Peur de la détransition

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Gj123
Gravier
Gravier
Messages : 2
Inscription : 08 Nov 2017 00:33
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Peur de la détransition

Messagepar Gj123 » 08 Nov 2017 00:55

Salut à tous, je me suis inscrit uniquement pour poser quelques questions sur la détransition parce que c'est un sujet qui me terrifie. J'ai beaucoup de doutes sur mon identité. J'ai fait mon coming out à 13 ans, après avoir rencontré plusieurs personnes trans sur un groupe skype.
Tous mes proches me considèrent comme un mec et jusqu'à maintenant, c'est-à-dire mes 16 ans, je ne m'étais jamais remit en question. J'ai rendez-vous dans quelques mois avec une gynécologue qui est sensée pouvoir me prescrire un ths très rapidement, et même si j'ai très, très, très envie de ce traitement, je commence à me demander si j'en ai vraiment besoin. J'ai l'impression de m'être imaginé être trans; je n'ai jamais présenté de symptômes de dysphorie avant avoir rencontré le groupe dont je parlais un peu plus tôt et j'ai peur d'avoir été "influencé". D'après ce que j'ai lu, la quasi totalité des personnes trans savaient que quelque chose clochait depuis leur enfance, mais je n'ai jamais ressenti le désir de changer de genre avant mes 13 ans.
Je tiens à préciser que mes doutes ont commencé à faire leur apparition juste après que je sois sortit d'une hospitalisation en psychiatrie qui a durée quelques mois pendant laquelle j'étais constamment sous antipsychotiques (bien que je n'ai aucun trouble diagnostiqué...), peut être que c'est en lien, moi je sais pas.
J'ai beaucoup de mal à exprimer correctement ce que je veux dire, je suis pas sûr que ce soit très clair, j'ai juste très peur de la détransition mais j'ai pas envie de remettre la prise du traitement à plus tard, j'arrête pas de me poser des questions et ça m'empêche de dormir et de me concentrer en cours et je sais vraiment pas quoi faire...

Avatar de l’utilisateur
Décembre
Gravier
Gravier
Messages : 10
Inscription : 06 Nov 2017 18:48
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Peur de la détransition

Messagepar Décembre » 08 Nov 2017 01:33

Coucou Gj123 ! Je suis nouveau sur le forum moi aussi, donc je ne sais pas si je suis la personne la plus qualifiée pour te dire "bienvenue" mais c'est maintenant chose faite. Je me sens très touché parce que tu dis étant donné que j'ai eu beaucoup de doutes moi aussi et que je suis passé par de nombreuses phases avant d'"accepter" la transition. Je me suis dit que je n'aurais jamais le courage, que peut-être je me trompais... Tout ça pour ne me décider qu'à 22 ans. À 16 ans j'étais dans une phase de déni total et absolu, et à 13 ans j'étais encore un enfant. Je ne me posais vraiment pas la question : je n'aimais pas mon corps, la réflexion s'arrêtait là. Mon enfance, je l'ai passée avec une mère très tolérante qui me laissait faire à peu près tout ce que je voulais. J'étais dans mon coin, je vivais ma vie... et du coup je n'ai rien vu venir. Ce n'est que bien après, avec la dépression et le mal-être que j'ai commencé à comprendre ce qui se passait en moi. Comme toi, c'est passé par la rencontre de personnes trans. Et c'est normal, tu sais. Avoir une ou plusieurs personnes qui parlent de leur ressenti, ça te fait te poser des questions sur toi. Une rencontre un peu plus tôt, ça peut t'éviter de passer à côté d'une grande partie de ta vie.
Mais une transition, ça n'est pas forcément une ligne droite où tout est génial et où tout se passe bien. Il y a des doutes, des embûches (santé, parents, fac/travail/lycée...), et souvent les doutes te tombent dessus quand tu te rapproches de l'échéance. C'est normal, c'est quelque chose de tellement attendu (et redouté! ils-vont-dire-quoi-mes-parents?/et-si-jamais-c'est-pas-ça?/je-fais-quoi-si-je-perds-mes-cheveux? Reviennent souvent dans ma tête), l'imminence de la chose fait ressortir les doutes.
C'est facile à dire, mais essaye à tout prix de pas te mettre trop de pression. Tu es jeune, tu as du temps devant toi. Ne cède pas à la pression négative comme la la pression positive qui veut bien faire ("C'est pour quand les hormones?"). Écoute-toi avant tout. Et n'oublie pas que la transition n'est pas un événement. C'est un processus. Tu ne vas pas te réveiller le lendemain de ton injection avec 4 ans de testo, tu auras le temps de voir les changements venir, de les appréhender, de les assimiler. C'est normal d'avoir peur, c'est normal de douter. Donne toi du temps si tu en as besoin, ne te le refuse surtout pas.

Avatar de l’utilisateur
Mr. K
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 310
Inscription : 30 Oct 2016 23:00
Âge : 34
Localisation : 59
Situation : Trans
Genre : Pédé gothique
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Contact :

Re: Peur de la détransition

Messagepar Mr. K » 08 Nov 2017 01:43

Non mais il y a plein de personnes trans qui n'ont rien vu venir tu sais (moi le premier, j'ai tilté vers mes 25 ans)
Sur la graaaaaaande quantité de personnes trans que j'ai pu côtoyé au fil des années, je n'ai vu qu'un seul cas de "détransisiton" et encore, la personne a recommencé par la suite. J'ai aussi connu des gens qui ont fait machine arrière (deux) mais ça avant les hormones ou quoi que ce soit. C'est quand même pas fréquent du tout.
Après une transition ça veut tout dire et rien dire. Ce qui compte, c'est de faire ce qu'on a envie, soi, pour soi-même (hormones ou pas, mastectomie ou pas, etc.) On n'est pas moins légitime parce qu'on ne veut pas d'hormones par exemple.

Après, perso, j'ai vraiment énormément flippé avant le début du traitement, je me posais mille questions. Le truc, c'est que ça reste un traitement qui est arrêtable . alors c'est clair, des effets sont permanents comme la mue et la pilosité, mais si tu sens que c'est pas pour toi, ou que c'est trop tôt, tu pourras tout à fait reprendre plus tard, ou arrêter (tant que tu as tes ovaires) Tu n'es absolument pas obligé de prendre de la testo dès sa prescription aussi, tu peux encore avoir le temps de réfléchir à ce moment-là.

Jeremy
Gravier
Gravier
Messages : 14
Inscription : 07 Nov 2017 07:51
Âge : 28
Localisation : 92
Situation : Trans
Genre : homme
Pronoms : il

Re: Peur de la détransition

Messagepar Jeremy » 08 Nov 2017 10:54

D'où l'intérêt de consulter un psy avant de faire le grand saut : ça t'aidera à verbaliser, à tourner la chose dans tous les sens. Perso, j'aime bien écrire aussi pour m'aider à réfléchir. Sinon je suis à 100 % d'accord avec toi Mr. K (je crois d'ailleurs l'avoir évoqué dans ma présentation), en-dessous d'un certain âge on ne se pose pas ces questions-là ! Je me suis contenté de me voir comme un garçon manqué pendant longtemps avant de que la lumière n'arrive au cerveau \!/
L'âme est tout ; ne laisse pas ton corps devenir une chaîne. Repousse l'obscurité et déplace toi librement dans la Lumière. Dématérialise ton corps et deviens libre.
Hermès Trismégiste

Avatar de l’utilisateur
Raph
Caillou
Caillou
Messages : 94
Inscription : 14 Nov 2016 13:05
Âge : 29
Localisation : Rennes
Situation : Trans
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Peur de la détransition

Messagepar Raph » 08 Nov 2017 14:31

@Jeremy : ça serait cool de ne pas généraliser sur l'intérêt de consulter un psy, ça peut aider certaines personnes mais c'est loin d'être le cas pour tout le monde, y'a plein d'autres façons de réfléchir à si on veut faire une transition médicale ou pas. Je rappelle que quand on est trans et/ou en questionnement, ça arrive aussi fréquemment que voir un-e psy fasse plus de mal que de bien selon sur qui on tombe. Voir un-e psy parce qu'on en ressent le besoin, pas de soucis, les injonctions à aller voir un-e psy parce qu'on est en questionnement, ça craint.

@Gj123 : est-ce que tu pourrais expliquer ce que tu entends par détransition? Je ne suis pas sûr de si tu parles de détransition sociale (c'est à dire vivre sous un genre féminin) ou si tu parles de détransition médicale (arrêter les hormones et/ou revenir en arrière sur l'effet des hormones, ce qui sont aussi deux choses différentes), parce que ça n'implique pas forcément les mêmes choses.

Sinon, je ne trouve pas ça bizarre de se découvrir trans en discutant avec des personnes trans, ça me paraît même plutôt commun et je pense que ce n'est pas rare qu'on se retrouve sur des groupes trans "par hasard" sans que ça soit un hasard, enfin y'a 10 ans je me suis retrouvé "par hasard" sur le forum aussi, je pense qu'on est plein dans ce cas. ça ne veut pas dire que ça signifie que tu es forcément trans hein, mais juste, comme le fait de ne pas le savoir depuis que tu es tout petit, c'est pas du tout un argument qui voudrait dire que tu aurais été influencé ou quoi.
Et j'ajoute que tu as parfaitement le droit de prendre ton temps, même une fois que tu auras vu la gynéco pour les hormones, t'as le droit d'attendre avant d'utiliser ton ordonnance.

Jeremy
Gravier
Gravier
Messages : 14
Inscription : 07 Nov 2017 07:51
Âge : 28
Localisation : 92
Situation : Trans
Genre : homme
Pronoms : il

Re: Peur de la détransition

Messagepar Jeremy » 08 Nov 2017 16:33

Je ne dis pas que c'est LA solution Raph (j'ai moi-même fait une expérience psy -pour autre chose- franchement décevante), c'est pour ça que je parlais de verbaliser par l'écriture par exemple. Je déteste les généralisations, donc si jamais j'utilise une formulation maladroite désolé... ce n’était qu'une suggestion, d'ailleurs je dis psy certains préfèrent en parler à quelqu'un qui les connait vraiment > ami, famille. Peu importe au fond, l'idée c'est d'avoir quelqu'un à qui en parler au besoin
L'âme est tout ; ne laisse pas ton corps devenir une chaîne. Repousse l'obscurité et déplace toi librement dans la Lumière. Dématérialise ton corps et deviens libre.
Hermès Trismégiste

Avatar de l’utilisateur
Mr. K
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 310
Inscription : 30 Oct 2016 23:00
Âge : 34
Localisation : 59
Situation : Trans
Genre : Pédé gothique
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Contact :

Re: Peur de la détransition

Messagepar Mr. K » 08 Nov 2017 18:29

Bon, c'est ta fête Jeremy, pardon, mais je précise aussi que certain-e-s se savent très très tôt trans sans se penser "garçon manqué" ou "fille manquée". En fait,il y a autant de cas de figure que d'individus, c'est d'ailleurs bien l'une des raisons qui fait que la seule personne à pouvoir se dire trans, c'est la personne concernée et personne d'autre ! ^^

Jeremy
Gravier
Gravier
Messages : 14
Inscription : 07 Nov 2017 07:51
Âge : 28
Localisation : 92
Situation : Trans
Genre : homme
Pronoms : il

Re: Peur de la détransition

Messagepar Jeremy » 08 Nov 2017 20:14

Aucun problème, si j'étais venu ici pour ne pas accepter le dialogue à quoi bon...
L'âme est tout ; ne laisse pas ton corps devenir une chaîne. Repousse l'obscurité et déplace toi librement dans la Lumière. Dématérialise ton corps et deviens libre.
Hermès Trismégiste

Avatar de l’utilisateur
MXE*
Galet
Galet
Messages : 175
Inscription : 13 Nov 2016 20:14
Âge : 30
Localisation : Charente Maritime
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Peur de la détransition

Messagepar MXE* » 09 Nov 2017 22:56

Pour ce qui est de l'âge auquel on prend conscience de la transidentité, il ne faut vraiment pas généraliser : il y a plein de personnes à qui ça arrive tardivement. Pour ma part, il m'a fallu 29 ans, et je suis pas le seul ! :)

Sinon, je pense que c'est courant d'avoir des doutes avant de passer une étape importante de la transition : quand j'étais sur le point d'avoir ma première ordonnance de testo, j'ai vraiment flippé, je cherchais des choses pour me rassurer sur le fait que j'étais bien trans et comme toi, ce qui me faisait peur, c'était de me dire que j'avais pris conscience tardivement de ma transidentité et je me sentais illégitime à cause de ça. Et pareil que toi, je n'avais jamais ressenti de dysphorie avant de pouvoir penser les mots "je suis trans", ça m'est tombé dessus quand j'ai réalisé que j'étais trans.
Du coup, c'était une période assez difficile, j'ai passé pas mal de temps à chercher des indices de ma transidentité dans mes souvenirs d'enfance et finalement, j'ai laissé tomber : je ne me souviens pas parfaitement de mon expérience du genre quand j'étais enfant et ce n'est pas grave, on peut être trans et le découvrir tard, ça ne me rend pas moins trans, ça ne devrait pas m'empêcher de transitionner et d'ailleurs, ça ne m'a pas empêché ! :) Et pour ce qui est de la dysphorie, j'ai tendance à penser qu'avant, tant que je n'avais pas compris ce que je ressentais, je portais la dysphorie partout en même temps, j'étais constamment mal avec moi-même, je n'aimais pas qui j'étais mais je n'avais pas isolé ce que je n'aimais pas. Et quand j'ai compris que j'étais trans, j'ai pu mettre le doigt sur ce qui n'allait pas chez moi, et donc c'est à ce moment-là que ma dysphorie est devenue claire et précise, portée sur certains endroits de mon corps.
Voilà mon expérience en tout cas...

Je te conseille de prendre le temps d'écouter tes doutes, d'explorer ce que tu ressens et tu passeras à l'étape supérieure quand tu te sentiras prêt. :)

Gj123
Gravier
Gravier
Messages : 2
Inscription : 08 Nov 2017 00:33
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Peur de la détransition

Messagepar Gj123 » 10 Nov 2017 00:03

Merci à tous pour vos réponses, je me sens un peu rassuré!
J'ai un peu l'impression d'être poussé à transitionner très vite par mon entourage et ça m'angoisse à cause de mes doutes, mais je vais prendre le temps de réfléchir encore un moment au lieu de précipiter les choses :)

@raph je parlais de la détransition médicale, je trouve qu'il n'y a pas beaucoup de ressources par rapport à ça et la plupart des témoignages de personnes ayant détransitionné sont plutôt transphobes donc c'est difficile de se faire une idée de ce que ressentaient ces personnes avant leur transition...


Revenir vers « Vivre son identité pré-transition »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités