Délais entre les injections au début

Les différents traitements et leurs effets
couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1643
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Délais entre les injections au début

Message par couss » 17 juin 2020 08:17

Le nebido est beaucoup donné en Suisse, est ce que tu vis là bas ? Ça expliquerait le choix du produit.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar du membre
Raffaello
Gravier
Gravier
Messages : 10
Enregistré le : 14 mai 2020 16:41
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Délais entre les injections au début

Message par Raffaello » 17 juin 2020 10:35

Merci pour vos retours ! De ce que j'ai compris, en Suisse on a que le Nebido (ou du moins j'ai vu des gens ici parler du fait qu'on ne prescrivait pas de l'androtardyl, contrairement à la france)(de ce que je sais, le Nebido est aussi pris en charge ici, en tous cas c'est le cas avec mon assurance (vous me direz heureusement si on a pas de choix moins cher)), ce qui j'imagine pourrait expliquer pourquoi on est passé directement à ça avec des doses plus 'légère', mais si ça vous semble étrange, j'imagine que je devrais vraiment aller demander. J'ai un peu peur de questionner son choix (on connait les médecins, y'en a beaucoup qui ont l'ego assez fragile) mais c'est vrai qu'au fond c'est aussi son job de répondre à mes questions et de m'expliquer le pourquoi du comment.

et Lero, APPAREMMENT elle a déjà eu des patients trans*, j'ai trouvé ce cabinet en me renseignant auprès d'une association trans*, et apparemment c'est le cabinet-même qui s'est porté volontaire chez eux. L'endocrino m'a aussi dit qu'elle était surprise que mon psy soit pas un local qui apparemment prend en charge ce genre de cas dans le région où je vis, donc j'imagine que ça veut dire qu'elle a déjà vu des attestations pour ce genre d'hormonothérapie et du coup eu des patients trans. De l'autre côté, vu comme le personnel est inconfortable autours de moi et semble un peu paumé, ça me donne l'impression que je suis leur premier patient, mais d'un autre côté l'association n'a eu que des bons retours chez eux donc j'imagine que l'endocrino elle-même ne doit pas être totalement à côté de la plaque niveau traitement ?

Bref, je pense que je vais au moins déjà faire part de mes doutes à l'association, mais je suis 'content' en un sens de constater que je ne suis pas le seul à trouver ces délais/doses un peu louche…

Thomas02
Gravier
Gravier
Messages : 19
Enregistré le : 16 oct. 2019 21:36
Situation : Trans
Genre : Ftm
Pronoms : Il

Re: Délais entre les injections au début

Message par Thomas02 » 10 juil. 2020 18:05

Pour ma part je viens de commencer les hormones et je suis comme toi
1/4 ampoule par mois pendant 2 mois
1/2 ampoule par mois pendant 2 mois
Ensuite je passe a 1 ampoule complète tous les mois.

.l'endocrinologue que j'ai été voir voit des ftm depuis 30 ans. donc comme quoi tu peux avoir des petits dosages . Moi je verrais a l'usage vu que c'est ma première injection .

Avatar du membre
Raffaello
Gravier
Gravier
Messages : 10
Enregistré le : 14 mai 2020 16:41
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Délais entre les injections au début

Message par Raffaello » 25 août 2020 15:03

Bonjour !

Je viens mettre à jour ma question au cas où d'autres gens dans une situation similaire tomberaient sur le topic et voudraient une réponse.
Finalement, rien d'anormal. En plus, ayant reçu mes résultats sanguins (prise de sang avant la demi ampoule prévue ce jour-là), mon taux de testostérone était déjà dans la norme basse masculine malgré les délais entre les injections qui me paraissaient très long et les petites doses, donc tout se déroulait effectivement comme il le fallait.

J'ai aussi ironiquement commencé à voir des résultats plus probant juste après la demi ampoule au niveau des changements physiques, donc pour les autres qui commencent aussi avec des petites doses, pas de flippe à avoir si rien (ou très peu) ne change pendant les cinq/six premiers mois (pas que j'avais des attentes irréalistes en mode paf un quart et tada un jour plus tard, mais il faut avouer que ça contribuait beaucoup à mon angoisse, quand bien même man psy m'avait fourni un tableau des changements avec des estimations de temps)

Donc finalement, plus de peur que de mal ! Merci à tous pour vos réponses pendant que je flippais, ça m'a beaucoup aidé ♡

Répondre