Coming out au travail.

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Valentin-N
Gravier
Gravier
Messages : 24
Enregistré le : 17 juin 2019 22:38
Localisation : Montigny-le-Bretonneux
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Coming out au travail.

Message par Valentin-N » 22 juin 2019 18:49

Bonjour,

Actuellement un peu stressé en ce moment par rapport à ma transidentité au travail, je viens vers vous pour avoir des témoignages et être rassuré un minimum (même ma copine n’y arrive plus :lol: )

Voilà, je suis manager dans la restauration rapide (saladbar) et je souhaite faire mon coming out à ma hiérarchie dès que j’ai l’attestation de mon psychiatre (je pense que je vais pas tarder à l’avoir d’où mon stress qui s’agrandit de jour en jour :cry: )
Je compte envoyer un mail, je me sens pas à l’aise d’en parler en face...a vrai dire j’ai peur qu’on me licencie a cause de ça...même si je sais que ça sera un licenciement abusif mais j’ai tellement besoin d’argent pour ma transition que me retrouver sans emploi me fera beaucoup de mal...

J'aimerais tellement leur dire, leur envoyer directement ce putain de mail pour ne plus avoir cette peur qui me bouffe et qui me gâche mon début de parcours...
Est il possible qu’on me vire car je suis trans?
Il y a t il des trans ici qui ont fait leur coming out auprès de leur hiérarchie ? Si oui, comment ça s’est passé ?
Un mail pour leur faire part de ma transidentité, c’est pas trop dérangeant? Ou faut mieux leur en parler en face...? Car j’avais penser aussi d’en parler à la fin d’une réunion en juillet...

J’ai pas particulièrement de peur avec mon équipe car je sais que je vais être accepté et ils ont pas tellement le choix d’ailleurs :lol: je me parle déjà au masculin avec mes préparateurs/cuisiniers et aucun souci avec eux.
La dernière fois en allant au siège, cheveux courts avec binder et petite chemise, étant de base androgyne...une de la hiérarchie n’a vu que mon nouveau piercing et les autres ont aimer ma coupe mais n’ont pas remarqué que j’avais le torse plat (enfin normal d’un côté) donc je me dis que ça pourrait passer puis c’est une entreprise jeune et dynamique qui veulent être bien vu...mais cette peur est toujours là et me bouffe toujours autant....

Si certains sont dans le même cas et qui ont peur aussi, si vous voulez parler afin de s’entraider, ça serait avec plaisir d’en parler par message privé

Avatar du membre
Foxtrot
Galet
Galet
Messages : 192
Enregistré le : 09 juin 2017 23:47
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Coming out au travail.

Message par Foxtrot » 22 juin 2019 21:09

Salut,
Dès mon entretien je me suis présenté au masculin. Même si c'était pré traitement et que je ne mets pas de binder. Ensuite mon tuteur m'a re demandé confirmation par mail et je lui ai bien dit que je m'identifiais au masculin. En soi, tout le monde s'en fiche. Parfois ils se trompent mais souvent ils se rattrapent. Ce n'est pas la même situation pour toi mais si certaines personnes parlent déjà de toi au masculin ... Je pense que tu n'as pas de soucis à te faire. Il suffit d'expliquer clairement que tu souhaites être appelé comme ça, sans t'epancher...et il me semble qu'ils ne peuvent pas te virer pour être trans, c'est de la discrimination et ce serait illégal.

Valentin-N
Gravier
Gravier
Messages : 24
Enregistré le : 17 juin 2019 22:38
Localisation : Montigny-le-Bretonneux
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: Coming out au travail.

Message par Valentin-N » 22 juin 2019 21:45

Merci beaucoup pour ta réponse.
Même si c’est dans un contexte différent, ça m’a rassuré.
Effectivement, je me suis dit qu’ils seront dans l’illégalité si jamais ils me virent mais parfois je préfère penser au pire plutôt que tomber de 10 étages...

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 532
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: Coming out au travail.

Message par Dag » 23 juin 2019 14:11

Te virer pour ta transidentité serait illégal, c'est de la discrimination et ce n'est pas une cause réelle et sérieuse pour un licenciement. Ce serait requalifié par les prud'hommes tout de suite. Néanmoins, si tu tombes mal avec ta hiérarchie, tu n'es pas à l'abri que quelqu'un trouve un autre motif légal pour te licencier.

Pour partager mon expérience de coming out professionnel qui est en cours, je travaille dans un milieu très différent du tien (dans une grosse boîte, dans un bureau). J'ai commencé ma transition après plusieurs années passées à cet endroit. Pour plein de raisons persos (autres problèmes à gérer) et pros (réorganisations des services, changements hiérarchiques avec un chef basé dans une autre ville), j'ai différé mon coming out professionnel au mois dernier (sachant que j'ai commencé la testo l'année dernière et que j'ai fait ma mammectomie mi-mai). Je n'ai pas changé de style vestimentaire ni de coupe de cheveux, et mes collègues n'ont rien vu (sauf au téléphone, certains ont bien bugué).

Le CO a proprement parler, j'ai choisi de le faire à mon supérieur hiérarchique direct en face-à-face, tous seuls. Je n'étais pas à l'aise avec le fait d'envoyer un email, je préférais maîtriser les traces écrites et être en capacité d'expliquer les tenants et les aboutissants de l'affaire en fonction de sa réaction. Je ne me voyais pas non plus en parler au téléphone, je préfère pouvoir jauger les expressions des gens.
En dehors du fait que cela revient à partager quelque chose de très intime, ce qui m'est assez difficile, je n'avais pas d'inquiétude particulière sur la façon dont ça serait reçu, mais je m'était quand même préparé à répondre à des questions plus ou moins appropriées ou à avoir une mauvaise réaction.
Je dois dire que ça c'est bien passé. Il m'a dit qu'il n'y connaissait rien mais que comme il s'efforçait de traiter de la même façon les hommes et les femmes, il n'y avait pas de raison que ça change quelque chose. Il n'a pas été intrusif et m'a simplement demandé si j'allais avoir besoin de m'absenter. Je lui ai donné quelques informations administratives pour amorcer le sujet du changement de prénom.
Nous avons convenu ensemble d'une vague approche pour la suite (en parler au RH, en parler au reste de l'équipe, ne pas faire d'annonce générale aux personnes qui n'ont pas besoin d'être mises au courant...). Depuis, j'ai bien entendu qu'il faisait des efforts pour me parler au masculin quand nous sommes seuls ou ne pas me genrer quand nous sommes avec des personnes qui ne sont pas encore au courant et qui vont l'être.
C'est à peu près là où j'en suis, juste après, je suis parti en vacances pendant plusieurs semaines. Je compte relancer le sujet dans les quinze jours qui viennent. Une fois que mon équipe sera complètement au courant, ça ne me posera aucun problème d'écrire des emails (par exemple à l'administration ou au RH).

Élie
Gravier
Gravier
Messages : 6
Enregistré le : 23 juin 2019 09:36
Localisation : Toulouse
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Coming out au travail.

Message par Élie » 23 juin 2019 15:52

Salut valentin,
Pour ma part j'ai préféré demissionné car en travaillant dans l'animation au sein d'un village ou tout se sait et 100 enfants qui me connaissent en tant que "fille", ce n'était pas envisageable pour moi.
Concernant le licenciement je pense qu'il existe des lois, que cela représente une discrimination.
Si j'étais à ta place je pense que j'écrirai une lettre avec accusé de réception pour leur annoncer et leur demander de fixer un rendez-vous pour expliquer ta situation et les choses à mettre en place (changer de vestiaire, de prénom sur le bulletin de paye, de tenue..)

Valentin-N
Gravier
Gravier
Messages : 24
Enregistré le : 17 juin 2019 22:38
Localisation : Montigny-le-Bretonneux
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: Coming out au travail.

Message par Valentin-N » 23 juin 2019 18:07

Dag a écrit :
23 juin 2019 14:11
Te virer pour ta transidentité serait illégal, c'est de la discrimination et ce n'est pas une cause réelle et sérieuse pour un licenciement. Ce serait requalifié par les prud'hommes tout de suite. Néanmoins, si tu tombes mal avec ta hiérarchie, tu n'es pas à l'abri que quelqu'un trouve un autre motif légal pour te licencier.

Pour partager mon expérience de coming out professionnel qui est en cours, je travaille dans un milieu très différent du tien (dans une grosse boîte, dans un bureau). J'ai commencé ma transition après plusieurs années passées à cet endroit. Pour plein de raisons persos (autres problèmes à gérer) et pros (réorganisations des services, changements hiérarchiques avec un chef basé dans une autre ville), j'ai différé mon coming out professionnel au mois dernier (sachant que j'ai commencé la testo l'année dernière et que j'ai fait ma mammectomie mi-mai). Je n'ai pas changé de style vestimentaire ni de coupe de cheveux, et mes collègues n'ont rien vu (sauf au téléphone, certains ont bien bugué).

Le CO a proprement parler, j'ai choisi de le faire à mon supérieur hiérarchique direct en face-à-face, tous seuls. Je n'étais pas à l'aise avec le fait d'envoyer un email, je préférais maîtriser les traces écrites et être en capacité d'expliquer les tenants et les aboutissants de l'affaire en fonction de sa réaction. Je ne me voyais pas non plus en parler au téléphone, je préfère pouvoir jauger les expressions des gens.
En dehors du fait que cela revient à partager quelque chose de très intime, ce qui m'est assez difficile, je n'avais pas d'inquiétude particulière sur la façon dont ça serait reçu, mais je m'était quand même préparé à répondre à des questions plus ou moins appropriées ou à avoir une mauvaise réaction.
Je dois dire que ça c'est bien passé. Il m'a dit qu'il n'y connaissait rien mais que comme il s'efforçait de traiter de la même façon les hommes et les femmes, il n'y avait pas de raison que ça change quelque chose. Il n'a pas été intrusif et m'a simplement demandé si j'allais avoir besoin de m'absenter. Je lui ai donné quelques informations administratives pour amorcer le sujet du changement de prénom.
Nous avons convenu ensemble d'une vague approche pour la suite (en parler au RH, en parler au reste de l'équipe, ne pas faire d'annonce générale aux personnes qui n'ont pas besoin d'être mises au courant...). Depuis, j'ai bien entendu qu'il faisait des efforts pour me parler au masculin quand nous sommes seuls ou ne pas me genrer quand nous sommes avec des personnes qui ne sont pas encore au courant et qui vont l'être.
C'est à peu près là où j'en suis, juste après, je suis parti en vacances pendant plusieurs semaines. Je compte relancer le sujet dans les quinze jours qui viennent. Une fois que mon équipe sera complètement au courant, ça ne me posera aucun problème d'écrire des emails (par exemple à l'administration ou au RH).
Merci pour ta réponse.

En effet c’est ça qui me fait peur, que la hiérarchie me trouve une autre excuse valable pour me virer et j’imagine que je pourrais pas prouver aux prudhommes que c’est « peut-être » à cause de ma transidentité..

Ton supérieur a bien réagit je trouve...je pense que certains chefs peuvent avoir des questions assez déplacées, intrusives..voir même une réaction assez transphobe pour le coup...
De base j'avais pas très envie de faire mon coming out à la hiérarchie mais lorsque je vais commencer la T, au fil du temps les changements vont apparaître et j’ai pas envie qu’on continue à m’appeler par mon deadname assez souvent...donc au final, je me suis dit que j’allais attendre jusqu’a ce que je prenne la testostérone mais j’attends beaucoup trop de temps, je deviens impatient...si ce 25 juin j’ai l’attestation psy, le lendemain j’envoie directement un mail pour en parler et proposer un rendez vous si jamais la hiérarchie préfère en parler en face...

Valentin-N
Gravier
Gravier
Messages : 24
Enregistré le : 17 juin 2019 22:38
Localisation : Montigny-le-Bretonneux
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: Coming out au travail.

Message par Valentin-N » 23 juin 2019 18:14

Élie a écrit :
23 juin 2019 15:52
Salut valentin,
Pour ma part j'ai préféré demissionné car en travaillant dans l'animation au sein d'un village ou tout se sait et 100 enfants qui me connaissent en tant que "fille", ce n'était pas envisageable pour moi.
Concernant le licenciement je pense qu'il existe des lois, que cela représente une discrimination.
Si j'étais à ta place je pense que j'écrirai une lettre avec accusé de réception pour leur annoncer et leur demander de fixer un rendez-vous pour expliquer ta situation et les choses à mettre en place (changer de vestiaire, de prénom sur le bulletin de paye, de tenue..)
Merci pour ta réponse Elie.

Ah oui ça été radical pour toi....au moins pas de stress 😅
Mais malheureusement je ne peux pas faire comme toi....avec un projet bébé en plus, cela risque d’être compliquer...et de plus, je suis très attaché à cette entreprise...elle est un peu familiale sur les bords, c’est assez chouette!
Merci beaucoup pour l’idée, j’avoue que c’est un peu mieux qu’un simple mail
Depuis tu as un nouveau job j’imagine, sont-ils au courant que tu es trans? Si oui, cela s’est plutôt bien passé avec la hiérarchie ?

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 532
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: Coming out au travail.

Message par Dag » 23 juin 2019 18:38

Valentin-N a écrit :
23 juin 2019 18:07
De base j'avais pas très envie de faire mon coming out à la hiérarchie mais lorsque je vais commencer la T, au fil du temps les changements vont apparaître et j’ai pas envie qu’on continue à m’appeler par mon deadname assez souvent...donc au final, je me suis dit que j’allais attendre jusqu’a ce que je prenne la testostérone mais j’attends beaucoup trop de temps, je deviens impatient...si ce 25 juin j’ai l’attestation psy, le lendemain j’envoie directement un mail pour en parler et proposer un rendez vous si jamais la hiérarchie préfère en parler en face...
Mon prénom de naissance est assez épicène, je ne fais qu'en changer l'orthographe. Du coup, je ne ressentais pas le même besoin que toi d'en parler vite, d'autant plus que mon univers professionnel n'est pas très genré.

Je te souhaite bon courage pour ton CO. Je comprends ton impatience, le 25 juin, c'est tout près !

Élie
Gravier
Gravier
Messages : 6
Enregistré le : 23 juin 2019 09:36
Localisation : Toulouse
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Coming out au travail.

Message par Élie » 23 juin 2019 18:41

Je pense que si tu t'entends bien avec l'équipe il n'y a aucune raison que ça se passe mal. Ils t'accepteront comme tu es et feront en sorte que tu te sentes bien.
Concernant mon cas il y a aussi le fait que beaucoup d'animateurs parlent derrière le dos des gens donc je craignais de ne pas être soutenu. Cet été je travaille dans un autre centre de loisirs et je suis a la recherche d'un travail pour septembre que j'espere vite trouver..Je les mettrai au courant dès l'entretien de ma transidentité si jamais je décroche un travail.

Valentin-N
Gravier
Gravier
Messages : 24
Enregistré le : 17 juin 2019 22:38
Localisation : Montigny-le-Bretonneux
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Prénom : Oui

Re: Coming out au travail.

Message par Valentin-N » 23 juin 2019 20:03

Dag a écrit :
23 juin 2019 18:38
Valentin-N a écrit :
23 juin 2019 18:07
De base j'avais pas très envie de faire mon coming out à la hiérarchie mais lorsque je vais commencer la T, au fil du temps les changements vont apparaître et j’ai pas envie qu’on continue à m’appeler par mon deadname assez souvent...donc au final, je me suis dit que j’allais attendre jusqu’a ce que je prenne la testostérone mais j’attends beaucoup trop de temps, je deviens impatient...si ce 25 juin j’ai l’attestation psy, le lendemain j’envoie directement un mail pour en parler et proposer un rendez vous si jamais la hiérarchie préfère en parler en face...
Mon prénom de naissance est assez épicène, je ne fais qu'en changer l'orthographe. Du coup, je ne ressentais pas le même besoin que toi d'en parler vite, d'autant plus que mon univers professionnel n'est pas très genré.

Je te souhaite bon courage pour ton CO. Je comprends ton impatience, le 25 juin, c'est tout près !
Ah oui car le mien c’est carrément l’opposé de mon deadname...
Merci beaucoup...pourtant l’attente me paraît une éternité

Répondre