Conséquences compression trop forte de la poitrine

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Avatar de l’utilisateur
Ange1818
Caillou
Caillou
Messages : 64
Inscription : 27 Mai 2018 19:33
Âge : 20
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Conséquences compression trop forte de la poitrine

Messagepar Ange1818 » 11 Juil 2018 20:02

Je viens vous tenir un peu au courant de l'évolution des choses car ce n'est pas la joie… J'imagine que j'ai agi trop tard pour tempérer tout ça et ça a empiré, mes précautions des derniers temps n'ayant pas suffi.

Déjà, j'ai une sorte de petite boule de chair de la taille d'une piqûre d'insecte qui est apparue au niveau du sternum ; enfin, elle n'est pas visible mais je l'ai sentie pendant une douche au travers de la peau et ce n'est clairement pas une piqûre. C'est interne, comme une petite masse. Ça me fait mal, de surcroît.
Ensuite, les os de ma cage thoracique me brûlent presque en continu. Je ne supportais plus la compression ces derniers jours et j'ai dû me résoudre à passer mes journées et nuits sans brassières du tout, juste un tee-shirt, et la douleur est plus faible mais encore là. Je vais prendre rendez-vous chez le médecin bientôt pour vérifier l'ampleur des dégâts. J'espère vraiment que cette situation sera réversible parce que je le vis mal mais je n'ai pas envie de courir après des chimères et préfère me persuader que ça risque d'en être fini pour ma compression, et pour de bon. Je porte une seule brassière dès que je dois sortir ou faire un peu de ménage, mais ça ne suffit pas et j'ai mal après, alors je me limite vraiment à ce sujet.

Quelles sont les conséquences de cet arrêt forcé ? Au début, j'étais surpris de ne pas me retrouver harcelé par une douleur psychologique constante, mais c'est bien plus sinueux, en fait. Dès que je bouge trop et prends conscience de ce poids en haut, je suis nauséeux, voire en panique face à cette sensation d'impuissance totale, cette impression que mon corps me trahit et me lâche. Je passe mes journées allongé à ne rien faire, à clairement déprimer en ayant la sensation d'être entravé dans tout ce que je veux entreprendre. Je ne veux plus bouger. Il n'y a bien que la nuit où je peux oublier. Je me sens déformé (c'est un ressenti personnel, évidemment. Je ne pense pas que celleux qui ont de la poitrine sont déformés d'une quelconque façon, loin de là) et autant dire que je n'arrive pas à être épanoui de cette façon. Je suis constamment triste et m'énerve après tous ceux qui se mettent en travers de mon chemin parce que j'ai la sensation que rien ne va. Je n'avais pas pris conscience de la souffrance que me causait cette poitrine depuis toutes ces années parce que la compression me permettait de l'oublier, mais je ne peux plus penser à autre chose et je réalise quelle influence elle a sur moi. Je ne suis définitivement pas fait pour en avoir.
Je me sens tellement désespéré qu'il me prend des envies de chirurgie du torse alors que je n'avais jamais réellement envisagé cette option par phobie du domaine médical et plus particulièrement des opérations, mais j'ai sans doute fait trop de dégâts pour ça et financièrement, ça coincera de toute façon. Autant dire que je suis dépité. Ça m'apprendra à ne pas avoir pris trop au sérieux les risques de cette compression.

Conclusion : que je serve d'exemple pour ceux qui se compressent le haut à l'excès. Ne faites surtout pas comme moi ou vous risquez clairement d'avoir des problèmes similaires.

Je vous tiendrai au courant de la suite mais je crains que ce ne soit pas glorieux.

P3RP73XU5
Gravier
Gravier
Messages : 36
Inscription : 08 Mars 2018 17:33
Âge : 16
Localisation : Haut-Rhin
Situation : En questionnement
Genre : Non binaire
Pronoms : il _ elle

Re: Conséquences compression trop forte de la poitrine

Messagepar P3RP73XU5 » 12 Juil 2018 16:10

Bonjour Ange, je suis vraiment désolé que la situation est empirée... J'espère de tout coeur que se n'est rien de grave et que tu gueriras au plus vite...
En ce qui concerne ce sentiment d'être déformé tu n'est pas le seul. Rejetter les personnes qui m'entourent dans ces moments là m'arrive très souvent. Je sais se que ça fait de se sentir impuissant et de rejetter ce corp qui nous enferme...
Courage!!!
Prends énormément soin de toi...

