Doutes pré top surgery?

Les différentes techniques de mammectomie, les photos, les questions et les réponses
Avatar du membre
Geralt
Gravier
Gravier
Messages : 36
Enregistré le : 06 juil. 2020 09:59
Localisation : IdF
Situation : Trans
Genre : masculin-neutre
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Doutes pré top surgery?

Message par Geralt » 04 janv. 2021 22:05

Hello à tous,

Je ne savais pas trop si ce topic serait à sa place ici, pas de soucis pour le mettre ailleurs si c'est mieux.

Voilà, le titre résume mon ressenti actuel: ma date approche et j'ai des doutes.
A presque un mois de l'opé je me pose plein de questions et je me torture un peu l'esprit avec. Mais la seule question qui résume toutes les autres c'est "Et si c'était une erreur?".

J'ai un tempéramment anxieux donc je doute facilement de tout. En plus les choix ça a tendance à me paralyser :shock: de peur de me tromper... mais j'avais quand même pris date.
J'ai l'impression que tout le monde est sûr à 100% sauf moi.
Quand je lis des blogs ou regarde des vidéos de ftm j'ai l'impression que tout le monde qui envisage cette opération est genre totalement sûr et certain que c'est ce qu'il leur faut. Je sais bien qu'il y a des gens qui ne veulent pas / n'ont pas besoin de la top dans leur transition. Mais je parle de la partie qui décide que la top c'est pour eux. Et bien cette portion de population j'ai l'impression (érronnée?) qu'elle ne doute pas.
Or moi je doute. C'est mon rayon le doute.

Il y a plusieurs éléments qui me font douter.
Déjà je suis non-binaire, donc même si j'ai décidé de passer du côté neutre-mâle plutôt que celui où j'étais neutre-femelle bah... je reste non-binaire. Et je ne trouve pas de témoignages de personnes non-binairequi auraient fait la top surgery. Du coup est-ce que ça veut dire que les non-binaires ne modifient pas leur corps chirurgicalement?
Ensuite il y a le fait que je n'ai pas de dysphorie physique mais sociale. En gros mon corps ne me dérange pas. Je n'aime pas être lu/perçu comme femme, mais les éléments physiques ne me dérangent que parce-qu'ils sont des marquers sociaux. Pour résumer, si j'étais seul sur une île déserte je m'en ficherais un peu d'avoir le corps que j'ai et les caractéristiques sexuelles secondaires qui vont avec. Si je vivais dans une société pour qui le sexe et le genre ne sont pas liés je m'en ficherais aussi. Mais ce n'est pas le cas. Je vis dans une société où avoir un corps femelle veur dire être lu/perçu comme femme.
Je ne suis pas attaché à ma poitrine non plus, je suis juste indifférent. Quand j'étais gamin et qu'elle n'était pas là, c'était cool parce-que je pouvais me ballader torse nu, après c'est devenu impossible, bon c'était pas top mais pas l'enfer non plus. Je n'ai jamais apprécié d'en avoir par contre, je ne comprenais pas les filles qui s'interessaient à leurs "attributs", moi ça me saoulait juste d'en avoir parce-que bah ça change le regard des gens, on es genré direct au féminin...
J'ai pensé à la solution binder... à vie? Je ne tiendrai pas. Et puis j'adore nager... la piscine me manque...
Après je me rappélle qu'étant plus jeune il m'arrivait de penser à des membres de ma famille qui ont perdu un sein à cause d'un cancer (mais ont survécu et ont regagné une pleine santé après!) que je me demandais si moi aussi ça m'arriverait un jour (génétique) et si ça m'arrivait est-ce que je regretterai ma poitrine ou est-ce qu'au contraire je serai soulagé? Je me doute que c'est choquant, désolé pour ceux que ça peut heurter, mais c'était les seules personnes afab que j'avais dans mon entourage et dans mon "monde mental" qui n'avaient plus de sein(s), ma seule base de réflexion à l'époque.
Et le dernier point mais non des moindres c'est l'image que j'ai la sensation qu'on me renvoie de la top surgery hors communauté. Je veux dire, moi j'étais parti sur un côté chouette, sympa, positif, et on me renvoie un peu une image d'auto-mutilation qui me dérange... Je ne sais pas trop comment expliquer ça. Je n'arrive pas à m'en détacher. Moi j'étais parti sur "Enfin les gens me genreront autrement qu'au féminin! Cool! Et je pourrai me ballader le torse nu à la plage ou piscine, génial!" et je me retrouve avec "Mais tu vas mutiler ton corps!" "C'est une décision lourde, irréversible, comment peux-tu être certain que tu ne regretteras pas?!". On me renvoie une sorte d'image de haine et mépris de moi-même et mon corps... sauf que ce n'est pas du tout le cas! Je m'aime, j'aime mon corps, pas de soucis. J'ai juste envie que le genre social qu'on m'attribue colle plus à mon genre à moi ressenti... Donc ça me dérange parce-que du coup je me demande si je n'ai pas ces motifs qu'on semble me prêter... est-ce qu'au fond inconsciemment e serait me mutiler? J'ai l'impression d'être colonisé par cette représentation et je ne sais pas m'en défaire, ça me fait douter de mes propres motivations!

Je suis un peu (beaucoup?) emmélé et contradictoire. Je sais. Mais c'est justement pour ça que je n'arrive pas à me dépêtrer de mes doutes.
Si certains ont des idées/conseils/pistes de réfléxion/témoignages, je prends!
Mes excuses pour le pavé, je voulais être clair sur les bases de mes doutes, j'espère que ce n'était pas trop indigeste!
Merci à ceux qui m'auront lu en tout cas.

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 897
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Doutes pré top surgery?

Message par Dag » 04 janv. 2021 23:29

Bonsoir Geralt,
Geralt a écrit :
04 janv. 2021 22:05
Quand je lis des blogs ou regarde des vidéos de ftm j'ai l'impression que tout le monde qui envisage cette opération est genre totalement sûr et certain que c'est ce qu'il leur faut. Je sais bien qu'il y a des gens qui ne veulent pas / n'ont pas besoin de la top dans leur transition. Mais je parle de la partie qui décide que la top c'est pour eux. Et bien cette portion de population j'ai l'impression (érronnée?) qu'elle ne doute pas.
Or moi je doute. C'est mon rayon le doute.
Je te rassure tout de suite, il y a des personnes qui doutent dans les deux catégories et pour des raisons différentes, même chez les personnes binaires qui sont sûres de vouloir une mammec. Et d'ailleurs, c'est assez courant de se poser pleins de questions lorsque l'échéance s'approche. C'est un peu pareil pour les personnes qui envisagent de prendre des hormones, il n'est pas rare de se poser d'un seul coup plus de questions juste avant de concrétiser.
Geralt a écrit :
04 janv. 2021 22:05
Déjà je suis non-binaire, donc même si j'ai décidé de passer du côté neutre-mâle plutôt que celui où j'étais neutre-femelle bah... je reste non-binaire. Et je ne trouve pas de témoignages de personnes non-binaire qui auraient fait la top surgery. Du coup est-ce que ça veut dire que les non-binaires ne modifient pas leur corps chirurgicalement?
Là-encore, ça dépend beaucoup des personnes. Il y a des personnes non-binaires pour qui c'est important de faire une transition médicale qui peut inclure des hormones, des opérations... et d'autres pour qui ça n'a aucun intérêt. Par exemple, certaines personnes s'identifient comme étant non-binaires mais préfèrent être perçues comme homme ou femme et adoptent une expression de genre plus ou moins conforme aux conventions sociales correspondantes.
Et aussi, la façon de s'identifier de certaines personnes évolue dans le temps, passant par exemple d'homme trans binaire à personne non-binaire transmasculine ou l'inverse.

Sur le forum, il y a plusieurs personnes qui sont non-binaires et qui ont fait une opération du torse. Sur Youtube, tu en trouveras aussi, en particulier en anglais (par exemple Ash Hardell ou Kovu Kingsrod, mais il y en a d'autres si tu cherches avec des mots clés comme non binary transman top surgery ou non binary transmaculine top surgery). Dans l'autre sens, les témoignages de personnes non-binaires qui ne veulent pas de top surgery existent, mais tu as l'air d'en avoir déjà trouvé.
Geralt a écrit :
04 janv. 2021 22:05
Ensuite il y a le fait que je n'ai pas de dysphorie physique mais sociale. En gros mon corps ne me dérange pas. Je n'aime pas être lu/perçu comme femme, mais les éléments physiques ne me dérangent que parce-qu'ils sont des marquers sociaux. Pour résumer, si j'étais seul sur une île déserte je m'en ficherais un peu d'avoir le corps que j'ai et les caractéristiques sexuelles secondaires qui vont avec. Si je vivais dans une société pour qui le sexe et le genre ne sont pas liés je m'en ficherais aussi. Mais ce n'est pas le cas. Je vis dans une société où avoir un corps femelle veur dire être lu/perçu comme femme.
Je ne suis pas attaché à ma poitrine non plus, je suis juste indifférent. Quand j'étais gamin et qu'elle n'était pas là, c'était cool parce-que je pouvais me ballader torse nu, après c'est devenu impossible, bon c'était pas top mais pas l'enfer non plus. Je n'ai jamais apprécié d'en avoir par contre, je ne comprenais pas les filles qui s'interessaient à leurs "attributs", moi ça me saoulait juste d'en avoir parce-que bah ça change le regard des gens, on es genré direct au féminin...
J'ai pensé à la solution binder... à vie? Je ne tiendrai pas. Et puis j'adore nager... la piscine me manque...
Après je me rappélle qu'étant plus jeune il m'arrivait de penser à des membres de ma famille qui ont perdu un sein à cause d'un cancer (mais ont survécu et ont regagné une pleine santé après!) que je me demandais si moi aussi ça m'arriverait un jour (génétique) et si ça m'arrivait est-ce que je regretterai ma poitrine ou est-ce qu'au contraire je serai soulagé? Je me doute que c'est choquant, désolé pour ceux que ça peut heurter, mais c'était les seules personnes afab que j'avais dans mon entourage et dans mon "monde mental" qui n'avaient plus de sein(s), ma seule base de réflexion à l'époque.
Et le dernier point mais non des moindres c'est l'image que j'ai la sensation qu'on me renvoie de la top surgery hors communauté. Je veux dire, moi j'étais parti sur un côté chouette, sympa, positif, et on me renvoie un peu une image d'auto-mutilation qui me dérange... Je ne sais pas trop comment expliquer ça. Je n'arrive pas à m'en détacher. Moi j'étais parti sur "Enfin les gens me genreront autrement qu'au féminin! Cool! Et je pourrai me ballader le torse nu à la plage ou piscine, génial!" et je me retrouve avec "Mais tu vas mutiler ton corps!" "C'est une décision lourde, irréversible, comment peux-tu être certain que tu ne regretteras pas?!". On me renvoie une sorte d'image de haine et mépris de moi-même et mon corps... sauf que ce n'est pas du tout le cas! Je m'aime, j'aime mon corps, pas de soucis. J'ai juste envie que le genre social qu'on m'attribue colle plus à mon genre à moi ressenti... Donc ça me dérange parce-que du coup je me demande si je n'ai pas ces motifs qu'on semble me prêter... est-ce qu'au fond inconsciemment e serait me mutiler? J'ai l'impression d'être colonisé par cette représentation et je ne sais pas m'en défaire, ça me fait douter de mes propres motivations!
Tu sembles avoir déjà démêlé un point important, c'est que ton opération du torse est motivée par la perception de ton genre par les autres et pas par ton ressenti vis-à-vis de ta poitrine. Et que tu ne sens pas forcément de binder toute ta vie. Reste à savoir si les avantages de cette opération (être plus facilement perçu comme un homme et ne plus avoir à binder par exemple) dépassent les côtés négatifs pour ton cas personnel. Les témoignages peuvent t'aider à te situer, mais à la fin, c'est à toi de décider par rapport à tes propres critères et pas par rapport à ceux des autres, cis ou trans, NB ou binaire. Si tu as besoin de plus de temps pour peser le pour et le contre, il ne faut pas hésiter à le prendre. Il n'y a rien de mal à repousser ou à annuler une opération.

Juste un point sur le terme mutilation qui revient souvent pour parler de ces opérations. Rappelons que certes, par définition, une mutilation consiste en l'ablation ou le retrait d'un membre ou d'un organe sans intention de donner la mort, mais sa connotation est très négative et associée à des actes de torture, de guerre, de violences contre les personnes. Pas grand monde ne penserait à appeler comme cela le don d'un rein dans le cadre d'une greffe ou encore l'ablation d'un membre malade ou endommagé puis sa reconstruction (par exemple un sein dans le cadre d'un cancer). Dans le cas d'une opération du torse, on est dans une démarche de reconstruction de quelque chose qui nous convient mieux et qui relève de l'affirmation positive. On va voir un chir, un professionnel, on ne s'arrache pas la poitrine à mains nues. Indépendamment du choix que tu feras, une chose dont tu peux être sûr est qu'une mammec ne correspond pas à une mutilation.

En tout cas, bon courage pour tes réflexions !

Tael
Gravier
Gravier
Messages : 3
Enregistré le : 06 janv. 2021 22:23
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin-NB
Pronoms : il-iel-lui

Re: Doutes pré top surgery?

Message par Tael » 06 janv. 2021 22:42

Bonsoir Geralt,

Je trouve ça fou car je suis tombé par hasard sur ce forum, et justement, j'étais à la recherche d'une personne qui parlerait de ses angoisses et de ses doutes concernant sa mammectomie. Et en quelques mots, je me suis énormément reconnu dans ce que tu as expliqué.

Sache que tout comme toi, j'ai ma date d'opération de fixée mais j'arrive également à douter et ce, pour plusieurs raisons qui rejoignent les tiennes (je suis un grand anxieux de la vie, j'ai du mal à prendre des décisions importantes). Mais surtout, je ne m'identifie pas exclusivement au genre masculin, je me demande parfois si je suis non-binaire. Il y a également la peur d'avoir un résultat qui ne me plaise pas, mais par dessus tout, j'ai peur de ne pas me reconnaître à travers le reflet que me renverra le miroir une fois l'opération passée. Je ne me reconnaît pas vraiment avec mon torse actuel, mais au final, je m'y suis habitué. Je me demande donc si le choc ne sera pas trop fort après l'opération, de là à me faire détester mon corps que j'ai justement appris à aimer ; ou du moins, à être bienveillant avec lui.

Et pour reprendre tes mots, si je vivais sur une île déserte, je n'aurai aucun souci avec le fait d'avoir le torse que j'ai actuellement. Je me sens presque obligé par la société de faire cette opération pour ne pas avoir de problèmes de santé liés au binder.

Et moi aussi ça me perturbe car je me dis que comme toute personne effectuant cette opération, je devrais juste être heureux. J'aurai dû bondir de joie à l'annonce de ma date d'opé mais en réalité l'angoisse était (et reste) trop présente. C'est terrible car ça me fait presque remettre en question sur si je veux réellement faire la mammec.

Enfin voilà, tout ça pour dire que tu n'es pas seul. Cela fait peur de prendre des décisions aussi importantes que cette opération, mais c'est ton corps, il t'appartient, et si au fond de toi tu sais que c'est ce qu'il te faut et ce que tu veux, tout se passera bien. Et puis si vraiment tu ne le sens pas, rien ne t'empêche de repousser la date d'opération, il faut prendre son temps et surtout s'écouter.

Je pense également qu'il faut se faire confiance. (même si ce n'est pas toujours chose évidente)

Je te souhaite bon courage dans tex réflexions et je t'envoie mon soutien !
Et merci d'avoir osé parler de tes angoisses

Avatar du membre
katsu
Gravier
Gravier
Messages : 27
Enregistré le : 01 nov. 2019 12:47
Localisation : Strasbourg
Situation : Trans
Genre : homme trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Doutes pré top surgery?

Message par katsu » 09 janv. 2021 21:38

Salut,
De mon coté aussi je vais bientôt être opéré mais pour moi c'est surtout l'attente qui est insoutenable, donc je ne suis pas vraiment dans votre cas, mais par contre j'ai une amie cis qui m'avais déjà dit que sa poitrine la gênait, comme quoi toutes les femmes ne rêvent pas d'avoir une poitrine voluptueuse ou juste d'en avoir une. J'ai entendu dire que certaines faisait aussi juste des réductions mammaires, donc pas ablation totale a voir si ça peut mieux vous convenir...
Soit toi même, teste tout ! L'échec rend la réussite plus incroyable encore (y)
Image

Avatar du membre
Armand38
Galet
Galet
Messages : 149
Enregistré le : 23 sept. 2019 15:01
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: Doutes pré top surgery?

Message par Armand38 » 11 janv. 2021 20:38

Alors après la lectures des posts et du sujet, je me suis dit que j'allais apporter ma contribution.
Ma mamectomie est proche, le 1er fevrier. Jel'ai attendu avec une immense impatience d'autant plus qu'elle avait été annulée une semaine avant en novembre. Mais, j'ai aussi des doutes. Certes je n'aime pas voir des se**s sur moi, le mot lui même me rend dysphorique. Sauf que, il y a de ça plusieurs années, je voulais me faire opérer pour reduire ma poitrine ( passer d'un bonnet b à un tout petit a on va dire). Sauf que ma demande paraissait pas tout à fait justifiée visiblement, j'avais vu 2 chirs dont l'incompréhension avait été totale. Bon c'était il y 15 ans.
J'y ai repensé parceque je n'aime pas les grandes cicatrices, je me suis demandé si ce n'etait pas possible de faire une réduction au minimum et éventuellement par la suite une péri si j'en ressentais le besoin. Je n'ai pas osé en parler avant aujourd'hui, et encore moins aborder le sujet avec B qui doit m'opérer. A cela s'ajoute la peur de ne pas aimer voire être déçu du résultat. Et si je trouve mon torse moche après, je fais quoi ? Et puis oui, il y a la pression de la société, la lecture binaire des gens, un mec avec de la poitrine ça n'existe pas... Alors, faut il nécessairement se conformer aux attentes du regard d'autrui ?
Bon désolé ça n'aide personne ce que je dis, mais ça me fait tellement de bien de pouvoir le dire!

Maxime8
Galet
Galet
Messages : 140
Enregistré le : 13 janv. 2020 09:19
Localisation : Sud Oise
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Doutes pré top surgery?

Message par Maxime8 » 12 janv. 2021 08:59

Je ressens trop ce que tu dis, Armand... J'ai pris rendez-vous aussi pour une mammectomie, du moins pour le premier rendez-vous, mais ça m'effraie de ne pas aimer le résultat. Et pourtant, qu'est-ce que j'aimerais être débarrassé de ces deux trucs encombrants ! Hier matin, je m'étais même décidé à finalement renoncer et attendre quelques années, quitte à porter un binder à chaque sortie, mais hier soir, je ne me voyais pas attendre encore. Je ne cesse d'osciller entre mon envie d'un torse plat, de me sentir vraiment dans un corps d'homme, et ma peur d'avoir un résultat qui ne me plaira pas. Contrairement à toi, je ne veux pas me faire retirer la poitrine pour correspondre à un idéal de la société, mais bien parce que ces deux protubérances m'empêchent d'être moi, mais ça ne m'empêche pas de douter et d'avoir peur. Et je te remercie d'avoir posté parce que ça fait du bien de voir que je ne suis pas seul dans ces doutes.

Avatar du membre
Armand38
Galet
Galet
Messages : 149
Enregistré le : 23 sept. 2019 15:01
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: Doutes pré top surgery?

Message par Armand38 » 12 janv. 2021 13:37

Merci Maxime, ça me réconforte aussi de te lire ! Je me sens moins seul avec mes angoisses. Je comprends ce que tu dis quand tu évoques le fait que ces protubérances t'empêchent d'être toi. Moi c'est le port du binder qui désormais me gêne le plus en fait. Alors oui, je voudrai un torse plat, mais peut-être qu'avec un simple bonnet A ça me suffirait en fait. D'ailleurs quand je suis seul chez moi et aussi quand je suis avec des amis très proches et totalement safe, je ne binde pas. Et bizarrement je ne me sens pas mal. Du coup je pense que c'est plus le regard des autres qui me gênent.

Maxime8
Galet
Galet
Messages : 140
Enregistré le : 13 janv. 2020 09:19
Localisation : Sud Oise
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Doutes pré top surgery?

Message par Maxime8 » 12 janv. 2021 14:25

Je ne me binde pas non plus à la maison, ni à l'extérieur d'ailleurs... Comme j'ai l'impression d'avoir zéro passing, ça ne m'apporterait rien. En plus, les miens sont bien volumineux et même avec le binder, j'ai l'impression qu'ils sont encore bien visibles. Et puis, je les oublie complètement, en fait, jusqu'à ce qu'ils me tombent sous les yeux ou que je les sens, et là, inévitablement, c'est comme s'ils me hurlaient aux oreilles que j'aurai beau faire, je ne suis pas un homme. Je n'ai mis le binder que pour les rendez-vous avec l'endocrino. J'avais peur qu'en me voyant sans, il trouve que je n'adoptais pas assez l'apparence d'un homme et qu'il me refuse la T. Tu fais quel bonnet actuellement ? Et une réduction mammaire, tu es sûr qu'au niveau de l'opération, c'est mieux qu'une mammectomie ? A mon avis, c'est la même opération, mais on t'en laisse un peu, mais je n'y connais pas grand chose, j'avoue...

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 897
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Doutes pré top surgery?

Message par Dag » 12 janv. 2021 19:29

Maxime8 a écrit :
12 janv. 2021 14:25
Et une réduction mammaire, tu es sûr qu'au niveau de l'opération, c'est mieux qu'une mammectomie ? A mon avis, c'est la même opération, mais on t'en laisse un peu, mais je n'y connais pas grand chose, j'avoue...
Les techniques de réduction mammaires ne sont pas tout à fait les mêmes que celles des mammecs, le chir cherche à garder une forme de sein alors que pour une mammec, l'objectif esthétique est différent. Sans être un spécialiste, pour une poitrine volumineuse, une technique classique consiste à faire une incision sous le sein, au niveau du sillon mammaire et de remonter jusqu'à l'aréole (en mode ancre marine). Je pense que ce genre de technique ne serait pas très adaptée pour un petit volume, où une espèce de péri "light" semblerait plus adaptée. Mais dans les deux cas, ça revient à faire une opération ayant un impact du niveau d'une mammec, pas pour le résultat mais pour toute la logistique, la cicatrisation, les cicatrices... C'est à prendre en compte dans la balance

En tout cas, il est possible de faire une mammec après une réduction, il y a un ou deux témoignages en ce sens sur le forum. L'inconvénient est que le chir qui passe passe sur une base modifiée qui comporte déjà des cicatrices, ce qui complique un peu la tâche, mais rien d'infaisable.

Maxime8
Galet
Galet
Messages : 140
Enregistré le : 13 janv. 2020 09:19
Localisation : Sud Oise
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Doutes pré top surgery?

Message par Maxime8 » 13 janv. 2021 09:10

Merci pour l'explication, Dag.

Répondre