Facteurs psychologiques du syndrome des ovaires polykystiques

Le suivi psychiatrique/psychologique en détails
InsérezPseudoCool
Gravier
Gravier
Messages : 5
Inscription : 21 Oct 2017 03:24
Âge : 22
Localisation : Atlanta, GA
Situation : Trans
Pronoms : il

Facteurs psychologiques du syndrome des ovaires polykystiques

Messagepar InsérezPseudoCool » 14 Nov 2017 05:36

Bonjour je ne savais pas trop où poster ça (j'ai hésiter à le mettre dans hormones, mais vu qu'il est question des gens pré-T ça m'a pas semblé pertinent, bref si il faut déplacer ce message dites-le moi).

Je suis pré-tout et depuis des années je "souffre" du syndrome des ovaires polykystiques. Je met souffre entre guillemets parce que la seule conséquence de ce syndrome pour moi c'est d'avoir mes règles seulement deux ou trois fois par an, ce qui me convient parfaitement. Bref on m'a diagnostiqué ce truc avant même que je sache que j'étais trans (ma mère était et est toujours très inquiète que je n'ai pas mes règles tous les mois comme une fille normale. Ahah.) Et en gros ce qui s'est passé c'est que le docteur m'a dit "bah c'est le syndrome des ovaires polykystiques, c'est pas trop grave, y a rien à faire, tu peux prendre la pilule si tu veux et si un jour tu veux tomber enceinte tu vas en chier") Bref, paye la précision de ton diagnostic, j'étais vachement avancé. Mais comme je l'ai dit je m'en foutais un peu.

Et puis ensuite je me suis découvert trans et j'ai repensé à ce truc et ça m'a donné envie de faire des recherches. On sait pas trop à quoi est dû ce syndrome, mais apparemment il y a des facteurs psychologiques (en + de la génétique et d'autres trucs.) Et surtout les FTM auraient tendance à développer ce syndrome d'après cet article.
Voilà j'ai pas vraiment de question, je me suis juste dit que ça pouvait potentiellement intéresser des gens, au cas où il y a des personnes pré-T qui ont ce syndrome. Et s'il y a des gens qui s'y connaissent ce serait cool d'en savoir plus.

Et un autre site qui reunit des articles sur le sujet, si jamais comme moi vous vous trouvez dans un mood scientifique : http://www.hysto.net/polycystic-ovarian-syndrome-transmen.htm

PS : J'ai toujours pas fait de post de présentation, j'en avais écrit un super mais je l'ai accidentellement effacé, du coup j'ai eu la flemme de le réécrire, mais ça va venir tkt.
Everyone you meet is fighting a battle you know nothing about. Be kind. Always.

Avatar de l’utilisateur
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 591
Inscription : 30 Oct 2016 22:56
Âge : 31
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Facteurs psychologiques du syndrome des ovaires polykystiques

Messagepar PauSG » 21 Nov 2017 16:50

Est ce que tu peux éviter les abréviations s'il te plait (tkt) pour faciliter la lecture du forum.

Je n'ai pas lu la totalité de l'article, mais je voulais juste pointer que cette étude ne concerne que 69 personnes, ce qui est très peu pour avoir des stats fiables.
D'autre part, de par la façon dont est rédigé le résumé, j'ai plus l'impression qu'ils font un lien entre le fait d'être trans et le fait d'avoir ce syndrome à cause d'un "dérèglement" qui pourrait générer les deux, plus que de dire qu'il y a des causes psychologiques. Je précise juste parce que sinon le titre du topic peut induire en erreur je pense.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/


Revenir vers « Suivi psy »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités