Page 59 sur 69

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 20 sept. 2019 15:33
par L'OursonQueer
@Guy Et bien moi je trouve le sujet de ton mémoire très intéressant ! (Au passage je te conseille, si tu ne le connais pas déjà, l'excellent podcast de Victoire Tuaillon Les Couilles sur la Table qui traite de ce sujet !) Je trouve le résonnement de ta prof complètement con et ses remarques un peu déplacées, mais bref.. Et puis je ne voie pas comment elle fait pour parler de féminisme en éludant la question de la masculinité. 'fin ça me paraît juste logique que l'un ne va pas sans l'autre, et qu'il est primordial de comprendre quels sont les mécanismes de l'un pour faire avancer dans le bon sens l'autre.

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 20 sept. 2019 17:47
par Guy
Merci beaucoup L'OursonQueer ! Ça fait chaud au cœur :)
Un de mes amis m'a parlé de ce Postcast également; et comme toi il me l'a fortement conseillé :). C'est précieux les multiples validations ^^.

Ça oui c'était assez déplacé :/.
J'ai du mal m'exprimer, elle n'a pas parlé de féminisme. C'est quand elle a parlé de "difficulté", je ne sais pas si elle parlait du fait que ce n'était forcément un sujet qui plaît dans l'université (qui donc mets les problématiques des hommes de côté), ou si c'était que par rapport à moi. Et quand je lui ai parlé des collègues qui travaillait sur le féminisme, c'était simplement un exemple de "femmes qui travaille sur une problématique touchant les femmes". J'ai oublié néanmoins de dire qu'elle m'a sorti que j'allais parler du masculin ET du féminin ... Alors que pas du tout.
Mon projet vise surtout les hommes et leurs rapport à eux-même, donc il est possible de le faire sans parler des femmes, ou seulement dans un sens, même si je comprend ce que tu as dit ;) (et dans un sens je suis d'accord, mais avec des réserves). Je ne développe pas donc ce n'est pas facile de cerner précisément mon projet ^^. Après je ne sais pas où ça va me mener bien sûr :)
:)

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 20 sept. 2019 19:06
par couss
Tu as encore des femmes féministes qui sont dans le mode anti hommes malheureusement, en mode ont leur accordé déjà trop d'importance. Je trouve ça idiot mais bon...
Si tu travailles sur la masculinité, l'histoire de la virilité (c'est dirigé par Alain Corbin et ça présente les différents codes de virilité de l'antiquité jusqu'à nos jours) est très instructive.

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 20 sept. 2019 19:45
par Apeiron
J'ai appelé tous les parents de mes élèves au téléphone pour une première prise de contact : 50/50 entre Madame et Monsieur.
J'en conclus que j'ai une voix androgyne. 📞

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 20 sept. 2019 21:00
par L'OursonQueer
Ah non t'inquiète, en te relisant je me rend compte que c'est moi qui ai mal lu @Guy ! En tout cas bon courage pour la rédaction de ton mémoire ! (y)

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 20 sept. 2019 21:31
par Guy
Couss : oui, et beaucoup d'ailleurs... Il y a une citation d'une féministe qui a sortit comme quoi il fallait réduire la population masculine à 10 % ... Et n'a eu aucune sanction, bien au contraire ... C'est le moins pire. Dans mon université, beaucoup sont très misandre... Et l'université va dans ce sens.

Merci beaucoup pour la référence :). Je ne connaissais pas du tout et ça pourra me servir dans un sens puisque je vais travailler autour du rapport au corps.

L'OursonQueer : Entendu ;) Merci beaucoup :D !

Apeiron : C'est sur la bonne voie alors (voix :lol: ) . J'ai un très mauvais passing au téléphone (2/3 fois sur 10 c'est du Monsieur), mais parfois j'échauffe ma voix avant de passer le coup de fil, ça augmente les chances :mrgreen:

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 20 sept. 2019 21:48
par Dam
Tremtrem : Je ne pense pas qu'il m'ait pris pour une femme trans parce que avant que le mec de l'administration arrive il me parlait correctement (de souvenir)

Guy : Oui, je lui demanderai

Apeiron : Si ça peut te rassurer, j'ai même déjà au Madame et Monsieur dans un même appel et dans une même conversation, type "Bonjour Madame, [...] Au revoir Monsieur !" et inversement parfois. Essayes tu de travailler ta voix parfois, pour qu'elle soit plus grave ?

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 21 sept. 2019 00:15
par couss
Guy a écrit :
20 sept. 2019 21:31
Oui, et beaucoup d'ailleurs... Il y a une citation d'une féministe qui a sortit comme quoi il fallait réduire la population masculine à 10 % ... Et n'a eu aucune sanction, bien au contraire ... C'est le moins pire. Dans mon université, beaucoup sont très misandre... Et l'université va dans ce sens.
À ce rythme là on avancera jamais...

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 21 sept. 2019 10:40
par Apeiron
Guy a écrit :
20 sept. 2019 21:31
Couss : oui, et beaucoup d'ailleurs... Il y a une citation d'une féministe qui a sortit comme quoi il fallait réduire la population masculine à 10 % ... Et n'a eu aucune sanction, bien au contraire ... C'est le moins pire. Dans mon université, beaucoup sont très misandre... Et l'université va dans ce sens.

Merci beaucoup pour la référence :). Je ne connaissais pas du tout et ça pourra me servir dans un sens puisque je vais travailler autour du rapport au corps.

L'OursonQueer : Entendu ;) Merci beaucoup :D !

Apeiron : C'est sur la bonne voie alors (voix :lol: ) . J'ai un très mauvais passing au téléphone (2/3 fois sur 10 c'est du Monsieur), mais parfois j'échauffe ma voix avant de passer le coup de fil, ça augmente les chances :mrgreen:

Dans mon cas, pour éventuellement améliorer les choses il faudrait sans doute un orthophoniste car ça fait plus de 10 ans sous T donc ça ne bougera plus naturellement. Et j'ai la flemme...

Mais oui, effectivement, 50% c'est pas mal comme score, sachant que le téléphone déforme la voix.

Ça ne me complexe pas trop car il y a plein de mecs cis avec des voix hyper féminines.

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Posté : 21 sept. 2019 20:49
par MlleWilliam
Au tir à l'arc un mec vient dire bonjour à tout le monde en serrant la main... sauf à moi, il me fait la bise... Vive la petite crise de dysphorie