Trans mais encore en doute

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Synedg
Caillou
Caillou
Messages : 71
Enregistré le : 23 août 2019 01:26
Localisation : 77
Situation : En questionnement
Genre : Je ne suis pas sur
Pronoms : Il

Trans mais encore en doute

Message par Synedg » 19 juin 2020 19:35

Bonjour,

Voila j’étais en doute sur mon doute depuis 2 ans au moins, après avoir parler a ma psy je me suis rendu compte que j’étais juste dans le déni quand je me disais que j’étais peux être pas trans.
Le problème c'est qu’après en avoir plus parler à un de mes frère et mon père, j'ai des doute qui remonte me demande si j'ai fais le bon choix , j'essaie d'en parler avec mon cousin mais il réponds jamais au message et je me vois pas le faire a l'oral quand on s'appelle le soir.
Je voudrais savoir si il y a des personnes qui on eu ses doutes après avoir pris une décision ?

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 690
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Trans mais encore en doute

Message par Max804 » 19 juin 2020 19:46

Salut,
Affirmatif. Perso j'ai eu des doutes bizarres ces derniers temps alors que j'ai pris plein de décisions déjà et que j'ai fait plein de choses. C'est sain de douter paraît il ;)
En tout cas je crois que ce n'est pas étonnant de douter quand les choses deviennent plus réelles par exemple or en parler un peu plus ça donne de la réalité à tes décisions donc ça peut générer des doutes.

Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 463
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Trans mais encore en doute

Message par Ange1818 » 19 juin 2020 22:53

Bonsoir !

C'est quelque chose qui semble bien courant de voir nos doutes ravivés quand on franchit des étapes dans nos transitions ! On retrouve ce ressenti dans pas mal de parcours, ça n'a rien d'anormal. :-)

Je ne sais pas si ça peut te rassurer d'avoir des témoignages mais pour ma part, chaque nouveau pas dans mon parcours signe la survenue de doutes énormes qui ébranlent toutes mes certitudes...
Par exemple, quand j'ai dû faire mon coming out à ma famille, je me suis senti terrassé par tout ce que ça impliquait et je n'arrêtais pas de me focaliser sur l'idée que je risquais de faire marche arrière et que ce serait une humiliation totale si jamais j'avais à finalement leur révéler que je n'étais pas trans ; le fait que des gens soient au courant de ma transidentité me faisait me sentir piégé car ça devenait plus concret donc j'avais peur de faire machine arrière et de tout ce qui risquait de changer dans ma relation avec ma famille, donc je doutais de tout ce que je ressentais car j'essayais trop de me prouver que j'étais bien trans. ^^'
Ça a été encore pire pour les hormones : je n'ai pratiquement rien ressenti en obtenant l'ordonnance pour laquelle je m'étais pourtant battu pendant presque une année entière alors que je me désespérais de ne pas l'obtenir au point d'en piquer des crises de nerfs ; et dès les premiers jours, je pensais à arrêter alors que j'avais juste avant la certitude absolue d'être trans et d'en avoir besoin (j'avais quand même passé cinq ans à réfléchir à ces fameuses hormones et ça n'a pas suffi à m'empêcher de douter !). Il m'a fallu des semaines entières d'adaptation pour retrouver la sensation de maîtrise sur ce que je faisais et de confiance en mes décisions, par habitude et en acceptant de me laisser porter plutôt que de lutter à contre-courant.
Globalement, on a tendance à douter plus lorsqu'on franchit des étapes parce qu'on a peur de s'être trompé.e et des conséquences que ça pourrait avoir sur nous comme autour de nous. Quand on avance, on s'examine soi-même pour voir ce que ça nous fait ressentir (un peu comme si on testait nos propres réactions face à une situation inconnue) et on se focalise tellement sur ce que ça provoque en nous tout en biaisait nos ressentis à force de trop vouloir que ça penche d'un côté ou d'un autre qu'on n'arrive plus à savoir ce qu'on ressent, donc on se met plus facilement à paniquer et à douter car on n'est pas sûr.e.s de ce qu'on éprouve réellement. Du moins, c'est l'impression que j'ai ! Désolé si ce n'est pas très clair. ^^'

J'espère que tu arriveras à faire la part des choses de ton côté et que ton prochain coming out se passera bien ! :-) Bon courage !

Synedg
Caillou
Caillou
Messages : 71
Enregistré le : 23 août 2019 01:26
Localisation : 77
Situation : En questionnement
Genre : Je ne suis pas sur
Pronoms : Il

Re: Trans mais encore en doute

Message par Synedg » 20 juin 2020 21:58

Merci de vos retour
En effet j'ai peur des conséquences au cas ou pour je ne sais qu'elle raison je suis pas trans, après l'avoir annoncer a certaine personne
Mais j'ai peur surtout moi de regretter une fois les opération faite la prise d'hormone avec certain truc définitif

Avatar du membre
sashameau
Gravier
Gravier
Messages : 25
Enregistré le : 16 janv. 2020 07:05
Localisation : Normandie
Situation : Trans
Genre : masculin-demiboy
Pronoms : il-iel
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: Trans mais encore en doute

Message par sashameau » 06 juil. 2020 04:08

Salut !
On a déjà pas mal répondu à tes questions alors j'vais être bref mais le doute paraît sain, même s'il complique des situations déjà complexes, quand tu passes par dessus ça renforce carrément les certitudes, à mon humble avis.
J'ai toujours pas commencé les démarches de changement d'état civil, parce que rendre les choses si officielles, bah ça fait baliser quoi, alors que ça fait quasi 9mois T..
J'avais masse de doutes avant la 1e injec' (pourtant j'ai passé des années à y réfléchir) puis dès que j'ai vu des changements ça a tout confirmé. Au pire du pire, si les premiers effets de la T te gênent, sache que tu peux arrêter, détransitionner, ça se fait aussi..
“si toutes les côtes de porc étaient parfaites, les hot-dogs n'existeraient pas“

Avatar du membre
Thiby
Gravier
Gravier
Messages : 9
Enregistré le : 19 juil. 2020 01:27
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : GF
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Trans mais encore en doute

Message par Thiby » 24 juil. 2020 00:27

Je squatte ici pour ne par recréer un topic useless
mais je te comprends tyotalement Synedg. Genre là je suis hormoné depuis deux semaines (après un coming out à moi même y a plus d'un an) et ce soir je me demandse encore si je suis pas une femme cisgenre. C'est extrêmement perturbant.
Perso, j'essaie de me rappeler tous ce que j'ai vécu et traversé pour me sentir un brin légitime (ce qui ne vaut rien en vrai)
Mais c'est pas facile tous les jours.

Synedg
Caillou
Caillou
Messages : 71
Enregistré le : 23 août 2019 01:26
Localisation : 77
Situation : En questionnement
Genre : Je ne suis pas sur
Pronoms : Il

Re: Trans mais encore en doute

Message par Synedg » 24 juil. 2020 03:31

C'est chiant ce sentiment :/

Avatar du membre
Geralt
Gravier
Gravier
Messages : 24
Enregistré le : 06 juil. 2020 09:59
Localisation : Hauts de France
Situation : En questionnement
Genre : masculin-neutre
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Trans mais encore en doute

Message par Geralt » 26 juil. 2020 21:36

Je me permets de squatter aussi car c'est un topic qui me parle beaucoup.

Je comprends totalement et c'est pareil pour moi.

Ca fait depuis un an que j'ai commencé tout doucement à transitionner sans même m'en rendre compte en fait et depuis l'hiver que je me pose plus sérieusement la question pour finalement avoir commencé la réponse ftm au printemps. Et à ce jour je n'en ai parlé qu'à un cercle restreint d'amis car j'ai évidemment la peur de me planter, d'être peut-être en fait une femme cis ou juste non-binaire comme je me sens depuis longtemps.
Ce qui ne m'empêches pas d'avoir commencé les démarches pour les hormones, car même si une partie de moi doute, une partie de moi veut y aller. Donc j'essaye au maximum d'être à l'écoute des deux.

C'est rassurant de voir que je ne suis pas le seul à douter, du coup toi aussi, saches que tu n'es pas le seul!

Et omg Ange1818... en lisant ça j'étais soufflé tellement ça corresponds e-xac-te-ment à ce que je pense/ressens...
"je n'arrêtais pas de me focaliser sur l'idée que je risquais de faire marche arrière et que ce serait une humiliation totale si jamais j'avais à finalement leur révéler que je n'étais pas trans ; le fait que des gens soient au courant de ma transidentité me faisait me sentir piégé car ça devenait plus concret donc j'avais peur de faire machine arrière et de tout ce qui risquait de changer"

Répondre