Questions sur questions : problème d'identité ?

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Geci
Gravier
Gravier
Messages : 14
Inscription : 22 Oct 2017 22:02
Situation : En questionnement
Pronoms : neutre

Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar Geci » 22 Oct 2017 22:59

Bonjour bonjour ~

Voilà, je suis actuellement une fille de 25ans (dans un corps de fille et oui presque 26 mais chut j'ai une semaine de répit...), mais je ne suis pas certaine que ça me corresponde vraiment, et j'avoue que j'avais besoin d'en parler histoire d'essayer de trouver des réponses à mes questionnement.
Au passage je suis tombée sur se forum en cherchant quelques réponses à mes questions.

J'ai naturellement un look plutôt androgyne : cheveux courts et je porte un binder en permanence (originellement pour des questions de confort, à savoir que je l'ai acquis parce que je fais du cosplay et que des hommes). Je ne m'aime pas vraiment et ça n'a jamais été, j'ai fais coupé mes cheveux particulièrement courts il y a un mois (en fait ma coiffeuse à coupé très court je voulais pas forcément aussi court) et j'avoue que je me trouve mieux comme ça (moi et mes folies capillaires... ils sont bleus là). Je me "refuse" d'être plus féminine (ou que quelqu'un m'aime pour ça), j'ai beau avoir des talons je les met jamais, je me maquille pas et j'ai pas de robes ni de jupes (des foi j'ai des moments de folie où je mets un short...) et ma mère me dis souvent que je devrais être plus féminine y a rien à faire plus elle me le dit (elle aimerait sans doute que je trouve un copain comme ça à priori) plus j'ai envie de faire l'inverse...
Comme je disais je fais du cosplay (crossplay pour être exacte) et donc j'ai pu expérimenter être un homme pendant une journée (entre 1 et 5 jours pour être précise) et donc la barbe ect... J'avoue que physiquement je me plais mieux en homme (largement), mais la question que je me pose c'est si c'est juste un délire de ma part et que ça va me passer. Ça fait un moment que je me questionne sur mon identité (est-ce que je serais asexuel ? agenre ? ou alors vraiment un homme gay ? Ce qui est compliqué vu qu'être une femme hétéro c'est confortable en société, étant actuellement célibataire, je peux quand même dire par expérience que je ne me vois pas plus tard dans un couple hétéro du tout... ce qui me ramène à 2 options : je suis où asexuel ou un homme gay et je le sais pas).
Enfin dans tous les cas j'avoue que j'ai du mal à savoir quelles sont les bonnes questions à se poser ou comment savoir, sans parler du fait que c'est très certainement plutôt difficile d'avoir des relations dans ce genre de cas (oui bon ça c'est un détail je suis déjà une tanche en relation sociale donc bon... ça changerait pas grand chose...).
J'ai jamais aimé le foot ou les activité de "garçons", mais j'ai jamais non plus aimé les activités de "filles", je suis plutôt du genre à jouer sur l’ambiguïté et à me dire que le genre ne veut rien dire mais j'en suis pas persuadée... (en tous cas le gens biologique n'a pas autant d'impact que le genre qui nous correspond, ça j'avoue en être relativement persuadée...)

En bref, je cherche des conseils et des réponses à mes questions. Déjà j'aimerais bien avoir quelles questions me poser. Sachant que j'ai beau avoir un look "excentrique" je suis quelqu'un d'ultra réservée, qui n'aime pas parler de soi et très mal à l'aise en société (et alors encore un truc qui est marrant, c'est que quand je suis en cosplay, bien que je ne sois pas vraiment moi mais volontairement quelqu'un d'autre, je me sens plus à l'aise, mais encore une fois je ne fais que des hommes et il y en a un en particulier que je ressors souvent, et avec lequel on me prend régulièrement pour un mec (j'ai eu le droit à "quand j'ai su que t'étais une fille j'étais déçu" d'ailleurs) je ne sais pas si c'est un détail important ceci dit...).
Après à l'heure actuelle j'en suis pas à me poser la question de si je vais prendre des hormones ou quoi que ce soit, mais plutôt de savoir ce que je suis, ce qui me perturbe légèrement (et ça me prends plus ou moins d'un coup ces questions "concrètes" et je pense que ce sont les circonstances...

