Emission « Répliques » D’Alain Finkielkraut sur « la Question trans » France Culture (11-09-2021)

Actualités, médias et festivals en rapport avec les transidentités
John
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 436
Enregistré le : 13 juin 2020 22:18
Situation : Trans
Genre : Non Binaire
Pronoms : il ou elle
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: Emission « Répliques » D’Alain Finkielkraut sur « la Question trans » France Culture (11-09-2021)

Message par John » 13 sept. 2021 13:04

Je trouve ça dommage qu'on puisse pas discuter du contenu de l'émission du coup.

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 2016
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Emission « Répliques » D’Alain Finkielkraut sur « la Question trans » France Culture (11-09-2021)

Message par couss » 13 sept. 2021 17:22

Je l'écoute ce soir et on en reparle !
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 2016
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Emission « Répliques » D’Alain Finkielkraut sur « la Question trans » France Culture (11-09-2021)

Message par couss » 14 sept. 2021 00:45

Bon j'ai écouté l'émission... Le debat de fond pourrait être intéressant, c'est celui qu'on a ici et dans une autre discussion. Mais à part dire que les jeunes sont paumé.e.s et surtout ne respectent plus aucune limite alors que la différence homme femme c'est la base de la stabilité societale et que être écologique sans respecter la nature des corps c'est un problème. Je n'ai pas été convaincu par les interventions de Claude Habib. D'autant plus que quand tu ecris un livre sur un sujet tu te renseignes un minimum. Déjà beaucoup de confusions entre homme trans et femme trans. Rien que l'affiche de l'émission quand on va sur le site de France culture, c'est "femme trans étouffant sa poitrine " ... Donc déjà ça c'est pas compris, autant dire que ça decredibilise beaucoup le propos derrière. Et c'est sans compter les termes comme "contagion" ou "cluster de trans".
À côté de ça on a Serge Hefez qui trouve ça bien que les jeunes explorent le genre et qui trouve que c'est ce qui va renverser le patriarcat donc allons y.

Je trouve qu'on passe à côté d'un débat qui pourrait être intéressant et là encore on confisque la parole des concerné.e.s (ou activistes comme le dit Habib) qui ont beaucoup plus de choses à exprimer. Oui il y a une évolution nette dans la transidentité avec la question de l'autodétermination et la non binarité. Il y a un décalage de dysphorie qui met mal à l'aise beaucoup de personnes trans. Moi même, des fois je suis pas à l'aise avec une personne qui arrive avec une robe, des bas, décolleté plongeant et qui me sort que c'est cool, la première injection de testo a eu lieu et que on va pouvoir creer la gender panique chez les cis... A part nous faire passer pour des cons je vois pas le but et quand tu galères avec ton passing oui j'avoue l'avoir ressenti comme une insulte. J'ai aussi dans le cadre associatif reçu des personnes qui n'allaient pas bien, s'inventaient tout un tas de vies et de pathologies, j'ai tenté de leur dire qu'ils se plantaient, je me suis fais incendier en étant accusé de gay keeping et de transphobe et de droite aussi (ça semble être l'insulte à la mode), et sans surprise aujourd'hui ces gens qui se sont hormoné.e.s en pirate et qui ont eu une mammec, detransitionnent et veulent se faire refaire des seins.
Bien sur que c'est une minorité, et que pleins de non binaires que j'accompagne ne sont pas comme ça. Mais j'ai parfois eu l'impression que mes discours contre la pathologisation de la transidentité et pour le droit à l'autodétermination étaient confisqués par certaines personnes et détournés de leur sens.
Je pense qu'il est sain de se poser la question ensemble mais pas dans une émission radio animée par des gens qui racontent de la merde en s'étant proclamé.e.s expert.e.s. Quelle est notre responsabilité ? Nous nous sommes battus pour sortir des parcours psy obligatoires et pour l'autodétermination. Quand on a des situations pareilles, de gens complètement hors réalité mais qui trouvent cool d'être trans sans se poser de questions, insultant leurs parents qui sont accompagnants mais qui ont du mal à suivre leur enfant, incitant d'autres jeunes trans qui souhaitent voir un.e psy (pour d'autres raisons que la transidentité) de ne pas y aller car les trans sont anti psy. Qui mélangent politique et transidentité sans chercher à aller plus loin. Qu'est ce qu'on fait dans ces cas là ? Quel rôle a t on à jouer ?
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1183
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Emission « Répliques » D’Alain Finkielkraut sur « la Question trans » France Culture (11-09-2021)

Message par Dag » 14 sept. 2021 01:03

couss a écrit :
14 sept. 2021 00:45
Bon j'ai écouté l'émission... Le debat de fond pourrait être intéressant, c'est celui qu'on a ici et dans une autre discussion. Mais à part dire que les jeunes sont paumé.e.s et surtout ne respectent plus aucune limite alors que la différence homme femme c'est la base de la stabilité societale et que être écologique sans respecter la nature des corps c'est un problème. Je n'ai pas été convaincu par les interventions de Claude Habib. D'autant plus que quand tu ecris un livre sur un sujet tu te renseignes un minimum. Déjà beaucoup de confusions entre homme trans et femme trans. Rien que l'affiche de l'émission quand on va sur le site de France culture, c'est "femme trans étouffant sa poitrine " ... Donc déjà ça c'est pas compris, autant dire que ça decredibilise beaucoup le propos derrière. Et c'est sans compter les termes comme "contagion" ou "cluster de trans".
À côté de ça on a Serge Hefez qui trouve ça bien que les jeunes explorent le genre et qui trouve que c'est ce qui va renverser le patriarcat donc allons y.

Je trouve qu'on passe à côté d'un débat qui pourrait être intéressant et là encore on confisque la parole des concerné.e.s (ou activistes comme le dit Habib) qui ont beaucoup plus de choses à exprimer. Oui il y a une évolution nette dans la transidentité avec la question de l'autodétermination et la non binarité. Il y a un décalage de dysphorie qui met mal à l'aise beaucoup de personnes trans. Moi même, des fois je suis pas à l'aise avec une personne qui arrive avec une robe, des bas, décolleté plongeant et qui me sort que c'est cool, la première injection de testo a eu lieu et que on va pouvoir creer la gender panique chez les cis... A part nous faire passer pour des cons je vois pas le but et quand tu galères avec ton passing oui j'avoue l'avoir ressenti comme une insulte. J'ai aussi dans le cadre associatif reçu des personnes qui n'allaient pas bien, s'inventaient tout un tas de vies et de pathologies, j'ai tenté de leur dire qu'ils se plantaient, je me suis fais incendier en étant accusé de gay keeping et de transphobe et de droite aussi (ça semble être l'insulte à la mode), et sans surprise aujourd'hui ces gens qui se sont hormoné.e.s en pirate et qui ont eu une mammec, detransitionnent et veulent se faire refaire des seins.
Bien sur que c'est une minorité, et que pleins de non binaires que j'accompagne ne sont pas comme ça. Mais j'ai parfois eu l'impression que mes discours contre la pathologisation de la transidentité et pour le droit à l'autodétermination étaient confisqués par certaines personnes et détournés de leur sens.
Je pense qu'il est sain de se poser la question ensemble mais pas dans une émission radio animée par des gens qui racontent de la merde en s'étant proclamé.e.s expert.e.s. Quelle est notre responsabilité ? Nous nous sommes battus pour sortir des parcours psy obligatoires et pour l'autodétermination. Quand on a des situations pareilles, de gens complètement hors réalité mais qui trouvent cool d'être trans sans se poser de questions, insultant leurs parents qui sont accompagnants mais qui ont du mal à suivre leur enfant, incitant d'autres jeunes trans qui souhaitent voir un.e psy (pour d'autres raisons que la transidentité) de ne pas y aller car les trans sont anti psy. Qui mélangent politique et transidentité sans chercher à aller plus loin. Qu'est ce qu'on fait dans ces cas là ? Quel rôle a t on à jouer ?
Je viens de le terminer. J'ai près le même avis sur l'émission et en particulier sur Claude Habib (et Finkelkraut dans une moindre proportion). Elle n'a pas l'air de s'être renseignée au-delà de la presse sensationnaliste. Elle mélange des choses qui n'ont pas grand chose à voir. Je me suis demandé si j'avais bien entendu quand elle est partie dans sa digression sur la galanterie... Son analyse n'a pas beaucoup de valeur, donc l'ensemble du débat est très limité.

John
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 436
Enregistré le : 13 juin 2020 22:18
Situation : Trans
Genre : Non Binaire
Pronoms : il ou elle
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: Emission « Répliques » D’Alain Finkielkraut sur « la Question trans » France Culture (11-09-2021)

Message par John » 14 sept. 2021 07:13

A vrai dire, avant d'écouter l'émission, je connaissais pas du tout Claude Habib , et j'avais lu que le titre. Je connaissais en revanche déjà Serge Hefez, que je trouvais déjà un poil trop médiatisé et dont j'ai lu le bouquin, que je n'ai pas trouvé mirobolant, mais qui parle en fait davantage de la transformation de la société via le décloisonnement des genres, que de transidentité à proprement parler.

Comme tu dis, couss, beaucoup de choses sont mélangées. On a Claude Habib d'un côté pour qui "c'était mieux avant" (pour une soi-disant féministe j'ai pas bien compris le discours quand même), et Hefez qui lui s'intéresse davantage à la notion de déconstruction du genre (mais en même temps, il est psychanalyste, déconstruire c'est un peu son boulot). Je l'ai trouvé très intelligible et à chacune de ses interventions je me suis quand même dit "purée, heureusement qu'il est là pour limiter les dégâts". En fait on met dans le même panier tout le monde, mais ça rejoint un peu le débat qu'on a sur l'autre fil du forum: à partir de quand est-on trans? Peut-on affirmer qu'on est trans quand on "se cherche"?
J'aime bien ce que dit Hefez à propos de la multiplication des étiquettes, surtout chez les plus jeunes: c'est trouver les mots pour expliquer ce qu'on ressent, à soi et aux autres.
Je comprends totalement la frustration de personnes trans binaires et qui ont galéré pour accéder aux hormones, cec, chirurgien et dont le passing et la vie en général sont un combat quotidien, face à des pipous arc-en-ciel qui se crient trans sans en montrer la couleur (pun intended). Mais d'un autre côté, en étant moi même trans et non binaire/genderfluid, ça rend pour moi extrêmement difficile de trouver ma place et me sentir légitime. Sans les pipous arc-en-ciel, je serais surement encore dans le placard (bon et sans vous sur le forum : ) Je ressens la même frustration quand j'entends utiliser le terme "geek" à tout va, comme une mode, alors que pour moi ça voulait dire vivre en autarcie et me faire voler mon goûter, et parler de trucs que personne ne comprend avec une passion que l'on trouve disproportionnée, pas jouer à call of ou fifa 4h par jours en collectionnant les funko pop.

Désolé je pars un peu dans tous les sens -_-

Tout ça pour dire que je suis d'accord à 100% avec le discours que tient Serge Hefez dans l'émission. Mais l'émission est effectivement à côté de la plaque.
Après j'ai envie de dire, on s'attendait à quoi sur France Culture ? Qui auraient-ils invité d'autre? Paul Preciado? Je ne suis pas sûr que son discours soit assez accessible à tous, et pour le coup quand même pas mal politique/activiste.
Finalement quand on regarde à qui s'adresse France Culture, je ne sais pas si inviter des personnes trans pour parler aurait réellement un intérêt, si leur parole serait respectée (dans le sens écoutée comme présentant un semblant de vérité), que ce soit par le présentateur ou les auditeurs...

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1183
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Emission « Répliques » D’Alain Finkielkraut sur « la Question trans » France Culture (11-09-2021)

Message par Dag » 14 sept. 2021 09:48

Serge Hefez est clairement modérateur dans le débat, heureusement qu'il intervient pour rectifier une partie des énormités qui sont dites, malheureusement pas toutes comme la question du droit. C'est assez drôle de le voir dans cette position alors que j'avais quelques soucis avec son discours qui était (est toujours si je suis ses allusions) très axé sur les équipes hospitalières, à ne rien voir dans le secteur privé et la médecine de ville.

[quote=John post_id=37051 time=1631596400 user_id=4309]
Après j'ai envie de dire, on s'attendait à quoi sur France Culture ? Qui auraient-ils invité d'autre? Paul Preciado? Je ne suis pas sûr que son discours soit assez accessible à tous, et pour le coup quand même pas mal politique/activiste.
Finalement quand on regarde à qui s'adresse France Culture, je ne sais pas si inviter des personnes trans pour parler aurait réellement un intérêt, si leur parole serait respectée (dans le sens écoutée comme présentant un semblant de vérité), que ce soit par le présentateur ou les auditeurs...
[/quote]

Il y a quelques années, France Culture avait fait une émission intéressante en plusieurs épisodes sur les transidentités entièrement du point de vue des personnes trans. Le présentateur/concepteur de l'émission a une grande influence et dans le cas qui nous occupe, c'est Alain Finkelkraut.
La référence de l'émission dont je parlais https://www.forum-ftm.fr/viewtopic.php?f=23&t=1228

Avatar du membre
EcgG
Galet
Galet
Messages : 146
Enregistré le : 14 nov. 2016 11:44
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Emission « Répliques » D’Alain Finkielkraut sur « la Question trans » France Culture (11-09-2021)

Message par EcgG » 14 sept. 2021 11:21

J'ai écouté hier, je suis d'accord avec la plupart des choses que vous avez dites. C'est vrai que je me méfie de Serge Hefez (presque juste parce qu'il est psychanalyste, je l'avoue) mais face à Claude Habib il a l'air d'un ange.
Pour moi à partir du moment ou elle ne fait même pas semblant et qu'elle mégenre dans la plupart des cas elle ne peut pas tenir un discours honnête intellectuellement. Elle est clairement là pour nous faire du mal. Je trouve ça assez dingue (je pèse mes mots) qu'elle puisse parler ainsi en toute détente sur France Culture, même avec un tel présentateur.

Effectivement de mémoire LSD est bien mieux !

Répondre