Avatar de l’utilisateur
MorganCG
Caillou
Caillou
Messages : 66
Inscription : 14 Avr 2018 13:44
Âge : 27
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Conséquences compression trop forte de la poitrine

Messagepar MorganCG » 12 Juil 2018 19:55

Je suis vraiment désolé que la situation est empiré, j'espère qu'un médecin pourra te soulager et que ce n'est pas grave.

Par contre sache que tu peux te faire opérer gratuitement. Bon il y a toujours la peur de l’opération qu'il faut franchir...

Avatar de l’utilisateur
Ange1818
Caillou
Caillou
Messages : 64
Inscription : 27 Mai 2018 19:33
Âge : 20
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Conséquences compression trop forte de la poitrine

Messagepar Ange1818 » 14 Juil 2018 08:31

Merci à vous deux pour vos encouragements. :-) Je me sens assez seul en ce moment donc ça me fait du bien. J'ai commencé un peu à regarder sous quelles conditions une opération pourrait être gratuite et j'ai encore pas mal de choses à voir, mais j'admets que le parcours soi-disant "officiel" me rebute plutôt… Enfin, si je n'ai pas le choix…

Donc au final, j'ai été voir le médecin et c'est plutôt rassurant. J'ai dû me coincer des nerfs au niveau des côtes à force de compresser, donc j'ai une crème à mettre. Le médecin m'a bien sermonné pour l'état dans lequel j'ai réussi à me mettre, il n'en revenait pas que j'aie réussi à me faire ça avec des brassières. J'ai encore la marque des brassières sur les épaules alors que je ne les porte plus depuis des jours, donc j'ai vraiment forcé en pensant pouvoir endurer et je ne me suis vraiment pas rendu compte que ça allait trop loin. Je n'ai pas apprécié du tout le : "Tu dois accepter ta féminité !", mais je n'ai rien pu rétorquer comme je ne suis pas out. Un calvaire…
Et pour la petite masse, j'ai une échographie à passer même si normalement, ce n'est rien de grave. Ce ne sera pas une partie de plaisir, mais ces examens ne sont rien du tout face à ce que je ressens quand je dois vivre comme si de rien n'était alors que je suis dans un état de déprime noire. Se promener dehors avec juste des bandeaux pour dissimuler ce qui peut l'être m'humilie. Je n'arrive même pas à garder la tête haute, et je marche constamment voûté et à me maintenir de mes bras comme je peux chez moi, mais ça ne suffit pas, évidemment. Ma déprime a fini par m'attirer les foudres de ma mère qui s'acharne sur moi parce que je ne sais pas être heureux et que ça l'excède, d'autant plus qu'elle ne comprend pas le moins ma détresse et dit "que je fais d'une petite masse un cancer" alors que je lui ai expliqué combien la situation était difficile et pas pour des raisons purement médicales, pour le mal-être que ça occasionne. Donc je passe mes journées à pleurer parce que je suis assailli de reproches, comme si mon corps ne se suffisait pas à lui seul…

Je dois me consoler avec l'idée que tout devrait rentrer dans l'ordre. Je n'ai plus qu'à attendre que tout se remette vraiment bien, à laisser du temps à mon corps pour se réparer, et à ce moment-là, je n'aurai plus qu'à utiliser un binder avec une grande modération pour ne pas reproduire mes erreurs, en renonçant à mettre quoi que ce soit la nuit puisque c'est là qu'il est le plus facile de tenir. La chirurgie du torse me terrifie, j'en ai fait des cauchemars toute la nuit, mais je pense que mon parcours débouchera là-dessus tôt ou tard. Ce n'est pas pour tout de suite, de toute façon. J'ai besoin d'encore bien me renseigner, d'avoir toutes les données en tête, et parler de tout ça en détail à mon psychiatre pour qu'il constate l'ampleur de la situation.

Je vous tiens au courant pour le résultat de l'échographie. :-) Au moins que je puisse servir d'exemple.

Avatar de l’utilisateur
MorganCG
Caillou
Caillou
Messages : 66
Inscription : 14 Avr 2018 13:44
Âge : 27
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Conséquences compression trop forte de la poitrine

Messagepar MorganCG » 14 Juil 2018 11:11

Tout d’abords je te fais un gros câlin de soutient, sache que je suis là si tu as besoin de parler...

