Besoin d'aide pour interpréter quelque chose

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Solaal
Gravier
Gravier
Messages : 6
Inscription : 10 Nov 2017 01:29
Localisation : Paris, Capitale de la mode !
Situation : En questionnement
Genre : Ftjenesaispas
Pronoms : Il

Besoin d'aide pour interpréter quelque chose

Messagepar Solaal » 10 Oct 2018 09:55

(Rhooo le titre tout naze)
Bonjour les gens!
J'ai de nombreuses interrogations, et j'ai besoin d'aide.
Dans la vie, j'ai de la dysphorie, mais c'est assez "général" on va dire : j'aime pas mon corps, j'aime pas mes hanches, j'aime pas ma poitrine, j'aime pas mon sexe...mais globalement c'est viable. Il m'arrive même de me cosplayer en femme, c'est dire. (C'est de l'ordre du déguisement, ça compte pas, je sais pas comment l'expliquer. Au contraire, ça m'aide à me supporter ce corps du coup. Comme si je prenais quelque chose de douloureux pour en faire quelque chose de beau. Pardon je m'égare.)
N'ayant pas ou peu de dysphorie au niveau de mon manque de pilosité sur le visage ou le corps, je ne pensais pas prendre de traitement hormonal. Les seuls changements qui auraient pu m'intéresser étaient la voix (sur laquelle j'ai une dysphorie), la masculinisation des traits (et comme c'est très léger..) et je ne me voyais pas prendre des hormones "juste" pour ça.
J'avais donc prévu d'économiser pour une mammec (parce que dysphorie de la poitrine) sauf que je me suis rendu compte d'un truc...
Je vais bientôt déménager pour me rapprocher de ma copine. Je suis ami avec ses amis, qui me genrent tous au masculin (selon mes souhaits) et m'appellent par mon prénom "Victor" (selon mes souhaits aussi) et ça se passe super bien. Bon parfois il y a quelques mégenrages qui se perdent, mais l'erreur est humaine. Globalement je vais être dans un environnement safe et bon pour mon développement personnel. Mais ces derniers temps, je remarque qu'à chaque fois qu'on me mégenre (au supermarché, entre pote, au téléphone) ça me fait encore plus mal qu'avant. Ca en est même difficilement supportable. C'est comme une claque.
J'ai un passing de merde, ça je le sais. Petit, visage de poupon, petite voix fluette... même avec la meilleure coupe de cheveux du monde et un binder, ça ne passe pas (ou alors si, mais les vieux :lol: ) Être prit pour une fille me fait vraiment du mal, plus que tout mes autres problèmes liés à ma transidentité...Du coup je me demandais...
Est-ce-que la dysphorie peut-être sociale ? J'ai de plus en plus envie de commencer un traitement, mais ce n'est pas pour les effets recherchés, mais vraiment pour avoir un passing. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?
J'ai pas mal traîné sur internet et j'ai lu des histoires affreuses de personnes qui détransitionnaient parce qu'iels n'avaient tout simplement pas de dysphorie à la base et que les hormones leur en avait créé.
Je n'ai pas spécialement envie d'une barbe ou d'une grosse voix, seulement qu'on arrête de me prendre pour une fille... Je me sens totalement illégitime dans ma transidentité en pensant ça, j'ai l'impression que je ne vis que par le regards des autres, c'est horrible.
Quand j'en parles aux gens autours de moi, beaucoup me disent que c'est un argument irrecevable parce que si je voulais des hormones ça devrait être "pour moi" et pas pour "les autres".
Je suis désolé si je ne suis pas clair dans mes explications...Mais j'ai besoin de partager ce que je ressens. J'espère qu'il y a des gens ici qui se reconnaîtront dans mes ressentis et pourront m'aider ^^

Que la force soit avec vous !

Xander
Caillou
Caillou
Messages : 50
Inscription : 19 Juil 2018 19:29
Âge : 28
Localisation : Strasbourg
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Besoin d'aide pour interpréter quelque chose

Messagepar Xander » 10 Oct 2018 11:34

Bonjour Solaal !

Je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis, même si moi j'aimerais bien avoir de la barbe ! :lol:
Personnellement, j'ai un peu de dysphorie, surtout au niveau de la poitrine, et moi aussi, maintenant quand on me mégenre, ça me pince le coeur à chaque fois, alors qu'avant, j'avais juste cette joie quand on me prenait pour un mec (surtout les vieux aussi :lol:).
Donc pendant très longtemps j'ai plutôt eu une euphorie de genre quand il arrivait aux gens de me genrer ou de me percevoir comme un homme, ou même quand je voyais mon reflet dans un vitre et qu'il me renvoyait une image masculine (coupe de cheveux, vêtements, etc...). À l'époque, quand les gens finissaient par se rendre compte de leur erreur et s'excusaient (à cause de ma voix qui trahit tout), je leur disais que ce n'était pas grave : ça ne me dérangeait pas d'être perçu comme un mec.
En revanche, maintenant, ça me dérange d'être perçu comme une femme... et il m'arrive aussi dans des jeux de rôle de jouer des personnages féminins : ce n'est pas pareil. Je vois ça comme le fait d'avoir une "masculinité" qui n'est pas aussi "fragile" que chez beaucoup d'hommes cis :lol:

Personnellement, je vais prendre des hormones, parce que j'en peux plus de ma voix (j'ai déjà jamais aimé l'entendre, sur des enregistrements, tout ça) mais maintenant, c'est une des principales choses qui vont à l'encontre de mon objectif : que les autres me perçoivent comme je me perçois.
C'est comme ça que je le prends : j'ai pas l'envie, ni la force d'éduquer tous les gens que je croise pour leur expliquer mon cas, et qu'il n'y aucun mal à vouloir être perçu comme ce que l'on est : un homme. Ca participe à ton bien-être à toi avant tout.

Que la Force soit avec toi aussi !

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 496
Inscription : 30 Mai 2017 22:51
Âge : 27
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Besoin d'aide pour interpréter quelque chose

Messagepar couss » 10 Oct 2018 11:38

Je comprends complètement le coup de la dysphorie sociale. As tu essayé de te plonger dans un environnement où tu ne serais pas genré, exemple passer quelques jours à l'étranger dans un pays où tu ne maîtrises pas du tout la langue, ça permet de voir si ta dysphorie est juste liée au regard qu'on porte sur toi ou si il y aussi ton regard qui joue. J'ai fais ce test en Hongrie et en Serbie et ça m'a beaucoup aidé.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar de l’utilisateur
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 969
Inscription : 30 Oct 2016 22:56
Âge : 31
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Besoin d'aide pour interpréter quelque chose

Messagepar PauSG » 10 Oct 2018 11:59

Salut Solaal,

Peut être qu'au lieu de penser en terme de dysphorie, tu pourrais essayer de regarder la situation en terme de bien être. Qu'est ce qui t'apporte du bien être? Est ce que prendre de la testo t'aiderait à te sentir mieux?

Le terme de dysphorie a été créé par les psys pour médicaliser les personnes trans. Il n'y a pas de souci à se le réapproprier, mais il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas "d'obligation" à souffrir ou à se sentir mal. C'est possible de regretter et de détransitionner, mais je ne pense pas que la souffrance ou la dysphorie soit une bonne mesure de certitude.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Xander
Caillou
Caillou
Messages : 50
Inscription : 19 Juil 2018 19:29
Âge : 28
Localisation : Strasbourg
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Besoin d'aide pour interpréter quelque chose

Messagepar Xander » 10 Oct 2018 12:20

couss a écrit :Je comprends complètement le coup de la dysphorie sociale. As tu essayé de te plonger dans un environnement où tu ne serais pas genré, exemple passer quelques jours à l'étranger dans un pays où tu ne maîtrises pas du tout la langue, ça permet de voir si ta dysphorie est juste liée au regard qu'on porte sur toi ou si il y aussi ton regard qui joue. J'ai fais ce test en Hongrie et en Serbie et ça m'a beaucoup aidé.


Je suis d'accord avec Couss, c'est une bonne expérience.
Et plus près, les Ecossais (sûrement les Anglais aussi, mais je ne me souviens plus, c'est moins récent et j'avais pas réalisé ma transidentité à l'époque) utilisent très rarement les "monsieur" "madame" même dans un rapport de politesse et les adjectifs ne sont pas genrés, ce qui aide beaucoup.
À aucun moment les loueurs de voiture, les gens des AirBnB, ou les autres gens que j'ai croisé ne m'ont genré d'une manière ou d'une autre (même ceux ayant accès à mes papiers d'identité encore en deadname et F) et ça enlève vraiment un poids !

Et comme le dit PauSG, c'est vraiment le bien-être qui compte :)
J'avais vu ça sur un post (quelque chose de tumblr repris sur insta je crois) qui disait que ce n'était pas forcément nécessaire de penser en terme de dysphorie, ou en tout cas de ne pas mettre son inverse de côté : si tu es heureux d'être perçu comme un homme par les autres (et toi-même, évidemment), ça compte tout autant !

Seregil
Gravier
Gravier
Messages : 10
Inscription : 06 Sep 2018 14:23
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : H
Pronoms : il

Re: Besoin d'aide pour interpréter quelque chose

Messagepar Seregil » 10 Oct 2018 14:34

On pourrait prendre le truc à l'envers, est-ce qu'une personne trans qui se fout du regard des autres, qui se fout d'être mégenré (et du coup, est-ce du mégenrage quand on s'en fout..?) et qui donc quelque part n'a absolument aucun soucis à être considéré comme étant une personne cisgenre... est-ce qu'elle serait "plus ou moins légitime" ?
L'aspect social est tout autant important, l'humain est un animal social, on vit dans une société, c'est évident qu'il peut être important voire vital d'être reconnu pour ce qui nous sommes par les autres.
C'est d'ailleurs pour cela que certaines personnes trans ne font qu'une transition sociale (et administrative) parce que l'important pour elles c'est que leur genre soit reconnu et perçu correctement par autrui. Leur corps ça les regarde et s'il leur convient tel quel, tant mieux.

Comme dit PauSG, l'idée c'est plutôt de déterminer ce dont tu as besoin, toi, pour te sentir bien / au mieux. ça peut passer par le fait de peser le pour et le contre des effets de la T qui te dérangent / t'intéressent, et voir où tu te situes par rapport à ça. Ce que tu ne désires pas mais qui ne te dérange pas spécialement, ce que tu ne désires pas et te rendrait vraiment pas bien etc.

Quand tu dis, concernant la "masculinisation" des traits que "c'est très léger", tu veux dire quoi par là ? Que ta gène à ce sujet est légère ou que les effets de la T sont légers ? Parce que la T modifie quand même de façon assez significative (même si variable) la répartition des graisses, donc la silhouette.
Mais au final je dirais que oui c'est vraiment une question d'équilibre en fait entre tes différents besoins. Certains font par exemple un tableau pour lister les + et les -, et en attribuant un "coefficient d'importance" à chaque item pour préciser l'aspect "positif" ou "négatif" de chaque truc.
Illustration :
+ : la mue (++), la modification de la silhouette (+), la réduction du volume des seins (++), être plus facilement perçu dans mon genre (+++++), modif des organes génitaux (+)

- : la pilosité facial (++++), la pilosité partout (++++), le changement de l'odeur (++), l'augmentation de la libido (++)

à la fin, non seulement ça t'aura permis de vraiment t'interroger et réfléchir à ce que tu attends et ce que tu redoutes, à tes priorités etc, donc nécessairement à affiner ta position sur le sujet, mais en plus ça te permettra de porter un regard plus objectif à la question du "Est-ce que ça vaut le coup ?" et "Est-ce que je vais en tirer plus de positif que de négatif".
Et si après tout ça (cet exemple ou d'autres réflexions que tu auras eu autrement) tu restes hésitant, peut-être que simplement ce n'est pas le moment opportun pour toi pour prendre cette décision :).

En sachant que hum, certain-e-s prennent de la T uniquement pour muer un peu, puis arrête et ça leur convient très bien. Il n'y a pas de parcours type ou unique, prendre de la T un jour n'équivaut pas à signer un contrat à vie avec (c'est un peu plus délicat s'il y a une hystérectomie de fait quand même).

Et si tu souhaites ne pas prendre de T, t'es pas moins légitime qu'un autre et ça n'invalide aucunement ton genre. ça peut juste être un peu plus compliqué pour trouver un-e chirurgien-ne qui accepte de t'opérer sans attest ou sans prise d'hormones... Mais c'est possible quand même.


Revenir vers « Vivre son identité pré-transition »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités