/!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Hystérectomie, phalloplastie, métoidioplastie
Avatar de l’utilisateur
Syn
Gravier
Gravier
Messages : 35
Inscription : 13 Nov 2016 21:08
Localisation : 59
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il

/!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar Syn » 16 Nov 2016 22:13

Au vu des résultats assez effarants du sondage sur les visites gynéco, je me permets de poster une déclaration d'utilité publique :

Si vous n'avez pas fait d'hystérectomie totale avec annexectomie (comme décrite dans le sujet épinglé de Mr. K), il est impératif de faire des dépistages réguliers des cancers de l'appareil génital (utérus, col, endomètre, ovaires). Le dépistage du cancer du col est notamment conseillé tous les 3 ans à partir de 25 ans ; certains facteurs aggravant les risques sont le tabagisme et le fait d'être ou d'avoir été sexuellement actif (et ça vaut également pour les relations vaginales protégées ou les relations orales). Pour ceux qui ont conservé leurs ovaires, le cancer est souvent asymptomatique ou les symptômes sont mal diagnostiqués et dans la grande majorité des cas il est détecté trop tard.

Une chose importante à savoir est que le dépistage de tous ces cancers peut se faire par échographie abdominale, sans examen physique (autrement dit vous pouvez garder votre pantalon). Tous les gynécologues travaillant en hôpital ont accès à un échographe, certains praticiens indépendants également.
Certains gynécos vont sans doute insister pour faire un examen physique ou une échographie par voie basse, mais vous êtes tout à fait en droit de refuser et d'insister pour une échographie abdominale (et de toutes façons, dans le cas du dépistage du cancer du col par frottis, des études sur les FTM ont montré que la testo fausse souvent les résultats).

Alors évidemment, être le seul mec dans la salle d'attente d'un gynéco peut être embarrassant (astuce : faites vous accompagner d'une femme et vous passerez pour un couple cherchant à concevoir ;) ), et il y a le risque de tomber sur un toubib con qui vous met mal à l'aise avant de trouver le bon, mais ça vaut le coup de passer une heure désagréable tous les 3 ans pour éviter de crever de cette saloperie.

(J'ai posté ça ici plutôt que dans le sous-forum comportant le sondage cité pour que ce soit visible aux non-inscrits, mais les modos peuvent le déplacer s'ils le veulent)

Avatar de l’utilisateur
Mr. K
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 321
Inscription : 30 Oct 2016 23:00
Âge : 35
Localisation : 59
Situation : Trans
Genre : Pédé gothique
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Contact :

Re: /!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar Mr. K » 16 Nov 2016 23:47

Très pertinent, je passe ton sujet en note pour qu'il reste en première page.
Le petit clic indispensable du jour
- Absent pour le moment, merci d'envoyer vos demandes en mp vers d'autres modos ;) -

ourson
Gravier
Gravier
Messages : 11
Inscription : 21 Nov 2016 17:10
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il

Re: /!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar ourson » 16 Avr 2018 18:36

Il y a ce site là: https://gynandco.wordpress.com/ qui regroupe des noms de soignant-e-s (gynécologues et autres) moins oppresi-f-ve-s que les autres. Il y a un système de hashtag dont le hashtag "transfriendly".

ellie
Galet
Galet
Messages : 163
Inscription : 16 Nov 2016 18:50
Situation : Trans
Pronoms : il
Chirurgie du torse : Oui

Re: /!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar ellie » 17 Avr 2018 21:50

Si j'ai bien compris ton étude, pour les mecs trans, c'est mieux de recherche directement l'ADN de papilomavirus que de faire le test "habituel" sur les cellules du col c'est ca?

Gino
Gravier
Gravier
Messages : 8
Inscription : 20 Avr 2018 21:48
Âge : 24
Localisation : Toulouse
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: /!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar Gino » 20 Avr 2018 22:01

Bonjour, je suis tout nouveau sur le forum, et c'est ce sujet qui m'a poussé à venir ( quémander des informations, je ne vous le cache pas ).

Ayant perdu des personnes à cause des " crabes ", j'ai depuis peu nourri une peur intestine d'en choper un à cause de la T :/
Mon endocrinologue m'a averti qu'il fallait penser à retirer " tout ça " car ça présentait un risque pour ma santé ( si ce n'est pas le crabe, ce sont des kystes, fibromes, carcinomes, ect... ). Comme je l'ai lu sur le forum, et comme il me l'a dit aussi, le cancer des ovaires est silencieux et foudroyant. Voilà, que du bonheur (*flippe intérieurement*) !! Il m'a sorti un chiffre - je ne sais pas si c'est vrai ou sur quelles études ça se base - genre, il y avait une chance sur 63 pour un FTM de choper un cancer des ovaires. ( Je me suis liquéfier sur le fauteuil durant la séance ).

Bref pour en revenir au post !
J'ai lu qu'il était conseillé de faire un test tout les trois ans minimum ? Mais vu que les ovaires, c'est silencieux, ne faut-il pas en faire davantage de ce côté ci ? Personellement, j'en suis à 4 ans de T, et je fais une écho pelvienne par an. Est-ce assez ? Et faut-il le faire examiner par un gynécologue ou alors l'avis de doc en échographie-radiologie suffit ? Car j'ai jamais mis les pieds chez un gynéco de ma vie, du coup je me demande si c'est nécéssaire de leur montrer sachant qu'il ne trouve rien à l'écho de base .__. ?

Et si on fait une hysté de manière à garder le col de l'utérus ( je tiens à garder le col pour solidifier la cavité, pour rapports sexuels avec pénétration, car j'ai lu un paquet de témoignage chez des femmes cis ou ben... sans col, ça pouvait se trouer si on mettait au fond. )
Le col de l'utérus on peut toujours faire en écho même si on a plus d'utérus, ou bien il faut passer par la voix basse ? :/


[ Merci de m'avoir lu et merci d'avance pour vos réponses ]

Avatar de l’utilisateur
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 1035
Inscription : 30 Oct 2016 22:56
Âge : 32
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: /!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar PauSG » 25 Avr 2018 08:53

Gino a écrit : il y avait une chance sur 63 pour un FTM de choper un cancer des ovaires.


Hello, je réagit surtout à ça, parce que je ne vois pas du tout d’où il sort ce chiffre. A ma connaissance, aucune étude pour l'instant n'a montré que la testo augmentait les risques de cancer. Pas mal d'endoc conseillent de retirer l'utérus et les ovaires par précaution, comme on ne sait pas biensi à long terme il y a des risques ou non, donc leur logique c'est de dire "si ces organes ne vous servent à rien, autant les enlever pour limiter le risque".
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Gino
Gravier
Gravier
Messages : 8
Inscription : 20 Avr 2018 21:48
Âge : 24
Localisation : Toulouse
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: /!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar Gino » 26 Avr 2018 16:27

@PauSG : C'est le problème avec les études, dans n'importe quel domaine. J'en ai tellement bouffé à la Fac des analyses d'études que finalement, tu te demandes s'ils ne choisissent pas les chiffres à la loterie.
Après, je me dis que niveau probabilités, tout le monde le dit que les ovaures et la testo font pas bon ménage, donc, il y a quand même une corrélation et un risque. Je ne sais absolument pas la probabilité, je ne sais pas si quelqu'un a la réponse exacte, ça me fout mal de rester dans cette ignorance.
J'ai vu un film/biopic il y a longtemps sur un mec trans FtM ( de 40 ? 50 ans ? ) qui est mort d'un cancer des ovaires et les médecins ont refusé de l'opérer. Bref, je ne me souviens pas du nom, je l'ai aperçu sur l'ancien forum vert. Ça m'a tellement fait cogiter !
Puis j'ai été avec des gens qui ont crevé d'un cancer agressif, et c'est à la fois impressionant et insoutenable. Personne ne souhaite mourir comme ça.
De plus, j'ai une amie cis à moi qui un taux très elevée de T dans le sang, un petit peu moins qu'un mec bio mais pas loin, depuis son adolescence. Depuis ces 16 ans aussi elle a une de ses ovaires qui ne fait que grossir, et elle a fait une écho récemment, et le truc, il est devenu énorme et il ne fait que ça : grossir, grossir, grossir. Elle est censée voir le gynéco voir s'il s'agit de kystes ou non, c'est pas rassurant : /
En parallèle, je me demande si la corrélation T et ovaires est pertinente, car vu la situation je ne pense pas que ça soit fortuit non plus :/


Après je comprends ce que tu dis et le raisonnement des endocrinologues, je pense que le risque existe mais qu'il n'est pas mesurable, ni décélebale dans l'immédiat. Il y aura peut être des gars et des non-binaires qui n'auront jamais rien et d'autres qu'ils l'auront. Il y aussi d'autres trucs qui supplantent la T sur l'effet des ovaires, voir si il n'y a pas eu des cancers héréditaires ect...
Je sais que beaucoup me disent que je m'inquiète trop vis à vis de ça, et auparavant, je ne m'étais jamais attardé sur la question non plus. C'est juste que j'ai vécu des situations dures ou ça a tellement fait écho que... je pense à ça continuellement.

Avatar de l’utilisateur
esquare
Caillou
Caillou
Messages : 71
Inscription : 14 Nov 2016 00:55
Situation : Trans
Pronoms : il

Re: /!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar esquare » 26 Avr 2018 21:47

Le film c'est Southern Comfort ( je te conseil de marquer film ftm à la suite. Sinon tu tombes sur une marque d'alcool ^^ ou un film de guerre)
Sinon deux trois trucs. Au niveaux des ovaires d'un autre côté je trouve ça assez "dingue" de vouloir les enlever systématiquement dans le sens ou après c'est point de non retour en terme de ths qui sera à vie. On peu aussi se laisser le temps de réfléchir sur quelques année si on le souhaite vraiment.
Sachant qu'une hystérectomie sans ovariectomie est possible et pas incompatible avec la prise de T.
Pour le risque de cancer c'est un peu terra incognita. F'in si y a des gens qu'on des sources fiables ou études sur la prise de T et le facteurs de risque de développer un cancer des ovaires partagez =)

Car j'ai jamais mis les pieds chez un gynéco de ma vie, du coup je me demande si c'est nécéssaire de leur montrer sachant qu'il ne trouve rien à l'écho de base .__. ?


Je ne savais pas qu'une écho ne décelée rien concernant ce type de cancer, ou alors trop tard ? ( a moins que j'ai mal compris le sens ou l'on ne te trouves rien ;) ) Y a peut être d'autre type de test ( palpations), surveiller des douleurs anormales et récurrentes, tests sanguins...., mais du coup j'ai du mal à voir hors écho ce qu'il pourrait y avoir sans que ce soit très invasif vu la configuration anatomique de ces organes, rien qu'une biopsie soit doit être coton. Et je ne sais pas si on y gagne beaucoup à faire une écho par les voies naturelles en plus d'une simple pelvienne.

Bref, par prévention le mieux c'est de surveiller si on peut/veux =)
Pour finir le fait de garder le col de l'utérus du coup peut aussi nécessiter un suivi dans le sens ou le risque de cancer et d'infection du col est toujours existant.
Par contre je ne pensais pas qu'il y avait un risque de perforation Oo. Tu sais si ce type de problèmes se posés longtemps après l'intervention ?


Le col de l'utérus on peut toujours faire en écho même si on a plus d'utérus, ou bien il faut passer par la voix basse ? :/

On peut passer par la voix basse ;)

Avatar de l’utilisateur
esquare
Caillou
Caillou
Messages : 71
Inscription : 14 Nov 2016 00:55
Situation : Trans
Pronoms : il

Re: /!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar esquare » 29 Avr 2018 21:46

Et aussi avec une simple écho pelvienne on peut voir le col j'ai oublié de préciser. =)

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 568
Inscription : 30 Mai 2017 22:51
Âge : 28
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: /!\ Dépistage des cancers de l'appareil génital

Messagepar couss » 29 Avr 2018 22:06

Une médecin m'a dit que pour vérifier le col de l'utérus en Angleterre, ils ne faisaient plus de frottis ultra invasif. Ils utilisent la technique de l'auto prélèvement (une sorte de coton tige en forme de brosse a l'extrémité que tu te mets toi même dans le vagin et que tu fais tourner pour récupérer des sécrétions), les sécrétions sont ensuite analyser pour savoir si elles contiennent des traces du pavillona virus, si ce n'est pas le cas il ne peut pas y avoir de cancer.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.


Revenir vers « Chirurgies génitales »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité