Testo en gel : témoignages, avis

Les différents traitements et leurs effets
Avatar du membre
Nobodys_son
Gravier
Gravier
Messages : 15
Enregistré le : 13 nov. 2016 22:37
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par Nobodys_son » 14 oct. 2018 23:45

Merci pour ces témoignages. Je commence l'Androgel tout bientôt. J'ai quelques questions :

- L'aspect qui ne me rassure pas c'est sur l'application et ses conséquences d'un point de vue "local" : j'ai pas envie d'avoir un bras tout poilu si j'applique le gel uniquement sur le bras... J'ai lu qu'il était possible d'appliquer le gel sur les jambes et mollets : c'est vrai ? Est-ce aussi efficace ? (ça me dérangerait pas du tout d'avoir plus de poils sur les jambes.)

- Je me demande aussi si le fait de switcher des injecs au gel "relance" quelques changements, ou je me fait des illusions? (je prendrais bien encore un peu de pousse en bas hihihihihi aheum... :mrgreen: )

- Dernière question : je souhaite avoir des taux assez faibles mais constants; j'ai opté pour une dose de gel moindre (donc une pression - la dose basique étant 2 pressions). Est-ce qu'on peut "jouer" sur le dosage ainsi (comme on peut jouer sur le dosage de l'Androtardyl) ou est-ce vraiment trop faible ?
Merci

PS : pour le prix, pour avoir fait le tour d'une dizaine de pharmacies, c'est bien autour de 70/80 € pour l'androgel vendu actuellement (16,2 mg/ g gel). Certaines pharma low cost le font autour de 50€ par contre donc autant faire un peu de route pour y aller.

C'est vraiment dur d'avoir des retours de gens hormonés via le gel A LONG TERME (la plupart commencent juste sous gel en début de parcours puis switchent rapidement pour les injec'), du coup je vais suivre ce fil de discussion et donner moi-même des infos.

Avatar du membre
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1719
Enregistré le : 30 oct. 2016 22:56
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par PauSG » 15 oct. 2018 10:03

Hello,

L'androgel n'a pas d'effet local, peu importe ou tu l'appliques (le gel qui a un effet local c'est l'andractim, qui fonctionne différemment).
Je ne suis pas moi même sous gel donc je ne veux pas trop m'avancer, mais je pense que tu peux jouer un peu avec le dosage pour trouver le bon équilibre, tout va dépendre de comment ton organisme réagit.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Avatar du membre
tantrum
Galet
Galet
Messages : 215
Enregistré le : 10 déc. 2016 11:18
Localisation : kamino (Bordure exterieur )
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par tantrum » 15 oct. 2018 12:16

Bonjour Nobody son

Je ne sais pas si mon temoignage vas t'apporter quelque chose parce que j'ai pris de l'androgel que pendant 3 semaines
Il se trouve que mon corps n'a pas très bien réagis, dans le sens ou, quand j'étais sous Androgel, comme je n'avais pas encore fait ma mammec, ma poitrine a beaucoup augmentée, et mes règles sont revenues [ je suis ménopausé pourtant ]

Je n'ai pas aimé le coté très contraignant de devoir attendre au moins 6 heures avant de pouvoir se baigner après la pose du gel, et aussi de devoir attendre pour pouvoir avoir un contacte avec ma partenaire, en effet si ta ou ton partenaire, touche la zone de dépôt, elle ou il risque de se prendre de la testo aussi lol

Tout ça a fait que je suis vite passé a l'androtardyl
Mais chancun doit se faire sa propre opinion

Petit_chaton
Galet
Galet
Messages : 108
Enregistré le : 14 nov. 2016 15:16
Localisation : Suisse
Situation : Trans
Genre : Mixé
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par Petit_chaton » 16 oct. 2018 11:13

bientôt 3 ans sous Testogel
Pardonnez-moi si je suis hors-sujet etc, je pensais m’ouvrir un peu, participer à la vie du forum avec le peu que je connais beh niet... Bonne continuation à tout le monde. Je ne posterai que dans mon post, là je serai tranquille. Reparti...

Avatar du membre
Nobodys_son
Gravier
Gravier
Messages : 15
Enregistré le : 13 nov. 2016 22:37
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par Nobodys_son » 25 janv. 2019 17:52

Bonjour,

Après trois mois d'Androgel (2 doses quotidiennes, soit 2,5g de gel, soit 40,5 mg de testostérone), je constate que le même schéma se reproduit que sous injections d'Androtadyl (toutes les 3 semaines j'avais essayé une ampoule, puis 2/3 d'ampoule, puis 1/2), c'est à dire un trop fort taux de testostérone, causant un trop fort taux d'oestradiol. Cela fait 1 an et demi que j'ai a nouveau mes règles. Je ne sais plus quoi faire pour avoir des taux normaux.

Avec l'endoc on a decidé de descendre à une pression de gel mais je n'y crois plus et je suis vraiment vraiment mal. Dois-je persévérer ou repasser aux injecs ? Il y a t-il des gens pour qui une seule pression de gel est cohérente ? J'ai cru comprendre qu'une seule était bien trop faible.

Merci

Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 478
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par Ange1818 » 25 avr. 2020 19:35

Bonjour !

J'apporte ma patte au sujet : je suis sous Androgel depuis 6 mois à présent. Mon parcours est déjà complet pour en décrire tous les effets mais je me suis dit que ça ne ferait pas de mal d'en faire un résumé ici. Évidemment, mon témoignage n'est pas à généraliser et permet juste de donner une idée.

-Les prix des flacons d'Androgel dans ma ville oscillent entre 62 et 100 euros ; certaines pharmacies en ont systématiquement en stock (elles sont rares) tandis que d'autres refusent catégoriquement d'en commander ; n'hésitez pas à téléphoner à celles de votre ville pour vous informer et faire quelques économies, sachant que rien n'est remboursé ni par la sécurité sociale, ni par les mutuelles...
-Ça se présente sous forme de pompe sur laquelle il faut appuyer ; il y a la possibilité d'appuyer plus ou moins fort pour choisir la quantité donc de prendre des ¼ ou des ½ doses. Un flacon contient l'équivalent de 60 doses (sachant que la posologie moyenne que les endocrinologues semblent prescrire est de 2 doses par jour, donc 1 flacon dure en moyenne 1 mois), mais il faut jeter les 3 premières doses du flacon qui ont tendance à être plus liquides.
-Mon endocrinologue (le Dr N. J. à Paris) n'a pas rechigné du tout à m'en prescrire quand je lui ai dit que je préférais le gel aux injections. J'ignore si c'est le cas de tou.t.e.s... Ce serait intéressant d'avoir des retours pour d'autres praticiens.
-C'est une solution pour les personnes qui ont peur des aiguilles, qui trouvent les injections trop contraignantes, qui sont particulièrement anxieuses face à la prise d'hormones et/ou qui désirent contrôler le rythme des changements en fonction de leurs désirs/besoins, car ça permet d'arrêter tout du jour au lendemain.
-J'ai commencé à des doses extrêmement faibles (je dirais ¼ d'une dose tous les deux jours pendant les trois premiers mois) puis j'ai augmenté jusqu'à 1 dose complète par jour pour les trois suivants.
-D'énormes déprimes ont accompagné mon hormonothérapie ; peut-être qu'il y a une corrélation avec la testostérone mais je suis quelqu'un de fragile psychologiquement à la base. Je vais me concentrer ici sur les effets physiques.
-À titre personnel, j'ai trouvé les effets très rapides à arriver (dès les premiers jours). Certains sont plus marqués chez moi que dans les témoignages que j'ai pu lire pour les injections (pilosité notamment, la répartition des graisses sur le ventre et le visage a été très rapide aussi) et d'autres sont « en retard » (les règles toujours là et la mue pas encore installée) mais malgré mon dosage, je trouve que je ne suis pas tellement en décalage. Ma génétique m'avantage pour les poils et je suis très sensible aux traitements en général donc ça a pu jouer. Dans tous les cas, sous mon point de vue, je ne trouve pas dans mon parcours que les effets du gel soient vraiment moins forts que ceux des injections.
-Je me suis retrouvé avec un malaise à la première prise d'hormones, une heure tout pile après la prise, comme certain.e.s en décrivent sous injections donc ça ne semble pas réservé à ces dernier.e.s. Ça m'a donné un gros coup de chaud et une sensation de "trop plein" ; ça a été assez violent mais je n'en ai pas eu à revivre ça par la suite.
-Aussi, je valide les propos qui reviennent pour l'Androgel : même si le gel n'est pas à effet local, hasard ou pas, les zones sur lesquelles je l'ai appliqué sont celles qui ont eu la pousse de poils la plus massive et violente (avant-bras, intérieur des cuisses et ventre), donc attention au cas où... Il faut éviter d'en mettre sur la poitrine, le visage et sur les zones sensibles aussi, car c'est très fort en alcool et ça peut irriter/brûler. Il est conseillé de faire varier les zones d'application pour cette même raison.
-Certain.e.s peuvent avoir du mal à être rigoureu.x.ses dans leur application quotidienne du gel. N'hésitez pas à vous mettre une petite alarme ou à l'intégrer à une routine pour bien penser à en mettre. Il est conseillé de l'appliquer jusqu'à absorption et d'éviter les contacts peau-à-peau après, ainsi que d'attendre 6 heures avant de se baigner ; l'idéal peut être de le prendre après la douche pour ne pas être bloqué ou alors d'en mettre le soir (je trouve ça plus cool à titre personnel d'avoir la sensation d'être éveillé et conscient alors que le gel est le plus actif dans mon organisme).


Bilan des effets que j'ai constatés (ça risque d'être long ; j'essaie d'y être aussi objectif et factuel que possible) :

-1er mois : très léger gonflement en bas, douleurs à la gorge très intenses qui m'ont rendu aphone quelques jours, acné, poils au ventre et aux bras, les favoris, le duvet à la moustache déjà épais et les sourcils qui se densifient ; mes veines sont devenues plus visibles au cou et aux bras, ma taille a commencé à se garnir très vite, mon visage a perdu de la graisse aux joues et laissait saillir davantage les os, mon odorat s'est exacerbé, j'ai commencé à mieux percevoir ma pomme d'Adam.

2ème mois : ma mâchoire est devenue plus visible, j'ai gagné en pilosité aux mollets, à la moustache, aux genoux, aux cuisses, aux bras et sous la bouche, ma voix était moins douloureuse mais se dédoublait et semblait venir un peu plus des poumons, le dépôt blanc en bas est apparu, mes bras ont commencé à sembler plus musculeux, mon acné a continué à se répandre sur le visage mais s'est bien calmée grâce au savon d'Alep, je me suis mis à suer davantage et l'odeur est devenue plus forte, mon implantation capillaire a un peu bougé et je retrouvais beaucoup plus de cheveux sur ma brosse. J'ai été perçu une fois en homme dans cette période (ce qui n'avait dû m'arriver que 2 fois dans ma vie pré-testostérone).

3ème mois : évolution de ma pilosité aux cuisses, mollets, bras, au ventre, en bas du dos, ma moustache est devenue plus dense, moins ordonnée, plus longue ; j'ai récupéré plus de duvet autour de la bouche et des favoris, j'ai perdu de la graisse aux hanches et ma taille a continué de bien se combler, j'ai gagné en endurance, ma mâchoire a baissé et est devenue plus visible, mon bout de nez est devenu plus rond, j'ai perdu 7 centimètres de poitrine, ma voix me semblait tout le temps « grasse », mes côtes ont commencé à devenir plus visibles, je me suis mis à suer encore plus et l'odeur a vraiment augmenté, je suis devenu très gourmand d'un coup alors que ce n'est pas dans ma nature. On m'a perçu à plusieurs reprises comme un homme.

4ème mois : évolution de ma pilosité à l'avant et à l'intérieur des cuisses, aux poignets, aux épaules, aux bras, et le duvet sur mon menton s'est bien densifié, mes mains se sont mises à sentir plus fort, ma sueur est devenue encore plus forte et s'imprégnait plus dans mes vêtements, ma voix se posait différemment à l'extérieur et restait très fatiguée tout le temps, mes cheveux sont curieusement devenus plus clairs, plus épais et plus longs, et de nouveaux sont apparus de part et d'autre de la nuque ; j'ai commencé à manger davantage, les veines à l'intérieur de mes poignets se sont mises à former énormément de relief quand je le pliais et mes os y sont devenus plus saillants, j'ai perdu de la graisse aux mollets, le bout de mon nez a continué à gonfler, ma mâchoire s'est encore épaissie.

5ème mois : j'ai énormément gagné en poils de cuisses (qui ont fini par atteindre les 2 centimètres alors que j'étais presque imberbe à l'origine sur la zone), un peu moins aux bras, j'ai gagné du duvet sur les épaules, mes poils de nez ont commencé à dépasser, j'ai encore récupéré des favoris, mes muscles sont devenus plus saillants encore, mon ventre a pris un autre aspect, le bas a pas mal gonflé et est devenu un peu plus « cylindrique » bien qu'il n'y ait eu aucune pousse, ma voix a commencé à partir dans les graves quand j'essayais de parler plus fort, le dépôt blanc qui n'était apparu que quelques fois a commencé à s'inviter plusieurs fois par semaine, mon odorat a encore bien augmenté, l'acné est devenue fulgurante sur le visage (qui a été amplement sauvé par le savon d'Alep et qui est même en meilleur état que pré-testostérone), le dos et le torse (qui ne peuvent pas en dire autant car ils y semblent insensibles...), ma mâchoire a beaucoup gonflé d'un coup, mon odeur de sueur est devenue très forte (je la compare à de l'oignon frit). Dans cette période, on m'a perçu une fois en homme et on a été incapable de me genrer une fois.

6ème mois : ma moustache est devenue très dense et est descendue aux commissures, mon premier poil de barbe sous hormones est apparu, mes favoris ont gagné en ampleur et ont commencé à former des rayures courbées, mes sourcils se garnissent beaucoup, j'ai récupéré un début de barbiche sous la bouche, j'ai gagné énormément de pilosité aux cuisses, un peu au ventre, aux bras et aux mollets ; j'ai récupéré de l'acné sur les épaules et le long de la colonne vertébrale, mon front semble plus grand et mon implantation capillaire forme maintenant un V bien marqué, mes cheveux sont devenus plus vaporeux et ont continué à beaucoup pousser, mon odeur de sueur a encore évolué, je commence à pouvoir chanter des notes plus basses qu'usuellement et à gagner du coffre en général mais ma gorge reste très facilement fatiguée et déraille un peu voire craque ; le bout de mon nez continue de grossir, j'ai récupéré des expressions faciales plus « viriles » et notamment de nouvelles fossettes aux joues plus profondes ainsi qu'un aspect « élastique », ma mâchoire s'est beaucoup élargie et a encore baissé, mon cou est devenu plus large, mes doigts de pieds se sont allongés, mon sommeil est altéré (sommeil très lourd puis insomnies, mais sans être fatigué pour autant dans la journée ; peut-être pas lié aux hormones), j'ai encore plus de mal à m'arrêter de manger, j'ai repris toute la poitrine que j'avais perdue sans raison apparente ; j'ai gagné en endurance et pas mal d'épaules, j'ai perdu de la graisse aux hanches, à la taille et aux cuisses ; le bas est encore un peu plus gonflé, a commencé à ressortir et à pousser légèrement.

Voilà donc pour le bilan, aussi complet que possible. Je peux répondre aux questions si besoin, dans la limite de mes connaissances. ^^'

Bonne soirée !

Zim
Caillou
Caillou
Messages : 52
Enregistré le : 11 août 2019 17:27
Situation : Trans
Genre : Queer - FtX
Pronoms : il

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par Zim » 26 avr. 2020 16:13

Hé, merci encore Ange pour ton témoignage, chouette récap.

de mon côté, j'ai une question.
on dit que l'androgel n'est pas local contrairement à l'andractim.
toi Ange tu trouves que ça joue où est ce que tu l'appliques.

je me demande s'il est possible de l'étaler sur le bas des jambes ?
on parle souvent cuisses, bras et ventre.
mais par ex, moi c'est en bas des jambes que ça me dérange le moins d'avoir des poils.
(oui bon je sais je vais prendre de la T et je connais ses effets, mais c'est pas les poils qui m'exitent dans l'histoire)
alors j'éviterais bien de l'étaler là où je me passerais bien de poils et en mettre là où j'ai déjà des poils ! et où c'est plus ok pour moi qu'il y en ait plus.
les autres endroits, il y aura ce qu'il y aura.
mais voilà, si ça joue l'endroit d'étalage, alors je me demande si en bas des jambes ça fait le taff, qu'en pensez vous ?

Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 478
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par Ange1818 » 26 avr. 2020 17:25

Mon endocrinologue m'avait dit de tenter sur des zones "à peau fine", mais de là à savoir toutes les identifier… Je suppose qu'en mettre à l'arrière des mollets pourrait fonctionner, au pire des cas, mais je n'ai jamais testé l'option moi-même et je n'ai jamais vu personne le faire. Tu ne risquerais sans doute pas grand chose tant que ça ne touche pas de muqueuses fragiles, mais si tu as la possibilité de demander à un médecin, n'hésite pas à le faire au cas où !

Bon commencement des hormones, en tout cas ! :-)

Zim
Caillou
Caillou
Messages : 52
Enregistré le : 11 août 2019 17:27
Situation : Trans
Genre : Queer - FtX
Pronoms : il

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par Zim » 03 juin 2020 17:16

Bonsoir, j'ai une nouvelle question qui me trotte dans la tête.
J'ai l'impression de lire que le forum qu'on sait que l'Androtardyl a durée de 'vie' de 3 semaines dans le sang, sait on ce qu'il en est pour l'Androgel ?

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 668
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Testo en gel : témoignages, avis

Message par Dag » 03 juin 2020 17:45

Hello,

C'est de l'ordre de la journée , c'est pour ça que la fréquence d'application est journalière.

L'explication complète :
La concentration sanguine de testostérone augmente dès la première heure après l'application pour atteindre l'état d'équilibre à partir du deuxième jour. Les variations quotidiennes du taux de testostérone sont alors d'amplitude similaire à celles observées au cours du rythme circadien de la testostérone endogène. La voie percutanée évite ainsi les pics de distribution sanguine induits par les injections.
Source:https://www.vidal.fr/Medicament/androge ... etique.htm

Répondre