Problème de dysphorie

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
ameihk
Gravier
Gravier
Messages : 6
Inscription : 01 Juil 2018 21:59
Localisation : Lunel
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Problème de dysphorie

Messagepar ameihk » 04 Nov 2018 23:29

Bonsoir !

Je suis de plus en plus bloqué car jusqu'à un certain moment mon corps me dérangeait peu ou du moins j'endurais assez facilement étant donné que je venais tout juste de faire mon coming-out (autant à moi même qu'aux autres) mais ça fait seulement cinq mois environ que je l'ai fait et j'ai l'impression que ça fait une éternité. Du coup, je me sens de plus en plus mal en voyant certaines parties de mon corps comme ma poitrine, mes hanches assez volumineuses, mon visage avec une forme assez """féminine""" qui ne me plait pas. Je suis en terminale et de base je voulais probablement faire des études supérieures mais depuis mon coming-out j'ai complètement chuté dans 1) mes notes 2) mon ambition. Je me dis que si je fais des études je pourrais pas partir rapidement de chez moi et donc pas faire ma transition étant donné que ma mère mon père et mes beaux parents ne savent rien de tout ça et que je ne suis pas prêt de leur dire tellement ça me stresse. C'est vraiment fatiguant, j'ai pas non plus l'occasion d'acheter un binder et même si j'avais pu, le porter m'aurait trahi parce que ça se serait vu et ma famille se serait posé des questions. J'en arrive à un point où je suis stressé presque 24/7, dans des épisodes dépressifs pas possible qui comme je l'ai dit ont considérablement affecté ma scolarité. Je n'ai plus de motivation, je procrastine, mes problèmes de concentration sont triplés, je suis exténué au moment même où je me réveille, j'ai des vertiges, je pleure tout le temps enfin vous voyez le tableau quoi. En plus les conseils de classe vont pas tarder à approcher et j'ai 10x + peur que les profs qui m'ont déjà eu les années d'avant se rendent compte de ma chute considérable et me pose la fameuse question de l'anxiété et de savoir si je n'ai pas quelque chose qui me tracasse, surtout que j'ai de base des facilités sans faire grand chose.

Bref, je suis totalement perdu, je sais pas comment gérer mon stress et aller mieux et ça m'effraie beaucoup...

Avatar de l’utilisateur
Foxtrot
Caillou
Caillou
Messages : 95
Inscription : 09 Juin 2017 23:47
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Problème de dysphorie

Messagepar Foxtrot » 04 Nov 2018 23:52

Salut ameihk,

Je comprends parfaitement ce que tu as vécu, ayant supporté la même chose après avoir accepté le fait d'être un homme trans. J'ai ressenti tout ce que tu as décrit et je passais directement des cours au lit pour ne pas avoir à penser. Je n'ai jamais autant dormi qu'à cette époque ^^
Le meilleur conseil que je puisse te donner, c'est d'essayer de compartimenter. Je me faisais des listes dans un agenda de choses à faire : devoirs à faire, projets de groupe à rendre, courses à faire -bon si t'habites chez tes parents c'est pas la peine mais bref - papiers à rendre, etc. Je gardais un temps pour m'informer sur la transidentité, le soir, tranquillement, avant de lire ou voir un film pour me détendre. J'ai aussi demandé à quelques amis de discuter de ce sujet en privé.
Cela m'a permis plusieurs choses : déjà, déblayer le sujet de la transidentité, d'essayer de voir ce que je pouvais faire et ce que je pouvais imaginer dans les années à venir. Par exemple, je me suis dit que je pouvais essayer de faire quelques petits pas (m'informer sur les assoc trans de la ville où j'habite, me couper les cheveux, reprendre le sport, discuter avec des gens en ligne, etc) qui me permettraient d'avancer dans la transition. Même si je n'aimais toujours pas mon corps, au moins j'avais l'impression de commencer un travail qui me servirait plus tard.
Pour le stress, je te conseille vivement le sport. Rien de tel pour se défouler et se remettre les idées en place. Si tu n'aimes pas ça, de simples marches ou travailler dans un autre environnement (au pif, la bibliothèque) te permettrait de sortir et te changer un peu les idées.
Pour le binder je n'en porte pas car je ne peux pas; heureusement, c'est l'hiver, donc je ne pense pas que tes parents t'en voudront si tu t'achètes un pull un peu grand pour cacher tes formes.
Enfin, pour tes ambitions, je ne sais pas ce que tu comptes faire, mais parler à tes amis de tous ces soucis (la considération d'une transition en même temps que tes études, ou plus tard) permettrait de faire le point sur tes points forts, tes points faibles, ce qui serait possible ou non de faire. Nos amis nous connaissent souvent bien et sont de bons soutiens, n'hésite pas à les voir.
Pour la procrastination je te reconseille les listes de choses à faire, en se disant des choses comme " je me lance un chronomètre avec 60 minutes de tâches à accomplir. Ensuite je passe à autre chose". Tu sera plus détendu une fois les choses faites.
Enfin, pour le conseil de classe, les professeurs vont forcément s'inquiéter (et peut-être tes parents). Si tu sens ta famille réceptive, peut-être pourras-tu leur en parler? Sinon n'essaye pas de les repousser, ils imagineront les pires horreurs. Fais-leur comprendre que tu as besoin d'être un peu seul et que tu aimerais travailler en paix pour rattraper tes notes.
Dans tous les cas, ne t'en fais pas. Le bac est loin et tu as quelques mois pour remettre les choses en place. Ce n'est pas une période très amusante mais on s'en sort.

ameihk
Gravier
Gravier
Messages : 6
Inscription : 01 Juil 2018 21:59
Localisation : Lunel
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: Problème de dysphorie

Messagepar ameihk » 05 Nov 2018 18:41

Premièrement merci beaucoup d'avoir pris le temps de répondre, ça me fait un peu de bien de savoir que je ne suis pas le seul et de recevoir quelques conseils !


En effet il faudrait que je tente ce genre de to do list parce que j'ai tendance à ne pas être très organisé alors ça mêlé à tout ce que j'ai dit c'est pas génial... Pareil pour le sport, je suis un peu flemmard alors que pourtant j'aimerais en faire parce que je sais à quel point ça fait du bien autant au corps qu'à l'esprit, surtout que beaucoup se font à l'extérieur donc ça permet de bien se vider l'esprit et de trouver le sommeil (parce qu'autant je vais énormément dormir, autant je vais me taper des insomnies MONSTRES...).
En ce qui concerne les amis, j'ai de la chance d'avoir deux amis trans bien que je ne les connaisse pas en vrai c'est quand même super, et je suis beaucoup de personnes transgenres sur twitter et insta donc ça me permet d'avoir h24 ce rapport avec la transidentité et de comme tu l'as dit déballer un peu mon sac concernant ce sujet!!!
Enfin pour mes profs, je crois que c'est VRAIMENT ce qui m'angoisse le plus parce qu'on est vraiment mais vraiment pas proches. Je ne leur dis jamais rien et rien que leur évoquer ma pansexualité m'avait énormément stressé, on est pas du tout une famille qui discute beaucoup etc et les rapports sont parfois tendus du coup c'est très stressant. Seul point positif : j'habite chez ma mère maintenant et elle est + ouverte sur tout ça enfin elle a beau lâcher des propos blessants parfois elle comprend au moins un minimum que mon père m'aurait clairement dit que c'est impossible quoi... du coup ouais, dans un sens je ne veux pas qu'ils soient au courant et dans un autre s'ils l'étaient je pourrais envisager de faire ma vie comme je le souhaite (études etc) sans avoir à justement abandonner tout ça parce que ma transition compte + à mes yeux...
Je vais tenter de réfléchir à tout ce que tu m'as dit et me donner quelques petites habitudes qui me seront favorables, merci beaucoupppp pour ta réponse encore une fois!!!


Revenir vers « Vivre son identité pré-transition »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité