Beaucoup de questions et peu de réponses

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Misty
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 04 nov. 2020 20:32
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Beaucoup de questions et peu de réponses

Message par Misty » 06 nov. 2020 08:57

Déjà... Bonjour ! Je sais que beaucoup des questionnements dont je vais parler ici sont abordés dans d'autres post, mais... J'ai beau tous les avoir lus... J'aimerais des réponses un peu plus précises.
Donc, pour commencer, je suis Misty, j'ai dix huit ans, et ça fait un peu plus de deux ans que je pense être transgenre (FtM). J'ai fait mon coming-out à tout mon entourage proche (ami-e-s, copine, parents, et à ma sœur). Peu après l'avoir remarqué (quelques mois). Là où mes ami-e-s et ma copine ont accepté et me genrent et m'appellent correctement, ce n'est pas le cas de ma famille. Et je sais que ma mère en a parlé à quelques personnes de ma famille un peu plus éloignée, dont ma tante, qui m'a donné le lien vers ce forum.
Bon, l'état des lieux étant fait, venons en aux questions (J'imagine que je ferais plusieurs posts dans ce sujet parce que... ça risque d'être très long si je mets tout d'un coup.)

Alors, comme je l'ai dit, j'ai commencé à me poser des questions il y a un peu plus de deux ans, mais... Je n'arrive plus du tout à me souvenir correctement de comment, pourquoi, et de quand exactement. Le souci, c'est que quand j'en parle avec ma mère, elle me pose souvent ces questions, mais je suis incapable d'y répondre. De ce que j'ai vu, je sais que la plupart se souviennent de comment ils en sont venu à connaître la transidentité, etc.
Personnellement, je n'ai que de vagues souvenirs, alors que c'est pourtant tout récent, je me souviens juste que je me posais la question durant l'été 2018 et que je pensais être nanoboy pour cause de "je ne veux pas transitionner complètement médicalement" (avant d'apprendre que ce n'était pas nécessaire.). J'avais donc fait un premier coming-out à ma famille...
Mais voilà, je ne sais plus comment j'en suis venu à me poser la question (J'ai probablement dû entendre parler de transidentité et me pencher sur le sujet par intérêt, au vu de ce que je vois dans mes écrits...).

Enfin, voici donc ma question : Comment puis-je répondre à ma mère quand elle me demande pourquoi je me suis posé la question et qui m'a parlé de cela, si même moi je ne m'en souviens pas ? (Sachant que les réponses du style "Je sais plus" ne lui conviennent pas trop)

J'espère que c'était clair

Donc... Je ferais probablement d'autres post avec d'autres questions sur ce sujet là (Si c'est mieux de tout faire en un post, dites-le moi, et je ferais ainsi.)

Merci d'avance pour vos réponses !

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 802
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Beaucoup de questions et peu de réponses

Message par Dag » 06 nov. 2020 09:40

Bonjour,

Une première réponse serait de lui dire que ça n'a pas beaucoup d'importance, mais j'imagine que c'est plus facile à dire qu'à faire.

Sinon, si tu veux absolument lui répondre tu peux un peu baratiner en fonction de dont tu te souviens. Par exemple, tu peux avoir vu un film, une série, un documentaire, lu un article de presse qui mentionnait le sujet, et ça t'a parlé, donc tu as commencé à te renseigner et tu t'es rendu-compte que ça collait avec des choses qui te posait problème dans la vie courante. Et du coup, tu t'es mis à y réfléchir et au bout d'un moment, tu as su que ça te correspondait.
Ce n'est peut-être pas si éloigné que ça de la réalité, mais tu ne te souviens peut-être plus du ou des éléments déclencheurs s'il y en a eu.

Misty
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 04 nov. 2020 20:32
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Beaucoup de questions et peu de réponses

Message par Misty » 06 nov. 2020 09:50

J'ai déjà essayé de dire que ça n'avait pas d'importance, mais ça a eu autant d'impact que le "je ne sais plus"...
Après, oui, je peux toujours essayer de mentir un peu, mais... à chaque fois qu'elle me demande où j'ai eu les informations, et que je réponds que j'ai lu des témoignages (parce que pour le coup, je me souviens bien de ça), elle dit que je me trompe, et que c'est sûrement autre chose... (Maintenant que j'y pense... cette réponse mène à une autre question x) donc, je vais la poser ici !)

Quand je discute avec ma mère de ma potentielle transidentité, elle me répond toujours que je dois juste confondre le mal-être, que je suis comme ça à cause du harcèlement que j'ai subi (Sachant que ledit-harcèlement s'est arrêté quelques mois avant que je ne me pose des questions...), ou encore que c'est juste que je n'ai jamais aimé le changement, et que c'est pour ça que j'ai du mal avec ma puberté...

J'ai essayé de réfléchir à tout cela, mais je n'arrive définitivement pas à comprendre comment je pourrais faire la différence. (Attendre est une option, mais ça devient dur de le faire.)

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 783
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Beaucoup de questions et peu de réponses

Message par Max804 » 06 nov. 2020 10:59

Hum. Personne ne peut savoir mieux que toi ce qu'il en est, et même ta mère ne sait pas mieux que toi ce qu'il en est.
L'important c'est toi et ce qui te fait sentir confortable ou pas. Tu peux plutôt expliquer les choses sous cet angle. Peu importe le reste, les pseudo causes/ explications, aujourd'hui tu sais que tu es plus confortable avec tel prénom et pronom et c'est ça l'important et rationaliser pour te prouver que tu aurais tort et te tromperai comme elle le fait ne t'aide pas du tout en fait...
Tu peux aussi lui dire que si tu t'aperçois avec le temps que tu t'es trompé et qu'elle avait raison tu lui diras bien entendu mais qu'en tout cas, pour l'instant tu sais que ça te convient de passer à tel prénom et pronom.
Sûrement plus facile à écrire ici qu'à dire à sa mère...

Misty
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 04 nov. 2020 20:32
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Beaucoup de questions et peu de réponses

Message par Misty » 06 nov. 2020 11:23

J'arrive à voir ce que tu veux dire, mais... Même quand je lui dis ça, elle trouve un moyen de donner une autre explication "Tu veux jouer un rôle pour ne plus être "la" toi qui s'est fait harceler." Bon, au-delà du fait que je trouve cet argument un peu stupide, le fait est qu'elle n'arrête pas de me dire de réfléchir. Et sur ce point, je suis parfaitement d'accord avec elle, ce n'est pas quelque chose à faire sur un coup de tête...
Mais pour elle, vivre au masculin comme je le fais, ce n'est pas réfléchir, c'est m'enfoncer dans cette idée.
Pour elle, je devrais vivre au féminin, elle fait des reproches à mes ami-e-s quand iels me genrent correctement (en disant qu'iels "rentrent dans mon jeu"), me corrige quand je me genre de façon explicite (plus qu'avec des e muets à l'écrit), et que me présenter en tant que garçon aux gens, c'est mentir...

Donc j'arrive pas à voir comment faire évoluer son point de vue, qu'elle essaie de me genrer correctement un peu.

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 802
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Localisation : Paris
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Beaucoup de questions et peu de réponses

Message par Dag » 06 nov. 2020 12:03

Elle me semble dans le déni, cherchant des explications et des moyens d'écarter une possible transidentité.

Ce que tu peux lui dire, c'est qu'en vivant au masculin sans avoir rien fait sur le plan médical, tu fais une "expérience de vie réelle" dans ton genre d'adoption et que ça te confirme que c'est comme ça que tu te sens bien.
A titre personnel je trouve que le terme est un peu psychiatrisant, il est utilisé notamment dans certains protocoles d'équipes hospitalières comme un délai où la personne doit vivre dans son genre d'adoption sans accès à des traitements ou opérations médicales. Mais si ça peut te rendre service, rien ne t'empêche de t'en servir pour essayer d'expliquer à ta mère ce que tu fais niveau transition sociale (indépendamment d'une éventuelle transition médicale). Et que comme le dit Max, si tu te rends compte que tu te trompes, tu le lui diras.

Enfin, je ne sais pas depuis combien de temps ta mère est au courant, mais l'évolution de son point de vue viendra peut-être avec le temps, tout simplement. Et le fait de voir que tu persistes dans ton idée, que ce n'est pas une passage.

Misty
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 04 nov. 2020 20:32
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Beaucoup de questions et peu de réponses

Message par Misty » 06 nov. 2020 12:25

J'essaierais de lui dire ça (Si j'en trouve le courage ahah)
Et ça fera bientôt deux ans que j'ai fait mon coming-out trans.
Merci du conseil ;) !

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1773
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Beaucoup de questions et peu de réponses

Message par couss » 06 nov. 2020 18:26

Ta maman semble dans un déni, mêlé d'inquiétude et de mauvaises informations.
Déjà il y a une différence entre être trans (ton identité, seul toi peut te définir et te ressentir) et la dysphorie de genre qui est le mal être induit par la non concordance entre ton identité et les attentes de la société vis à vis de toi (les personnes trans ne sont pas les seules à ressentir de la dysphorie d'ailleurs). Une transition a pour objectif d'apporter une solution sur mesure et adaptée pour calmer ta dysphorie.
Déjà expliquer à ta maman la différence entre les 2 termes, car visiblement elle a pour idée qu'il faut être au plus mal dès l'enfance. Lui expliquer aussi que tu te poses les bonnes questions pour savoir qui tu es, que oui tu as des blessures de la vie mais que c'est loin de tout expliquer et que une transition sociale c'est aussi un moyen de voir si tu es trans (encore une fois il y a des personnes cis qui ont de la dysphorie).
En fonction de la région où tu es il y a des assos qui pourront faire du lien avec ta maman et lui expliquer les choses. Ça peut être des asso trans ou LGBTI ou le planning familial (qui pour l'extérieur a un côté plus neutre), ca peut aussi être ton médecin traitant.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Misty
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 04 nov. 2020 20:32
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Beaucoup de questions et peu de réponses

Message par Misty » 06 nov. 2020 20:05

Je vois... J'essaie de trouver un-e psy habitué-e aux personnes trans en ce moment, pour en parler avec quelqu'un qui s'y connaît, donc j'aviserais à ce moment, j'imagine... Pour lui en faire parler à quelqu'un :/

Répondre