Testo et déprime

Les différents traitements et leurs effets
Répondre
Ari
Gravier
Gravier
Messages : 13
Enregistré le : 07 janv. 2019 14:53
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Testo et déprime

Message par Ari » 25 août 2020 22:53

Bonjour/Bonsoir,
J'ai commencé les hormones le 25 juin au rythme d'un tiers puis d'une demie ampoule d'Androtardyl toutes les deux semaines. A côté de ça et depuis quelques semaines maintenant, mes déprimes habituelles commencent à se faire de plus en plus fortes et fortement désagréables à vivre. Ma psy m'a conseillé d'appeler mon endoc, mais je n'ai qu'une seule frayeur (sans doute un peu stupide) : qu'elle me retire les hormones en pensant que je ne suis actuellement pas assez en "bon état" pour les prendre. J'ai pu lire à quelques endroits que les débuts de la prise de testo pouvaient être accompagnés de troubles de ce genre, mais franchement, j'angoisse à mort à l'idée qu'on puisse me retirer un des seuls trucs qui me rend heureux (entendre l'évolution de ma voix sérieux... Ça fait beaucoup de bien même si certains jours j'ai l'impression que rien n'a changé) sous prétexte que ça pourrait être un facteur alourdissant de mes déprimes.

Est-ce que vous pensez que c'est possible qu'on me retire la T sous ce prétexte (ou un autre ?) ? Vous êtes-vous déjà retrouvés dans une situation similaire ?

PS : J'ai un peu fouillé mais je ne crois pas avoir trouvé de sujet ce centrant véritablement sur ce point, désolé si il existe déjà :/

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1867
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Testo et déprime

Message par couss » 25 août 2020 23:59

Un endoc n'est pas un psy, il n'a pas à décider que ton moral est trop bas pour prendre de la T. En revanche, il sait que les hormones influent sur le caractère et que si c'est ingerable, il faut revoir le dosage.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar du membre
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1816
Enregistré le : 30 oct. 2016 22:56
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Testo et déprime

Message par PauSG » 26 août 2020 10:18

A partir du moment ou tu as ton ordonnance, même si l'endoc te conseillait d'arrêter la testo, rien ne t'empêcherait de continuer, donc ne t'inquiète pas trop pour ça. Par contre si tu te sens moins bien, peut être que ce dosage n'est pas le bon pour toi, et ça vaut le coup de lui en parler et de faire une prise de sang pour voir ou tu en es.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Mularm
Gravier
Gravier
Messages : 4
Enregistré le : 25 août 2020 18:33
Situation : Trans
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: Testo et déprime

Message par Mularm » 26 août 2020 21:18

Peut-être que ton dosage n'est pas bon ? Tu as fait une prise de sang? Est-ce que tu as essayé de noter entre 0 et 10 ton moral tous les jours afin de voir le lien avec le moment de l'injection ? 2 mois c'est assez peu avant de conclure que la cause est la testo, surtout si tu avais déjà des baisses de moral avant. ça peut aussi être l'aspect social de ta transition plutôt l'aspect hormonal qui pèse, le début d'une transition c'est pas toujours facile à gérer. A toi de voir, mais ça serait bien que ton psy communique bien avec ton endoc en tout cas, ça m'étonnerait que l'endoc décide dans son coin de la retirer sans discuter avec ton psy avant... bon courage ! :)

Magnus
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 760
Enregistré le : 13 nov. 2016 20:46
Localisation : Quimper City
Situation : Trans
Genre : homme
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Testo et déprime

Message par Magnus » 27 août 2020 16:21

je rejoins le fil, j'ai aussi des coups de déprimes juste avant injections, pendant environ une semaine. je suis à 1mL tous les 21 jours, dosage qui me convient bien et que mon corps tolère bien. je suis entre 2 et 4 juste avant injection (taux variable, soit 2 et quelques soit 4 et quelques). j'ai parfois des coups de chaud quelques jours avant injection. pourtant d'après les analyses, aucun problème à ce niveau-là. mais j'en suis à 5 ans de testo (je dois être une bizarrerie intergalactique, c'est sûrement ça)...

Ari
Gravier
Gravier
Messages : 13
Enregistré le : 07 janv. 2019 14:53
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Testo et déprime

Message par Ari » 28 août 2020 02:02

Merci pour vos réponses, ça me rassure de savoir qu'on peut pas juste me faire arrêter la testo comme ça. Mon endoc m'avait fait une ordonnance pour deux prises de sang que je vais donc faire la semaine prochaine que j'amènerais à ma généraliste en attendant de revoir l'endoc pour vérifier qu'il n'y a rien de grave en-dehors de l'humeur en berne.

Ton idée de noter l'humeur sur une échelle n'est pas mauvaise Mularm, ça me permettra au moins de voir les évolutions concrètes sur du long terme... Je vais sûrement essayer voir ce que ça donne !

J'espère qu'après cinq ans ça se sera calmé quand même Magnus :') Bon courage à toi du coup !

Mister Mika
Gravier
Gravier
Messages : 1
Enregistré le : 17 nov. 2020 09:37
Localisation : 57150 - CREUTZWALD
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Testo et déprime

Message par Mister Mika » 10 avr. 2021 19:44

Hello!
Je sais que ce sujet est assez vieux cela dit j'ai des choses à ajouter à ce sujet alors je me suis dit qu'il n'était sans doute pas trop tard pour les nouveaux ou...
Enfin bref.

Pour ma part je suis de nature déprimée de base et je dois avouer que commencer la testostérone m'a rendu assez heureux parce que , avec ou sans la déprime que la testostérone peut causer, il est normal en temps que FtM d'être heureux d'enfin être sous traitement hormonal ça va de soi.

Je viens de commencer récemment et , honnêtement, obtenir l'ordonnance n'était pas de tout repos vu que j'ai dû me débrouiller seul etc etc...

Cela dit , comme tout le monde, j'ai un suivi psychiatrique en parallèle avec mon suivi endocrinologique , et le problème c'est que , après avoir obtenu une ordonnance et commencé le traitement hormonal, la psychiatre a rencontré ma famille qui ont vraiment souligné que j'étais déprimé. Du coup elle a affirmé qu'elle allait appeler l'endocrino pour stopper le traitement .

Bon, entre temps il m'a appelé pour recueillir mon avis et je ne sais pas encore ce qu'il en sera mais dans mon cas de figure il me semble, du coup, qu'on peut se voir interrompre son traitement hormonal sous "ordres" d'un psychiatre.

Avatar du membre
a_psalm_for_no_one
Galet
Galet
Messages : 104
Enregistré le : 25 juin 2019 20:53
Localisation : Oise
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Testo et déprime

Message par a_psalm_for_no_one » 10 avr. 2021 20:30

Ah bah même si les psychiatres s'attendent à ce que l'hormonothérapie règle tous les problèmes d'une personne et que si la personne reste déprimée/est un peu plus déprimée que d'habitude (normal, d'un côté, les premiers mois sous hormones sont pas les plus stables, au contraire même...) c'est que y'a un souci, on n'est pas sorti de l'auberge.
You seek to see an entire world through a keyhole and an entire life through a simple moment.

Do you even know what you're looking for?

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 977
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Testo et déprime

Message par Dag » 10 avr. 2021 21:00

Mister Mika a écrit :
10 avr. 2021 19:44
Cela dit , comme tout le monde, j'ai un suivi psychiatrique en parallèle avec mon suivi endocrinologique , et le problème c'est que , après avoir obtenu une ordonnance et commencé le traitement hormonal, la psychiatre a rencontré ma famille qui ont vraiment souligné que j'étais déprimé. Du coup elle a affirmé qu'elle allait appeler l'endocrino pour stopper le traitement .

Bon, entre temps il m'a appelé pour recueillir mon avis et je ne sais pas encore ce qu'il en sera mais dans mon cas de figure il me semble, du coup, qu'on peut se voir interrompre son traitement hormonal sous "ordres" d'un psychiatre.
Pour information, tout le monde n'a pas de suivi psychiatrique en parallèle de son traitement hormonal. Je suppose que tu es suivi dans une équipe pluridisciplinaire dans un hôpital public. C'est pour ça que tes médecins sont susceptibles de communiquer entre eux et potentiellement de prendre la décision de ne pas renouveler ton ordonnance de testo.

Dans un parcours privé, on n'a pas forcément de suivi psy (sauf si on le souhaite bien sûr) et en général, les médecins ne communiquent pas entre eux directement.

Si ton endoc et ton psychiatre décident d'arrêter ta prescription, rien ne t'empêche de continuer à utiliser ton ordonnance actuelle jusqu'à son expiration et à la faire renouveler par un autre médecin (y compris généraliste puisque tu as une primo-ordonnance). Et si tu as besoin d'un suivi psy, tu peux aussi envisager d'aller voir quelqu'un d'autre.

Avatar du membre
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1816
Enregistré le : 30 oct. 2016 22:56
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Testo et déprime

Message par PauSG » 12 avr. 2021 10:59

Je plussoie tout ce que dit Dag, à partir du moment ou tu as ton ordonnance, rien ne t'empêche de continuer à l'utiliser et de la faire renouveler par quelqu'un d'autre. Si par ailleurs tu es déprimé, on peut te proposer des adresses de psychiatres ou psychologues autour de chez toi si tu en ressens le besoin.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Répondre