PMA à Dijon

Être parent et trans
Répondre
Schnappi
Gravier
Gravier
Messages : 25
Enregistré le : 05 févr. 2017 14:04
Situation : Trans
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

PMA à Dijon

Message par Schnappi » 05 janv. 2021 20:54

Bonjour à tout le monde,

Je crée ce topic car c'est à mon tour de me lancer dans le processus de la PMA, et nous avons tout juste commencé les démarches au CECOS de Dijon.
Nous y avons vécu pendant quasiment 3 ans et venons de déménager, mais nous souhaitons quand même être suivis là bas car:
- l'équipe de ce CECOS a très bonne réputation
- les délais de rdv sont raisonnables
- nous vivons désormais dans un patelin perdu et tous les CECOS sont à plus ou moins 3h de route donc autant prendre celui qui nous plait...

Donc pour l'instant nous n'avons eu que le premier rdv avec la gynéco qui va s'occuper de nous. Entre le moment où j'ai appelé et le rdv, il a dû s'écouler 3 semaines, en sachant que ça aurait pu être plus rapide mais on a fait en fonction de nos dispos de boulot.

Premier rdv donc:
Le Docteur C. était avec une jeune interne qui n'est pas intervenu pendant notre rdv. On a eu le droit à toute une batterie de questions lambdas, enfin surtout ma conjointe, et elle nous a expliqué brièvement la procédure.
Aucune attitude déplacée lorsque j'ai expliqué ma transidentité, juste un peu surprise car elle n'avait jamais eu de cas comme le nôtre.
Elle nous a prescris un certain nombre d'examen à faire, surtout pour ma compagne en fait, moi je n'ai qu'une prise de sang à faire. Et on la revoit lorsque tous les examens sont fait, soit fin janvier.
En parallèle on a également pris rdv avec le biologiste, qui lui rentrera plus en détails dans la procédure, notamment concernant toute la partie donneur.
Suite à cet entretien, normalement on pourra fixer une date pour voir la psychologue. Il s'agit de la démarche classique, rien à voir avec ma transidentité, il ne m'a pas été demandé (pour l'instant) de rdv individuel.

On nous a tout de même annoncé un an de délai (environ) pour obtenir un donneur de sperme. C'est ce que nous avions prévu et cela nous convient car nous sommes aussi en train de construire nos carrières professionnelles.

Voilà, pour l'instant en tout cas que de bonnes impressions, j'essayerais de mettre à jour le sujet lorsque le dossier aura avancé.

N'hésitez pas si vous avez des questions, j'ai peut être oublié deux trois choses, mais je pense que globalement les autres sujets du forum en parlent.

:coucou:

YWR
Gravier
Gravier
Messages : 15
Enregistré le : 11 nov. 2018 16:35
Localisation : Lille
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: PMA à Dijon

Message par YWR » 19 févr. 2021 19:24

merci pour ton témoignage, c'est toujours intéressant de voir comment se passe les procédures dans les différentes villes.

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 1867
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Dijon

Message par couss » 19 févr. 2021 19:28

Pourquoi faire une prise de sang dans ton cas ?
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Schnappi
Gravier
Gravier
Messages : 25
Enregistré le : 05 févr. 2017 14:04
Situation : Trans
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: PMA à Dijon

Message par Schnappi » 09 mars 2021 19:36

Salut,

Désolé pour le délai de réponse, je ne passe pas souvent sur le forum...
Alors pour répondre à ta question Couss, en fait c'est pour choisir un donneur compatible avec mes caractéristiques génétiques, pour que le futur enfant et moi soyons compatibles également... C'est ce que j'ai compris!

En tout cas, depuis mon premier post, nous sommes retournés à Dijon pour faire trois jours de rdv consécutifs:
- nous avons revu la gynéco le premier jour, puis la biologiste le second, et enfin la psy le 3ème.

Pour être honnête, le rdv avec la bio et la psy ne nous ont pas apporté grand chose. Les trois médecins redisent à peu près la même chose sur la procédure.
Cela dit, on sait maintenant que Mme est en pleine forme, et que nous pourrons donc passer par un insémination artificielle (procédure plus légère que la FIV) avec un taux de réussite normal.

Ce dont on a pas mal discuté, avec les médecins et entre nous, c'est que nous sommes à cheval entre deux lois, car il y a la loi bioéthique qui est en train de passer et qui va changer pas mal de choses au niveau des dons.
Notamment sur l'anonymat des donneurs. Jusqu'à présent les donneurs étaient anonymes à 100%, l'enfant né d'un don (paillettes ou ovules) ne pouvait en aucun cas connaitre l'origine du donneur.
Avec la nouvelle loi, cet anonymat sera levé, si l'enfant le souhaite, à ses 18 ans. Il sera alors en mesure de connaitre le donneur concerné.

La biologiste nous en a parlé car si nous faisons un enfant sur le modèle de la loi actuelle, et que nous souhaitons un autre enfant plus tard, les deux enfants ne seront pas sur le même pied d'égalité concernant leurs origines. Mais si nous devions attendre que la loi soit effective avant de nous lancer, nous devrions prévoir encore 1 ou 2 ans avant de pouvoir tenter une insémination.

Nous en avons beaucoup discuté et nous préférons commencer la procédure dès que possible, même si nous aurions préféré que notre/nos futurs enfants soient libres de connaitre leur donneur. Nous n'avons envie d'aucun tabou à ce sujet.

En tout cas les RDV se sont bien passés, et nous ont donné le sentiment d'une simple "formalité", ce qui était un peu déstabilisant il faut dire...
Maintenant nous sommes en attente de l'acceptation de notre dossier, car les médecins se réunissent en commission pour valider les projets des futurs parents. La gynéco n'avait pas du tout l'air inquiète sur notre cas.
Une fois que le dossier sera passé, il faudra que nous allions chez un notaire pour reconnaitre l'enfant. C'est seulement à partir de cet acte notifié que nous serons mis en attente pour un donneur. Cet acte sert à protéger tous les partis impliqués dans le projet, les parents mais aussi le futur enfant. Une fois reconnu plus personne ne peut remettre en question le lien qui nous unira.

Au vu du changement sur la loi bioéthique, il semblerait que l'écoulement des stocks de donneurs aille un peu plus vite, il est possible que notre délai soit raccourci de 6 mois, ce qui nous permettrait d'envisager une première tentative à la fin de l'année.
Lorsqu'un donneur nous correspond, le CECOS nous prévient et nous leur donnons un créneau sur lequel nous serions prêt pour une tentative.
Il faut compter 2 semaines de piqûres hormonale, avec un suivi régulier à partir du 8ème jour pour adapter le traitement. Puis au pic d'ovulation l'insémination à lieu et ma présence est obligatoire (là aussi pour tout un tas de raison éthiques et juridiques).

Puis après c'est comme pour une grossesse classique, test et tout le toutim. Si ça ne marche pas, on recommence!

Voilà, donc actuellement on est au stade où on attend la réponse du CECOS sur notre dossier, je vous tiens informé!

Répondre