Médecins... les limites de l'acceptable?

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Avatar du membre
Geralt
Gravier
Gravier
Messages : 32
Enregistré le : 06 juil. 2020 09:59
Localisation : IdF
Situation : Trans
Genre : masculin-neutre
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Médecins... les limites de l'acceptable?

Message par Geralt » 17 nov. 2020 20:47

Hello à tous,

Je viens vers vous car je m'interroge un peu sur ce qu'on peut accepter ou non venant de la part de médecins.

Aujourd'hui j'ai dû voir un médecin de l'université où je suis car je dois bénéficier de certains amènagements d'examen.
J'ai donc eu droit à un questionnaire médical extensif et à des questions qui ne m'ont pas plu du tout.
Je n'étais pas prêt.

Déjà, alors que j'avais mon prénom masculin marqué sur la fiche médicale et que j'avais bien coché "Homme", elle me mégenre dès le début.
A la deuxième fois je la reprends.
La séance continue, puis je ne sais plus quoi, j'ai peut-être dû la reprendre et là elle de me lancer "Mais Monsieur, Madame, ça veut dire quoi?" Elle me dit que c'est pas clair. J'étais sidéré... je n'avais jamais demandé à ce qu'on m'appelle "Madame"! Elle avait trouvé ça toute seule, malgré que je l'ai reprise.

Je n'avais pas pensé qu'un amènagement d'examen allait donner l'occasion au médecin de me demander:
- De quel sexe j'étais né.
- Quel était mon prénom de naissance
- Quand j'avais commencé ma transition?
- Comment j'avais commencé ma transition?
- Ce que j'avais entrepris au niveau social/administratif/hormonal
- Si j'avais subi des chirurgies et/ou pensais le faire
- Si j'étais suivi par un psychiatre

Je suis sorti de là horrifié.
Le pire c'est que j'ai répondu à toutes ses questions qui m'ont semblé ultra intrusives. J'étais en mode automatique et je n'ai pas trop osé contester la "blouse blanche", sachant qu'elle est la seule médecin référente de l'établissement...
Je m'en veux quelque part d'avoir accepté ça sans broncher, c'était tellement surréaliste. Je n'étais pas du tout prêt.

Du coup je me demandais si vous aviez des expériences à partager.
Des conseils sur comment savoir ce qui doit être donné comme info ou pas?
Car au final, qu'est-ce que mon prénom ou sexe de naissance ont à voir avec un amènagement d'examen?!
Je suis horrifié que des gens se permettent de telles libertés intrusives juste parce-qu'il sont médecins.

Avatar du membre
L'OursonQueer
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 493
Enregistré le : 22 déc. 2016 17:17
Localisation : 44
Situation : Trans
Genre : Masculin-Queer
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Médecins... les limites de l'acceptable?

Message par L'OursonQueer » 17 nov. 2020 21:14

Salut @Geralt !

Dans le cadre d'un aménagement d'examen, non, ce genre de questions n'a pas à être posé. C'est de la curiosité mal-placée et la personne profite de son statut. La seule info qui peut lui être utile ce serait, à la rigueur, ton deadname si tu n'a pas changé tes papiers et que c'est à elle de gérer la paperasse de l'aménagement de ton examen à ton nom légal, mais le reste est de l'ordre du perso.

Il ne faut pas t'en vouloir, tu le dis toi-même, tu ne t'attendais pas à ce genre de questions. Je pense que ça nous est toustes arrivé de répondre à des questions intrusives, ne rien dire ou ne pas réagir comme on le souhaiterait lorsque la personne en face dit/demande/se comporte comme une crotte (pour resté poli ! :D) avec nous.

Dag
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 704
Enregistré le : 30 déc. 2018 18:12
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Médecins... les limites de l'acceptable?

Message par Dag » 17 nov. 2020 23:02

Rien à ajouter à ce qu'a très justement expliqué L'OursonQueer !

Personnellement, je ne réagis pas comme je le souhaiterais quand je suis surpris par le questionnement. Du coup, avant de rencontrer un nouveau membre du corps médical, je me demande toujours rapidement si cette personne peut avoir besoin d'informations relatives à ma transition administrative ou médicale et lesquelles le cas échéant. Comme ça, si on commence à me poser des questions qui sortent du cadre "raisonnable", je me sens moins pris au dépourvu et plus apte à être pédagogue, envoyer balader un peu sèchement voire devenir désagréable selon les personnes que j'ai en face de moi.

Typiquement, les questions sur ta transition et ce que tu veux faire dans l'avenir sur le plan médical ne concernent que toi et en partie les médecins que tu vas voir pour ta transition médicale ou qui assurent ton suivi de santé comme un gynéco ou ton médecin traitant.

En ligne
Avatar du membre
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1743
Enregistré le : 30 oct. 2016 22:56
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Médecins... les limites de l'acceptable?

Message par PauSG » 18 nov. 2020 10:52

Je plussoie les autres et je suis désolé que tu sois tombé sur ce médecin intrusif. Si tu t'en sens capable, n'hésites pas à envoyer un courrier ou un mail au médecin pour lui dire que tu as trouvé ses questions intrusives et déplacées et que tu t'es senti mal au cours du rendez vous. Ca évitera peut être qu'elle le refasse si tu es amené à la revoir au cours de ta scolarité.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Avatar du membre
Geralt
Gravier
Gravier
Messages : 32
Enregistré le : 06 juil. 2020 09:59
Localisation : IdF
Situation : Trans
Genre : masculin-neutre
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Médecins... les limites de l'acceptable?

Message par Geralt » 20 nov. 2020 12:27

Hello et merci à tous,
Ca m'as fait du bien de lire ça. Du coup ça m'as donné du courage pour écrire à la médecin:


Bonjour Mme X,

Je voulais simplement vous communiquer que j'avais très mal vécu notre rendez-vous de lundi.

J'ai trouvé vos questions concernant ma transition de genre intrusives et déplacées.
Cela n'avait absolument aucun lien avec une demande de tier-temps et j'ai répondu à contre-coeur
parce-que je me suis senti forcé. Je regrette de ne pas avoir eu la force de vous le dire sur le coup.

J'espère que vous êtes consciente qu'un grand nombre de personnes transgenres évitent les
consultations médicales de peur de se voir imposer des réactions au pire transphobes et au mieux intrusives.

Ce n'est pas acceptable de me demander mon sexe de naissance, ni mon prénom de naissance,
ni mes plans futurs de transition, ni si j'avais subi des interventions chirurgicales liées à ma transition.
Ce n'est pas acceptable de me dire "Mais Monsieur, Madame, qu'est-ce que ça veut dire?" alors que j'ai clairement
indiqué mon genre masculin sur la fiche et n'ai jamais formulé aucune demande d'être genré autrement qu'au masculin.
Ce n'est pas acceptable, ni avec moi ni avec aucune autre personne transgenre.
Je vous invite sincèrement à ne plus jamais poser ces questions à vos patients transgenres à moins qu'iels
vous fassent la demande d'aborder le sujet et souhaitent bénéficier d'un suivi avec vous sur ce point.

Ca n'a aucun lieu dans un entretien d'évaluation de besoin de tier-temps. Ce n'est pas approprié.

Pourquoi je ne vous le dis qu'aujourd'hui par mail et pas lundi même?
Car j'ai mis une semaine à me remettre du choc qu'on m'ait posé autant de questions aussi intrusives
à un moment où je ne m'y attendais pas du tout.

Je n'ai pas envie d'entrer dans un débat ou de recevoir des justifications et minimisations de mon vécu.
C'est la réaction des personnes de INSTITUTION à chaque fois que j'ai fait remarquer qu'un comportement
n'était pas approprié et c'est juste fatiguant. Ce n'est pas à moi de faire l'éducation de tout le
personnel de INSTITUTION sur le respect des personnes transgenres en général.

Cordilament,

En ligne
Avatar du membre
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1743
Enregistré le : 30 oct. 2016 22:56
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Médecins... les limites de l'acceptable?

Message par PauSG » 20 nov. 2020 15:11

Hello,

Je trouve que ta lettre est bien. Elle est claire et elle n'est pas agressive. Si la médecin est intelligente, elle prendra un peu recul, sinon c'est possible qu'elle se braque, mais ce n'est pas de ta faute, au moins tu auras essayé de la sensibilisée un peu (y)
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Avatar du membre
Thomas Gandalf
Gravier
Gravier
Messages : 31
Enregistré le : 01 oct. 2019 10:57
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Prénom : Oui
Contact :

Re: Médecins... les limites de l'acceptable?

Message par Thomas Gandalf » 20 nov. 2020 16:30

Ta lettre est super ! si tu veux y'a l'asso transat à marseille qui a sorti une brochure avec une grosse section pour les personnels de santé https://www.cjoint.com/doc/20_07/JGzirP ... ERIQUE.pdf tu pourrais la joindre, si la personne a envie de se renseigner sur ce sujet.

Répondre