Hystérectomie : choses à ne pas faire

Hystérectomie, phalloplastie, métoidioplastie
Warbrand
Gravier
Gravier
Messages : 2
Inscription : 06 Avr 2018 20:22
Localisation : Rennes
Situation : Trans
Genre : Homme trans
Pronoms : IL
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Hystérectomie : choses à ne pas faire

Messagepar Warbrand » 06 Avr 2018 21:49

Première erreur : combiner testostérone et pilule style Luteran avant hystérectomie
Ce que les médecins ne nous disent pas forcément : dès lors que l'on est sous testostérone, la pilule ne sert plus à rien, mais vraiment à rien de rien, sauf si vous aimez la vue du sang...
Donc à moins d'être un vampire ou un fétichiste du sang, je vous recommande fortement de ne JAMAIS continuer à prendre la pilule après le début de l'hormonothérapie.
C'est la bêtise que j'ai commise durant ma première année d'hormonothérapie ; j'ai continué à prendre régulièrement le Lutéran qu'on m'avais prescrit au début en suivant rigoureusement la prise quotidienne de cette satanée pilule.
Les premiers mois, ça allait, je continuais l'air de rien. Puis au bout d'un an (ça sera beaucoup moins pour d'autres) ce fut le drame... sentant ce qui arrivait et ne devais théoriquement pas arriver, je me dépêcha de rentrer chez moi. Au début, je ne comprenais pas, alors je fis quelques recherches sur internet. C'était aussi simple que ça : la testo et le Lutéran en même temps détraquent le métabolisme et les règles finissent par réapparaître. Un problème réservé aux femmes réapparaître quand notre corps commence à ressembler à ce que l'on est vraiment ? Non merci.
C'est là que j'ai compris, stoppa définitivement le Lutéran et repris l'air frais de l'extérieur quelques jours plus tard, quand tout était rentré dans l'ordre...
Donc ne JAMAIS essayer le combo testo + lutéran.

Deuxième erreur : Forcer un peu trop sur cette cavité qu'on aime pas trop et qu'il nous reste après hysté
Trois ans après l'hystérectomie, je me croyais invincible, j'étais opéré, super ! Je n'aurais plus jamais ce qui s'apparente à un "problème féminin". 8-)
Erreur fatale !! :mur:
Par on ne sait quelles malveillances, j'ai littéralement déchiré les parois de ce qu'il me reste et qui n'a pas sa place en moi.
La blessure était minime, mais assez pour me voir horrifié d'avoir les parties repeintes en rouge vif, me rappelant quelques horribles souvenir d'avant transition.
Un peu paniqué et "la queue entre les jambes" durant mes déplacements, on m'a envoyé aux urgences, quand même, car ça aurait pu être la cicatrice... Mais, non. En fait, la cicatrice était impeccable. C'étaient les parois qui, fragilisées par la testostérone, ont fini par craquer suite à quelques violences. :oops:
En guise de punition : gélules aux estriol et à la progestérone à insérer (Florgynal) :? , sans compter les effets indésirables que ça peut engendrer et dont j'ai fait les frais (maux de têtes, fatigue, hypersensibilité au bruit).
Donc plus jamais ça...

Voilà pour ce qui en est des grosses erreurs à ne pas faire concernant l'hysté, si vous en avez d'autres à rajouter, n'hésitez pas. :café:

Revenir vers « Chirurgies génitales »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité