Douleurs à la gorge en continu pendant plusieurs mois sous testostérone

Les différents traitements et leurs effets
Répondre
Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 484
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Douleurs à la gorge en continu pendant plusieurs mois sous testostérone

Message par Ange1818 » 04 juin 2020 13:59

Bonjour à tou.t.e.s ! :D

Plusieurs sujets tournent autour de la voix mais je n'en ai vu aucun qui traite spécifiquement du problème que je rencontre donc je me permets de poster ici…

Je me tourne vers vous car je rencontre depuis ma prise d'hormones un vrai problème avec ma gorge : en effet, dès la première application d'Androgel, j'ai commencé à avoir dans la journée une douleur et des difficultés à faire sortir ma voix, et je me suis retrouvé aphone plusieurs jours. J'avais lu que certain.e.s avaient des douleurs à la gorge (la fameuse "angine") voire des moments d'aphonie avec la testostérone donc je me suis dit que c'était normal ; et comme j'étais très stressé par la mue dont je ne voulais pas, j'ai aussi mis cette sensation d'étranglement sur le compte de l'angoisse, surtout que ça me semblait drôlement rapide comme délai d'apparition.
Sauf que ça fait bientôt 7 mois et demi que je suis sous hormones et que ma voix ne s'est pas arrangée depuis… Il n'y a pas une journée où elle se tient tranquille ; soit ma gorge me brûle en continu alors même que je ne parle pas, soit elle se craquelle en boucle et je dois la racler plusieurs fois dans une même phrase, soit j'ai un sentiment d'obstruction dans la gorge, soit je parle comme si j'étais essoufflé, soit je dois crier pour qu'on m'entende car le son ne vient pas assez fort, soit tout se combine… C'est toujours ma gorge qui prend tout quand je suis malade mais je n'ai jamais connu de douleur aussi insistante et prolongée, ni aussi intense. Rien que frôler ma pomme d'Adam ou tirer la tête en arrière accentue la douleur, et même simplement boire de l'eau m'assèche et me racle la gorge (?!). Parler devient un fardeau au quotidien et les quelques accalmies que je peux avoir ne suffisent pas à me replacer dans mon confort usuel. Et honnêtement, plus de 7 mois à avoir mal quotidiennement, ça commence à faire beaucoup, surtout que la situation ne semble pas évoluer.
La seule technique (très bizarre) que j'ai trouvée pour l'éclaircir est de me brosser les dents… Le dentifrice semble étrangement m'aider à parler quelques instants sans que ma voix ne sorte trop rauque. Je m'obstine à prendre du miel ou du pain mais ça ne change rien…
Je précise que malgré quelques petites différences (facilité à aller dans les graves en chant et manière de la poser différemment dans certains contextes), ma voix n'a pas mué du tout. Je n'ai plus une aussi grosse angoisse qu'au début à la voir muer, bien que ça reste un sujet sensible, mais je ne fais pas de fixation dessus donc j'ai du mal à me dire que le stress puisse littéralement me "prendre à la gorge".

Face à ces douleurs prolongées, je me demande si, à l'arrêt de la testostérone, ma gorge retrouvera un fonctionnement "normal". Je m'inquiète de rester potentiellement dans cette situation indéfiniment alors que ça me pose problème au quotidien, bien que je ne sois pas du genre à parler beaucoup…
Je n'ai trouvé aucun témoignage qui soit aussi extrême ou aussi prolongé donc je voulais savoir si d'autres personnes avant moi avaient rencontré des problèmes similaires sur du long terme, à quoi c'était dû, si ça s'était arrangé avec le temps, si l'arrivée de la mue avait fini par apaiser ça, quelles techniques pouvaient être utilisées pour apaiser la douleur ou rendre au moins la voix moins rauque…

Merci d'avance pour vos réponses/conseils/témoignages. :-)

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1685
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Douleurs à la gorge en continu pendant plusieurs mois sous testostérone

Message par couss » 05 juin 2020 01:15

Ton orthophoniste te dit quoi à ce sujet ?
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 484
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Douleurs à la gorge en continu pendant plusieurs mois sous testostérone

Message par Ange1818 » 05 juin 2020 23:14

Je n'ai pas contacté mon orthophoniste dernièrement ; je pensais au début que la douleur allait me passer et avec cette histoire de virus après, impossible de la joindre. Je dois retenter cette semaine mais j'attendais d'avoir des nouvelles de mon ALD pour la tenir au courant là-dessus en même temps...

Avatar du membre
Armand38
Galet
Galet
Messages : 101
Enregistré le : 23 sept. 2019 15:01
Localisation : Grenoble
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Douleurs à la gorge en continu pendant plusieurs mois sous testostérone

Message par Armand38 » 05 juin 2020 23:23

Salut Ange ! Alors pas de panique, tu n'es pa tout seul :D
Je suis sous t depuis debut décembre. J'ai eu des symptômes similaires. Mal à la gorge, gorge sèche en permanence, voix qui ne porte pas alors qu'en temps normal on m'entend sans problème. Avant on me demandait même de parler moins fort et de faire attention quand j'étais chez des amis qui avaient des enfants pour ne pas les réveiller ! Ça commence seulement à se calmer maintenant. Mais je me racle toujours la gorge avant de faire une phrase. J'ai juste moins mal. Pour te donner une idée, dans mon entourage les gens pensaient que j'avais la crève et ceux qui ne me connaissent pas bien pensait que c'était une voix de vieux fumeur ! Sympa....je ne fume pas en plus.
Si je touche ma gorge au niveau de la pomme d'adam c'est plus désagréable que douloureux mais c'est pas le top. Niveau timbre de voix c'est plus grave qu'avant mais pas tant que ça en fait. Apres je ne partais pas d'une voix aigüe non plus à la base. Par contre ma gorge a clairement épaissi ça se voit. Perso ces symptômes m'ont un peu fait flipper au tout debut et ensuite je me suis dit que ça devait etre dû à l'épaississement des cordes vocales. Ce qui est pénible c'est que je n'ai pas l'impression d'avoir une voix normale à cause de ça. Parler me fatigue beaucoup.
Pour remédier un peu à la situation je fais des gargarismes à l'eau tiède avec du bicarbonate. Je fais des exercices de respiration aussi et des vocalises pour essayer d' appréhender ce qui se passe et tenter d'apprendre ( réapprendre :roll: ) à me servir de mes cordes vocales. Je bois de l'eau toute la journée, plus qu'avant parceque j'ai la gorge sèche tout le temps mais ça arrange un peu la situation on dirait. Je pense que ça finira par se calmer quand les cordes vocales auront leur aspect définitif. Si tu en as la possibilité, ça pourrait être intéressant de consulter un orthophoniste surtout que j'ai cru comprendre que tu chantais. Il pourrait te donner des exercices pour que tu ne perdes pas trop dans les aigües si c'est ta crainte . Sinon regardes sur YouTube tu devrais trouver des trucs sur le placement de la voix pendant la mue, comment concilier ça avec le chant.
Je comprends que tu trouves ça inquiétant et franchement désagréable j'ai eu le même sentiment et puis j'ai fini par me dire que mon corps allait gérer . Et j'ai débranché mon cerveau :lol:

Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 484
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Douleurs à la gorge en continu pendant plusieurs mois sous testostérone

Message par Ange1818 » 06 juin 2020 18:32

Bonsoir Armand !

La douleur et les difficultés que tu as rencontrées sont effectivement similaires aux miennes ! Ça me soulage beaucoup de savoir que je ne suis pas tout seul à vivre ça. T-T J'ai tellement écumé de parcours où les personnes disaient ne même pas avoir senti leur mue que je me sens vite "extraterrestre" !

Je vais m'empresser de tester les gargarismes avec le bicarbonate de soude ; merci énormément pour cette technique ! Je travaille aussi sur les vocalises, mais il suffit d'un rien pour irriter ma gorge qui devient inutilisable pour le reste de la journée donc ce n'est que quand je sens que je le peux... Et j'évite de trop forcer dessus pour ne pas me retrouver avec des nodules en prime. ^^'
J'ai une orthophoniste avec laquelle je dois prendre des séances ; elle voulait attendre que la mue se pointe avant de commencer le travail dessus à la base, mais je compte lui demander de la revoir avant parce que j'ai bien besoin d'aide !

Quelle chance d'avoir réussi à débrancher ton cerveau sur le sujet ! C'était horrible pour moi au début et j'ai appris à relativiser, mais on va dire que je suis du genre nerveux et qu'au moindre moment de faiblesse, le sujet revient sur le tapis et comme ça traîne dans le temps, j'en ai un peu marre des coups de fièvre la nuit quand je rumine sur cette voix indomptable ! (Et bon, de mon côté, mon corps est plutôt rétif donc le laisser gérer, ce serait beaucoup lui demander ! :lol: )

Merci beaucoup pour ton témoignage, en tout cas. Ça me soulage de savoir que c'est un problème possible quand on prend des hormones et que ça ne viendrait a priori pas d'une malformation ou je ne sais quoi de ma part...
Je te souhaite que ça se calme de ton côté et que tu retrouveras de la stabilité dans ta voix. :-) Et aussi une agréable transition médicale comme sociale !

Avatar du membre
Armand38
Galet
Galet
Messages : 101
Enregistré le : 23 sept. 2019 15:01
Localisation : Grenoble
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Douleurs à la gorge en continu pendant plusieurs mois sous testostérone

Message par Armand38 » 09 juin 2020 21:07

Ange, de rien ;)
J'avais cherché aussi des infos et je n'avais rien trouvé. Mais vu que ça ne m'avait pas inquiété j'avais fini par mettre ça de côté si je puis dire. Heureusement ça commence à se calmer. Sinon il reste toujours une solution : appendre le langage des signes ;)

Répondre