Anecdotes drôles et moins drôles

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Apeiron
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 319
Enregistré le : 24 oct. 2017 08:53
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par Apeiron » 14 sept. 2019 20:33

J'ai rencontré un garçon (cis) vraiment très androgyne (à un point bluffant car des garçons androgynes, j'en connais pas mal), j'étais persuadé que c'était un FtM et manifestement non. Comme quoi, le cispassing est un mythe au regard de ces exceptions de garçons cis qui ont vraiment des caractéristiques féminines.

J'avoue que je doute encore vu les proportions de son visage et de son corps, mais s'il est FtM il fait partie de ces cas rarissimes en France qui ont toujours vécu en garçon et ont été pris en charge médicalement dès la prime enfance. Car j'ai vu des photos de lui très jeune puis ado du collège au lycée et il a manifestement toujours été garçon pour tout le monde, j'en ai donc conclu qu'il était cisgenre...

Anecdote qui fait prendre confiance en moi car malgré des années de traitement j'ai aussi toujours gardé une certaine androgynie et il y a des cis qui le sont tout comme moi, c'est juste rare!

Magnus
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 716
Enregistré le : 13 nov. 2016 20:46
Localisation : Quimper City
Situation : Trans
Genre : homme
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par Magnus » 17 sept. 2019 17:30

contexte: suite à ma chute, la radio et l'ordonnance du généraliste, j'ai des séances de kiné à faire, du coup j'ai repris rendez-vous avec le kiné de Plomelin, chez qui j'étais allé l'an dernier pour ma tendinite du coude...
l'autre jour je lui avait demandé pour passer la carte, et il m'avait répondu que "pas la peine, y a déjà le numéro de Sécu' dans le dossier"... sauf qu'entre temps, j'ai réfléchis et tout à l'heure je lui ai dit qu'il fallait quand même passer la carte vitale parce que j'ai changé de numéro... il a été tellement surpris! sa réaction était juste trop drôle... "comment c'est possible, ça, de changer de numéro de Sécu?"... donc ça fait 1 an que je vais chez lui, qu'il avait l'an dernier mon numéro en 2 sous les yeux et qu'il n'a jamais percuté..... puis il a pensé, toute à l'heure que j'étais sous le numéro de ma mère...
il n'a pas pensé une seule seconde que je suis trans (il ne le sait toujours pas, j'ai rien dit, j'ai pas envie de lui dire), alors que j'ai droit au massage de l'endroit qui fait mal (je suis en slip, sans packer, donc AUCUNE bosse de mec cis dans le slip) et aux étirements de la jambe, je ne suis pas hyper poilu des jambes non plus... l'an dernier j'avais les trucs en plus au niveau du torse, bien visibles... et rien...

Dam
Gravier
Gravier
Messages : 19
Enregistré le : 14 mai 2019 22:12
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par Dam » 18 sept. 2019 20:24

Anecdote pas très drôle qui date du début d'après-midi mais bon : A la fac mon prénom usuel ayant enfin été mis sur mon ent (environnement numérique de travail) je me rend au relais inscription, pour que la modification soit faite sur mon identifiant et ma carte étudiante (et parce que je n'ai plus d'adresse mail étudiante) et là on me fait patienter, en me disant que le responsable va s'en charger, donc j'attend avec un autre mec trans arrivé après moi. Je discute un peu avec lui, de la galère par rapport au prénom avec la fac etc... et il me demande mon prénom, donc je lui dit "Damien" on continue de discuter.
Puis, le responsable revient pour vérifier avec moi si les principaux problèmes sont réglés, il me genre correctement donc au masculin, ne dit pas mon deadname présent sur ma carte étudiante bref top le mec (y) et là... j'ai plus rien compris, le mec trans à qui s'était le tour a dit au responsable "J'ai à peu près le même problème que la jeune fille"... clairement, je cherche encore l'explication (j'avais un binder et un packer, je me sentais plutôt bien, sentais...)

Petit bonus plus réconfortant : De l'autre côté de la chaîne d'inscription, j'ai vu un mec pour refaire ma carte étudiante et il m'a toujours genré au masculin et/ou appelé "Damien"

Apeiron
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 319
Enregistré le : 24 oct. 2017 08:53
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par Apeiron » 19 sept. 2019 17:42

Oui, c'est vraiment bizarre que ce mec trans ne t'ai pas bien genré...

Mon passing est vraiment aléatoire. Je me suis coupé les cheveux très courts la semaine dernière (enfin très courts par rapport à d'habitude) et pendant quelques jour je me sentais très masculin avec cette nouvelle coupe dédageant bien mon visage et là depuis ce matin (et c'est arrivé deux fois ce weekend aussi), je ne me prends que des "Madame" et quand je me regarde dans la glace, j'ai l'impression que cette coupe très courte affine encore mes traits (très fins et androgynes) car la coupe est très propre et bien nette (car courte) et peut donc passer pour une coupe courte de femme.

Je dois avoir un trop petit cou, de trop petites oreilles...et du coup les cheveux courts me féminisent.

Pff ça me prend la tête. Parce qu'à la base la coupe me plaît.
J'ai l'impression d'être condamné à dissimuler mes traits féminin derrière des cheveux mi-longs (parce que c'est un fait : j'ai beaucoup moins souvent des "Madame" quand ils sont plus longs).

tremtrem
Gravier
Gravier
Messages : 48
Enregistré le : 04 juil. 2018 14:29
Situation : Trans
Pronoms : elle

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par tremtrem » 19 sept. 2019 23:43

Je crois qu'il t'a pris pour une femme trans (dans le meilleur des cas) ou alors il voulait se sentir mieux par rapport à lui-même à tes dépends, ça lui fait plaisir de blesser d'autres gens. Bref, il était confus ou juste con.

Apeiron
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 319
Enregistré le : 24 oct. 2017 08:53
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par Apeiron » 20 sept. 2019 00:00

Ou alors c'était pour se faire comprendre du mec de l'administration mais dans ce cas, ça reste irrespectueux.

Guy
Gravier
Gravier
Messages : 29
Enregistré le : 08 juin 2018 14:46
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Garçon
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par Guy » 20 sept. 2019 12:43

Demande lui pourquoi si tu le recroise, mais en tout cas c'était pas très top de sa part :/ C'est étrange.

De mon côté, je post ici une anecdote pas hyper drôle ni dramatique non plus, c'est surtout pour évacuer. Je vais rester vague étant un paranoïaque sur les questions d'anonymat. Et désolé d'avance pour le pavé :etude:

Contexte : Je me prépare à faire un mémoire. Je suis dans une filière très ouverte d'esprit. Je n'ai jamais eu aucun problème avec les profs par rapport à ma transidentité.
Une remarque également : je ne me considère pas trans, mais simplement un garçon comme les autres qui A une transidentité (je ne dis donc pas "je suis transgenre / un gars trans", je ne me considère pas comme tel, et je ne l'ai jamais prononcé. Au pire, j'ai déjà dis que je suis transidentitaire, mais qu'à deux/trois personnes.

En cours, comme on doit chacun son tour présenter notre projet de mémoire, j'en présente deux, un sur un pays (on a dit vague), et un sur les hommes et leur masculinité (en gros) que je vais très certainement prendre. La prof ne fait que de me parler du premier sujet, et silence radio sur le second. Je me dit génial, ça promet, je ne la choisirai pas en chapon pour mon mémoire, elle a pas très d'être très enthousiaste à l'idée de parler des hommes et d'eux-mêmes. ... C'est une chercheure absolument géniale, très intéressante. Je l'ai eu l'année dernière, et elle m'a toujours genré correctement.

Fin du cours, je vais la voir. Je lui demande tout de même si elle peut m'aiguiller sur qui pourrait diriger mon mémoire, puisqu'elle connaît plus de monde que moi, et que mon thème (la question du genre masculin) n'est pas très courant dans l'université. Dans la conversation, elle me dit que mon sujet est "casse-gueule", et que ça va me poser des difficultés (par rapport à quoi ? Je suis dans une université où le mouvement féministe prend beaucoup de place, et où le sujet des hommes est balayé de manière assez violente :( . Donc je sais que mon sujet peut rebuter certaines personnes car "l'homme n'a pas sa place aujourd'hui, c'est la question de la femme qui est plus importante". Ou par rapport ... à moi ? Enfin bref. ).
On continue à discuter, elle me dit que le sujet me touche de trop près pour que je puisse prendre de la distance, que je le prend trop à cœur, que je devrai changer, ... Je lui demande pourquoi :
-Ben vous savez, vous ... vous êtes ... enfin vous savez quoi ... ça vous touche trop ...
Je sais très bien où elle veut en venir. Ma transidentité. Je ne l'aide pas à finir (je ne suis pas "trans"). Je lui dit que n'importe quel autre garçon aurait pu prendre ce sujet, qu'elle a des collègues femmes qui travaille sur le féminisme, donc ce n'est pas un argument pour dire que je ne peux pas faire ce sujet :roll: .

En gros ce qui m'a fait mal c'est qu'elle a fait un lien direct entre ma transidentité et mon sujet, et qu'elle pense que ça va me faire du mal. J'en ai marre qu'on me voit comme ça, comme "un gars trans" et pas juste un garçon. Ce sujet je le choisit pour d'autres raisons.
En plus en ce moment on se remet à mégenrer de plus en plus (à l'extérieur), ma voix déraille et fait trop "fille", ça fait onze mois que je suis sous T et mon passing n'est pas au rdv (bien plus qu'avant, mais c'est loin d'être parfait). J’espérai commencer la rentrée en passant à 100% en tant que "gars bio". Je crois que c'est râpé pour beaucoup d'étudiants nouveaux de ma promo :?
Qu'est-ce qu'elle croit la prof ? Qu'en étudiant la masculinité des hommes, je vais me rendre compte que "je ne suis pas un vrai homme" ? Je n'en suis pas un pour elle :mur: ? Ce sujet de toute manière ne la pas porté (elle ne m'a demandé aucune précision), et je pense que c'est surtout parce qu'elle a fait ce satané parallèle. "Parce que sinon, en quoi les hommes sont intéressants" ? :evil:

Heureusement, des potes ont validés ce projet et le trouve hyper intéressant, donc ça me conforte et me rassure :). A un autre cours, le prof a qui j'ai exposé ce projet en a discuté avec moi, et n'a rien dit, il a fait exactement comme pour les autres :tchin: . Je m’accroche et n'abandonne pas :D

Avatar du membre
L'OursonQueer
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 358
Enregistré le : 22 déc. 2016 17:17
Localisation : 44
Situation : Trans
Genre : Masculin-Queer
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par L'OursonQueer » 20 sept. 2019 15:33

@Guy Et bien moi je trouve le sujet de ton mémoire très intéressant ! (Au passage je te conseille, si tu ne le connais pas déjà, l'excellent podcast de Victoire Tuaillon Les Couilles sur la Table qui traite de ce sujet !) Je trouve le résonnement de ta prof complètement con et ses remarques un peu déplacées, mais bref.. Et puis je ne voie pas comment elle fait pour parler de féminisme en éludant la question de la masculinité. 'fin ça me paraît juste logique que l'un ne va pas sans l'autre, et qu'il est primordial de comprendre quels sont les mécanismes de l'un pour faire avancer dans le bon sens l'autre.

Guy
Gravier
Gravier
Messages : 29
Enregistré le : 08 juin 2018 14:46
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Garçon
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par Guy » 20 sept. 2019 17:47

Merci beaucoup L'OursonQueer ! Ça fait chaud au cœur :)
Un de mes amis m'a parlé de ce Postcast également; et comme toi il me l'a fortement conseillé :). C'est précieux les multiples validations ^^.

Ça oui c'était assez déplacé :/.
J'ai du mal m'exprimer, elle n'a pas parlé de féminisme. C'est quand elle a parlé de "difficulté", je ne sais pas si elle parlait du fait que ce n'était forcément un sujet qui plaît dans l'université (qui donc mets les problématiques des hommes de côté), ou si c'était que par rapport à moi. Et quand je lui ai parlé des collègues qui travaillait sur le féminisme, c'était simplement un exemple de "femmes qui travaille sur une problématique touchant les femmes". J'ai oublié néanmoins de dire qu'elle m'a sorti que j'allais parler du masculin ET du féminin ... Alors que pas du tout.
Mon projet vise surtout les hommes et leurs rapport à eux-même, donc il est possible de le faire sans parler des femmes, ou seulement dans un sens, même si je comprend ce que tu as dit ;) (et dans un sens je suis d'accord, mais avec des réserves). Je ne développe pas donc ce n'est pas facile de cerner précisément mon projet ^^. Après je ne sais pas où ça va me mener bien sûr :)
:)

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1127
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Anecdotes drôles et moins drôles

Message par couss » 20 sept. 2019 19:06

Tu as encore des femmes féministes qui sont dans le mode anti hommes malheureusement, en mode ont leur accordé déjà trop d'importance. Je trouve ça idiot mais bon...
Si tu travailles sur la masculinité, l'histoire de la virilité (c'est dirigé par Alain Corbin et ça présente les différents codes de virilité de l'antiquité jusqu'à nos jours) est très instructive.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Répondre