Avez-vous le sentiment d'être trans à un moment de l'histoire où la vision de la transsexualité change?

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Apeiron
Galet
Galet
Messages : 138
Inscription : 24 Oct 2017 08:53
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Avez-vous le sentiment d'être trans à un moment de l'histoire où la vision de la transsexualité change?

Messagepar Apeiron » 05 Nov 2017 00:38

Je ne savais pas trop comment formuler la question mais pour ma part j'ai depuis plusieurs années le sentiment d'être trans à une période de l'histoire où la vision de la transidentité est vraiment en train de changer, mais peut-on parler de changement, d'ailleurs, puisqu'il y a encore une trentaine d'année elle était quasiment inexistante? Disons qu'elle devient un peu moins invisible, plutôt, bref ; qu'elle apparaît.

Aujourd'hui, on en parle, il y a quelques personnages trans dans les séries/roman...
En plus de l'enseignement en classe entière, je donne aussi des cours particuliers depuis déjà cinq ans, j'ai rencontré énormément d'élèves différents et ce matin j'ai vu Vernon Subutex de Despentes dans la chambre d'un de mes élèves de TL ; je me suis dit qu'il devait au moins avoir connaissance de la transidentité via le personnage trans de roman.
De la même manière, je pense que certaines des personnes que je côtoie dans le domaine professionnel ou intellectuel s'en doutent sûrement sans que je n'ai jamais formulé ou évoqué la chose (de la même manière qu'un gay n'a pas à dire à ses amis qu'il l'est ou non).

Je suis très discret vis-à-vis de ça comme je disais dans ma présentation, et paradoxalement sans pour autant avoir un bon passing (on m'appelle Monsieur et par exemple aucun élève ne m'a encore demandé si j'étais une femme avant, même il y a quelques années quand je passais moins bien qu'aujourd'hui.
Mais il me semble que quelqu'un qui aurait connaissance du phénomène pourrait très aisément deviner que je suis trans et cette perspective de non anonymat me met mal à l'aise dans la vie quotidienne et notamment professionnelle).

C'est pourquoi je suis assez curieux sur la manière dont la visibilité/vision de la transidentité va évoluer dans la société. Notamment dans, disons, les vingt ou trente prochaines années mais je suis prêt à parier que le phénomène sera bien plus connu et que le tabou sur le phénomène sera un peu levé. Je n'arrive pas à savoir si c'est une bonne chose ou non car qui dit visibilité dit incompréhension et interrogation à l'égard des personnes comme nous et de ce qui sera - à tort, à mon sens - considéré comme un choix de vie, comme a pu l'être l'homosexualité durant une période.

Je crains que l'on subisse le même type de bullying que les gays dans les années 50. En gros, tout le monde aura désormais conscience que ça existe, ce sera plus ou moins banalisé, et les plus "fragiles" comme moi seront aisément repérables et on ne sera pas mieux acceptés pour autant. Pour évoquer mes interrogations inquiètes, je crains en somme d'être trans à une période de l'histoire particulièrement difficile car transitoire. Entre visibilité et acceptation (si le phénomène est "accepté" socialement un jour...)

Après je me doute bien que ces inquiétudes varient beaucoup selon les individus et leur manière de vivre leur transidentité, leur apparence, leur mode de vie et de nombreux autres facteurs variables mais je me demandais tout de même s'il n'y avait pas une dimension universelle à cette inquiétude du fait de l'époque dans laquelle on évolue qui me semble transitoire à ce niveau.

Voilà, c'est un peu confus mais si ça fait écho aux sentiments de quelqu'un ou de quelques uns, au plaisir d'échanger.

Avatar de l’utilisateur
Kyandor
Galet
Galet
Messages : 107
Inscription : 14 Nov 2016 02:28
Âge : 18
Localisation : Région parisienne
Situation : Trans
Genre : Masculin androgyne
Pronoms : Il

Re: Avez-vous le sentiment d'être trans à un moment de l'histoire où la vision de la transsexualité change?

Messagepar Kyandor » 05 Nov 2017 10:05

J'ai le même sentiment, j'y ai déjà pensé moi-même, surtout en me demandant si c'est positif ou négatif, finalement.
Bien sûr, la visibilité c'est toujours mieux que l'invisibilité, mais je pense qu'on en a tous conscience en étant trans, être invisible ça protège.
Ce qui est génial, c'est que les gens de mon âge ou plus jeunes (lycéens, voire collégiens) commencent à voir des exemples de personnes trans ailleurs que dans les clichés du 'travesti du bois de Boulogne', et du coup, ils sont bien plus ouverts et tolérants, et les jeunes personnes trans peuvent faire leur c.o plus tôt !
On voit aussi les lois évoluer, petit à petit, certes, dans notre direction, et je pense que c'est dû à notre visibilité accrue depuis les dix quinze dernières années.

Mais on l'a vu aussi, les anti 'théorie du genre', manif pour tous et autres conservateurs se jettent sur le sujet pour enrichir leur discours haineux et étriqué qui exclut tout ce qui ne leur convient pas de la famille, de la société, etc

Mais oui, comme pour l'homosexualité, il semble que la phase d'arrivée brusque sous le projecteur soit nécessaire pour arriver à une acceptation majoritaire de la part de la société. (Enfin, techniquement, même pour l'homosexualité, bisexualité, on n'y est pas encore partout, et même en France je connais des gens qui pensent que t'es gay si tes parents sont tolérants... :roll: )

Avatar de l’utilisateur
Junk
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 406
Inscription : 30 Oct 2016 22:57
Âge : 30
Localisation : Loin, très loin
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Avez-vous le sentiment d'être trans à un moment de l'histoire où la vision de la transsexualité change?

Messagepar Junk » 05 Nov 2017 11:49

Je me suis souvent fait la réflexion, notamment après avoir vu des émissions de merde sur des mecs trans. Le fait que ces émissions soient conçues pour le grand public et parlent des cicatrices des opé, etc, j'ai trouvé que c'était une très mauvaise chose. Dans le sens où si les gens commencent à pouvoir identifier des personnes trans à cause de cicatrices au torse ou à l'avant-bras, ça craint à mort.
Je suis très bien dans mon anonymat et je pense que dire à quelqu'un qu'on est trans doit absolument rester un choix. Comme le fait de vouloir répondre ou pas à certaines questions sur les opé qu'on a faites.

Apeiron
Galet
Galet
Messages : 138
Inscription : 24 Oct 2017 08:53
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Avez-vous le sentiment d'être trans à un moment de l'histoire où la vision de la transsexualité change?

Messagepar Apeiron » 05 Nov 2017 13:09

Merci pour vos réponses.

Junk a écrit :Je me suis souvent fait la réflexion, notamment après avoir vu des émissions de merde sur des mecs trans. Le fait que ces émissions soient conçues pour le grand public et parlent des cicatrices des opé, etc, j'ai trouvé que c'était une très mauvaise chose. Dans le sens où si les gens commencent à pouvoir identifier des personnes trans à cause de cicatrices au torse ou à l'avant-bras, ça craint à mort.


Oui, mais même tout simplement cela peut se deviner aux traits féminins conjugués à une petite taille et une certaine manière d'être.
Bref, je veux dire que les gens peuvent s'en douter et que comme le phénomène n'est pas encore parfaitement accepté, cela peut avoir des conséquences dans notre vie de tous les jours, sur comment on est perçu.

Enfin l'avenir me le dira...

En somme, j'ai l'impression de vivre ma transidentité à une période vraiment transitoire vis-à-vis de sa visibilité dans la société.

Avatar de l’utilisateur
Junk
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 406
Inscription : 30 Oct 2016 22:57
Âge : 30
Localisation : Loin, très loin
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Avez-vous le sentiment d'être trans à un moment de l'histoire où la vision de la transsexualité change?

Messagepar Junk » 05 Nov 2017 15:58

Oui, c'est sûr que si les gens sont de plus en plus informés, ils peuvent être plus à même de se poser des questions. Je parlais des cicatrices parce que je trouve ça encore plus gênant/violent, de se faire identifier comme trans à cause de ça. C'est encore plus intime, les inconnus n'ont pas à savoir quel est ton parcours, ce que tu as fait comme opé, ce que tu as dans le pantalon ou sous ton t-shirt.

À mes yeux ça leur donnerait une sorte de posture de force sur moi, au même titre que s'il connaissaient mon prénom de naissance, genre "je sais des trucs sur toi que tu ne voulais pas que je sache", et je détesterais ça.

Puis les traits de visage ou une taille pas très grande, ça se trouve aussi chez les mecs bio. Donc ça peut leur filer un doute au pire mais pas une certitude.
Je pense que le tocard qui va être violent avec quelqu'un qu'il a identifié comme trans, il sera aussi violent avec un mec bio ayant des traits féminins, qu'il aura pu identifier comme gay (le pouvoir des clichés...) ou tout simplement comme "mec qui a une apparence qui ne lui plaît pas".


Revenir vers « Transidentité et transition sociale »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité