Supporter le mégenrage au travail ?

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Avatar du membre
Raffaello
Gravier
Gravier
Messages : 12
Enregistré le : 14 mai 2020 16:41
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Supporter le mégenrage au travail ?

Message par Raffaello » 08 nov. 2020 09:59

Bonjour !

Je sais qu'il y a quelques sujets qui vont dans le sens de celui-ci, mais en les parcourant j'ai eu de la peine à trouver des conseils pour supporter le mégenrage au travail. Si vous êtes aussi mégenré sur votre lieu de travail, comment faites-vous pour ne pas vous laisser aller à la déprime ?

Pour expliquer ma situation vite fait, je viens de finir ma première semaine de caisse (sur huit, puisque je bosse pour la période des fêtes). Mes gérants sont super compréhensifs (ils savaient direct pour mon identité de genre et utilisent le bon nom/pronom, mon casier était étiqueté juste, sur les fiches horaires aussi, bref ils sont super avenant), la plupart des mes collègues me genre au masculin lorsqu'ils réalisent que non, c'est pas 'elle' mais 'il' (une amie à moi bosse aussi là et fait de son mieux pour me genrer agressivement lorsqu'elle parle de moi avec eux (tout le monde sait qu'on est ami alors ça arrive facilement), sans mon outer comme trans), je met mon binder tous les jours, j'ai décidé de m'en tenir à la partie plus 'masculine' de ma garde-robe pour l'hiver, j'ai les cheveux courts (suite à une 'crise' de dysphorie aigüe après mon test de caisse en Août, alors que je préfère sincèrement les cheveux plus long sur moi, mais du coup ils sont encore bien courts, rasé sur la nuque et tout), j'ai eu un sacré drop de voix ces deux derniers mois dont je suis pas peu fier, et malgré tout ça, pas un seul client ne me genre correctement. On a beaucoup de vieilles personnes du coup bien sûr ils te tartinent du 'madame' 'oui madame' 'merci madame' 'bonne journée madame' à longueur de journée, et ça aide pas qu'une de mes collègues n'a toujours pas saisi le mémo et du coup genre tout au féminin (et je pense vraiment que c'est pas par méchanceté, mais ça appuie toujours péniblement sur le fait évident que tout le monde me voit comme une femme par défaut).

Du coup, forcément, au bout d'une semaine, même en me disant 'faut laisser couler, c'est que deux mois, tu vas pas corriger toutes les mamies qui passent au magasin, les gens font pas ça pour être méchants, ce qui compte c'est que tes proches te voient tel que tu es, etc…', je me sens vraiment super déprimé. Ça ruine vraiment la moindre once de confiance dans mon passing que j'avais (et habituellement je me fou du passing, ça ne me dérange pas tant que ça parce que j'aime être androgyne, mais quand tu fais vraiment un effort pour avoir l'air masculin et que pas une seule personne a même une once de doute en te regardant, forcément ça fait mal). Ça n'aide pas que dans l'équipe, tout le monde est cis et hétéro, du coup je me sens comme un canard au milieu du poulailler, super seul et 'bizarre'.

Du coup, si vous êtes, ou avez été dans une situation similaire, comment vous faites ? Je pense au moins régler le quid pro quo avec ma collègue de caisse pour avoir ça en moins, mais pour les clients qui vont inexorablement continuer à me mégenrer, comment ne pas laisser ça m'atteindre ? J'essaie de m'agripper aux quelques gestes affirmants (quand mes collègues disent 'vous pouvez passer chez MON collègue' au clients par example), mais du coup le moindre dérapage (j'ai une collègue en particulier qui fait beaucoup de 'elle- heu lui') me fait l'effet qu'on m'écrase les doigts alors que je suis pendu au-dessus du précipice.

En tout cas je pense que j'aurais la peau beaucoup plus épaisse d'ici la fin de ces deux mois, mais j'aimerais réussir à les survivre mentalement aussi :')

Merci beaucoup, et pardon si il existait un topic vraiment trop similaire que j'aurais loupé !

Avatar du membre
Apostrophe'
Gravier
Gravier
Messages : 36
Enregistré le : 02 févr. 2020 21:17
Situation : Trans
Genre : Demiboy
Pronoms : iel il

Re: Supporter le mégenrage au travail ?

Message par Apostrophe' » 08 nov. 2020 15:18

Coucou !
J'ai un ami libraire qui m'avait raconté rencontrer sensiblement les mêmes problèmes que toi. Me destinant peut-être à ce métier, ton topic m'intéresse beaucoup ! Malheureusement, je n'ai pas trop de réponse à te donner. Peut-être te dire que tu es un acteur ? Comme quand on jouait à la caisse quand on était petits xD Et du coup, tu peux "forcer" sur tes traits féminins, exprès, ce qui peut t'enlever le sentiment d'être mégenré alors même que tu fais tout pour ne pas l'être. Au moins, en forçant sur le féminin, ça donne une "excuse", je sais pas si je m'exprime bien haha genre tu ruines exprès ton 'cispassing' comme ça les autres ne peuvent plus te le ruiner ? Je crois que c'est vraiment un conseil idiot en fait. Désolé ^^
Je t'envoie autant de courage que possible ! tiens le coup, j'espère que ça va aller :)

Avatar du membre
The best
Galet
Galet
Messages : 196
Enregistré le : 14 nov. 2016 13:04
Localisation : 31
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Supporter le mégenrage au travail ?

Message par The best » 09 nov. 2020 08:57

Tu as le courage, déjà de travailler, moi, je suis resté au chômage tout le long de ma transition, je me suis caché pendant 2ans.
n'hésite pas à les corriger, même si, c'est épuisant, énervant, surtout envers tes collègues, encore pour les mamies, tu peux te dire, ouai, je laisse passé :P tu n'as pas une étiquette avec ton prénom masculin sur ton polo ?? ça peut aider à te dire "il" quand les gens passent en caisse. bon courage, tiens bon moralement :D

Avatar du membre
Armand38
Galet
Galet
Messages : 122
Enregistré le : 23 sept. 2019 15:01
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: Supporter le mégenrage au travail ?

Message par Armand38 » 10 nov. 2020 21:35

Alors je vais te rassurer, les personnes d'un certain âge ont une vision très stéréotypée de ce qui est masculin et féminin. C'est probablement générationnel. Pour te citer un exemple, je travaille actuellement pour la mairie de ma ville et je livre des kits pour le tri sélectif. Je vois plein de gens tous les jours. Je ne suis mégenré rarement mais que par les vieux. J'ai un collègue qui est cis et mui aussi se fait mégenré parcequ il a les cheveux long et est de corpulence plutôt mince. Pourtant il a de la barbe....
Dans l'equipe du coup tout le monde en rigole, et en fait on se fout de la gueule des gens qui nous megenrent. ( gentiment évidemment).
Finalement si ils ont de la merde dans les yeux ou l'esprit étriqué c'est pas notre faute.
Le fait de voir que ça arrive aussi à des mecs cis aide à dédramatiser pas mal. Apres n'hesite pas à reprendre les gens gentiment. Comme ça la prochaine fois qu'ils passeront à ta caisse ils se souviendront.

Avatar du membre
Raffaello
Gravier
Gravier
Messages : 12
Enregistré le : 14 mai 2020 16:41
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Supporter le mégenrage au travail ?

Message par Raffaello » 12 nov. 2020 08:01

Bizarrement Apostrophe, ton conseil a plutôt marché en un sens, pas que j'ai été en mode full féminin mais en décidant de porter ce que je veux vu que je serais 'de toute manière mégenré', ça a pas mal aidé à enlever le poids de 'même quand j'essaie à fond, je passe pas, ergo: je passerais jamais'. Je pense que c'était quand même bien de passer la première semaine et demi en mode plus masc possible pour au moins pas trop confuser mes collègues, mais maintenant j'ai recommencé à porter de maquillage quand j'ai le temps et je pense que ça me fait un 'ben oui, c'est pour ÇA qu'on me mégenre' et ça pique moins que quand t'essaies vraiment sans succès. Donc ?? Si il y a d'autre mec un peu androgyne en début de transition qui déprime de pas passé ET de devoir se limiter, en un sens je conseil de juste porter ce qui vous fait plaisir.

The best, malheureusement on a pas de badge avec notre prénom (parce que je suis juste auxiliaire de caisse), sinon je pense que ça aiderait au moins un peu. Si j'avais un de ces badges avec les pronoms, je le mettrais peut-être, même si ça fait toujours bizarre quand t'es le seul à en avoir un dans l'équipe. Au pire je m'étiquetterais un 'il' sur le pull, on a des post-it.
Honnêtement j'aurais envie de faire comme toi et me terrer jusqu'à la fin de ma transition comme un papillon ha ha, quand je suis avec d'autres personnes queer ça va en général bien mais dès que je retourne dans le monde cishet c'est le déprime.

Et merci Armand, c'est bon de savoir que les mecs cis y passent aussi. Même si pour le coup ça me fait rire à quel point l'esprit des vielles personnes est plus ouvert à une 'femme' avec les cheveux courts qu'on homme avec les cheveux longs (en un sens, c'est presque une galère que les pantalons, les cheveux courts et tout ça soit vu comme très 'normal' chez une femme de nos jours (on se comprend hein, je suis contre les stéréotypes de genre vis-à-vis de l'apparence, je suis content que ce soit le cas, mais dans ces moments je me dis que ça aurait été plus simple de passé au temps de mes arrière-grandparents ha ha)).

Merci pour vos réponse, ça réconforte, je vais m'accrocher !

Répondre