser les gens.
Pareil, quand je vais voir mon endocrino, je me sens aussi infantilisé par l'injonction à faire des analyses sanguines et à faire ceci ou cela (alors que si tout va bien pour quoi faire? Le renouvellement d'ordonnance devrait être automatique et on devrait aller voir le médecin seulement si ça ne va pas).
Si on fichait la paix aux gens sans les contraindre, tout irait tellement mieux!

Simple question mais tu te sentirais vraiment si mal sans voir de psy?

Les quelques personnes qui me connaissent ici savent que je ne vois pas de psy malgré un tempérament assez complexe pour gérer la vie en société et surtout avec des épisodes très dépressifs et suicidaires mais je suis convaincu que voir un psy ne changerait rien pour avoir essayé à moults reprises.

Vraiment, je ne suis pas certain que ça aide, a fortiori quand on est écrivain (parce que tu réfléchis déjà assez sur toi) et si tu as des amis de confiance qui sont d'accord pour échanger avec toi (à qui ça ne pèse pas et à qui ça fait même plaisir par une volonté d'introspection mutuelle) de manière profonde, à mon sens c'est largement mieux qu'un psy.
Les personnes bienveillantes avec un esprit libre, rien de tel pour aller bien.
Un peu de sport (ou beaucoup selon les goûts) et d'activités culturelles/créatives, essayer de partir parfois à l'aventure, faire de chouettes rencontres hors du carcan institutionnel, apporter son aide avec plaisir à ceux qui l'acceptent... voilà ma recette personnelle.

Avatar du membre
Miro
Galet
Galet
Messages : 120
Enregistré le : 11 mars 2022 09:17
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Questionnement (trop) tardif?

Message par Miro » 07 avr. 2022 09:01

C'est vrai que certains médecins pensent détenir la sacro-sainte vérité, et ne comprennent pas si les patients ne sont pas du même avis. J'ai déjà fait chier prodigieusement certains praticiens à ne pas vouloir prendre leurs traitements parce que je ne le sentais pas (et la suite m'avait démontré que j'avais raison). C'est effectivement de l'infantilisation...

Pour le moment, je me sentirais peut-être moyennement bien sans aller voir de psy. Le mien me suit depuis quatre ans et il m'a quand même sorti d'un sacré bourbier (enfin c'est moi qui m'en suis sorti tout seul, mais j'étais content de l'avoir à ce moment). Je ne sais pas vraiment, en fait. Dans le doute, je lui laisse encore quelques séances d'essai :lol: Et surtout, je compte lui dire ma façon de penser la prochaine fois. Je ne vais pas rester avec ça dans le gosier.
J'ai fait aussi plusieurs psys avant de trouver celui-là, c'est compliqué de tomber sur la personne qui nous ferait avancer. Je comprends que tu n'en aies pas besoin, c'est vrai qu'on peut s'en sortir différemment, que ce n'est pas une obligation. En ce qui me concerne, j'hésite encore...
Dans la vie, il n'y a pas de justice, sauf qu'on doit apprendre à dire merci pour les souffrances endurées.
- Annemarie Schwarzenbach.

Aaron87
Gravier
Gravier
Messages : 22
Enregistré le : 27 avr. 2022 02:34
Localisation : Limoges
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Questionnement (trop) tardif?

Message par Aaron87 » 10 mai 2022 03:09

Miro, je lis les messages que tu as postés sur le forum petit à petit. On est à peu près du même âge. C'est normal que tu ne saches pas quoi faire de cette info, à savoir que tu aies découvert que tu es un homme trans. J'ai découvert ma transidentité à 40 ans et j'ai beaucoup angoissé pendant plusieurs mois... Mais avec le temps tu vas cheminer et tu sauras si tu veux transitionner ou non. Il arrivera un moment où cela te fera moins peur et tu sauras ce que tu dois faire, ce qui te rendra plus heureux dans ta tête et dans ton corps. Et si tu as envie de prendre de la testo dans le futur, ca te fera moins peur car tu auras cheminé et qu'à ce moment là, tu sauras que tu as besoin de ca pour être heureux. Tu peux aussi vouloir que la mammec et pas de testo... Tout est possible. Le principal est d'identifier ce qui te conviendrait le plus pour te sentir mieux.

Avatar du membre
Miro
Galet
Galet
Messages : 120
Enregistré le : 11 mars 2022 09:17
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Questionnement (trop) tardif?

Message par Miro » 10 mai 2022 09:19

Aaron: C'est ça, je suis en train d'identifier mes zones de confort, à tous les niveaux. Ce qui passe/ce qui ne passe pas.
Je fréquente de plus en plus les gens auprès desquels je suis out (c'est à dire tout mon entourage sauf ma famille)... ça me fait du bien. Je n'arrive plus à prétendre être une nana, et pourtant je l'ai fait pendant 45 ans. Mais là, fini, je suis à saturation. Quand je dois me genrer au féminin devant certaines personnes, je préfère construire des périphrases abracadabrantes pour me genrer au neutre. Je dois passer pour quelqu'un de pas simple! :lol:

Pour info, ce psy contre lequel j'étais furieux, a complètement changé d'attitude. Certes, j'ai dû faire son éducation (fatigue) mais ça valait le coup. Désormais, il me considère tel que je suis, réellement, et montre un enthousiasme non feint pour mon parcours. Comme quoi, tout est possible! Il me semble qu'il a vu que je ne "trafiquais" rien, que j'étais sincère, et que tout s'emboîtait désormais.
Dernièrement, je parlais de mon ex-compagne et j'ai employé, à propos d'elle, le terme d'homosexualité - il m'a corrigé tout de suite en me disant que j'étais hétérosexuel, puisque j'étais attiré par les femmes. (Bon, je ne m'étais pas trompé parce que je parlais d'elle en l'occurrence, qui a eu aussi des liaisons avec des femmes, mais ça m'a fait quand même extrêmement plaisir :D )
Dans la vie, il n'y a pas de justice, sauf qu'on doit apprendre à dire merci pour les souffrances endurées.
- Annemarie Schwarzenbach.

John
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 742
Enregistré le : 13 juin 2020 22:18
Situation : Trans
Genre : Non Binaire
Pronoms : iel
Suivi psy : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: Questionnement (trop) tardif?

Message par John » 10 mai 2022 20:19

C'est cool qu'il fasse des efforts, même si c'est un peu maladroit.
Courage à toi. On a tous une phase raz le bol à un moment, c'est pas facile.

Répondre