Questionnement transitude, indices valides?

Astuces, questionnements et conseils pour passer au masculin sans aide médicale
Répondre
carolanie01
Gravier
Gravier
Messages : 6
Enregistré le : 30 mai 2019 19:42
Localisation : Quelque part au Québec
Situation : En questionnement
Genre : En questionnement
Pronoms : Caleb

Questionnement transitude, indices valides?

Message par carolanie01 » 03 juin 2019 17:42

Salut! Hum, je sais qu'il y a déjà une tonne de post de gens qui se questionnent, mais j'espère avoir quelques avis ou conseils qui m'aideront à y voir plus clair. Je vais écrire une introspection au cas où ça pourrait aider d'une quelconque façon à faire le point.

J'ai 26 ans et en couple depuis 10 ans avec mon premier chum (petit ami). J'ai un travail qui me satisfait (pas de rêve, mais agréable et qui paie bien), une maison, des projets, des hobits/passion, une famille aimante que je vois souvent et de bons amis que je n'aurais jamais pensé avoir.

Tout ça pour dire, sans prétention, que j'ai une vie que beaucoup pourrait envié. J'essaie d'en être reconnaissant.e. chaque jour, cependant je me dis constamment que je ne l'a mérite pas, que je vis un rêve éveillé.
Les gens ne comprennent pas que j'ai si peu confiance en moi. Une collègue de travail m'a un jour rapporté qu'un autre de mes collègues avait fait la remarque '' On dirait qu'elle traîne un lourd passé''. Ça m'avait un peu confus.e, car ce n'était vraiment pas le cas. J'ai alors commencé à me questionner de pourquoi j'étais comme ça. Pourquoi j'avais envie de disparaître et que je me voyais comme une honte. Bien entendu ce n'est pas la première fois que je me questionne sur mon mal de vivre. J'ai toujours eu de sombre pensé, même enfant.

Je crois que pour vivre pleinement, j'ai besoin de me respecter, m'accepter et enfin, m'aimer.
Pourquoi je n'y arrive pas? Il y a trois choses qui perturbe la réponse j'ai l'impression (ou peut-être 4, si on inclue un besoin médical, antidépresseur ?).

- La première est que j'ai toujours eu du poids en trop, et que je n'ai jamais été dans les standards de beauté. Ma famille a toujours été mince, active avec une alimentation correct. À l'âge de 12 ans, on m'a tenu actif.ve : judo, karaté, entraînement en salle, vélo, etc. Ma mère surveillait mon alimentation, j'ai été voir des nutritionnistes, etc. Tout au long de mon secondaire, mes études allant bien, mon poids était le principal sujet de conversation avec ma mère et le reste de mon entourage. C'était un combat constant, je perdais, on me félicitait, je regagnais, on était déçu et je culpabilisais. Un yoyo perpétuel.

- La deuxième, mon attitude de féministe frustrée. Ma mère, qui était omniprésente dans mon cheminement personnel, désirait que je sois féminine. Elle désirait que je me mette en valeur, elle me disait que je serais heureuse si je prenais soin de mon allure et que même les grosses pouvaient être belles. Elle m'incitait à mettre des boucles d'oreilles, à bien m'habiller pendant les party de famille, à me maquiller. J'avais horreur de tout ça, ce n'était pas moi et cela me faisais infiniment chier de devoir rentrer dans des standards de beauté. Je disais souvent, les gars eux n'ont pas besoin d'en faire autant, pourquoi je le devrais moi? Je la confrontais souvent pour en faire le moins possible, car c'étai contre moi, mais je finissais la plupart du temps à capituler pour lui faire plaisir. Je recevais alors une avalanche de compliments. On me valorisait à être féminine... Parfois j'essayais fort de **''prendre soin de moi''** pour avoir cette approbation, et cela durait un temps, mais je finissais par tout laissé tombé et à redevenir frustré.e. en trouvant ça puéril. C'était une corvée. J'essayais de me persuadé.e. que c'était la solution pour être heureux.se. J'étais persuadé.e que la beauté allait régler mes problèmes et que sans ça, je n'avais pas de valeur aux yeux des gens, de la société en général. J'étais anxieux.se dès que je sortais de chez moi, et je me frustrais, car ma conscience me criait de lutter contre les regards, de ne pas me conformer, mais en me maudissant, car je m'arrangeais quand même pour être passable**, contre mes principes.

Bon sens, pardon pour ce long texte, j'ignore même si c'est clair, ou si quelqu'un va le lire jusqu'au bout... u__u (je ne crois pas avoir l'écriture la plus dynamique et intéressante)

La troisième, mes doutes en lien avec la transitude... Je me demande toujours si ce n'est pas juste du féminisme après tout. Désiré être l'égal de l'homme, à pouvoir vivre ma vie comme je l'entends, sans qu'on me renvoie le regard de toute part que je dois vivre conformément en femme. C'est-à dire, m'habiller comme tel, me coiffer comme tel, me raser comme tel, agir comme tel...

Si j'avais la chance de naître comme un homme sans que cela ne change la vie que je mène actuellement, je le ferais. Je me suis toujours senti.e. à part des autres filles.

Bref, j'écrirai plus tard les indices :roll: (je dois allé travailler un petit chiffre) . Ce texte ne dit pas grand chose sur pourquoi j'ai des doutes de genre, mais ça va peut-être donner un aperçu global de mon cas une fois mis avec la suite.

Avatar du membre
CHAT
Caillou
Caillou
Messages : 81
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: Questionnement transitude, indices valides?

Message par CHAT » 03 juin 2019 22:44

Salut !
Bon , je doit te prévenir tout d'abord que c'est la permière fois que c'est moi qui réponds à une question .
On me l'a déjà dit , on te le redira : Personne d'autre que toi ne peut determiner si tu est trans . Ne laisse personne décider à ta place .
Normalement j'ai bien lut ton message mais je le relit entre temps pendant que je t'écris , j'ai une mémoire qui flanche . Tu dis vouloir pouvoir t'habiller , te coiffer comme tu l'entends .... Et tu as totalement raison ! Vouloir être une femme qui ne corresponds pas aux stéréotypes du genre est acceptable , si c'est comme ça que tu l'entends ! Attention , je ne dit pas que tu n'es pas trans , je dis juste que si tu te penses trans juste pour pouvoir vivre sans être la "femme parfaite de notre petite société"(la seule façon d'être parfait.e , c'est en " étant toi même) , fais des essais : (Je reprends tout ce que l'on m'a dit !)
Par exemple , tente de te faire nommer comme un homme/NB/autre , habille toi de façon masculine , fais des expériences . Je ne t'obliges en rien à faire ça , chacun vis ses questionnements à sa manière , mais pour tout dire , c'est ce que j'ai fait , et ça m'a pas mal aidé .
Tu n'as pas besoin de rentrer dans des standards de beauté pour être une femme . Ni pour être un homme . Les femmes et les hommes peuvent ne pas se maquiller pour les filles , ne pas jouer au foot pour les garçons ... Je le répétes , cherches toi calmement , No stress , pose toi et réfléchit .
Sois juste toi même , homme , femme , ou autre .
si tous les cons volaient , il ferait nuit.
Coluche

carolanie01
Gravier
Gravier
Messages : 6
Enregistré le : 30 mai 2019 19:42
Localisation : Quelque part au Québec
Situation : En questionnement
Genre : En questionnement
Pronoms : Caleb

Re: Questionnement transitude, indices valides?

Message par carolanie01 » 04 juin 2019 00:29

Merci pour ta réponse et tes conseils! :D Je compte commencer à expérimenter justement. Je me suis enfin imposé.e. sans me soucier de choquer mon entourage. J'avais envie de m'arracher la tête depuis longtemps, alors je me suis coupé.e. les cheveux très courts (enfin j'évite de dire que c'est pour me voir plus garçon, mais c'est déjà ça.)
Je me suis rendu.e. compte que je les aimais vraiment pour la première fois de ma vie haha. (J'aime regarder ma tête dans un miroir, ce qui est totalement nouveau, puisque j'évite habituellement tout contacte avec mon reflet) Je me suis également remis.e. à l'entraînement et à bien manger pour me remettre en forme! Mais cette fois je compte faire ce qui me plait. J'ai toujours aimé mes muscles et je n'ai plus envie de me retenir pour les faire gonfler sous prétexte que ce n'est pas femme. Je suis motivé.e. plus que jamais à perdre tout ce gras et à me muscler.
Ce qui me motive le plus en ce moment c'est de perdre assez de poitrine pour essayer un binder. Car depuis que je me suis coupé.e. les cheveux, mes seins ont recommencé à me complexer. Même si je songe sérieusement à une opération pour les faire disparaître et ne plus jamais avoir à m'encombrer d'un soutien-gorge je veux voir avant si j'aime le résultat. Je sais juste que lorsque j'essaie de m'imaginer sans en les compressant moi-même, j'aime ce que je vois. (y) Je compte aussi aller magasiner cette semaine du linge pour mon plaisir et pas par nécessité et je vais aller voir dans la section homme. (mon chum en a assez que je lui prenne ses affaires et comme pour ma coupe de cheveux, je jubile d'acheter des trucs que je vais aimer haha)

Entre temps j'avais déjà écris le texte qui va suivre pour avoir un avis sur les indices sur ma transitude. :oops: Alors je vais quand même le poster pour voir, si d'autres auraient pas vécu des indices semblables, ou juste savoir si ça n'a rien à voir avec le fait d'être trans. En d'autres mots, je crois que par avis, j'entend non pas une quelconque confirmation à être trans, mais plus des raisons de pourquoi je serais juste peut-être un femme non conventionnelle? J'avoue avoir un peu peur de m'identifier trans alors je cherche un peu des raisons pour m'en dissuader... car on dirait que j'y crois...

______________________________

En règle général, je n'aime pas la féminité lorsqu'elle s'applique à moi et j'envie les garçons. Je me rappelle très jeune enfant, lorsque je me baignais, j'avais un maillot une pièce de fille que je passais mon temps à abaisser pour être comme les gars. (et pas forcément en présence de ceux-ci) C'est flou dans ma mémoire, mais je crois qu'on m'a laissé faire au début, puis en grandissant on a commencer à me le remonter en me disant '' Une fille doit pas le porter comme ça''. Ensuite, dès que j'en avais l'occasion et alors que les adultes ne regardaient pas, je le redescendais, je me sentais juste mieux ainsi. J'ai fini par me conformer bien entendu en prenant un peu d'âge en comprenant ce qu'impliquait être une fille, même si ça ne me plaisait pas.

Aussi, je ne suis pas quelqu'un qui possède des croyances envers un dieu, ou des choses du genre, mais étrangement, lorsque j'étais enfant, j'avais ce sentiment que j'étais en quelque sorte la réincarnation d'un garçon. (J'ai du fouiller dans mes souvenirs pour trouver ça). J'ai abandonné cette idée en prenant de l'âge jusqu'à le mettre dans un coin de mon esprit. (Ça me parait tiré par les cheveux maintenant, mais ça pourrait être un indice)

Comme une routine, je m'inventais des histoires, des scénarios pour rêvasser avant de dormir. Mes personnages principaux, autant animal, ou humain, était des garçons.

Encore très jeune, c'était la mode des coupes champignons lol . Je me rappelle avoir demandé à ma mère d'en avoir une, et je suis pratiquement persuadé.e. que c'était pour faire comme les gars. Je cherchais à ressembler aux personnages masculins qui étaient souvent représentés comme ça dans les films. (comme le prince Cornelius? dans la petite poucette (Poucelina) pour ceux qui connaissent) x')

À la puberté, j'étais confronté.e. à la réalité d'avoir des seins et de devoir les couvrir. Je faisais de mon mieux pour les cacher et j'évitais tout sujet s'y rapportant avec ma mère. J'étais très mal à l'aise et aller magasiner un soutien-gorge était comme une mise à mort. J'angoissais juste à cette idée. Je crois que la puberté c'est pas facile pour personne, mais je ne sais pas si c'est normal d'avoir autant détesté l'expérience. Pour ce qui est des règles, je m'étais résigné.e. Lorsqu'elles sont arrivés la première fois, je n'étais ni surpris.e. ni rien. Je m'étais juste dit : ''Ça y est, t'es rendue là.''

J'ai commencé la lecture de romans vers l'âge de 12 ans, et tout au long de mon secondaire, je refusais catégoriquement les livres dont les personnages principaux étaient des femmes. J'abandonnais la lecture presque aussitôt. Je ne me sentais pas représenté et je n'avais aucune honte à l'avouer aux autres. On me trouvait un brin bizarre, mais c'était un critère important pour moi. Je préférais les héros aux héroïnes. Dans ce temps, je n'étais pas ouvert.e. à l'exploration de ma sexualité comparé aux autres de mon âge. J'étais 0 attiré par les filles et les garçons en ce sens, je ressentais juste un profond malaise du au complexe que j'avais envers mon corps. Donc, je ne crois pas que c'était pour fantasmer ou quoique ce soit du genre.

Il en a d'autres, mais je crois que le texte est bien assez long comme ça. ^-^''

Avatar du membre
CHAT
Caillou
Caillou
Messages : 81
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: Questionnement transitude, indices valides?

Message par CHAT » 06 juin 2019 22:24

Re !
Bon , du coup j'ai lu ta parties des indice sur ta transitude , et voilà :
Pour ce qui est de la plupart des trucs que tu à cité , je me suis reconnu dedans : Le maillot de bain (j'ai finit par les piquer à mon frère ) , les histoires en tant que garçons , coupe de cheveux courte pour faire garçon , et , aussi refus ou plutôt impossibilité de m'identifier aux personnages féminins . Quasiment tous . Après , tous les "trans" ne ressentent pas les mêmes choses tout le temps , chacun à sa façon d'être .
Moi aussi j'avais peur d'être juste une femme non conventionnelle , j'en ai toujours peur, mais je me suis juste dit : "Hey , je suis un mec et je ne peux rien y changer !" Les "et si" , les doutes m'ont rongés pendant très , très longtemps . (Je me suis même rendu compte que ça datait de plus longtemps que je ne le croyait en remuant de vieux souvenirs d'enfance.)
Il faut que tu sois qui tu es , que tu te foutes des autres et de leurs avis et que tu te sente bien , que tu sois une femme non conventionnelle , un homme (qui peut aussi être non conventionnel) , genderfluid ...
Bon , après je me sens un peu mal de te donner des conseils comme ça parce que :
1) je suis un gamin , je n'ai que 17 ans .
2) Je doutes encore parfois.
3)Je n'ai fait que très récemment (30/40 minutes) mon coming out trans ...
Tu as le droit de prendre ou pas en compte mon message , et je comprendrais que tu ne le fasse pas , mais c'était juste pour te dire que je me retrouvait pas mal dans ce que tu as dit et qu'il faut juste que tu sois heureux/se .(Désolé si j'ai loupé un moment du texte ou tu dit que tu préfére les pronoms neutre , masculins ou féminin , dans le doute , je te nomme au neutre , mais corrige moi si je me trompe .)
si tous les cons volaient , il ferait nuit.
Coluche

carolanie01
Gravier
Gravier
Messages : 6
Enregistré le : 30 mai 2019 19:42
Localisation : Quelque part au Québec
Situation : En questionnement
Genre : En questionnement
Pronoms : Caleb

Re: Questionnement transitude, indices valides?

Message par carolanie01 » 08 juin 2019 01:51

Félicitation pour ton coming out! J'espère que ton entourage ne va pas te rendre la vie trop dur et que tout se passera passablement bien. En terme d'expérience, même si je suis plus vieux/vieille que toi, je n'en ai pas plus :P (sinon moins). Je crois que chaque témoignage compte peu importe l'âge, alors merci de le partager avec moi ! :D

Pour ce qui est des pronoms, ça a peu d'importance pour moi puisque je ne suis sûr de rien et je ne veux l'imposer à personne. (En revanche si tu me réécris, le masculin me ferait quand même plaisir, à titre d'expérimentation.)

Je continue à me questionner, mais j'ai décidé de me laisser le temps et de faire des expériences, de rencontrer des gens! Je ne suis même pas certain.e. d'avoir une réelle dysphorie pour mon corps. La quête de mon identité de genre est motivante pour moi afin de savoir comment être bien dans ma peau et ma tête, mais elle n'est pas oppressante. Juste pour ça, je me situe peut-être dans une autre catégorie de celle de trans.

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 296
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Chirurgie du torse : Oui

Re: Questionnement transitude, indices valides?

Message par Max804 » 08 juin 2019 09:04

Petite précision à toutes fins utiles : on peut être trans sans ressentir de dysphorie à propos de son corps...et je dirais que ce n'est pas parce que tu n'es pas au bord du gouffre que tu n'es pas trans (et tu pourrais être au bord du gouffre et ne pas être trans). Il s'agit d'une représentation de la transidentité comme indissociable de la grande souffrance or il y a de multiples expériences / vies trans....et parfois on ne sait jamais vraiment de quel mal on souffre jusqu'à ce mal soit parti...

Quoi qu'il en soit, je te souhaites de faire de belles rencontres et expérimentations.

carolanie01
Gravier
Gravier
Messages : 6
Enregistré le : 30 mai 2019 19:42
Localisation : Quelque part au Québec
Situation : En questionnement
Genre : En questionnement
Pronoms : Caleb

Re: Questionnement transitude, indices valides?

Message par carolanie01 » 08 juin 2019 15:18

Si je me suis montré.e offensant.e, je m'en excuse.
Je suis quelque peu confus.e, car il y a un certain débat sur le sujet. Il y a d'autres trans qui insistent sur la dysphorie pour valider l'identité trans de d'autres à cause du phénomène causé par les transtrenders (tenders?) et ceux qui détransitionnent.

Je ne sais personnellement pas trop quoi en penser.. mais d'une façon ou d'une autre cela me fait me questionner davantage (ce qui est une bonne chose je présume)

Sinon, je suis persuadé.e. que tu as raisons sur un point ; le parcours trans de chacun est variable et n'est pas défini dans du béton.

Enfin, merci pour tes souhaits :D

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 296
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Chirurgie du torse : Oui

Re: Questionnement transitude, indices valides?

Message par Max804 » 08 juin 2019 17:01

Pas d'offense.
Il y a sans doute débat sur le sujet de la dysphorie (de ce qu'elle est et de l'idée qu'on s'en fait aussi) mais je trouve dommage de focaliser là-dessus....après c'est mon avis, chacun le sien effectivement...
Après à chacun de "valider" sa propre identité, trans ou pas trans hein...

Répondre