Transition masculine au travail pour une personne genderfluid

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Rory_hanna
Gravier
Gravier
Messages : 7
Enregistré le : 17 nov. 2022 15:00
Localisation : Angoulême
Situation : Trans
Genre : genderfluid NB
Pronoms : iel

Transition masculine au travail pour une personne genderfluid

Message par Rory_hanna » 21 nov. 2022 14:47

Hello tt le monde,
Je préviens ça va être long.
Ma situation ne vous parlera peut-être pas, mais tant pis je tente quand même.
Je suis genderfluid (non binaire pour l'instant, avec un potentiel de fluidité allant de demi girl à demi boy je pense) et je me demande si je ne vais pas faire une transition sociale masculine au travail.
Je vous explique : j'utilise actuellement le pronom iel et un prénom neutre (qui fait débat btw, certain.e.s le trouvent plus masculin) uniquement auprès de mes colocs, n'ayant pas d'amis en dehors. Sinon au travail et dans ma famille c'est toujours "elle", "Madame" (au travail) et mon prénom de naissance. Et ça me soule vraiment, surtout au taf.
Je ne pense pas faire de CO dans ma famille car je pense que ça serait vraiment difficile à accepter pour elleux, surtout pour mon nouveau prénom. Je précise qu'à part ma mère et ma soeur je les vois peu souvent, et c'est justement auprès de ma mère que le changement serait le plus délicat. Mais ça me va d'être pour toujours une fille aux yeux de ma famille tant que ce n'est pas ça dans tous les aspects de ma vie, dont au travail et avec mes ami.e.s.
Mais je trouve ça très difficile de faire une transition non binaire au travail et de demander à mes collègues d'utiliser iel, le point médian à l'écrit et des adjectifs neutres à l'oral, de s'abstenir des "Madame" ou "Monsieur" (mention extrêmement importante dans mon travail, peut-être plus que le prénom).
J'ai donc pensé faire (pas tout de suite, peut être dans un an quand je serai titularisé.e) une transition masculine auprès de mes collègues et ma direction avec pronom masculin et prénom que j'utilise déjà avec mes colocs. Je précise que mon expression de genre est changeante, mais au taf je préfère pantalon/chemise car je me sens professionel.le dans cette tenue. Je ne veux pas faire de transition médicale ni légale.
Ca me permettrait d'être considéré.e comme suis :
Famille : femme
Ami.e.s : non binaire
Travail : homme
Ca me semble être une bonne option pour moi sachant que tous les pronoms me vont, même si j'ai une petite préférence pour iel, je trouve ça bien pour moi une alternance de pronoms. J'aime cet équilibre.
Mais je me demande si ça sera facile à gérer, si ce n'est pas mentir à mes collègues que de me définir comme homme au taf.
En gros je me demande si c'est normal et bien de vouloir être considéré.e par autrui autrement que comme est mon identité de genre réelle.
Mais bon je sais que certain.e.s personnes non binaires font une transition féminine ou masculine ...

Bref je sais pas si tout ça est bien clair...

Qu'est-ce que vous pensez de tout ça honnêtement ? Ca vous parait viable ou complétement con ? Si vous avez des expériences similaires, des questions et tout hésitez pas.

John
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 843
Enregistré le : 13 juin 2020 22:18
Situation : Trans
Genre : Non Binaire
Pronoms : iel
Suivi psy : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: Transition masculine au travail pour une personne genderfluid

Message par John » 21 nov. 2022 20:52

Hello, je suis prof dans le public et non binaire. Je suis out au taf aussi bien auprès des collègues que des élèves. J'ai changé (légalement) de prénom l'an dernier et j'utilise le titre de civilité "Mix", pronom iel et accords masculins.

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1638
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Transition masculine au travail pour une personne genderfluid

Message par Dag » 22 nov. 2022 01:38

Ton raisonnement n'est pas absurde en lui-même (équilibre, confort, gestion du genrage par les gens...). Et ton identité de genre réelle est quelque chose d'intime. Si tu préfères la garder pour toi et utiliser une expression d'un genre de façon différenciée, c'est ton affaire. Faire un choix de présentation n'est pas vraiment un mensonge, mais fournir une information partielle, simplifiée sur qui tu es.

Là où je m'interroge plus, c'est la soutenabilité de la démarche. Est-ce que les gens accepteront/soutiendront cette présentation identitaire masculine sans renfort d'autres éléments de transition administrative ou médicale ? Ça dépend du milieu et des gens. Est-ce que cela te pose problème d'être perçu.e comme une personne trans et/ou non-binaire dans les cercles professionnels ?

Et puis toi, est-ce que tu arriveras à maintenir ce triptyque étanche ? Comment ferais-tu avec des collègues qui deviendraient des ami.e.s ?

Rory_hanna
Gravier
Gravier
Messages : 7
Enregistré le : 17 nov. 2022 15:00
Localisation : Angoulême
Situation : Trans
Genre : genderfluid NB
Pronoms : iel

Re: Transition masculine au travail pour une personne genderfluid

Message par Rory_hanna » 22 nov. 2022 10:12

John a écrit :
21 nov. 2022 20:52
Hello, je suis prof dans le public et non binaire. Je suis out au taf aussi bien auprès des collègues que des élèves. J'ai changé (légalement) de prénom l'an dernier et j'utilise le titre de civilité "Mix", pronom iel et accords masculins.
Hello John, merci pour ta réponse. Je ne connaissais pas ce titre de civilité neutre, c'est vrai que c'est intéressant, et c'est dommage qu'il ne soit pas plus connu.
C'est une bonne alternative à utiliser dans la vie courante je trouve, mais pour mon travail on utilise seulement les titres de civilité "officiels" et mon idée c'est pas vraiment de bouleverser les habitudes.

Rory_hanna
Gravier
Gravier
Messages : 7
Enregistré le : 17 nov. 2022 15:00
Localisation : Angoulême
Situation : Trans
Genre : genderfluid NB
Pronoms : iel

Re: Transition masculine au travail pour une personne genderfluid

Message par Rory_hanna » 22 nov. 2022 11:47

Dag a écrit :
22 nov. 2022 01:38
Ton raisonnement n'est pas absurde en lui-même (équilibre, confort, gestion du genrage par les gens...). Et ton identité de genre réelle est quelque chose d'intime. Si tu préfères la garder pour toi et utiliser une expression d'un genre de façon différenciée, c'est ton affaire. Faire un choix de présentation n'est pas vraiment un mensonge, mais fournir une information partielle, simplifiée sur qui tu es.

Là où je m'interroge plus, c'est la soutenabilité de la démarche. Est-ce que les gens accepteront/soutiendront cette présentation identitaire masculine sans renfort d'autres éléments de transition administrative ou médicale ? Ça dépend du milieu et des gens. Est-ce que cela te pose problème d'être perçu.e comme une personne trans et/ou non-binaire dans les cercles professionnels ?

Et puis toi, est-ce que tu arriveras à maintenir ce triptyque étanche ? Comment ferais-tu avec des collègues qui deviendraient des ami.e.s ?
Hello Dag, merci pour ton message.
Je me demande aussi si être un homme trans serait acceptable pour mes collègues et s'iels le respecteront. Je peux de toute façon pas connaître leurs réactions par avance.
Je travaille dans un service juridique d'une grande administration (donc très attachée aux procédures et aux titres officiels) où la majorité de mes collègues sot des femmes cis blanches hétérosexuelles entre 35 et 53 ans. Moi j'ai 22 ans et j'occupe le poste le plus "bas" du service (assistant.e aux juristes). Il y a donc un décalage générationnel entre moi et mes supérieures, pour autant je suis très à l'aise avec elles, on discute, mange ensemble, prend notre pause ensemble, etc. Mais ça reste des collègues et pas des amies, ce qui me convient tout à fait.
Je ne connais pas leur ouverture d'esprit car nos sujets de conversation sont vraiment basiques (we, vacances, famille, maison, classement des meilleurs vignobles). Mais par exemple, ma cheffe N+1 a fait il y a quelques années (quand je n'étais pas encore là) une étude sur les droits trans, l'inclusion des personnes trans en milieu professionnel, l'utilisation du prénom d'usage entre autres choses en réponse à un collègue qui se demandait comment s'adresser à un père de famille trans. Ca me laisse penser qu'elle en sait pas mal, même si cette étude n'allait pas très loin non plus, je pense qu'elle a les bases.
Un CO auprès des personnes de mon service ne semble pas si difficile car je suis en contact constant avec iels pour pouvoir dire clairement les choses, expliquer, corriger etc. Mais avec les autres services, ou les RH, c'est plus délicat car j'aurais moins de contrôle sur leur gestion de cette information, beaucoup de celleux qui ne me connaissent pas ou que de vue auront je pense du mal à utiliser un prénom d'usage et seront plus attaché.e.s aux mentions officielles.
Ce qui aiderait serait de faire changer mon adresse mail, mon nom de session informatique, le nom sur mon bureau et ma signature électronique immédiatement au moment de mon CO, mais sans changement de prénom à l'Etat civil j'ai peur que le service informatique opère une résistance...
De toutes façons je sais que certaines choses ne pourront pas changer sans transition légale, notamment le nom sur la fiche de paie.

John
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 843
Enregistré le : 13 juin 2020 22:18
Situation : Trans
Genre : Non Binaire
Pronoms : iel
Suivi psy : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: Transition masculine au travail pour une personne genderfluid

Message par John » 22 nov. 2022 12:28

Il faut voir ce avec quoi tu es confortable ou pas.
Pour ma part, ça s'est fait en concertation avec la direction de mon établissement, et comme je suis prof d'anglais ça passe sans problème vu que c'est un titre qui existe outre-manche.
Sans vouloir bouleverser l'ordre établi (quoique ;p ), j'ai fait le choix d'être out parce que c'était impossible pour moi de "choisir" et trop fatigant de supporter le "madame" tous les jours. Ça prend un peu de temps mais les habitudes changent et chacun y met du sien.
Je suis entouré de collègues assez ouverts et franchement je sais que j'ai de la chance pour ça. Cela dit, je crois que j'ai enfin osé franchir le pas parce que je commençais à avoir un peu d'ancienneté. Effectivement en tout début de carrière, ça aurait sûrement été différent. D'ailleurs j'ai pas mal hésité à commencer la testo "juste" pour plus qu'on m'appelle madame, ou qu'au moins ça soit un peu plus aléatoire. Au final je ne l'ai toujours pas fait. Le changement de prénom (pour un prénom neutre) a pas mal aidé vu que celui de naissance était très clairement féminin, et j'ai aussi fait une mammec, mais ça c'était plus pour moi-même qu'autre chose.

Bon en tout cas hésite pas si tu veux en parler davantage même en mp ou hors forum :)

Répondre