passing puberté et dysphorie

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 132
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

passing puberté et dysphorie

Message par CHAT » 25 nov. 2019 09:27

Hey .
Le titre n'est pas très clair, permettez moi de m'expliquer :
Voilà, je suis en pleine puberté (mais déjà bien entamée) et je le vis assez mal . ça ...pousse de partout c'est terrible . J'ai de plus en plus de mal à me binder avec les moyens du bord (deux brassière l'une par dessus l'autre trop petites et à l'envers puisque je n'ai pas de binder ) et de un , ça ne cache pas grand chose, et de deux , ça me blesse, j'ai de grosses marques rouges à ce niveau et j'ai du mal à respirer ...
Les hanches c'est la même chose . Aucun pantalons ne m'aide . Je ne comprends pas avoir des formes aussi marquées alors que je suis quelqu'un de mince (un peu trop mince d'ailleurs ...) J'ai essayé de perdre du poids , de prendre du muscle mais rien n'y fait .
Je ne grandis pas . ça y est , c'est fini pour moi, je vais mourir à la taille de 1m54. Et ma voix, vous vous en doutez, est bien trop aiguë . J'ai fait des exercices pour la baisser (je ne sais pas si vous voyez de quoi je parle, il doit y en avoir plusieurs , mais en l’occurrence, ici, c'est une sorte de "Ding dong" qui s'allonge et durant lequel on doit baisser progressivement la voix ) mais ça ne marche pas avec moi , ça me noue la gorge .
Je comprends tout à fait que les personnes trans ne soient pas obligées d'avoir un "cis passing" , et que certaines personnes ne ressentent pas le besoin de le posséder car elles se sentent bien comme elles sont . Mais dans mon cas, ça me rends malade , vraiment malade. Je suis de plus quelqu'un d'assez colérique et je peux vite péter un plomb . Je m'explique, souvent quand je m'habille, mon corps me mets dans une colère mêlée de tristesse et de frustration (parce qu'il ne correspond pas à ce que je suis quoi que je fasse) et il arrive que toute cette colère finisse par se reverser sur moi . Mes bras sont couverts de morsures et de griffures , et j'aimerais pouvoir éviter de sortir de ma chambre en pleurant à chaque fois que je m'habille .
Auriez vous des conseils ou d'autres choses ?
Merci d'avance .
(Désolé de ne faire que me plaindre dans ce texte , en relisant j'ai vraiment l'impression de me faire passer pour un martyr alors que beaucoup de gens souffrent tellement plus que moi . Mais je voulais en arriver directement au but, voilà .)
Il y a du bon en ce monde , et il faut se battre pour y arriver .
Le seigneur des anneaux , Sam

Ptit lion
Caillou
Caillou
Messages : 88
Enregistré le : 31 août 2019 08:49
Localisation : Pyrénées
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Prénom : Oui

Re: passing puberté et dysphorie

Message par Ptit lion » 25 nov. 2019 10:25

Salut CHAT,
Comme toi je suis très dysphorique et comme toi ma colère se retournait contre moi. Il m’est arrivé plusieurs fois de finir chez le médecin parce que j’avais tapé le poing un peu trop fort contre un mur (la tête c’est aussi déjà arrivé ..) et je me mordais très fort les bras également
J’ai appris peu à peu à la diriger (cette colère) contre autre chose, bon au début je cassais tout mais à force de m’en vouloir après coup, j’ai appris à restreindre ces comportements impulsifs à des attitudes ne me faisant pas de mal et ne cassant rien (ex balancer des coussins contre le mur ou mordre mon matelas ou mes coussins.. bon ça finira par coûter cher en taies d’oreiller :P )
J’étais suivi par une psy à cette époque et c’est vrai que j’en naurais jamais réussi à « juste » arrêter tout comportement « violent » du jour au lendemain
Chez moi passer par un stade « je peux être en colère mais par n’importe comment » m’a permit d’arriver aujourd’hui à un stade où je ne m’enerve (je parle de crise par d’agacements) quasiment plus
Ça c’est plutôt transformé en tristesse et chez moi c’est bien mieux

À force de ne plus supporter à quoi je ressemblais quand je me voyais, j’ai fini par cacher tous les miroir, prendre mes douches dans le noir etc. Et ça m’a un peu aidé, pas beaucoup mais la moindre amélioration est bonne prendre je pense
Pareil je me suis trouvé des habits qui cachent au maximum les endroits de mon corps me provoquant de la dysphorie. Par exemple je me sens mieux en portant un pantalon moins beau mais qui me fait une silhouette plus masculine que l’inverse. Mais si tu peux trouver des vêtements jolis et qui atténue un peu ta dysphorie c’est tout benef !
Un autre truc qui me fait souvent du bien c’est de m’imaginer plus tard, quand mon corps correspondra vraiment à ce que je suis et à quoi je veux ressembler. Et puis je me demande «  et là maintenant qu’est ce que je peux faire pour y contribuer? », ça me permet d’avoir l’impression d’un peu avancer

Concernant les brassières je te conseillerais de faire gaffe, ça serait vraiment bête qu’en te blessant tu ne puisse plus du tout en porter... as tu essayer les binders?

Pour la taille je complexais aussi beaucoup quand j’ai commencé ma transition mais j’ai quand même pris 4 bons cm depuis le début de la T... et puis maintenant être petit ne me complexe plus tant :)

Je pense aussi que la puberté n’est évidente pour personne et elle est encore plus compliquée pour les personnes transgenres, alors je te souhaite bon courage et de développer tes propres stratégies pour moins en souffrir :)

Avatar du membre
Maël
Caillou
Caillou
Messages : 54
Enregistré le : 18 oct. 2019 10:41
Localisation : Les Sables d'Olonne
Situation : Trans
Genre : Féminin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: passing puberté et dysphorie

Message par Maël » 25 nov. 2019 15:24

Je n'ai pas la meme expérience que vous 2 mais les bloqueurs de puberté m'ont traversé l'esprit.. Mieux vaut tard que jamais 😏
Maël
19 ans
Pré-T

"Le bonheur est la meilleure vengeance, parce que rien ne rend vos ennemis plus fous de rage que de vous voir sourire" - Anonyme

Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 132
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: passing puberté et dysphorie

Message par CHAT » 25 nov. 2019 21:35

Merci pour les réponses P'tit lion et Maël . Merci pour tes consei Pt'tit Lion, je vais essayer de les mettre en oeuvres !
Maël , oui j'aimerais bien prendre des bloqueurs, mais je ne pense pas que mes parents soient bien d'accord avec ça ...
Il y a du bon en ce monde , et il faut se battre pour y arriver .
Le seigneur des anneaux , Sam

Avatar du membre
Maël
Caillou
Caillou
Messages : 54
Enregistré le : 18 oct. 2019 10:41
Localisation : Les Sables d'Olonne
Situation : Trans
Genre : Féminin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: passing puberté et dysphorie

Message par Maël » 26 nov. 2019 06:13

(il me semble que si tu as plus de 15 ans tu n'as pas besoin de leur avis....j'suis pas sûr)
Maël
19 ans
Pré-T

"Le bonheur est la meilleure vengeance, parce que rien ne rend vos ennemis plus fous de rage que de vous voir sourire" - Anonyme

Ptit lion
Caillou
Caillou
Messages : 88
Enregistré le : 31 août 2019 08:49
Localisation : Pyrénées
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Prénom : Oui

Re: passing puberté et dysphorie

Message par Ptit lion » 26 nov. 2019 07:47

Tu nous tiens au courant CHAT ;)

Avatar du membre
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1422
Enregistré le : 30 oct. 2016 22:56
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: passing puberté et dysphorie

Message par PauSG » 26 nov. 2019 09:51

Maël a écrit :
26 nov. 2019 06:13
(il me semble que si tu as plus de 15 ans tu n'as pas besoin de leur avis....j'suis pas sûr)
Si tu as besoin de l'accord des parents jusqu'à 18 ans. Après ton médecin peut aussi en parler avec eux pour leur expliquer les bénéfices si ils bloquent.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Avatar du membre
Maël
Caillou
Caillou
Messages : 54
Enregistré le : 18 oct. 2019 10:41
Localisation : Les Sables d'Olonne
Situation : Trans
Genre : Féminin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: passing puberté et dysphorie

Message par Maël » 26 nov. 2019 14:23

Ah oups, désolé pour cette mauvaise info... J'ai dû melanger avec un autre sujet.... Merci PauSG
Maël
19 ans
Pré-T

"Le bonheur est la meilleure vengeance, parce que rien ne rend vos ennemis plus fous de rage que de vous voir sourire" - Anonyme

En ligne
Avatar du membre
Ange1818
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 261
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : Champagne-Ardenne
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Prénom : Oui

Re: passing puberté et dysphorie

Message par Ange1818 » 26 nov. 2019 19:02

Salut Chat !

Je suis désolé de lire que ça ne va pas fort en ce moment. J'espère que les conseils des un.e.s et des autres pourront te permettre de trouver un peu de confort dans ta situation et que tu finiras par aller mieux. :-)

Pour les brassières, je ne peux malheureusement que te déconseiller de continuer à faire ça. Même si ça te soulage sur le moment, tu soulignes que ça te cause des problèmes et ça ne va aller qu'en empirant. On se dit qu'on peut tenir et encaisser toujours plus, mais le corps lâche au bout d'un moment et psychologiquement, ça peut être un vrai choc.
Je m'y prenais comme toi avec deux brassières trop petites, et aujourd'hui je me retrouve avec un kyste dans la poitrine provoqué par cette compression (oui, c'est possible). Mon sternum était devenu violet et les marques rouges aux bretelles ressemblaient à du bronzage tant c'était ancré dans ma chair ; je les ai gardées pendant des mois entiers malgré l'arrêt de ces brassières. J'ai dû passer des semaines entières sans pouvoir rien porter du tout après des années à me compresser le torse de jour comme de nuit. Ça a eu un impact énorme sur mon moral ; je ne voulais plus sortir et tout me semblait vain. J'ai eu de la chance que ça ne m'empêche pas de porter un binder par la suite, vraiment. Ça s'est joué à quelques centimètres près.
Je suis désolé d'être aussi inquiétant mais ce serait vraiment dommage que tu en arrives là. Tu n'as vraiment pas la possibilité de te faire livrer un binder chez quelqu'un.e que tu connais ? Tu ne peux pas porter un maillot de bains dont tu découperais le haut pour aplatir ? Ça pourrait aider en attendant.

Si ça peut t'aider un peu de le savoir, je fais à peu près ta taille et j'ai croisé aujourd'hui plus de trois hommes qui étaient plus petits que moi. Ce n'est pas si rare qu'on l'imagine, en fait, quand on prend le temps de le remarquer. C'est en prenant conscience de ce genre de choses qu'on arrive à se décomplexer au moins un peu. La dysphorie pousse à ne voir qu'elle, mais nous sommes loin de nous limiter à elle. On a tendance à se concentrer sur ce qu'on n'a pas, mais il ne faut pas oublier de se pencher de temps à autres sur ce qu'on a. Je sais que ce n'est pas magique, mais il faut se forcer quelquefois à voir du positif en nous. C'est important pour tenir bon.

Courage ! :-)

Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 132
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: passing puberté et dysphorie

Message par CHAT » 27 nov. 2019 16:31

Merci pour vos réponses !
Je reviens avec quelques nouvelles : J'ai réussi à faire craquer mes parents pour m'acheter un binder (bien que mon père continue de dire que j'aurais beau m'écraser la poitrine avec un bout de plastique je resterais une fille, mais bon, l'important c'est que je vais en avoir un !)
Bon, pour les hormones, les bloqueurs de pubertés, etc , je pense que c'est un peu mort pour le moment vu comme ils réagissent quand je leur en parle .
("Mais réflechis!" " t'as rien d'un garçon!")
Bref . Je voulais en profiter pour demander si il y à des choses importantes à savoir pour les binder et également comment fait-on pour connaître sa taille ?(Sachant que je ne connait pas non plus ma taille de soutien gorge...)
Merci d'avance !
Il y a du bon en ce monde , et il faut se battre pour y arriver .
Le seigneur des anneaux , Sam

Répondre