Sinon pour que l’opération soit gratuite tu n'est pas obliger de passer par l'équipe "officiel". Il te faut soit une mutuelle, soit l'ald. Ensuite une attestation d'un psychiatre comme quoi tu n'est pas atteint de trouble mentaux mais de dysphorie (c'est juste pour que le chirurgiens se couvre c'est dégelasse mais pas trop le choix pour pas se compliquer la vie). Et ensuite certain chirurgien opère sans testostérone et s'il tu en choisis un qui ne pratiquement pas de dépassement d'honoraire, et bien c'est gratuit :)

Décembre
Galet
Galet
Messages : 111
Inscription : 06 Nov 2017 18:48
Âge : 29
Situation : Trans
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Conséquences compression trop forte de la poitrine

Messagepar Décembre » 14 Juil 2018 14:19

Ange1818, l'opération c'est quelque chose de très intimidant mais pour y être passé très récemment je peux t'assurer que niveau douleur c'était vraiment minime. On a tous des expériences différentes, mais je me suis endormi comme on s'endort la nuit, je me suis réveillé en pleine forme et après deux semaines sans douleurs liées à l'opération (juste au dos à cause de la compression du boléro, tu connais ça), un peu d'insomnie et une dégaine de T-Rex, on m'a enlevé tous les fils et j'ai repris une vie normale. J'ai eu le blues deux-trois jours après l'opération à cause de la descente de médocs je crois, et c'est tout. Dès que j'ai pu voir le résultat, à une semaine, j'ai été absolument fou de joie et l'euphorie n'est jamais passée. J'ai juste du mal à assimiler le fait que je n'ai plus rien, parfois j'ai peur de me déshabiller ou j'ai une vague de déprime en me coiffant parce que je suis persuadé que je dois encore mettre une brassière... Mais tout ça n'est qu'un mauvais souvenir.
Évidemment, tu verras bien où la vie te mène mais si c'est une souffrance au point de t'infliger ça au quotidien, mon conseil personnel c'est d'éradiquer le problème ! Pourquoi souffrir inutilement et porter peut-être les séquelles de cette compression pendant de longues années ? Renseigne-toi un maximum sur les techniques, les démarches et n'hésite pas à poser des questions à ceux qui sont passés par là (tu peux m'envoyer un MP aussi, si tu veux ^^)
Je t'envoie plein de bonnes ondes !

Avatar de l’utilisateur
Ange1818
Caillou
Caillou
Messages : 64
Inscription : 27 Mai 2018 19:33
Âge : 20
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Conséquences compression trop forte de la poitrine

Messagepar Ange1818 » 15 Juil 2018 17:12

Merci pour vos messages, ça fait chaud au cœur !

Je ne savais pas du tout que certains chirurgiens ne pratiquaient pas de dépassement d'honoraires pour ce genre d'opérations ! Ça m'aidera à réfléchir parce que l'aspect financier me préoccupait pas mal.

Tant mieux s'il est possible de ne pas avoir trop souffrir si c'est bien géré. J'ai surtout peur de la douleur que pourrait causer l'intubation au réveil, d'être incapable de m'occuper de moi dans les jours à venir, des complications possibles bien sûr, des drains, des points de suture à retirer et aussi de devoir être entaillé au niveau du sang qui s'accumulerait après l'opération sous la peau… Ça fait beaucoup d'appréhensions, alors je dois apprendre un peu à gérer tout ça, mais ce que tu me dis, Décembre, est rassurant. Je n'hésiterai pas pour les MP, merci. :-)

À part ça, la douleur est pire depuis hier soir, je cherche des positions mais j'ai l'impression que l'on m'enfonce des bâtons dans la cage thoracique et autant dire que c'est tout sauf agréable. J'espère que le médecin ne s'est pas trompé et que le traitement finira par agir ! J'ai l'impression d'être malade tant je suis fatigué et ne peux rien faire. Mais bon, j'ai envie de croire que tout ça n'est que passager et que tout finira par aller mieux !

Avatar de l’utilisateur
MorganCG
Caillou
Caillou
Messages : 66
Inscription : 14 Avr 2018 13:44
Âge : 27
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Conséquences compression trop forte de la poitrine

Messagepar MorganCG » 15 Juil 2018 21:59

Je suis vraiment désolé que cela empire... J’espère aussi que cela va s'arranger rapidement...

Pour ma pars j'ai subi deux anesthésies générale, une fois je me suis réveillé entubé et je ne m'y attendais pas j'ai un peu flippé, ce n'est pas agréable quand ils te l'enlèvent mais ça ne m'a pas fait mal. Le seul truc c'est qu'ils avaient coincés ma lèvre et j'ai eut un petit bleu comme si j'avais mordu ma lèvre.

la seconde fois à mon réveil je n'étais pas entubé et j'avais mal nul part... Donc bon à voir :)


Revenir vers « Vivre son identité pré-transition »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité