souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Avatar du membre
Maël
Caillou
Caillou
Messages : 86
Enregistré le : 18 oct. 2019 10:41
Localisation : Les Sables d'Olonne
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par Maël » 31 janv. 2020 23:49

J'ai posté mon histoire dans anecdotes droles et moins droles mais je la copie là pour l'avoir sous les yeux. mon raisonnement est un peu plus bas.
j'ai juste besoin de savoir, comment vous auriez géré ça. info, c'est la première fois que ca m'arrive 😬😂


Je suis dans un magasin de shoes pour m'acheter des superstar. depuis le temps que j'en reve de ces chaussures 😂

A côté de moi se trouvait une petite fille, Nina, qui essaie des chaussures avec une dame. pendant que les 2 vendeuses s'affairent dans le magasin, la petite fille demande "il fait quoi le gôçon ?" la dame s'empresse de ne pas repondre a la question en disant "alors non c'est une fille" en meme temps que je réponds à la petite en disant "il essaye des chaussure parce que les autres sont vielles et lui font mal" et je regarde la dame en disant "non, elle a raison, je suis un garcon" puis ya un blanc.

Une vendeuse arrive avec une autre minichaussure pour la petite Nina en disant "voilà la même en 24"
et elle repart chercher sa collègue pour s'occuper de moi. et là la dame me sort, sans précaution : "vous changez de sexe ?" bim. hyperlucide j'ai le choix entre répondre "et vous ?" comme à un "ça va ?" ou alors "non, non non je suis suis un mec, j'ai juste pas mué" j'ai choisi la 2e option mais ducoup je me suis senti dégonflé.

Alors j'ai attendu que les 2 vendeuses soient un peu plus loin et je lui sort à la dame "mais par contre si vous avez la chance de rencontrer une personne transgenre, ne posez jamais cette question. ca peu etre tres mal pris" face a un "oui oui" fuyant je la joue plus cash : "c'est comme si je vous demandais de me confirmer ce que vous avez entre les jambes" je me suis retenu de rire devant la déconfiture de son visage et j'ajoute vite fait dans la brèche "voyez, c'est exactement pareil, c'est très mal pris. comme si vous demandiez sa taille à celle d'un homme, cest aussi déplacé"
le truc c'est qu'elle ne s'est pas excusée... soit c'est sous le "choc" de mes propos, soit elle estime de n'avoir pas a s'excuser à quelqu'un qui tient des propos choquants pour elle.



Je suis quand même mitigé sur comment j'ai géré le truc...
A la fois piqué par la question parce que avant j'en riais mais là comme je suis dans une démarche de cispassing, (qui visiblement n'etait pas convaincant) a la fois blessé (tout juste e écorché, mais bon) par la violence question, plus que je pensais que ca pouvait l'être.

Et en même temps je vois bien que c'est de la maladresse, et de l'ignorance de sa part et puis ya la gamine aussi. et les vendeuses aussi. ducoup j'ai pas envie de choquer donc je dis "non non chui cis" en gros.

Et ducoup je me sens con : pas légitime a cause de ma propre réponse parce que je suis fier d'être qui je suis et comme je suis, c'est-à-dire un mec, et trans, pas cis.

Et j'ai besoin au risque d'etre super relou et gênant pour la dame, d'en rajouter une couche en faisant la pédago "choquante" avec un petit effet coup de fouet en bonus gratuit.

En vrai, ce qui m'a fait buguer c'est pas tant la question, ni la notion, mais la tournure de celle ci. changer de sexe. je ne change pas de sexe. je kiffe mon clito et ma chatte. mais j'exprime un genre opposé (selon la norme binaire hétero-cis)
Et j'ai pas l'impression de changer, ce mot me dérange, parce que j'ai toujours été un mec là dedans. je ne change pas, j'exprime. c'est-à-dire que jusqu'à maintenant je' ne l'ai pas pleinement exprimé, mon genre.


donc voilà.. c'etait la minute (20 minutes, lol) akward.
Maël
19 ans
Pré-T

"Le bonheur est la meilleure vengeance, parce que rien ne rend vos ennemis plus fous de rage que de vous voir sourire" - Anonyme

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 547
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Chirurgie du torse : Oui

Re: souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par Max804 » 01 févr. 2020 08:50

Dans une telle situation clairement gênante c'est pas évident de gérer la situation de manière vraiment satisfaisante. Vu la question sans vergogne de la dame, le fait de lui indiquer que ça se faisait pas et de comparer comme tu l'as fait c'est pas si mal. Bien sûr elle peut pas vraiment comprendre puisque si elle s'est sentie autorisée à poser une telle question c'est qu'elle ne voit pas le pb. Je suis pas convaincu que tu aies eu une repartie fluide si tu lui avais dis qqch du genre "je suis en effet trans néanmoins je ne change pas de sexe hein puis votre question là vous pouvez la garder pour vous blabla..." Et elle aurait pas forcément plus compris puis est ce que tu as envie de t'outer auprès de n'importe quel inconnu qui passe?...
Ou alors il aurait peut être été possible de répondre un truc du genre " je comprends de votre question ultra intrusive et déplacée que vous remettez en question ce que je vous dis et que vous ne pouvez pas croire que je sois un garçon pourtant je suis assez bien placé pour savoir ce que je dis. Je vous signale que ce n'est pas à vous de juger du genre des autres blabla...." Mais bon faut que ça sorte aussi ce genre de choses...
Enfin bref, je crois qu'il faut pas trop réfléchir à comment ça s'est passé. Des fois tu feras mieux et des fois pire... non?

Avatar du membre
Ruru
Galet
Galet
Messages : 170
Enregistré le : 07 avr. 2019 17:06
Localisation : Fontainebleau
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par Ruru » 01 févr. 2020 10:37

Perso je me serais contenté de répondre "non" sans rajouter l'excuse de la mue. En soit on peut dire que ce n'est pas un mensonge vu que la phrase était mal tournée, et ça ne donne pas l'impression de se justifier, ça la met juste face à son erreur.
Je trouve aussi que tu t'en es pas trop mal sorti surtout vu l'état dans lequel tu devais être. Après quant à savoir la meilleure attitude à adopter ... En plus de dépendre de ta propre volonté de t'outer ou pas, ça dépend aussi de la personne en face et là y'a pas trop moyen de savoir ce qui est la plus efficace vu qu'on la connait pas.

Killian5
Gravier
Gravier
Messages : 14
Enregistré le : 24 déc. 2019 10:03
Situation : En questionnement
Genre : Non binaire
Pronoms : iel

Re: souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par Killian5 » 01 févr. 2020 20:03

Rien ne t'oblige à t'outer.
A partir de là, c'était bien vu d'avoir la finesse de parler librement à la troisième personne, cela étant au vu de son niveau de subtilité tu ne pouvais pas en attendre grand chose de toute façon… Je sais pas comment j'aurais réagi à ta place, on s'imagine des réparties cinglantes et puis au final on est pris au dépourvu dans des situations de la vie quotidienne où on voudrait juste avoir la paix… donc pour moi il n'y a pas de bonnes ou mauvaises réactions, tu ne veux pas te mettre dans le mal, tu as choisi la réponse la moins chiante c'est logique.
Même répondre "de quoi j'me mêle" ça en fait un "aveux" et c'est ce qu'iels veulent, qu'on s'out malgré nous, ça te place dans une sorte de piège. Faire de la pédagogie ça revient à t'imposer ce travail alors que tu voulais juste acheter des chaussures.
Conclusion je dirais fais ce qui est le meilleur pour toi ta sécurité et ton bien-être.

Avatar du membre
Luke
Gravier
Gravier
Messages : 13
Enregistré le : 31 janv. 2020 23:52
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par Luke » 01 févr. 2020 20:11

Je crois que j'aurais juste lâché un gros "Pardon?" tellement c'est déplacé comme question pour moi.
Quand les gens me posent vraiment des questions qui me paraissent limite face à des inconnus, c'est souvent ma réaction, de lâché un gros "Pardon ?" de manière outré en fait. On a pas élevé les cochons ensemble, donc on va vite mettre une limite entre ce qui est ok ou pas pour moi. Et clairement ça, ça l'est pas.

J'aurais jamais répondu à ça question parce que justement, ça l'a regarde pas, on se connait pas, on se reverra jamais, donc elle a qu'a s'occuper des chaussures de sa fille et pas des autres clients du magasin.

Jamais je me out à quelqu'un que je connais pas, ça les regarde pas, on se connait pas, c'est personnel.

Y a pas de bonnes ou mauvaises réponse vu que chacun fait comme il veut, mais clairement, je pense que personne ne doit de réponse à ce genre de questions à de total inconnus.

Apeiron
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 347
Enregistré le : 24 oct. 2017 08:53
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par Apeiron » 03 févr. 2020 00:40

D'accord avec Luke.
C'est encore plus malaisant quand ça vient de la part d'hommes dans la rue car il peut y avoir une demande de sexualité sous-jacente. Et j'ai parfois l'impression qu'il y a un amalgame entre "personne androgyne" et "personne disponible pour plan". On m'a déjà suivi et abordé sous ce prétexte en tout cas.

Ce genre de situation m'est arrivé des centaines de fois. C'est très lourd mais on apprend à vivre avec malgré tout.

Avec l'âge, je dois faire plus austère donc ça ne pourrait pas venir d'une mère avec sa fille je pense (elle l'ecarterait plutôt de moi ^^) mais dans d'autres contextes plus interlopes, cela pourrait encore arriver et effectivement dans ces cas là mieux vaut se méfier.

Avatar du membre
Maël
Caillou
Caillou
Messages : 86
Enregistré le : 18 oct. 2019 10:41
Localisation : Les Sables d'Olonne
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par Maël » 08 févr. 2020 20:05

Hello,
Désolé d'avoir mis autant de temps a répondre ! j'avais fait un début de réponse et ça s’était effacé.... Le seum. Et depuis je n'ai pas rallumé mon ordi pour répondre même si j'ai vu mes messages sur mon portable. Sorry ! :oops:

Bien sûr elle peut pas vraiment comprendre puisque si elle s'est sentie autorisée à poser une telle question c'est qu'elle ne voit pas le pb. [...] Mais bon faut que ça sorte aussi ce genre de choses... Enfin bref, je crois qu'il faut pas trop réfléchir à comment ça s'est passé. Des fois tu feras mieux et des fois pire... non?

Je ne suis pas tout a fait d'accord, enfin je veux dire, je dirais plutôt qu'elle ne s'est pas rendu compte de sa bourde. Parce que quand même, si par exemple elle aime ma couleur de cheveux et qu'elle veut savoir si je la fais moi même, bizarrement au niveau de la formulation ça donnerait "excusez moi, mais cette couleur vous la faites comment ?" et a partir du excusez moi, formule de politesse, çà demande un minimum de réflexion ne serait-ce pour formuler la question. Là, elle n'a pas réfléchi. c'est "sorti tout seul":shock: ça c'est un problème dont elle peut se rendre compte :mur:
Mais dans le fond tu as tout a fait raison, il n'y a pas de réponse ni de réaction parfaite....

Perso je me serais contenté de répondre "non" sans rajouter l'excuse de la mue.

Moi aussi mais j'ai un besoin irrépressible de me justifier quand on me met a mal.... ca va me tuer un jour ça lol

on s'imagine des réparties cinglantes et puis au final on est pris au dépourvu dans des situations de la vie quotidienne où on voudrait juste avoir la paix… [...] Même répondre "de quoi j'me mêle" ça en fait un "aveux" et c'est ce qu'iels veulent, qu'on s'out malgré nous, ça te place dans une sorte de piège.

True ! et le pire c'est qu'on ne gère pas comme on le voudrait au final.... en plus là elle n’était pas dans une démarche agressive.
C'est vrai que dans le cas contraire, ca peut vite devenir dangereux, surtout si je suis seul... et au mauvais endroit.

Je crois que j'aurais juste lâché un gros "Pardon?" tellement c'est déplacé comme question pour moi. [...] je pense que personne ne doit de réponse à ce genre de questions à de total inconnus.

:lol: Mon moi intérieur a réagi comme ça en effet :hum: mais comme j'ai la trouille des gens et que j'étais (un peu) déstabilisé je n'aurai pas eu l'effet désiré je crois :oops: Tout a fait, d'autant plus que la pédagogie a elle seule peut etre reloue.... mais autant la faire de temps en temps quand on peut pour, soutenir qui sont tellement sensible à çà et qui ne le font pas... je suis un peu tiraillé entre ces 2 positions.

Et j'ai parfois l'impression qu'il y a un amalgame entre "personne androgyne" et "personne disponible pour plan". On m'a déjà suivi et abordé sous ce prétexte en tout cas.

:o La vache ! là c'est grave, ya quand même une différence entre être androgyne et être aguicheur ! Ça craint ça...

Je vous remercie de m'avoir partagé vos façons de faire et vos rections et encore désolé d'avoir mis autant de temps a répondre !
Maël
19 ans
Pré-T

"Le bonheur est la meilleure vengeance, parce que rien ne rend vos ennemis plus fous de rage que de vous voir sourire" - Anonyme

gavrochetcie
Gravier
Gravier
Messages : 35
Enregistré le : 27 janv. 2020 14:15
Situation : En questionnement
Pronoms : il

Re: souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par gavrochetcie » 10 févr. 2020 08:23

Les personnes qui harcèlent dans la rue ( ou qui carrément agressent) s'en fichent en fait que tu sois aguicheur ou pas. Pour prendre un exemple, t'es une nana, t'es une proie sexuelle peu importe comment t'es fagotée (j'ai connu en prenant le train de 6 h du mat, chargé comme un mulet, autant te dire par au top de la sexitude !) et ça des tas de fois. Pareil je suppose quand t'es androgyne, t'es un objet sexuel (tiens, j'me suis jamais fait "ça") et ça n'a rien à voir avec le fait d'aguicher ou pas pour eux. Ce sont des gens qui sont des prédateurs et la proie n'y est pour rien du tout, qu'elle soit en mini jupe, androgyne, simple nana. Elle est juste une proie. Faut faire attention à ne pas reprendre ce genre "d'excuses". La façon dont est habillé ou qu'ons e présente ne justifie aucun harcèlement, aucune agression. De toute façon, ce n'est pas le fonctionnement des agresseurs.

Avatar du membre
Maël
Caillou
Caillou
Messages : 86
Enregistré le : 18 oct. 2019 10:41
Localisation : Les Sables d'Olonne
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par Maël » 10 févr. 2020 12:28

la vache ca m'est jamais arrivé ca... j'espere qie les gens me verront comme un cactusman.... 😅
Maël
19 ans
Pré-T

"Le bonheur est la meilleure vengeance, parce que rien ne rend vos ennemis plus fous de rage que de vous voir sourire" - Anonyme

Avatar du membre
sashameau
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 16 janv. 2020 07:05
Localisation : Normandie
Situation : Trans
Genre : masculin-demiboy
Pronoms : il-iel
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: souhaite debattre sur la gestion des scénarios (situations zarbi)

Message par sashameau » 20 févr. 2020 08:00

Hello !
Je me réveille un peu tard, mais après avoir tout lu, beh j'suis un peu d'accord avec tout le monde au final.. c'est clair qu'il y a pas de façon évidente de gérer ce genre de situation (j'en sais quelque chose, peut être que je vais te plagier un peu Maël, histoire de sortir quelques anecdotes, qui donnent parfois envie de faire avaler des poignées de portes....😑).
Ce qui t'es arrivé finalement c'est la conséquence d'un problème hyper important (je dédramatise en rien ce qui t'es arrivé hein, pas de méprise) : les gens sont carrément pas informés et pour beaucoup, ils s'en foutent.. ils sont aussi indiscrets que des mômes, à ce niveau là.
Alors c'est vrai que dans ces situations beh, perso j'suis assez tiraillé entre envoyer balader, instruire, être salement cinglant et causer un maximum de malaise.. ou taper une grosse scène, ça dépend de beaucoup de choses. Sauf que la plupart du temps, je réagis genre "nan euh.. je suis un garçon...." ou "c'est il", et je déteste mon manque de cojones à ce moment-là. D'un autre côté, les gens m'écoutent pas quand je les reprends, ils s'en tapent royal, donc bon.
A mon humble avis, faudrait commencer par trouver une moyen d'instruire les personnes qui sont dans l'ignorance, ça éviterait le problème. Sinon, j'suis plutôt très admiratif de la façon dont t'as géré le truc !
“si toutes les côtes de porc étaient parfaites, les hot-dogs n'existeraient pas“

Répondre