L'hystérectomie : qu'est-ce que c'est ?

Hystérectomie, phalloplastie, métoidioplastie
Avatar de l’utilisateur
Mr. K
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 269
Inscription : 30 Oct 2016 23:00
Âge : 33
Localisation : 59
Situation : Trans
Genre : Pédé gothique
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Contact :

L'hystérectomie : qu'est-ce que c'est ?

Messagepar Mr. K » 15 Nov 2016 21:41

L'HYSTÉRECTOMIE : QU'EST-CE QUE C'EST ?

D'autres schémas pour illustrer l’article vont arriver. ;)
Attention, les termes utilisés dans cet article ne sont pas métaphoriques : un chat est appelé un chat (et un vagin un vagin ;) ) Il contient également la description d’actes chirurgicaux.

1 - DÉFINITION

L’hystérectomie est une chirurgie qui consiste en l’ablation totale ou partielle de l’utérus. Cette opération peut également se dérouler de plusieurs façons différentes que nous détaillerons par la suite.
L’ovariectomie consiste en l’ablation des ovaires. Elle va souvent de pair avec l’hystérectomie, mais ce n’est pas systématique.

Ci-dessous le schéma d'un utérus complet :
Uterus.jpg
Uterus.jpg (25.19 Kio) Consulté 470 fois


2. LES DIFFÉRENTS TYPES D’HYSTÉRECTOMIES

Comme précisé précédemment, l’utérus peut être retiré totalement ou non. Dans le cas d’une chirurgie pour une personne Trans, le choix dépendra entre autres de la volonté de garder ou non un système hormonal autonome.

a/ Hystérectomie totale (ou non conservatrice) avec annexectomie

Il s’agit de l’opération la plus couramment pratiquée dans notre cas. Elle consiste à supprimer l’utérus en lui-même, les trompes de Fallope, les ovaires et le col de l’utérus. Une suture sera faite au fond du vagin. Il n’y a plus de production hormonale naturelle (plus d’œstrogènes). Il est donc hors de question d’arrêter la testostérone si l’on pratique cette opération car le corps a impérativement besoin d’un apport hormonal.

Hysterectomie-totale-avec-annexectomie.jpg
Hysterectomie-totale-avec-annexectomie.jpg (25.9 Kio) Consulté 470 fois


b/ Hystérectomie totale (ou non conservatrice) sans annexectomie

Le corps et le col de l’utérus sont retirés. Il reste les trompes de Fallope et les ovaires, qui peuvent ainsi continuer de produire des œstrogènes. C’est une technique intéressante si l’on souhaite conserver ses ovaires (dans le cas d’un arrêt de la testostérone par exemple) tout en étant stérile. Comme la précédente, cela évince le risque de cancer du col de l’utérus.

Hysterectomie-totale-sans-annexectomie.jpg
Hysterectomie-totale-sans-annexectomie.jpg (25.67 Kio) Consulté 470 fois


c/ Hystérectomie sub-totale

Elle se fait avec ou sans annexectomie, c’est-à-dire avec, ou non, conservation des trompes et des ovaires. La différence avec une hystérectomie totale est qu’ici, le col de l’utérus n’est pas retiré, et donc, le vagin est entièrement préservé. Il faut savoir qu’avec cette technique, il est impératif de conserver un suivi gynécologique pour prévenir les cancers du col.

Hysterectomie-sub-totale.jpg
Hysterectomie-sub-totale.jpg (25.84 Kio) Consulté 470 fois


3. LES TECHNIQUES OPÉRATOIRES

L’opération peut se faire de trois façons différentes. Dans tous les cas, elle se fait presque systématiquement sous anesthésie générale. Sinon, elle est en loco-régionale : légère sédation et anesthésie totale du bas du corps : vous êtes alors conscient, un drap masquera totalement la vue de l’opération. Elle permet une meilleure récupération post-opératoire, mais peut être refusée si votre santé ne s’y prête pas ou si vous préférez une anesthésie générale.
En post-op, il y aura la pose d’une sonde urinaire et d’une mèche dans le vagin. (point abordé plus bas dans l’article)
Il est à noter que quelque soit le type d’opération proposé, on vous demandera de signer une décharge autorisant la laparoscopie si jamais il y avait un problème au cours de l’opération avec une autre technique.
L’hospitalisation oscille entre 3 et 10 jours selon la technique, même s’il peut y avoir des exceptions (plus ou moins de jours) Dans tous les cas, il faut compter un bon mois et demi voire deux mois de convalescence en post-op.

a/ Ce qui se passe à lors de l’opération (attention, description d’opération)

Quelle que soit la technique employée, on retrouve les mêmes faits. Vous aurez préalablement pris une douche à la Bétadine et serez rasé ventre, pubis et cuisses (possible de le faire soi-même)
Une fois sur la table d’opération et anesthésié, la peau du ventre et l’intérieur du vagin sont désinfectés (on se réveille souvent couleur jaune Bétadine). L’utérus va être séparé du vagin, et le vagin suturé. Tous les vaisseaux sanguins vont être suturés ou coagulés (vaisseaux « brûlés » pour les fermer). L’utérus est détaché petit à petit avec minutie pour bien fermer les différents ligaments, vaisseaux etc. Avec le temps, l’espace précédemment occupé par l’utérus sera comblé avec l’intestin, il ne restera donc pas de cavité vide.
Il y aura toujours une analyse en laboratoires des pièces enlevées (utérus, ovaires) dont vous recevrez le compte-rendu quelques jours après l’opération.

b/ La voie haute, ou laparoscopie

Elle consiste en une incision de 10 à 15 cm qui sera horizontale, au dessus du pubis, ou plus rarement verticale (médiane sous-ombilicale) sur la ligne entre le nombril et le pubis. Cette technique permet un accès plus facile à l’utérus. En revanche, elle conduira à une convalescence plus longue, et souvent une hospitalisation plus longue également. Les sutures externes seront réalisées avec du fil ou des agrafes.

c/ la cœlioscopie

L’opération se fait à l’aide d’une caméra, les cicatrices sont plus petites et au nombre de quatre. C’est la technique qui est la plus utilisée. Elle peut aussi servir d’appui à une hystérectomie par voie basse.

d/ La voie basse, ou voie vaginale, ou voix naturelle

L’opération se fait en passant par le vagin. Il n’y a aucune cicatrice extérieure. Cette méthode ne peut pas être appliquée à tout le monde, cela dépend du physique. Elle présente l’avantage d’offrir une convalescence plus rapide (ce qui ne veut pas pour autant dire qu’on a le droit de courir partout dès sa sortie de l’hosto ;) )

4. OÙ SE FAIRE OPÉRER ?

Cette opération se déroule souvent en hôpital public, et est donc gratuite. Votre médecin généraliste peut vous renvoyer vers le chef de service gynécologique de l’hôpital où votre cas sera étudié et où on vous proposera une date opératoire après un premier rendez-vous. Il est nettement préférable de se munir de son attestation psy, et aussi d’une attestation de l’endocrinologue qui garantit que vous êtes hormoné car : pas d’hormones, pas d’hystérectomie.
En pratique, certains chirurgiens peuvent se montrer réticents. Il ne faut pas hésiter à aller voir quelqu’un d’autre si vous avez un doute ou si vous ne le sentez pas. Même si cette opération n’a pas de grosses incidences esthétiques comme la mastectomie, il est capital de trouver un chirurgien avec lequel vous vous sentez et bien et qui a une bonne réputation.
Il est aussi possible de se faire opérer en privé, là vous paierez une certaine somme. (anesthésie + dépassements d’honoraires du chirurgien) La fourchette est assez large, (on peut trouver 200 à 4000 selon les témoignages) il est donc important de bien se renseigner sur le prix et de faire un devis si vous passez par ce système.
A noter que certains chirurgiens proposent de faire l’hystérectomie en même temps que la mastectomie. Cela présente l’avantage de ne subir qu’une seule anesthésie générale et de « gagner du temps ». Ceci étant, la récupération sera plus longue (mais pas forcément votre arrêt de travail ;) ) Il faut donc bien peser le pour et le contre avant de faire ce choix.

5. LE POST OPÉRATOIRE

a/ à l’hôpital

Comme pour la mastectomie, vous vous réveillerez en salle de réveil puis vous rejoindrez votre chambre. Parfois, vous aurez droit à un repas léger le soir même, mais pas toujours.
Vous aurez une sonde urinaire et votre urine sera teintée en bleu. C’est parfaitement normal, en la teignant à l’aide de bleu de méthylène (parfaitement anodin pour la santé) cela permet de s’assurer qu’il n’y a pas d’écoulement anormal via le vagin par exemple.
Vous aurez aussi une mèche dans le vagin, qui fait office de pansement pour la suture du fond. Le retrait de cette mèche peut paraître impressionnant, dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à faire part de vos appréhensions au personnel soignant lors du retrait. On vous aidera à vous détendre, pensez à bien souffler et inspirer profondément : c’est bien souvent plus impressionnant que douloureux. ;)
Vous aurez éventuellement des bas de contention, cela dépend des chirurgiens. Idem pour le drain, qui peut être posé ou non selon les cas.

b/ A la sortie

Vous aurez pour une quinzaine de jours des injections quotidiennes d’anticoagulants, comme le Lovenox par exemple. Comme votre mobilité est réduite, cela permet d’éviter la formation de caillots sanguins. Cela ira donc de paire avec une prise de sang régulière pour vérifier que votre taux de plaquettes reste dans la norme.
Il est possible d’avoir un arrêt de travail de deux semaines à quatre.
Il est intéressant de marcher un peu tous les jours, mais sans non plus faire une marche sportive. Pas de sport, ne pas porter de charges lourdes, il faut être très prudent.
Vous pourrez vous douchez tout de suite, mais pas de bain avant 15 jours. Et pas de rapport sexuel utilisant le vagin avant au moins un mois, en étant prudent au début.

6. PRÉCAUTIONS POST OP

Cette opération, même si elle peut sembler « invisible » au sens où elle n’a pas un impact esthétique fort come la mastectomie, reste une opération sérieuse. Elle demande une vraie convalescence d’au moins un mois et demi si ce n’est deux mois. Il est très important dans cette période de ne pas porter de choses lourdes, de limiter les déplacements, même s’il est bon de marcher un petit peu. Il faut vraiment être très prudent. Un excès et c’est l’hémorragie avec urgences gynécologiques. Il ne faut vraiment pas prendre cette opération à la légère.
A noter qu’il ya des chances de développer un bel hématome sur le ventre, ce n’est pas systématique, mais c n’est pas inquiétant : à condition que celui-ci ne soit pas douloureux. Si un-e infrmier-e vient vous faire vos piqûres, ne pas hésiter à lui demander conseil.
Il est également possible d’avoir des saignements pendant quelques jours. Tant que ceci sont peu abondants (quelques traces), ce n’est pas inquiétant. En revanche, si le saignement est plus important, ou présente une odeur désagréable, il faut consulter un médecin, ou revoir votre chirurgien.
Quelque soit le doute sur votre santé en post-opératoire, il ne faut pas hésiter à contacter le chirurgien ou le médecin. Il vaut mieux le faire pour rien que de laisser s’aggraver un problème.
Toujours bien boire de l’eau pour prévenir les infections urinaires possibles en post-op, consulter en cas de brûlures à la miction. Et si vous avez des difficultés à aller à la selle, voyez également votre médecin, même si elle est rare, l’occlusion intestinale peut survenir en post-op.

7. AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE L’HYSTÉRECTOMIE

Ceux-ci sont également à définir avec votre propre vécu et votre sensibilité. Ce qui est proposé ici l’est à dire indicatif et non-exhaustif. Cela peut ne pas s’appliquer à vous.

a/Avantages :

  • Fin définitive des règles
  • Disparition des douleurs lors de rapports sexuels avec utilisation du vagin
  • Disparition des douleurs ovariennes en règle générale
  • En cas de non-conservation du col, plus de suivi gynécologique (/!\ en ce qui concerne la prévention des cancers ! si vous rencontrez des soucis un jour, même avec hystérectomie, il ne faut pas hésiter à consulter, ne serait-ce que votre médecin traitant.)
  • Stérilité toujours « recommandée » pour le changement d’État-civil

b/ Inconvénients :

  • Stérilité irréversible
  • Si ovariectomie (soit le retrait des ovaires), il n’y a plus de système hormonal autonome donc impossible d’arrêter la testostérone si souhaité.
  • Potentiels problèmes de sécheresse vaginale gênant en cas d’utilisation de celui-ci
  • On peut être amené à réévaluer le traitement hormonal, ce qui peut être un temps pénible lorsque l’on avait trouvé un dosage nous convenant.

8. ABLATION DU VAGIN OU NON

Ici, cela dépend des cas, de ce que vous souhaitez, du chirurgien… Il est extrêmement important de bien manifester votre volonté au chirurgien, que ce soit de garder le vagin ou de ne pas le garder. Il n’y aucune honte ou gêne à ressentir, il est FONDAMENTAL d’être très clair sur la question ! Certains ne souhaitaient pas d’ablation du vagin et en ont subi une malgré eux.

9. CONSÉQUENCES DE L’HYSTÉRECTOMIE

Suite à cette opération, la stérilité est effective et irréversible, même avec conservation des ovaires. Si vous souhaitez porter un jour un enfant, il ne faut pas faire cette opération.
Les règles sont définitivement stoppées, même dans le cas où vous gardez les ovaires et stoppez la testo. Tout problème d’endométriose disparaîtra aussi.

10. HYSTÉRECTOMIE ET ÉTAT-CIVIL

Bien que la loi sur le changement d’État-civil pour les personnes trans soit encore en ballotage, il ne faut pas s’attendre à une facilitation pour le moment. L’hystérectomie reste une prérogative pour la plupart des tribunaux. Quelques personnes ont réussi à faire leur CEC sans hystérectomie, mais cela peut encore aujourd’hui être un frein pour ce changement, la stérilité étant recherchée encore aujourd’hui, en 2016, dans le pays des Droits de l’Homme.


Sources :
http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/hysterectomie
http://www.cngof.fr/interventions-gynecologiques/355-hysterectomie-abdominale
http://www.chirurgie-gynecologie.fr/page-chirurgie-gyn/hysterectomie.html
http://www.ch-belvedere.fr/chirurgie/chir_gyn/hysterectomie/hysterectomie.asp
Discussion avec le chirurgien m’ayant opéré + différents témoignages




Article* écrit par Mr. K
Images* réalisées par Junk

*Cet article ainsi que ses images sont soumis aux lois sur la propriété intellectuelle. Ils sont la propriété exclusive de leurs auteurs.
Toute reproduction, toute diffusion même partielle est formellement interdite.

Date de création : novembre 2016

Revenir vers « Chirurgies génitales »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité