Questions sur le Binder

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Ethan_kay
Gravier
Gravier
Messages : 1
Inscription : 07 Juil 2018 18:39
Âge : 19
Localisation : france
Situation : En questionnement
Pronoms : il elle

Questions sur le Binder

Messagepar Ethan_kay » 05 Août 2018 15:09

Bonjour à tou•te•s

Je m’appelle Ethan et je suis en plein questionnement sur moi même et j’ai des millions de questions qui viennent dans ma tête dont beaucoup à propos du binder.
A quoi sert le binder ?
Comment on choisit son binder ?
Pour faire du sport c’est dangereux d’en porter un ?

Je ressens pas énormément de dysphorie avec ma poitrine enfin ça dépend des moments mais je voudrais savoir si on est obligé d’en porter un avant de se faire opérer ?

Merci d’avance de vos réponses

P3RP73XU5
Gravier
Gravier
Messages : 48
Inscription : 08 Mars 2018 17:33
Âge : 16
Localisation : Haut-Rhin
Situation : En questionnement
Genre : Non binaire
Pronoms : il _ elle

Re: Questions sur le Binder

Messagepar P3RP73XU5 » 05 Août 2018 19:15

Salut Ethan,
un binder sert à applatir la poitrine pour donner l'illusion d'un torse plat.
Le taille du binder se choisie en fonction de ta morphologie.
Il est FORTEMENT DÉCONSEILLÉ de faire du sport avec, le binder compresse toute la cage thoracique dont la respiration est un peu entravée.
Le port du binder n'est pas du tout obligatoire, son but est de permettre à la personne qui le porte de se sentir un peu mieux dans son corp, de se sentir plus en adéquation ave son genre ou tout simplement par envie/choix.
J'espère que j'ai réussi à répondre à tes questions. ;)

al.
Gravier
Gravier
Messages : 34
Inscription : 14 Mars 2018 20:18
Âge : 28
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Questions sur le Binder

Messagepar al. » 08 Août 2018 19:49

Je plusseois P3RP73XU5, le binder c'est un confort pour le moral et pour se sentir mieux dans sa peau quand on est pas à l'aise avec le fait d'avoir de la poitrine, c'est tout.
Et si ta poitrine ne te gêne pas plus que ça le temps de faire une mammec (si c'est ce dont tu as envie, y a des mecs qui se sentent bien avec leur poitrine et veulent la garder), je dirais que c'est plutôt une bonne chose d'éviter ou de limiter le binder parce qu'a force ça peut atténuer l'élasticité de la peau et donc donner des résultats moins bons après l'opération.
Après si tu veux utiliser un binder et tu suis les recommandations d'usage, à savoir pas plus de 8h par jour (il me semble), pas pour dormir ni faire du sport, et de préférence faire des jours de pauses sans le porter dans la semaine, en général ça se passe bien.
Pour le choix du binder, les sites qui en vendent ont un guide des tailles, il suffit de prendre tes mesures avec un mètre à couture.
Et pour la marque c'est une question de préférence personnelle, moi j'aime bien le confort et le maintient des GC2B mais le col est trop serré pour moi, il a tendance à se voir, tandis que je trouve les underworks moins confortables mais le col est plus large donc c'est plus discret. Il y a aussi d'autres marques qui existent, je te conseille de fouiller sur youtube y a pas mal de gens qui font des reviews.

Décembre
Galet
Galet
Messages : 162
Inscription : 06 Nov 2017 18:48
Âge : 29
Situation : Trans
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Questions sur le Binder

Messagepar Décembre » 08 Août 2018 23:16

Même avis, pour ma part j’étais très mal à l’aise avec ma poitrine (plus habillé que déshabillé, étonnamment ?) mais j’ai réussi à me faire violence et à ne porter le binder que très occasionnellement avant mon opération. Pour beaucoup de personnes qui la souhaitent c’est psychologiquement ingérable, heureusement j’ai pu le supporter même si c’était difficile. J’avais peur des séquelles au niveau du dos ou de la peau notamment et la compression m’était très désagréable, en fait je crois que ça alourdissait ma disphorie de sentir un vêtement à cet endroit... Je ne pourrais pas te dire si ça a un rapport mais j’ai eu une excellente cicatrisation et le chirurgien a été très agréablement surpris de la vitesse de revascularisation des tétons, et de l’aspect général du torse une semaine après. Portant j’avais une peau fine, détendue, vergetures et autres réjouissances... En tout cas je me dis aujourd’hui que c’était un mal pour un bien. Contrairement à des conneries que j’ai pu entendre dans mon parcours, on n’a pas besoin de porter un binder pour être un « vrai mec trans », y’a pas de parfaite panoplie du petit ftm. C’est une question de besoin et d’équilibre avant tout !

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 496
Inscription : 30 Mai 2017 22:51
Âge : 27
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Questions sur le Binder

Messagepar couss » 09 Août 2018 04:43

J'ai aussi le même problème d'être plus dysphorique habillé que torse nu. Je pense que les vêtements faisant partie de notre expression de genre, la poitrine qui fait relief vient invalider notre genre affiché comme si elle nous trahissait. Alors que quand on est nu, ben on est rarement devant tout le monde donc on ressent peut être moins cette peur de se trahir.
Pour le choix du binder. Je ne prends que des underworks car je suis complexé par mes courbes et le underworks bindant la partie ventrale vient gommer ces courbes donnant un aspect droit et donc plus masculin. En revanche, un binder court ne me convient pas du tout, en ne bindant que la poitrine ça me rappelle davantage sa présence ce qui me stresse beaucoup. Je n'ai pas ce problème avec les binders longs où j'ai juste l'impression de porter un débardeur très serré.
Je ne le porte pas tout le temps, au travail et tout autre endroit où je ne suis pas out, je ne porte qu'une brassière (j'ai des Nike qui maintiennent très bien et sont confortables donc le relief est présent mais je ne sens pas ma poitrine bouger donc j'évite de baisser la tête ou de croiser les miroirs mais j'arrive à l'oublier). En revanche j'ai l'impression d'être déguisé en femme et c'est même un petit rituel de revenir chez moi pour mettre mon binder et mon packer avant de rejoindre les lieux où je suis out, comme pour matérialiser le fait de passer de "femme à homme". Mais paradoxalement je me sens obligé de mettre le binder et le packer dans les lieux où je suis out malgré un confort pas au rdv (je parle de confort physique uniquement) et du coup multiplier les lieux où je suis out est à double tranchant. D'ailleurs pour cette raison je préfère faire la mammec avant de débuter la testo.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.


Revenir vers « Vivre son identité pré-transition »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité