Prise d'hormones, perte de cheveux

Les différents traitements et leurs effets
Avatar du membre
Caligura
Caillou
Caillou
Messages : 72
Enregistré le : 18 sept. 2017 02:09
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par Caligura » 22 janv. 2019 01:07

Hello à tous, ça fait longtemps que je suis pas revenu ici. Je reprécise, ça fait un bon moment que je suis sur T, 4-5 ans ? Je sais plus, je compte plus mais j'ai remarqué que mon implantation de cheveux devant est devenu carré. J'ai pas de golfe mais avant, j'avais une implantation ronde.

Avatar du membre
Yado
Galet
Galet
Messages : 207
Enregistré le : 19 juin 2017 15:40
Localisation : Ouest
Situation : Trans
Pronoms : Il

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par Yado » 01 mars 2019 18:03

Coucou,

je voulais apporter une info qui vient de ma coiffeuse : elle est passionnée, elle m'a expliqué toutes les différences entre le cheveu masculin et féminin, mais bon j'ai pas tout retenu, en gros elle m'a expliqué que le cheveu avait des "réserves" a priori au bout d'un moment il ne repousse plus.

Si on applique des produits pour appliquer la repousse du cheveu, au bout d'un moment il n'y aura plus de réserve, je sais pas si vous comprenez ?

Avatar du membre
Adrien B
Gravier
Gravier
Messages : 3
Enregistré le : 26 janv. 2017 14:19
Localisation : Belgique
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par Adrien B » 14 avr. 2019 11:07

Salut tout le monde ! C'est moi, après quelques temps . Malheureusement, la T n'a pas été gentille avec moi. Bon je pense aussi qu'avec la clope etc, ça n'a pas joué en ma faveur. J'ai eu le recul de mon père et de mon frère, mais ma densité capillaire a genre, diminué de façon énorme. Après 2 ans, j'arrête. J'en ai vraiment marre et je ne me vois pas du tout sans cheveux. Il y a encore moyen pour que je récupère en densité. J'ai arrêté la clope, je prends des compléments etc. J'avais déjà prévu d'arrêter les hormones, mais pas aussi tôt. J'espère que mon soucis s'arrangera ! Merci en tout cas pour vos réponses, vos expériences !

Avatar du membre
Izua
Galet
Galet
Messages : 214
Enregistré le : 28 avr. 2018 21:08
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par Izua » 07 juin 2019 20:31

Pour les gens qui sont intéressés par le sujet de la perte de cheveux, j'écoute l'épisode "La calvitie au peigne fin", du podcast Miroir miroir sur Binge Audio.
C'est très intéressant, seule remarque le médecin qui intervient parle assez peu des effets secondaires du Minoxidil et de la finasteride.

lLex
Caillou
Caillou
Messages : 91
Enregistré le : 14 nov. 2016 10:44
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : il
Contact :

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par lLex » 19 janv. 2020 16:34

Salut tout le monde, je suis dans le même cas que vous. Pour préciser, je suis hormoné depuis avril 2008 donc bientôt 12 ans, au départ je prenais une ampoule tous les 15 jours et maintenant c'est tous les mois. J'ai subi l'hysté en même temps que la phallo, il y a 4 ans. J'ai 34 ans et dans ma famille les hommes perdent leurs cheveux des deux côtés.
Résultat : je suis presque complètement dégarni sur le dessus de la tête... Pas super pour l'image de soi.
Je me demande jusqu'à quel point l'énanthate de testostérone (molécule de l'Androtardyl) favorise la calvitie par rapport à la testo "naturelle" des hommes cis?

J'ai plusieurs exemples autour de moi qui montrent que ça n'est pas qu'une histoire de dosage ni de molécule mais qu'il y a aussi la génétique : une de mes amies a un dysfonctionnement thyroïdien qui lui fait perdre beaucoup de cheveux (et les femmes que je connais dans ce cas le vivent encore plus mal que les hommes), un ancien collègue qui était encore plus dégarni que moi à 27 ans... On ne dira jamais assez que c'est personne dépendant et qu'il n'y a peut-être rien à faire pour l'éviter.

Mon médecin traitant m'avait prescrit du Minoxydil, que j'ai mis pendant quelques mois mais je n'aimais pas du tout la sensation que je qualifierais de grasse que j'avais après l'avoir appliqué. Du coup j'ai fini par arrêter.

Même si ça m'embête d'être franchement dégarni pour mon âge, c'est quelque chose que je tempère énormément parce que ça fait partie des effets de la testo et que comparé à tous les autres qui me rendent extrêmement heureux, ce n'est presque rien. C'est juste que quand je pense à la chevelure que j'avais plus jeune... De beaux cheveux épais, avec du volume et hyper denses... Les gens me faisaient constamment la remarque que j'avais de beaux cheveux... Du coup je suis un peu dégoûté d'en être arrivé là, avec presque plus de cheveux sur le dessus et ceux qui restent qui sont hyper fins. Pour autant, je n'ai jamais pensé arrêter la testo pour éviter de perdre mes cheveux. C'était beaucoup plus important pour moi d'avoir les effets secondaires "bénéfiques" que de stopper cet effet secondaire "indésirable".

J'ai la chance d'avoir un père chirurgien qui fait des greffes de cheveux, et qui m'a déjà opéré une fois pour regarnir au niveau du front et des golfes. Résultat : là, maintenant ça tient bien (même si la densité n'est pas la même qu'avec une chevelure d'origine), mais sur le dessus ça continue à se dégarnir. Il ne m'a rien fait payer évidemment et m'a dit qu'on pouvait continuer. La seule chose qui me fait hésiter, c'est que d'une part j'en ai marre des opérations, d'autre part la période qui a suivi la première greffe ne m'a pas laissé un très bon souvenir... Aucune complication particulière mais juste pas agréable. Le problème c'est que maintenant que j'ai commencé je me demande si le fait de s'arrêter en chemin ne rendra pas le résultat encore pire... Mon père m'avait dit qu'il ferait une ristourne aux MtF que je connais et qui viendraient se faire opérer chez lui, il le ferait probablement pour ceux d'entre vous qui seraient intéressés, sa clinique est à Paris. MP-moi si vous êtes intéressés!

Pour finir sur une note relativiste, ce qui va vraiment faire la différence à mon sens c'est surtout comment vous allez décider de le vivre, parce qu'il y a plein de mecs à qui ça arrive et qui ne sont pas sous traitement hormonal, même des nanas, et je pense également aux gens atteints de cancer sous chimio. Le fait de perdre vos cheveux ne vous rend par pour autant moins masculins, au contraire!

Courage à tous ;)

Avatar du membre
Amadeus
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 388
Enregistré le : 15 nov. 2016 18:20
Localisation : Pays de la Loire (53)
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
État civil : Oui

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par Amadeus » 22 mars 2020 01:30

Oui enfin la calvitie chez les hommes c'est pas quelque chose de si rare que ça. En acceptant de prendre de la testostérone, on savait à quoi s'attendre. Après oui on a le droit de mal le vivre, moi-même qui a un bon début de calvitie je le vis pas forcément super bien (enfin je le vivrais certainement mieux si j'avais une vraie barbe mais elle met du temps à venir malgré 3 ans et demi de traitement)
C'est une réaction que je vois parfois ici - et pas que sur la calvitie d'ailleurs - de gens choqués/surpris/déçus parce que les effets de la T ne leur plaisent pas. Et je ne comprends pas, ces effets qui sont parfois définitifs sont communs et surtout connus. Avez-vous réellement réfléchi si vous pouviez supporter les effets avant de prendre de la testostérone ? (Vraie question)

Avatar du membre
Ruru
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 277
Enregistré le : 07 avr. 2019 17:06
Localisation : 77
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par Ruru » 22 mars 2020 10:14

Je trouve ça extrêmement violent de remettre en cause la décision de prendre des hormones parce qu'on va être "déçu" d'un des effets secondaires.
Oui, beaucoup de gens ici parlent de leur peur de perdre leur cheveux si ils commencent la T, tout comme beaucoup d'hommes cis le redoute également.
Oui, c'est pas si rare que ça, mais c'est pas systématique non plus, donc c'est normal d'être "déçu" si ça nous arrive, surtout lorsqu'on est est encore assez jeune.
En plus les médecins peuvent parfois avoir un discours assez dans le déni des "risques", pour moi par exemple, sans avoir vu un seul des membres de ma famille, il m'a dit d'office que je n'étais pas "un sujet à risque" juste parce que j'ai des origines asiatique, alors que bon...

Et puis c'est un risque qu'on prend parce que la testostérone c'est pas que ça, et ce risque amène un malaise tout de même moins majeur que celui-ci qu'on a si on ne prend rien, pour les personnes qui ont ce désir d'être hormoné. C'est choisir entre "rester mal à coup sur" ou "peut-être aller mieux". Pour moi la décision est vite prise, et pourtant je sais que je vivrais mal à coup sur la perte de mes cheveux. Mais je me suis dit qu'au pire j'arrêterai le traitement si ça va trop mal, j'aurais au moins récupéré certains effets comme la mue.
Décider de ne pas être hormoné par seule peur de perdre ses cheveux, ça peut arriver sans que ça doive remettre en cause sa légitimité, mais remettre en cause la décision et la réflexion en amont de prendre la T pour ça ...

Avatar du membre
Izua
Galet
Galet
Messages : 214
Enregistré le : 28 avr. 2018 21:08
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par Izua » 22 mars 2020 12:04

Amadeus, idem, je trouve cette remarque hyper violente.
Oui, la grande, l'extrême majorité d'entre nous ont réfléchi avant de prendre la T et connaissent les effets secondaires, et ont décidé de quand même en prendre. Cela n'empêche pas de ne pas désirer certaines effets. Je sais que personnellement, je vivrais extrêmement mal de perdre mes cheveux, ça pourrait même me pousser à arrêter la T ou baisser mon dosage, ou à prendre de la finastéride. Je m'étais justement renseigné au préalable sur les solutions possibles, et c'est même spécifiquement pour limiter la perte de cheveux que je suis à une injection toutes les deux semaines, pour avoir le taux le plus stable possible, et que j'envisage si c'est possible de passer à une injection par semaine. Quant à la finastéride, j'en parlerai à mon médecin traitant si je constate que je perds trop de cheveux. Comme j'ai besoin d'autres effets sur le long terme, notamment la répartition des graisses, je n'envisage pas vraiment d'arrêter la T dans les années qui viennent. En revanche, je pourrais même avoir recours à une chirurgie dans le futur pour lutter contre une calvitie.
Enfin, je terminerai en disant que quand on a grandi "en tant que fille", sans avoir à s'inquiéter de perdre ces cheveux un jour, et souvent en étant plus encouragé à prendre soin de ses cheveux qu'un mec cis, il est normal que ça soit un choc de soudain avoir le risque de les perdre.

Radis
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 404
Enregistré le : 30 oct. 2016 22:57
Situation : Trans

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par Radis » 22 mars 2020 14:52

Merci de ne pas remettre en cause ou d’émettre d'opinion sur les parcours des personnes.

On a le droit de se plaindre d'être chauve/de perdre ses cheveux/d'avoir trop de poils/trop de boutons/sentir le mâle en ayant réfléchis à sa prise de T avant. Ce n'est pas parce que il y a des effets attendus et désirés que tous le sont et cela varie en fonction des personnes.

En fait moi ça me gave d'être devenu quasi chauve à 25 ans, même si la génétique m'avait préparé alors que je pouvais faire des crêtes qui tenaient droite toute seules. Et si j'avais pu choisir dans les effets je n'aurais pas pris celui là (tout comme l'effet "tu as une carpette sur les épaules/le dos") et même si je vis plutôt bien le fait d'être chauve/quasi chauve j'ai parfaitement conscience que ce n'est pas le cas de tout le monde. Et encore, j'ai la chance d'avoir un crane plutôt "beau" et d'arriver à me projeter sur le fait de faire un tatouage ainsi que des implants (pas de cheveux) dessus.

Avatar du membre
Amadeus
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 388
Enregistré le : 15 nov. 2016 18:20
Localisation : Pays de la Loire (53)
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
État civil : Oui

Re: Prise d'hormones, perte de cheveux

Message par Amadeus » 23 mars 2020 23:09

Bien sûr qu'on a le droit de se plaindre, moi-même je le fais :lol:

Il est vrai que le sujet ici c'est la perte de cheveux mais mon message ne faisait pas uniquement mention de ça, c'est plutôt une réflexion globale sur le THS masculinisant et la relation des hommes trans avec le THS. Beaucoup ont une image masculine d'eux complètement idéalisée qu'ils se sont construite avant de commencer la T et quand la réalité frappe, il y a beaucoup de déception. :?

Répondre