Être déjà parent avant sa transition

Être parent et trans
Tristan
Gravier
Gravier
Messages : 8
Enregistré le : 28 juil. 2018 18:16
Localisation : Somewhere over the Rainbow
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Être déjà parent avant sa transition

Message par Tristan » 27 juil. 2019 11:43

Bon bien sûr j'avais oublié de cocher "suivre le sujet" et cela faisait un moment que je ne m'étais pas connecté par ici.

Merci beaucoup pour tous vos témoignages <3

On voit à quel point les enfants sont intelligents, dès le plus jeune âge, et c'est très encourageant pour la suite :D
Je suis toujours pré-T pour le moment et ma fille m'appelle "mapa" parfois donc je pense qu'effectivement les "surnoms" ne tiennent pas à grand-chose, juste à ce que l'on décide. Le fait de choisir ensemble c'est top, c'est ce que j'ai prévu de faire. (y)

nox02
Caillou
Caillou
Messages : 66
Enregistré le : 25 déc. 2018 19:59
Localisation : Normandie
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Hystérectomie : Oui
Prénom : Oui

Re: Être déjà parent avant sa transition

Message par nox02 » 29 juil. 2019 21:09

Super pour toi Tristan je suis dans la même situation que toi.
"mapa" ca m'amuse mon fils ainé m'appel "paman" lol
Les enfants sont souvent plus compréhensif et d'un plus grand soutiens qu'on le pense.
Bon parcours a toi!

Lero
Caillou
Caillou
Messages : 71
Enregistré le : 01 mars 2020 23:57
Localisation : Nice
Situation : Trans
Genre : FTM
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui
État civil : Oui

Re: Être déjà parent avant sa transition

Message par Lero » 13 juil. 2020 22:22

Bonsoir à tous,
j’ai une fille de neuf ans et demi et j’ai fait mon coming août quand elle avait sept ans. avec sa psychologue, un gros travail a été fait pour tenter d’accepter la situation. Ma fille veut toujours m’appeler maman et même en public. J’ai tenté de trouver d’autres solutions : Maman en privé et Papa en public ou un surnom rigolo, rien a fonctionné. Du coup, je l’ai laissé faire en pensant qu’elle n’avait pas à subir ma transition et selon un nôtre avis d’une autre psychologue, il aurait été préférable d’entamer le même cheminement que pour mes proches adultes. Du coup, quand je dois rencontrer des gens qui ne doivent pas être au courant de ma transition, je me débrouille pour que ma fille ne soit pas avec moi. C’est injuste pour elle et pour notre relation. De plus, je vis très mal le faite d’être sa mère et non son père et j’ai l’impression de la rejeter progressivement ce qui m’attriste et me fait énormément culpabiliser. Il y a une semaine, nous étions à la plage et j’ai craqué : je lui ai dit qu’il fallait qu’elle arrête de m’appeler maman aussi ouvertement en public. Ce n’est sans doute pas la chose à faire mais je ne supporte plus cette situation et la psychologue ne nous aide absolument pas. Ça fait deux ans qu’on discute et j’ai l’impression que ça ne sert à rien.
Je suis en train d’essayer de changer de psychologue mais ma fille aime beaucoup l’ancien et le rapport de confiance est très bon entre elle deux. J’ai tenté d’aller à un groupe de parole du centre LGBT à côté de chez moi mais il n’y a pas d’homme transe genre parents. Je me sent très seul dans cette situation et n’arrive pas à trouver de l’aide.
Merci d’avoir pris le temps de me lire.

Répondre