Coming out ado

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Avatar du membre
Apostrophe'
Gravier
Gravier
Messages : 41
Enregistré le : 02 févr. 2020 21:17
Situation : Trans
Genre : Demiboy
Pronoms : iel il

Coming out ado

Message par Apostrophe' » 03 févr. 2020 21:25

Salut !

pour contextualiser, je m'appelle Morgan, j'ai seize ans et je sais avec certitude que je suis transgenre depuis un peu plus d'un mois. Je suis passé, comme tous ceux d'ici d'ailleurs, par beaucoup de questionnements et de réflexions. Je suis ainsi (presque) sûr de moi. A minima sûr de ne pas être une femme...
Et quasi-sûr d'être un garçon (j'ai tendance à douter de tout).

Il m'est de plus en plus insupportable d'être genré au féminin par ma famille alors que sur Internet et auprès de ma meilleure amie (l'amie que je côtoie le plus), je suis un garçon, tranquille, assumé.
(J'ai déjà fait un CO à ma meilleure amie, qui l'a pris de la plus merveilleuse manière qui soit (deux lignes de SMS pour me dire que ça changeait rien pour elle, et zéro mégenrage depuis :jadore: ))
(et cet été je vais en vacances avec deux autres amies, qui me prennent toujours pour une fille, très peu informées sur les LGBT+, et je ne sais pas du tout comment aborder le sujet avec elles : si vous avez des suggestions, je suis preneur)

Bref. Tout ça pour dire que je me sens prêt à faire mon CO à ma famille, et surtout, j'en ressens le besoin. Ma famille rétrécie, je précise : mes parents, et mon frère.

Seulement voilà, mon père est catho, pas forcément hostile à la communauté LGBT+ mais du genre à "être mal à l'aise devant ces gens-là". Du genre à souhaiter que les homos s'embrassent pas en public :/ sachant que je suis attiré par les hommes et les femmes, c'est caca dans tous les cas. En outre, pour lui je suis "sa princesse" (herk)...

Ma mère, ça va, je pense qu'elle pourrait avoir moins de difficultés à l'accepter. Elle n'est pas particulièrement ouverte non plus, mais n'a pas les barrières de l'éducation comme mon père. Sauf qu'elle est aussi très attachée à l'idée d'avoir une fille... donc je sais pas.

Tout ceci m'inquiète beaucoup. Et c'est sans compter mon grand frère de dix-huit ans, transphobe à souhait, que j'ai déjà (timidement) essayé d'impliquer dans mon questionnement (quand celui-ci était encore à ses débuts), et qui m'a rejeté en bloc.


Nos parents ont toujours dit que le plus important était qu'on soit heureux, mon frère et moi. Ils nous ont déjà dit que si on était homos, ils nous aimeraient tout autant. Ils nous ont répété maintes fois qu'on aurait toujours un foyer chez eux.

Donc bon, j'me dis que c'est le moment de tester x)


Du coup, je vous explique ce que j'ai prévu, vos avis comme vos témoignages (que j'adore lire, au passage, un grand merci) me seraient très précieux !

Alors. J'ai rédigé un long mail expliquant en gros que j'étais un garçon (je suis pas parti dans les détails de "demiboy", pour éviter de les perdre^^) et que je l'avais toujours été ; qu'ils ne perdaient pas une fille, mais leurs illusions.

En I, je leur explique mon ressenti (en résumant, hein) et mon cheminement.
En II, j'essaye d'anticiper leurs questions et réactions et d'y répondre. Par exemple, les classiques du type "c'est une phase" ou "homosexualité refoulée". Je leur précise bien que je serais ravi de répondre à toutes les questions qu'iels veulent, sans gêne ni tabous, à condition de ne pas être insultant.e.s (je préviens qu'un "pourquoi tu veux tellement ressembler à un homme", par exemple - déjà servi par mon frère :'s - serait irrespectueux et blessant).
En III, je leur explique pourquoi je leur en parle, et pourquoi maintenant. J'énonce par exemple le sentiment de mentir, de les laisser croire que je suis une fille alors que non, ou le fait que leurs "sœurette" ou "fillette" me font souffrir. Je ne mentionne pas l'effet de "double vie", je sais pas si ce serait intéressant ?
En IV, je dis ce que j'attends d'eux s'ils veulent bien m'accompagner (changement de prénom et de pronoms principalement).
En V, je les rassure en disant que je comprends qu'il faille du temps et qu'ils ont droit de se tromper ; que du moment qu'iels font des efforts pour me montrer qu'iels sont à mes côtés, c'est cool.
En VI, je leurs donne des ressources fiables s'iels veulent en apprendre plus (et je les mets en garde contre les contenus transphobes et/ou désinformés du Web).

J'ai prévu de partir trois jours chez mes grand-parents, à 50 minutes de chez nous, dimanche soir - ma mère sera à la montagne et mon père dans une ville loin, mon frère à la maison, donc je pense que c'est tout bon. Mes grand-parents ne sont pas au courant et je ne pense pas les mettre au courant tout de suite (ce sont les parents de mon père, encore plus catho et fermé.e.s que lui). Mais au moins je sais que là-bas que je serai en sécurité.
Comme Chat (dans son post d'été 2019 que j'ai vu que maintenant, sorry) je suis du genre à angoisser très, très facilement. J'envoie le mail, et hop ! tranquille pendant trois jours. Comme ça ma famille aura le temps d'encaisser, et je serai pas forcé à la confrontation contre-productive et émotionnellement violente (les questions que je les encourage à me poser, c'est uniquement par SMS ou mail, je les préviens que je ne décrocherai pas au téléphone).

Qu'en pensez-vous ? Est-ce une bonne idée ? Quelles sont selon vous "les failles" de mon plan ?

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1819
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Coming out ado

Message par couss » 03 févr. 2020 23:10

Je trouve ça très bien la facon dont tu veux t'y prendre surtout le fait de mettre en garde contre la désinformation sur internet.
Mes parents étaient hyper manif pour tous, mais ils ont pas eu le choix, je leur avais écrit une lettre que tu peux retrouver dans mon topic et j'avais expliqué tout ce que j'avais entrepris (j'avais un endoc, j'étais sous bloqueurs d'hormones, une attest psychiatre, une attest psychologue, la question du boulot qui était réglée et une date d'opération prévue un an après car je voulais leur laisser du temps.). J'ai donné ma lettre à ma mère qui l'a faite lire à mon père deux mois après (au resto pour leur anniversaire de mariage, c'était cadeau :lol:). Au final mon père qui était le plus catho réac à été le plus respectueux, ma mère a mis plus d'un an à me genrer correctement. En fait c'est en me voyant avec les grandes cicatrices lors du post op mammec qu'elle a radicalement changé.
Le temps est ton meilleur allié en tout cas. Et puis tu peux trouver des groupes de paroles à destination des proches. Ça peut aussi les aider
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 500
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Coming out ado

Message par Ange1818 » 04 févr. 2020 07:08

Déjà, félicitations pour ton coming out à ta meilleure amie. C'est important que tu sois soutenu et que tu aies une alliée auprès de toi. :-)

Je pense tout comme Couss que ton idée est bonne. Ton plan semble bien planifié et le fait de laisser du temps à ta famille pour encaisser la nouvelle pourra les aider à ne pas réagir trop impulsivement si jamais la nouvelle les prenait trop de court. Tout m'a l'air bien réfléchi. :-)
Après, c'est ton émotion que tu devras bien canaliser car ce ne sera pas forcément évident de vivre ces trois jours en sachant qu'iels savent enfin, alors j'espère que tu auras de quoi t'occuper ! Profite bien de ces jours chez tes grands-parents pour prendre soin de toi.

Je te souhaite que ça se passe aussi bien que possible !

Avatar du membre
Apostrophe'
Gravier
Gravier
Messages : 41
Enregistré le : 02 févr. 2020 21:17
Situation : Trans
Genre : Demiboy
Pronoms : iel il

Re: Coming out ado

Message par Apostrophe' » 04 févr. 2020 11:40

Couss j’ai été lire ta lettre, elle m’a ému aux larmes. Certaines choses que tu évoques me parlent tellement…
Merci :)

Et merci à tous les deux pour vos messages, vous me rassurez grandement ! On est que mardi, et j’ai déjà la trouille. Malheureusement il n’y a pas d’association près de chez moi (enfin normalement si puisqu’il y a des assos LGBT+, mais en fait j’ai un peu l’impression que les trans passent à la trappe :/).
Sinon, pour les aider, je compte aller demain à la grande médiathèque de la ville pour emprunter Appelez-moi Nathan, je leur laisserai sur une chaise avant de partir je pense. J’ai lu (notamment sur ce forum) que c’était une bonne BD pour les proches, donc bon on verra !

Merci beaucoup Ange, j’espère aussi ! En effet ces trois jours risquent d’être intenses… c’est aussi pour ça que je fais le stock de bonnes ondes ici ! ;) et puis mes grand-parents ont une chienne, j’adore m’en occuper, ça me distraira peut-être.

En tout cas encore merci à tous les deux, vos messages m’ont fait chaud au cœur.

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1819
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Coming out ado

Message par couss » 04 févr. 2020 12:56

Oui appelez moi Nathan c'est vraiment une bonne BD, que ce soit pour les parents ou les gens qui t'entourent. Quand j'ai dû faire mon CO à la gestionnaire de mon établissement, elle m'a direct dit qu'elle avait lu cette BD quelques mois auparavant, je me suis tout de suite dit que c'était dans la poche.
Merci, ça me touche tes retours sur ma lettre.
Pour l'asso LGBT qui ne tente rien n'a rien. Et puis tu sais ouvrir un local, ou monter une asso ça peut être compliqué donc dans les petits départements, ce n'est pas rare que l'asso LGBT gère tout. Et puis s'il n'y a rien, tu peux si tu en a l'énergie, les sensibiliser et t'investir pour développer l'offre. C'est ce que j'ai fait avec le planning familial en sarthe, aujourd'hui on a une quinzaine de membres trans.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 151
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: Coming out ado

Message par CHAT » 04 févr. 2020 14:43

hey , désolé j'arrive un peu tard
Déjà , c'est super que tu ai fait ton coming out à une de tes amie , bravo !
Je ne vois vraiment rien à redire sur la façon dont tu vas t'y prendre , c'est organisé , étapes par étapes , c'est franchement super bien!
(Après , je me vois mal te conseiller sur la façon de faire , puisqu'après 5 coming out à mes parents ce n'est toujours pas gagné , donc ...)
La BD appelez moi Nathan est vraiment une super idée , ça leur permettra de se renseigner et peut-être même à aller chercher d'autre infos en plus .
Je peux seulement te souhaiter bonne chance et bon courage pour les 3 jours à venir , c'est éprouvant cette attente , mais ne t'inquiète pas , si je peux te conseiller là dessus , tente d'être occupé par quoi que ce soit , faire des trucs , ça t'évitera d'angoisser !(Après , j'angoisse beaucoup donc ça te paraît peut-être un peu étrange , mais bon , je te le dit quand même , au cas où ça puisse t'aider .)
Je suis sur que ça va super bien se passer ! Bonne chance !

Avatar du membre
Apostrophe'
Gravier
Gravier
Messages : 41
Enregistré le : 02 févr. 2020 21:17
Situation : Trans
Genre : Demiboy
Pronoms : iel il

Re: Coming out ado

Message par Apostrophe' » 04 févr. 2020 21:36

Couss tu as raison, ça coûte rien d'aller voir, et puis comme tu dis au pire je pourrai peut-être impulser un truc ^^ seulement j'ai vu que les permanences étaient le soir, donc à moins que mes parents soient ok et me soutiennent (croisons les doigts) ça va être être galère.

Chat, non t'arrive pas tard t'inquiète, j'ai jusqu'à dimanche pour bien angoisser et douter x) pour tes coming out, je pense pas que ce soit toi le problème, sur cinq devait au moins y en avoir un de "réussi" ! persévère ;) et surtout crois en toi, un jour ça marchera.
Pour l'attente perso j'ai un truc, je lis ou je joue à la DS, ça occupe la tête, mais si t'as d'autres trucs, je suis preneur !

Merci !!!

Sinon,
je sais pas si vous avez ressenti la même chose avant vos propres coming out (j'ai encore pas vu ce genre de questionnements sur le forum, après je suis nouveau donc si un topic en parle déjà, dites-moi !), mais je doute énormément. Pas sur ma transidentité ; là-dessus, je suis au clair avec moi-même, aucun souci. Plutôt sur le fait d'impliquer ma famille là-dedans. Je me dis que c'est qu'un caprice, qu'on fait pas tout ce qu'on veut dans la vie (labellisée pire phrase de la langue française xD). Que si on peut """"""""décider""""""" d'être un garçon, on peut aussi décider d'être un alien mauve (en fait ces mots sont pas de moi, je les ai entendus de la part de ma famille quand iels parlent des trans, et du coup j'ai du intégrer... comment vous avez déconstruit tout ça vous ? vous avez des "astuces"?)
Et en même temps, je SAIS que c'est ça qu'il me faut [être reconnu comme garçon à part entière].
Bref - -' et moi qui croyais en avoir fini avec la phase doutes x)

Ah, et encore une fois, merci à vous trois, ainsi qu'à tous les autres membres du forum. Je me suis enregistré il y a peu, mais je viens ici depuis quelque temps déjà et sans ce forum, sans vos témoignages, je sais pas où j'en serais. :rainbow:

Avatar du membre
Thomas Gandalf
Gravier
Gravier
Messages : 43
Enregistré le : 01 oct. 2019 10:57
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Prénom : Oui
Contact :

Re: Coming out ado

Message par Thomas Gandalf » 05 févr. 2020 09:49

Salut !

J'ai souvent entendu des phrases du style "et si on peut changer de sexe, pourquoi pas devenir un hélicoptère de guerre, lolilol" et comme toi, elles m'avaient plongé dans de grandes réflexions et beaucoup de culpabilité vis à vis de mon désir de transition.

C'est ce qui m'a énormément freiné dans le fait de me lancer dans ma transition, je me disais que je pourrais faire un effort, que c'était pas si horrible "d'être une fille" et qu'au moins je faisais pas subir mes caprices à mes parents...

Me confronter à des témoignages d'autres personnes trans m'ont énormément aidé à me sentir légitime dans mon désir de transitionner. La vidéo de coming out d'Océan, par exemple, m'a fait pleurer tellement je me retrouvais dans chacune des choses qu'il disait. (je recommande d'ailleurs chaudement le visionnage de son documentaire "Océan" sur sa transition. Beaucoup de personne de mon entourage l'ont regardé et m'ont dit que ça leur avait permis de beaucoup mieux appréhender ma transidentité et ma transition)

Les vidéos de Contrapoints, une youtubeuse trans américaine, m'ont également énormément conforté. Elle déconstruit dans ses vidéos, notamment "Are traps gay ?" et "gender critical" beaucoup d'argumentaires transphobes, venant notamment de l'alt-right, avec un argumentaire assez béton.

Ce qui peut aider aussi, c'est se dire que finalement tout les remous causés par ta transition ou son annonce ne seront que temporaires. Il y a un moment où tu seras dans le corps que tu voudras en accord avec ton identité, que ça fera tellement longtemps que tu n'y penseras même plus et tes proches non plus.

En tout cas moi ça me calme toujours de penser ainsi :)

J'espère que ces quelques pistes sauront t'aider un peu. Pleins de bonnes ondes pour ton coming out !

Avatar du membre
Apostrophe'
Gravier
Gravier
Messages : 41
Enregistré le : 02 févr. 2020 21:17
Situation : Trans
Genre : Demiboy
Pronoms : iel il

Re: Coming out ado

Message par Apostrophe' » 07 févr. 2020 12:08

Salut !

J'ai lu la BD Appelez moi Nathan. Elle est top. Perso je m'y reconnais pas des masses mais voir une transition comme celle de Nathan, qui se passe bien, qui se fait tôt, ça donne le sourire !

Plus que deux jours à attendre, j'en peux plus ^^

Thomas grâce à toi, j'ai découvert le parcours d'Océan (que je ne connaissais pas du tout) et ça m'a gonflé d'espoir. J'ai ajouté le documentaire à la liste de ressources mises à la disposition de ma famille dans mon mail.
Et à cause de toi, j'ai passé tout l'après-midi hier à regarder les vidéos de Contrapoints x) c'est super ce qu'elle fait ! j'ai aussi beaucoup aimé sa vidéo "Pronouns" dans laquelle elle démonte l'argument comme quoi "on dit pas elle à quelqu'un dont les chromosomes sont XY, les pronoms sont biologiques etc.". Ça m'a fait du bien d'entendre tout ça. Merci beaucoup !

Et ce que tu as écrit ensuite est tellement apaisant. Rassurant. J'ai hâte que ce jour arrive, mais t'as raison, rien que de se dire qu'il arrivera un jour, ça réconforte ! :)

Répondre