nouveau lycée, transidentité et tout le toutime

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 151
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

nouveau lycée, transidentité et tout le toutime

Message par CHAT » 18 avr. 2020 13:34

Bonjour!

Bon, je ne pensais plus avoir besoin de poser de questions ici puisque tout s'ordonnait dans mon crâne, mais je me suis rendu copte qu'en fait, je n'avais pas de réponses à beaucoup de mes questionnements , et que ceux ci sont un peut pressés...

Voilà, après une seconde catastrophique à moitié déscolarisé, je suis de retour dans un nouveau lycée catholique qui m'est totalement inconnu.
Je ne connais personne, et d'après le peu que j'en sais, c'est assez stricte au niveau de l'apparence, sexualité, expression de genre...
Je voulais demander à ma mère de m'inscrire sous un nom masculin, mais elle à été trop vite pour moi: Résultat, je suis inscrit sous mon identité féminine, ce qui me décourage déjà pas mal. Je ne sais pas vraiment si ça aurait été possible de m'inscrire sous un nom masculin, mais... J'aurais bien tenté le coup.

Je ne peux vraiment pas endurer deux ans de plus comme ça. Quand je me suis rendu compte que j'étais trans en 4ème, je me suis dit que tout irai très vite, et qu'arrivé en 3ème, je serais "fini", donc à mes yeux "un garçon au complet". En 3ème je me suis dit que je devrais finir le collège en me faisant remarquer le moins possible, et que je pourrais transitionner au lycée. Donc, étant donné que je vais rentrer en première au mois de septembre, ça va faire 3/4 ans que quelque chose me bloque pour faire ça, me faire appeler autrement, avec des pronoms différents: Des gens que je connaissaient déjà, des professeurs également... Mais là, je me dit, peut être que c'est ma chance?

Personne ne me connait. Rien au niveau social ne peut me bloquer techniquement.

Mais comment faire? Es-ce même possible? Ma mère ma inscrit sous mon ancien nom. ..
J'ai pensé à demandé aux professeurs , et même à la directrice d'employer un nom spécifique et des pronoms spécifiques, mais... Vu le milieu.
C'est le genre d'école dans laquelle se baladent des moines et des bonnes soeurs.. Je ne pense pas que ce soit bien pris. Mais je ne pourrais vraiment pas continuer ainsi, ça me tue, vraiment.

Bien évidemment, je n'aurais pas l'accord de mes parents qui sont en déni total, même après 6 coming out et un avis positif de mon psychiatre qui n'était pourtant pas spécialiste de la question. Je me dis, qui ne tente rien n'a rien, mais je pense également que "qui tente et foire à moins que rien".

Et si on me virai de l'établissement pour ça? Et si tout le lycée était mis au courant et se mettais à me discriminer? Et si ils le disaient à mes parents qui me feraient suivre par un psy pour me convaincre que je me trompe?
C'est compliqué... Je ne sais pas quoi faire.

Et puis, pour les vestiaires, les toilettes, l'appel, le sport (il ne vaut peut-être mieux pas continuer avec 2/3 brassières de sport en plein exercice)...
J'aimerai juste une vie normale sans avoir à pensé à tout ça...Bon, je sais que je m'y prends un peu tôt, mais je préfère tout prévoir.

BREF. tout ça commence à faire un petit pavé rempli d'espace.

Il y à deux options: Soit je ne fais rien et je supporte mon nom féminin, les pronoms utilisés pendant 2 ans, aussi bien chez moi qu'au lycée, avec un vide social gigantesque puisque je ne parviens pas à socialiser si je suis vu en tant que "fille" , soit je fait ma demande et je vois comment ça se passe, sachant que les deux extrêmes pourraient être l'acceptation totale ou l'exclusion de l'établissement avec en prime ma famille qui serait prêts à me faire interner "pour mon bien"....

Qu'es ce que je dois faire? Quel est votre avis?

Merci d'avance.

a_psalm_for_no_one
Caillou
Caillou
Messages : 67
Enregistré le : 25 juin 2019 20:53
Localisation : Oise
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: nouveau lycée, transidentité et tout le toutime

Message par a_psalm_for_no_one » 18 avr. 2020 15:46

Salut,

Alors je ne sais pas du tout comment ça peut se passer dans un lycée catholique, je ne connais ni la mentalité des professeurs ni celle des élèves qui la fréquentent (et ayant horreur de la religion, je ne cherche pas à les connaître ahah). Je vais du coup te répondre comme si tu étais dans un lycée publique, à toi de voir si tu peux adapter ça à ta situation.

Si tes parents ne sont pas de côté, ça complique drastiquement la chose, comme tu n'auras pas leur accord pour changer ton prénom sur les listes, en plus de devoir dissimuler le fait que tu te fais appeler et genrer différemment à l'école. Essaie donc de discuter avec eux avant, une vraie et bonne discussion.

Sinon, ce n'est pas possible de complètement t'inscrire sous ton prénom masculin si celui-ci ne paraît pas sur ton identité civile. Tu ne peux être officiellement connu que sous les prénoms présents sur ton acte de naissance. Utiliser ton prénom d'usage masculin ne peut être du coup qu'officieux (sur les papiers officiels, ils seront obligés d'utiliser ton deadname, même s'ils ne t'appellent pas ainsi dans la vie de tous les jours).

Mais tu peux quand même tenter d'envoyer un courrier au proviseur afin d'expliquer ta situation particulière et demander quelques aménagements purement officieux pour que tu sois à l'aise lors de tes deux années scolaires dans cet établissement. Précise que tu as conscience qu'ils ne peuvent pas totalement remplacer ton identité féminine par ton identité masculine puisque cette dernière n'est pas légitime juridiquement, demande-leur seulement de t'appeler et de te genrer différemment dans la "vie de tous les jours". Tu peux y ajouter des preuves (attestation du psychiatre, témoignages de tes proches) pour donner plus de poids et pour montrer que tu n'es pas connu sous ton identité féminine par ton entourage.
Forgiveness is the fragrance that the violet sheds upon the heel that crushes it.

Avatar du membre
Apostrophe'
Gravier
Gravier
Messages : 41
Enregistré le : 02 févr. 2020 21:17
Situation : Trans
Genre : Demiboy
Pronoms : iel il

Re: nouveau lycée, transidentité et tout le toutime

Message par Apostrophe' » 19 avr. 2020 13:13

Salut Chat !

Je suis d'accord sur tout ce que t'a dit a_psalm_for_no_one.
Tout ce que je peux ajouter, c'est que les établissements catholiques ne sont pas forcément pires. Mon frère a été dans un collège de ce type, et les gens étaient les mêmes qu'en lycée public !
Pour mon expérience en tant que trans au lycée, je crois que tu dois essayer. J'ai été dans deux lycées différents. Le premier, j'avais un pote trans ftm et il était super bien accepté, les profs étaient impeccables avec lui pour la majorité... c'était un lycée public, mais comme e te dis, je pense pas qu'il y ait une énorme différence d'ouverture d'esprit. Le deuxième était public aussi, j'avais (encore :D) un camarade trans ftm, et là par contre les profs étaient bof, le ménommaient et tout, mais comme sa classe était au courant et hyper sympa, il allait dans les vestiaires des garçons et était perçu comme un garçon par tous les élèves.
Donc si je peux te conseiller un truc, c'est tente. Explique à tes parents tout ce que tu viens de nous expliquer ici (si tu t'en sens le courage, bien sûr, ne te force pas). Et si c'est impossible à voir avec l'administration, alors tu pourras toujours essayer avec les élèves, généralement bien plus ouverts (même en lycée catho!) que les profs ;)
J'espère que tout va bien se passer pour toi !!!
Amicalement
Apostroph'

Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 151
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: nouveau lycée, transidentité et tout le toutime

Message par CHAT » 19 avr. 2020 17:36

Merci pour vos réponses a_psalm_for_no_one et Apostrophe' .
Si tes parents ne sont pas de côté, ça complique drastiquement la chose, comme tu n'auras pas leur accord pour changer ton prénom sur les listes, en plus de devoir dissimuler le fait que tu te fais appeler et genrer différemment à l'école. Essaie donc de discuter avec eux avant, une vraie et bonne discussion.
C'est là que ça va être compliqué... J'ai déjà discuté avec eux sur ce sujet, mais ils refusent totalement la chose... Je suis en train de tenter un coming out (encore, mais je vais finir par me lasser au bout du 20ème) pour leur ré expliquer tout ça, en éspérant que ça marche..

J'essayerais d'envoyer une demande comme tu l'as dit dans ton message, en espérant là aussi que ça fonctionne.
J'ai été dans deux lycées différents. Le premier, j'avais un pote trans ftm et il était super bien accepté, les profs étaient impeccables avec lui pour la majorité... c'était un lycée public, mais comme e te dis, je pense pas qu'il y ait une énorme différence d'ouverture d'esprit. Le deuxième était public aussi, j'avais (encore :D) un camarade trans ftm, et là par contre les profs étaient bof, le ménommaient et tout, mais comme sa classe était au courant et hyper sympa, il allait dans les vestiaires des garçons et était perçu comme un garçon par tous les élèves.
C'est super la réactions qu'ont put avoir les élèves et les profs pour tes amis! J'espère que ça pourra se passer de même pour moi. Bon, j'ai toujours eu l'habitude d'être un numéro au milieu d'autre numéro (lycée de 3000 élèves, certains profs après des mois de cours ne connaissaient pas mon nom, tout comme certains élèves...) Je pense que dans ce nouveau lycée (300 élèves), je pourrais avoir des contact plus "humains" avec les élèves et professeurs, ça marchera peut-être... Voilà voilà, merci encore pour vos réponses!

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1819
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: nouveau lycée, transidentité et tout le toutime

Message par couss » 24 avr. 2020 07:53

Je travaille dans l'enseignement privé catho, et les 3/4 des profs ne sont pas croyant.e.s pratiquant.e.s voire même pas baptisé.e.s. En fait on se tourne souvent vers le privé car les conditions de mutation sont différentes du public. Je suis même assez content d'être dans le privé pour faire ma transition, mon directeur me soutient à fond et a un réel poids dans les commissions d'emploi (qui sont départementales), pas de risques qu'on puisse m'envoyer hyper loin comme dans le public pour ne pas faire de vagues.
Tu sembles te diriger vers un lycée à échelle plus humaine, cela va t'aider fortement dans ta démarche. Sans l'aval de tes parents tout va dépendre de l'ouverture de la direction. En privé, la direction a plus de poids auprès des profs que dans le public. Cependant, les profs certifié.e.s (qui ont le concours) sont plus indépendants et dépendent avant tout du rectorat. Si tu as l'aval de tes parents, et que la direction est frileuse, la direction diocésaine et surtout le rectorat sont plus haut dans la hierarchie et peuvent faire pression. Tu as peut être aussi des profs qui sont allié.e.s ou militant.e.s de la cause LGBTQI+ ça peut être des relais. Tu as aussi peut être des profs qui sont représentants syndicaux et qui sont formé.e.s à la défense des droits LGBTQI +. Pour la savoir, tu peux contacter des assos LGBTQI+, des assos féministes et des assos de défenses des droits de l'homme pour savoir si ils ont des militant.e.s profs dans le privé. Tu peux aussi regarder les pages des syndicats, je suis à la CFDT qui en tout cas dans ma région est pas mal présente et qu'on voit beaucoup lors des marches des fiertés. La CFTC est aussi beaucoup présente dans le privé mais moins ouverte (en tout cas il y a quelques années, ils avaient pris position contre le mariage pour tous), ceci dit entre la direction et les militant.e.s il y a souvent un monde.

N'hésite pas à m'envoyer un mp pour les questions purement techniques. Je connais bien les rouages du privé et je peux t'aider
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

rzk
Gravier
Gravier
Messages : 5
Enregistré le : 25 avr. 2020 00:50
Situation : Trans
Genre : non-binaire masc
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: nouveau lycée, transidentité et tout le toutime

Message par rzk » 27 avr. 2020 02:05

Perso, j'ai fait mon lycée en transitionnant et tout le monde était au courant. J'ai fait plus d'un lycée et j'ai eu des réactions positives et négatives, mais le fait que des gens étaient au courant que j'étais trans ne m'a jamais empêché d'avoir des relations sociales et des cercles d'amis divers et variés. Je pense pas que tu sois obligé de choisir entre "aucune relation avec personne parce que je suis obligé de faire semblant d'être une fille" ou "avoir mon nom masculin sur les listes pour que personne ne soit au courant et que personne ne se doute que je suis trans". C'est possible d'avoir une vie sociale en temps que trans. Il y aura toujours des milieux où c'est plus dur que d'autres mais il y a plein de gens cool qui acceptent les gens trans.

Quant à tes inquiétudes mentionnées dans ton premier post : je ne peux pas parler pour tous les établissements mais il me semble peu probable que tu puisses te faire virer pour avoir demandé un changement de prénom sur les listes d'appel (c'est tout ce qui est possible: légalement il faut ton nom légal sur ton dossier). Aussi peu probable: que tes parents puissent te faire interner parce que tu es trans. Ayant été en hospit psy pour une partie de mon adolescence, ça marche pas comme ça. Tes parents peuvent demander des soins mais c'est pas à eux de juger si les soins sont ou non nécessaires, c'est aux médecins. Si tu as déjà un psy qui témoigne que tu n'as pas besoin d'hospitalisation et que des médecins d'hôpital peuvent eux-même constater que tu es stable et pas un danger pour toi-même ou les autres, tes parents ne peuvent pas les forcer à t'hospitaliser sans bonne raison.

Bonne chance :D

Répondre