(Bon une option plausible reste celle que je me fais des films et que je suis juste très fatiguée et que je me cherche des excuses...)
PS : je poste ici sur conseil d'une amie...

Bref, merci pour votre aide... et j'espère avoir poster ça au bon endroit (perdue jusqu'au bout oui oui...)

InsérezPseudoCool
Gravier
Gravier
Messages : 5
Inscription : 21 Oct 2017 03:24
Âge : 22
Localisation : Atlanta, GA
Situation : Trans
Pronoms : il

Re: Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar InsérezPseudoCool » 23 Oct 2017 03:17

Hello,

Je me permet de te répondre parce que je suis exactement dans la même situation que toi :)
Je me pose aussi beaucoup de questions depuis un moment, mais j'ai eu une sorte de déclic récemment. Comme toi je sais que je serais incapable d'avoir des relations sexuelles ou romantiques avec une personne qui me verrai comme une fille. Ça me bloque à mort d'être perçu comme une fille dans ce cadre. (mais ça je ne l'ai réalisé que récemment, jusque là je pensais juste que j'étais simplement pas intéressée par les mecs et les relations en général (et j'ai pensé à l’asexualité aussi)) Pour le reste je m'en fous un peu, je met des robes et des talons et j'ai les cheveux longs. Du coup je me demande si je suis juste en train de me monter la tête et si c'est un délire comme tu dis.

D'un autre côté, je pense que personne ne peut dire qui on est à notre place.

Est-ce qu'il y a des gens qui peuvent nous dire comment ils se sont découvert trans ? A quel âge, est-ce qu'il y a eu un déclic, est-ce que c'était juste évident depuis toujours, etc.

Bon pour conclure, tu n'as pas à te justifier de te poser des questions. Je pense qu'à un moment il faut se faire confiance et arrêter de s'auto-censurer en mode "non mais je dois me faire des films en fait" (tu la sens l'auto-persuasion à deux balles).
Everyone you meet is fighting a battle you know nothing about. Be kind. Always.

Avatar de l’utilisateur
Leykan
Gravier
Gravier
Messages : 17
Inscription : 10 Août 2017 12:34
Âge : 25
Localisation : Nice
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar Leykan » 23 Oct 2017 10:27

InsérezPseudoCool a écrit :Est-ce qu'il y a des gens qui peuvent nous dire comment ils se sont découvert trans ? A quel âge, est-ce qu'il y a eu un déclic, est-ce que c'était juste évident depuis toujours, etc.


Pour ma part j'ai eu plusieurs déclics en fait :

À l'age de 11 ans je suis tombé sur un reportage à la télévision, assez tard le soir, dans lequel un trans FTM racontait son histoire. Dans ma tête je me suis dit "mon dieu c'est possible de faire ça ???" et là j'ai en quelque sorte senti que j'étais concerné par le sujet.

Vers 13 ans j'ai commencé à être attiré par les filles (malgré des relations hétéro déjà établis et toujours établis avec cette nouvelle attirance). Je ne cachais pas du tout cette nouvelle attirance au collège parce que je n'avais pas saisi que c'était à cacher. Et j'ai eu alors une étiquette qui m'a été donnée, celle de "lesbienne". Là c'était un choc pour moi parce que pour moi une lesbienne était une femme qui n'aimait pas les hommes et donc aimait les femmes et les aimait de manière homosexuelle. Alors que moi, elle m'attirait de la même façon qu'elle pouvait attirer un homme cisgenre donc je ne comprenais pas pourquoi moi j'étais lesbienne et pas les autres mecs (quelle phrase étrange).

Bref après ça, c'est allé crescendo. En grandissant, je détestais de plus en plus le rôle social et esthétique de la femme car je ne me voyais pas du tout là dedans et je ne voulais pas de ça pour moi. Je le vivais vraiment comme une injustice, de la même manière que l'étiquette "lesbienne" (attention je ne dénigre pas tout ceci pour les autres, je le dénigre seulement pour moi-même).

Aujourd'hui je me considère comme un homme même si je suis absolument conscient d'être très différent des hommes cisgenres majoritaires de notre société mais je suis vraiment heureux d'être cet homme là parce que c'est comme ça que je me suis toujours connu et je vois ma transition plutôt comme le fait de faire découvrir cet homme aux autres pour qu'ils le perçoivent enfin de leurs yeux. Je me suis fait exister moi-même dans la société en fin de compte.

Voilà, je ne sais pas si ça vous aide beaucoup et si j'ai été compréhensible. Si jamais vous souhaitez que je développe un point dans lequel vous vous reconnaissez un peu pas de soucis :).

Avatar de l’utilisateur
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 833
Inscription : 30 Oct 2016 22:56
Âge : 31
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar PauSG » 23 Oct 2017 11:13

Salut Geci (et InsérezPseudoCool) et bienvenue sur le forum !

Je te conseille de lire les parcours des autres membres, tu trouveras peut être des choses dans lesquelles tu te reconnaitras (ou pas) et de quoi alimenter ton questionnement.
Comme l'a dit InsérezPseudoCool, personne ne pourra te dire qui tu es ni ce qui est bon pour toi. Prends le temps de tâtonner, tout le monde n'a pas un "déclic" loin de la, pour la plupart d'entre nous il y a une phase de doute de questionnement.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Avatar de l’utilisateur
Leykan
Gravier
Gravier
Messages : 17
Inscription : 10 Août 2017 12:34
Âge : 25
Localisation : Nice
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar Leykan » 23 Oct 2017 11:58

PauSG a écrit :Salut Geci (et InsérezPseudoCool) et bienvenue sur le forum !
Prends le temps de tâtonner, tout le monde n'a pas un "déclic" loin de la, pour la plupart d'entre nous il y a une phase de doute de questionnement.


Complètement d'accord, il ne faut surtout pas que vous pensiez ne pas être crédible si vous n'avez pas de déclics. Mes déclics étaient plus des indices ou des signes en réalité. Ce n'est pas anormal de ne pas vous réveillez un matin en mode "Putain je suis un homme en réalité".

En plus, vous avez la chance, d'après moi, de vivre ce questionnement à votre age actuel. Vous avez déjà des expériences en matière d'amour, d'amitié, de sexe, de travail, d'école et c'est dans ces situations là que vous pouvez vous analyser et vous comprendre petit à petit.

Geci
Gravier
Gravier
Messages : 14
Inscription : 22 Oct 2017 22:02
Situation : En questionnement
Pronoms : neutre

Re: Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar Geci » 23 Oct 2017 12:48

Hello,
Merci pour toutes vos réponses ~
J'avoue que he ne me suis jamais vraiment dis que je n'étais pas une fille. Juste quelqu'un de bizarre complètement nul en relations sociales. Si je ne suis pas sûre de ma crédibilité c'est justement que je m'interroge tard, que je suis pas sûre de moi et que je me demande si je fais un blocage ou si ça va me passer et que c'est périodique... Ça pourrait venir de pleins d'autres facteurs externe et je n'ai jamais remis en cause mon genre pour la bonne raison que je n'affectionne pas tellement le concept j'ai l'impression qu'il me complique les choses et je n'aime pas les étiquettes mais ça aussi ça peut être une convenance psychologique... je suis assez "rien à faire"socialement, ce qui est complètement opposé à mon ressenti relationnel, donc autant socialement ça ne me dérangera sans doute jamais et je m'en fou (en plus je vais pas à la plage ni à la piscine parce que j'aime pas l'eau bien quil soit possible aussi que ce soit un blocage psychologique) autant niveau relationnel c'est pas la même...
Cela dit je suis les conseils et jai commencer à lire certains parcourts ~

Avatar de l’utilisateur
Raph
Galet
Galet
Messages : 120
Inscription : 14 Nov 2016 13:05
Âge : 30
Localisation : Rennes
Situation : Trans
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar Raph » 23 Oct 2017 19:00

Hello!

Moi j'ai pas du tout eu de "déclic", y'a plusieurs années pendant lesquelles j'étais en questionnement. Petit à petit des choses se sont mises à leur place: par exemple, en essayant des choses, je me suis aperçu que j'étais plus à l'aise quand on me parlait au masculin, ou quand je portais un binder. C'est aussi en rencontrant des personnes trans et en discutant avec elles que j'ai avancé dans ma réflexion.
Maintenant voilà, ça fait longtemps ces années où je ne dormais pas parce que je ne savais pas comment me définir et qui j'étais. Par contre, au bout de plus de 10 ans de transition, je suis encore en questionnement sur certaines choses, par exemple sur est-ce que je veux une opération génitale ou pas, ce qui n'était pas le cas il y'a plusieurs années. Enfin y'a des questions auxquelles j'ai répondu et il y en a d'autres qui se posent, et je pense que pour moi ça sera toujours un peu le cas :)

Avatar de l’utilisateur
Mr. K
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 320
Inscription : 30 Oct 2016 23:00
Âge : 34
Localisation : 59
Situation : Trans
Genre : Pédé gothique
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Contact :

Re: Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar Mr. K » 24 Oct 2017 03:13

Je ne me suis pas franchement (frontalement même) posé la question avant un bon moment, pas pendant l'enfance, l'adolescence. J'ai eu un vécu un peu similaire à Leykan sur la question "lesbienne". J'avais expérimenté des relations avec des filles, mais pour moi, ça ne faisait pas de moi une lesbienne, c'était différent. Et quand j'ai commencé à sortir avec des hommes, être la femme du couple ne m'allait pas non plus, sans que je tilte. Après, c'est un ressenti propre, ça ne veut pas dire que c'est un indice probant de la transidentité (il n'y en a aucun d'ailleurs, arf ^^)
Je sais aussi que, vivant certains évènements, j'aurais préférer les expérimenter en tant que mec (soirée, concerts, ce genre de choses) pour autant, est-ce que ce n'était pas un refuge de l'imaginaire car je suis très mal à l'aise en société (ouaaais, bizarre et nul en relation sociales *check*)
Ce qu'il faut ici, à mon sens, c'est que tu prennes le temps d'évaluer les choses, en lisant les parcours, voir un peu les implications médicales aussi en prenant bien en compte que rien n'est obligatoire, ni la chirurgie, ni les hormones, rien rien rien n'est obligatoire, c'est important.
Tu as le temps aussi. Tu peux venir ici réfléchir, repartir, revenir plus tard, laisse-toi le temps de mûrir tout ça.

J'avais fait un questionnaire sur mon blog (ça vous avait manqué que je le ressorte hein ! ) Tu peux le trouver ici

Il y a un truc qui m'avait aussi aidé, la suggestion d'un ami : penser à comment je souhaitais vieillir. Et il est vrai que vieillir en tant que femme me semblait aberrant, qu'en tant qu'homme, c'était ok.
Faut bien voir aussi tout ce fait qu'un homme n'est pas bière, foot, voiture, et une femme n'est pas maquillage, shopping, robes. Il y a autant de façons de se sentir femme ou homme que d'individus. Et le must, on peut même se sentir femme ET homme, femme certains jours, homme un autre jour. Neutre, agenre, etc. Bon, tu as déjà pas mal à bûcher en regardant les témoignages, mais tu peux aussi regarder de ce côté là, niveau personnes FtX et consorts. Perso, j'ai galéré à me décider entre autres parce que, bien malgré moi, j'avais une image caricaturale de l'homme. Au final, j'ai trouvé ma place avec le temps, et même bien après ma transition entamée, en me rendant compte que non, je n'étais pas une femme, mais aussi sans doute que non, je ne suis pas un homme.

Bref, je suis expert en pavés de texte nocturnes, mais là, je vais arrêter là. Bref, toi, vous (coucou Pseudocool) être très bienvenus ici. On vous accueille de bon coeur avec plein de bienveillance.PRenez le temps, ne paniquez pas, laissez les choses venir petit à petit. ;)
Le petit clic indispensable du jour
- Absent pour le moment, merci d'envoyer vos demandes en mp vers d'autres modos ;) -

Avatar de l’utilisateur
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 833
Inscription : 30 Oct 2016 22:56
Âge : 31
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar PauSG » 24 Oct 2017 10:24

Mr. K a écrit :Il y a un truc qui m'avait aussi aidé, la suggestion d'un ami : penser à comment je souhaitais vieillir. Et il est vrai que vieillir en tant que femme me semblait aberrant, qu'en tant qu'homme, c'était ok.


Je crois qu'une des choses qui m'avait le plus aidé c'était ce conseil de K <3
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Geci
Gravier
Gravier
Messages : 14
Inscription : 22 Oct 2017 22:02
Situation : En questionnement
Pronoms : neutre

Re: Questions sur questions : problème d'identité ?

Messagepar Geci » 24 Oct 2017 22:02

Merci pour vos réponses et vos conseils ~
Je reste encore un peu incertaine, ceci dit, je me souviens d'une conversation que j'ai eu il y a un an avec une amie (je ne me posais pas vraiment la question de mon identité de genre), et je réalise que j'ai encore la même conclusion : si autant socialement je m'en moque un peu et que des "mots" ne m’atteignent pas (féminin, masculin, peu importe pour moi, le neutre marche aussi c'est pas primordial pour savoir ce que je suis ou pas et ça changerait pas fondamentalement), je sais qu'en sortie & co le regard des autres n'a aucun impact sur moi (j'en suis au stade où j'ai les cheveux bleus et où je ne me suis jamais sentie harcelé dans la rue, observé peut-être mais c'est tout, mon cerveau élimine sans doute toutes les nuisances tellement j'ai appris à vivre avec ça mais c'est une autre histoire), je porte déjà des binders et j'ai déjà un look androgyne (et pour ce qui est de passer pour un mec déjà fait, merci le cosplay, je porte d'ailleurs très bien la barbe je trouve ~ /oui j'adore emmerder mes potes avec ça, surtout quand ils en ont pas/ PS : au passage si certains sont intéressés par des techniques pour la barbe hein, j'en ai expérimenté un certain nombre et un certain nombre de style pour aller avec... /spécialiste des barbes ou presque *ou pas*/). Donc si le regard social des gens m'atteint pas et que je ressentirais sans doute pas le besoin de crier sur les toits (et pourtant là où je bosse je pense que ça passerait tout seul, je suis que avec des geeks super cool avec les cheveux longs qui écoutent/jouent du métal et j'ai le droit d'avoir les cheveux bleus donc c'est cool), enfin vous avez compris, je pense que dans un cadre plus intime et relationnel, là en revanche je ressens le besoin inverse, du coup garder le look "ambiguë" voir masculin, en tout cas avec la personne (si il y a un jour, y a ça aussi), et être perçu comme un homme du coup, j'ai beau tourner ça dans tous les sens je vois pas trop comment arriver à faire autrement pour m'accepter (dans ce cadre là donc dans un couple). Du coup forcer le trait physique ne serait pas gênant vu que de toute façon (toujours merci le cosplay), je me trouve carrément mieux en mec physiquement (au grand damne de ma mère qui me dit que je trouverais personne si j'ai pas l'air plus féminine... ahah...).

Du coup je me demande si ça reste "valable"... Toujours est-il que j'avais plus ou moins affirmer un truc du genre il y a un an et qu'avec le recul j'ai pas tellement changer d'avis mais je me demande à quel degrés on peut estimer envisager d'être trans ou pas et à partir de quel moment, de manière à affirmer sa position de "genre" en cas de nouvelles rencontres histoire d'éviter les kwaks. Parce que si ne pas "l'assumer" socialement ou au quotidien quand cela n'a pas d'impact, faire des rencontres avec des personnes avec qui on est amener à être plus ou moins proche (aka amis et plus si affinité essentiellement), je suppose qu'il faut commencer à mettre au courant... (bon j'ai pas de soucis de milieu, mes amis sont super ouvert, je pense que le milieu geek/"otaku"/cosplay aide pas mal (vu que la majeur parti des cosplayeur que je connais s'improvisent déjà transformistes en convention et une partie non négligeable sont dans la sphère LGBT+... ça aide un peu quand même pour l'ouverture d'esprit).

Du coup j'ai un peu parcouru le forum, je me sens plus cultivé en tous cas donc j'aurais pas perdu mon temps x)


Revenir vers « Vivre son identité pré-transition »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité