Doute avant l'opération

Les différentes techniques de mammectomie, les photos, les questions et les réponses
Avatar de l’utilisateur
Decay
Caillou
Caillou
Messages : 99
Inscription : 14 Nov 2016 08:58
Âge : 25
Localisation : Rennes
Situation : Trans
Genre : Masculin androgyne
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Doute avant l'opération

Messagepar Decay » 03 Mai 2017 07:46

Hello !

J'me permets de poster ça là. J'imagine que le sujet a déjà été ouvert sur le forum vert, mais ici je vois que non. Ou je suis bigleux et dans ce cas my apologies.

(Attention, il s'agit de MES doutes, avec des questionnements qui pourraient potentiellement être blessant pour d'autres. Il s'agit de quelque chose de perso, et non des jugements).

Bon alors, voilà, c'est posé, je me fais opérer le 23 mai à Rennes. Donc dans trois semaines.
Trois semaines....

Ca fait un an que j'ai exactement les même doutes. Les même questions intimes. Et je me disais que quand je poserais ma date, j'aurais au moins quelques mois pour réfléchir et me décider. Mais ça fait déjà un an que je réfléchis et que j'essaye de me décider. Quand je me regarde dans la glace, j'aimerais ne pas avoir de poitrine. J'arrête pas de la plaquer et de regarder pour voir ce que ça donne. Evidemment que j'aimerais ne plus l'avoir. Je pourrais me mettre torse nu chez moi, je pourrais avoir une vie sexuelle sans avoir peur, je pourrais aller à la piscine, la plage, sans binder, et pour moi tout court je me sentirais mieux.

Mais. Il y a un mais.

J'ai peur. Peur, tout simplement, de regretter. Je n'ai aucune envie de dé-transitionner, mais néanmoins je peux pas m'empêcher de me dire "et si". Et si, dans quelques années, je réalise j'sais pas quoi. Et si, finalement, même, je dé-transitionne ?! Enfin, non. Je sais pas, je suis complètement paumé. J'crois que si je le fais pas là, je le ferais jamais et je resterais toute ma vie avec le "je vais le faire mais j'attends d'être certain". Le seul truc qui pourrait éventuellement m'emmerder, c'est au niveau sensation. C'est un truc auquel je suis vachement réceptif (sexuellement parlant, j'veux dire). Et, de toute évidence, après l'opé ça ne sera pas pareil. Mais bon. C'est quand même vachement moindre par rapport aux bienfaits que ça pourrait m'apporter. Le truc, c'est que quand je passe trop de temps à me faire mégenrer, bah quand on me genre bien et qu'on me respecte enfin, ça me fait limite bizarre des fois. Et du coup ça me fait gamberger. Je me dis "est-ce que t'es pas juste quelqu'un de complètement instable ?". Le fait est que je veux pas du tout être comme avant. Je suis bien comme ça, et plus je "passerais", mieux ça sera car je m'autoriserais réellement à porter des trucs plus "queer", plus "féminin", même. Je le fais déjà vachement plus qu'au début, et c'est chouette. Mais voilà, je me dis, si ça se trouve après l'opé je vais regretter, pour raison x ou y. Et ça me fout les glandes. Puis aussi, depuis quelques temps, il m'arrive de me faire passer pour "fille" sur internet, dans le simple but de séduire. Car j'ai pas assez confiance en moi actuellement et le fait de me déguiser me permet de me cacher derrière un rôle à travers lequel je peux faire des choses, tout en sachant que bah c'est pas moi. J'aimerais ne pas avoir à faire ça et avoir confiance, pouvoir faire des rencontres intimes à travers Tommy et le mec que je suis, mais justement, tant que j'ai cette poitrine, ça m'empêche. Et c'est un cercle vicieux. Car du coup, je me dis qu'en me faisant opérer, si ça se trouve, bah en ayant plus ces "attributs", j'aurais plus aucun moyen de me faire désirer (oui, c'est très con et bête). Finalement, c'est la société, le regard des autres qui l'emporte. Car si il n'y avait QUE moi, je n'hésiterais pas une seule seconde pour l'opération. Si j'avais confiance, je n'aurais pas de doutes. Mais voilà.

Des conseils ? J'ai pas envie d'annuler mon rdv. C'est quand même dingue car j'ai réussi à avoir l'argent, une date avant l'été, tout tombe super bien, mais j'ai des doutes qui m'embrouillent l'esprit. J'irais, c'est sûr, mais je ne veux pas y aller dans cet état d'esprit ou ni à reculons. J'ai dis à mes amis que si je faisais le coup de "je veux plus y aller" le jour même, il faudrait qu'ils m'y emmènent quand même. Ca serait triste d'en venir là, non ?

Avatar de l’utilisateur
Junk
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 410
Inscription : 30 Oct 2016 22:57
Âge : 30
Localisation : Loin, très loin
Situation : Trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Doute avant l'opération

Messagepar Junk » 03 Mai 2017 11:37

Je pense qu'on est à peu près tous passé par ce questionnement avant de démarrer la transition, c'est normal. Ce qui m'avait beaucoup aidé à ce moment c'est de me poser la question inverse, c'est-à-dire si je décidais de ne rien faire (ni ths ni opération), est-ce que dans 10 ans je me voyais dans mon corps "féminin" sans le regretter ? J'en ai conclu qu'il y avait un très très gros risque que je regrette de n'avoir rien fait.
Il y a des moments qu'on peut pas rattraper, et déjà pour ceux-là je regrette de les avoir passés dans ce corps tel qu'il était avant, par exemple la période de l'adolescence. Donc je voulais pas faire la même erreur pour les moments futurs.

Avatar de l’utilisateur
Bluepoppy
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 337
Inscription : 13 Nov 2016 22:09
Situation : Trans
Genre : Non binaire
Pronoms : Il

Re: Doute avant l'opération

Messagepar Bluepoppy » 03 Mai 2017 13:29

Je sais pas si ça peut t'aider mais la façon dont je vois les choses, c'est qu'il faut construire son image, travailler pour trouver un point de confort. Avec ou sans poitrine, tu auras ce travail à faire. Chercher comment intégrer ton corps et l'image reflétée par les gens, comment présenter... L'intention, ce qu'on pense, ce qu'on émet/projette est vachement importante, les gens y sont réceptifs. Ca efface pas la transphobie mais quand tu as un corps que tu assumes et une image que tu aimes (et je pense qu'aimer est une sorte de posture active, c'est le résultat de ce travail), les gens sont mis face au fait accompli, et ceux qui marchent pas, leur avis glisse sur toi. C'est très abstrait, désolé, mais en gros, peut-être qu'accepter qu'il n'y a pas de solution parfaite, dépourvue de doutes et de travail à faire, pourra t'aider. Dans un cas comme dans l'autre, tu auras du travail, pour gérer ce regard de l'autre, pour intégrer ton image et en faire quelque chose d'affirmé... Mais ce n'est pas une mauvaise chose, c'est juste la voie à suivre pour mieux vivre et grandir. C'est une construction.
Après je comprends (intellectuellement) cette question de pouvoir changer d'avis, en particulier si tu t'interroges du côté intime. Parce que sinon j'ai envie de dire que rien n'empêche de garder une présentation androgyne ou de porter des prothèses si tu as envie de garder un passing féminin. J'ai l'impression que plus qu'une dualité homme/femme, c'est le fait d'être identifiable comme trans, avec un corps qui ne soit plus "intact", qui t'angoisse...
Mais en même temps, est-ce que ça ne correspond pas plus à ton identité ? (question sincère hein, j'en sais rien moi xD)

Clairement, transitionner médicalement ne va pas te condamner à la solitude, c'est tout à fait possible de trouver des partenaires, mais c'est sans doute plus compliqué pour le sexe "casual". Je pense que le plus efficace c'est d'être aussi sociable que possible, rencontrer beaucoup de gens par le biais d'activités, de groupes qui correspondent à tes intérêts, tout en étant très "toi", et en affichant le fait que tu es ouvert côté cul.

Avatar de l’utilisateur
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 932
Inscription : 30 Oct 2016 22:56
Âge : 31
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Doute avant l'opération

Messagepar PauSG » 03 Mai 2017 16:03

Comme le dit Junk, je crois qu'on passe tous par ces phases de doutes, avant de prendre de grosses décisions. Si ça peut t'aider, il y a un sujet sur ce thème mais avant de démarrer les hormones: http://forum-ftm.fr/viewtopic.php?f=17&t=479&p=5225.

Ce qui m'avait aidé à appréhender le doute avant mon opé c'est faire des pour et des contre, et de me rendre compte qu'en fait (et encore une fois c'est très personnel) pour moi il y avait bien plus de points positifs potentiels que de points négatifs.

Après, je ne veux pas te faire douter plus, mais je pense aussi qu'il faut savoir s'écouter, et écouter ses doutes. Si ça te fait paniquer, ça peut être une option aussi de repousser l'opé. Peut être que tu as besoin d'un peu plus de temps pour te faire à l'idée, et ça peut être bénéfique de prendre un peu ton temps et d'arriver à l'opé plus détendu. Juste pour te dire que même en ayant bloqué une date, tu as le droit de changer d'avis si tu n'es pas tout à fait prêt, et tu la feras un peu plus tard.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

Wiklo
Gravier
Gravier
Messages : 28
Inscription : 15 Nov 2016 19:01
Situation : Trans
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Doute avant l'opération

Messagepar Wiklo » 03 Mai 2017 19:13

Salut Decay,
Comme disent les autres, ce sentiment est partagé par bon nombre d'entre nous, dont moi.

J'ai mis des années avant de me faire opérer (mastectomie) parce que justement je me posais 10 000 questions, comme tu le dis bien "et si? et si?". Au final j'ai décidé de prendre du temps et au bout d'un moment ça devenait invivable pour moi, fallait le faire.
Arrivé au moment de la date de l'opé, j'étais méga stressé et à la fois hyper heureux. Bref, l'opé se passe et le lendemain, à la clinique j'ai pleuré comme jamais, les doutes étaient revenus, sauf que c'était fait ma foi ! Je me disais "bah voilà et maintenant si tu regrettes, tu as l'air con hein ?" , j'ai fait une espèce de dépression post-op lié à plein de choses (dont l'anesthésie je pense). Dr C ayant eu vent que je pleurais comme une madeleine s'est déplacé, m'a rassuré, et je sais plus qui du staff a dit "bah si vous regrettez, on fera sens inverse!" c'est trop con mais ça m'a rassuré!! Alors qu'au fond de moi, je voulais pas du tout faire machine arrière, mais ça m'a rassuré de l'entendre en fait. C'est bizarre.
Maintenant, soit un an et demi après, je suis heureux comme jamais, je n'ai plus aucun doute, si ce n'est de plus pouvoir plaire à quelqu'un (si jamais ma copine me quittait), mais encore une fois c'est un rapport à la société comme tu le dis si bien, et notre bien-être est primordial.

Seul toi peut savoir, essaye de pas trop voir le côté sociétal même si c'est important, j'entends bien...Mais sache que c'est tout à fait normal de douter.
Par rapport à la testo j'ai exactement ces mêmes doutes et pour le coup j'arrive pas à me décider, ça me bouffe la vie.

Je sais pas si j'ai été clair, en tout cas : soutien :)

Avatar de l’utilisateur
Kyandor
Galet
Galet
Messages : 107
Inscription : 14 Nov 2016 02:28
Âge : 18
Localisation : Région parisienne
Situation : Trans
Genre : Masculin androgyne
Pronoms : Il

Re: Doute avant l'opération

Messagepar Kyandor » 04 Mai 2017 22:39

Je comprends tellement ce que tu ressens (pas tant par rapport à la mastectomie, parce que je ne suis pas prêt de la faire, et aussi c'est la seule chose qui ne me fait pas douter niveau transition). Je connais ces moments de flottement étrange lorsque l'on me genre au masculin, je connais la peur de faire une grave erreur en me lançant dans tout ça...

Je n'ai malheureusement pas de solution, mais j'essaie de me dire que le moi du futur importe moins aujourd'hui que le moi du présent. Si aujourd'hui je pense sincèrement que faire une transition me rendra heureux, pourquoi me priver de cette chance sous prétexte que peut-être je regretterai ?
Tu sais ce qui provoque ces moments de doute ? Trouver le déclencheur peut t'aider à surmonter ton doute.

Sinon côté peur de ne plus être désirable, ta peur est légitime, mais je pense qu'il doit y avoir pas mal de gens que ta transidentité ne dérangera pas le moindre du monde. "Suffit" de les trouver (plus facile à dire qu'à faire, je sais, juste il ne faut pas se dire que c'est introuvable, les gens corrects)

Avatar de l’utilisateur
Decay
Caillou
Caillou
Messages : 99
Inscription : 14 Nov 2016 08:58
Âge : 25
Localisation : Rennes
Situation : Trans
Genre : Masculin androgyne
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Doute avant l'opération

Messagepar Decay » 13 Mai 2017 20:28

Merci pour toutes vos réponses, que j'ai bien lues et qui me rassurent. Je prendrais le temps de répondre plus en détail prochainement, quand j'aurais un peu plus d'énergie. Mais du coup, l'opé est dans dix jours, et je me prépare mentalement. J'ai à la fois hâte, et à la fois toujours un peu peur. Mais j'ai l'impression que mes doutes se dissipent un peu. J'ai moins de réaction genre "Et si je regrettais ?" car je réalise bien qu'avoir cette opé pourra m'aider à vivre mieux. Il faut juste que j'arrive à me détacher de cette espèce de réflexion de... je sais pas, genre, au fin fond de mon esprit je me dis "Bah même si je plais pas en tant que mec, avec la poitrine, je pourrais toujours me déguiser en meuf de temps à autres pour avoir des relations intimes". C'est absolument lamentable, j'en ai bien conscience. Surtout que même avec ce genre de réflexion, je n'arrive même pas à me déguiser, justement, et à me faire passer pour meuf. Car ça me fait mal de voir un reflet féminin. Donc je me sens coincé. Et surtout, je sais pertinemment que ce qui me fait douter s'avère juste le regard des autres, comment iels me voient, si je leur plais, etc... Cette opé, c'est "enlever" cet objet de désir des hétéro cis dalleux, pour être celui que je veux être, physiquement. Mais c'est la peur de l'inconnu, et la peur de me dire que j'aurais plus cette espèce de "garantie" débile et pathétique sur mon corps, pour me sentir "désirable" aux yeux de quelqu'un. C'est absolument abject ce que je dis. Ne le prenez SURTOUT pas "sérieusement". J'veux dire, c'est vraiment un ressenti que j'ai, tout en sachant très bien que c'est naze.

jo.han
Gravier
Gravier
Messages : 49
Inscription : 13 Juin 2017 03:07
Âge : 26
Localisation : Montpellier
Situation : Trans
Genre : Neutre-Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Doute avant l'opération

Messagepar jo.han » 13 Juin 2017 04:02

Salut :)

Tu as dû te faire opérer maintenant, je serais curieux de savoir comment ça s'est passé... J'avais quand même envie de partager mes pensées (c'est mon premier post !), vu que je commence à avoir suffisamment gamberger dans mon coin. :lol: Ça pourra peut-être servir à d'autres.
J'ai eu les mêmes doutes et peurs que toi. Comme d'autres, j'ai attendu que ça devienne insupportable pour moi aussi. Ca aura mis environ deux ans. Je m'apprête donc à passer mon dernier été en binder, ce qui le rend un peu plus supportable (malgré nos 40 degrés à l'ombre... déjà...). Depuis janvier je suis sûr de vouloir me faire opérer. Mais il y a deux mois de cela, j'ai eu des doutes à nouveau. Je suis suivi par une psychologue absolument géniale et quand je lui en ai parlé, elle m'a dit que ça l'étonnerait franchement que je regrette (puisqu'en fait, j'ai jamais entendu personne regretter) et que si jamais c'était le cas, eh bien je ferais en sorte d'être à nouveau satisfait en payant une chirurgie pour avoir des seins. Et ça m'a automatiquement rassuré moi aussi.
Et c'est normal de douter, d'ailleurs elle m'a confirmé que j'étais bien sain de douter et que ça ne remettait pas en cause mon identité transgenre. Ce n'est pas rien tout de même ! Mais à mon humble avis, quand on en est au stade d'avoir une date d'opération, c'est qu'on est plutôt sûr :) Et puis sinon tu peux toujours la reporter en effet.
Pour ma part, j'ai conscience de perdre des trucs : ma belle peau toute lisse, la possibilité d'allaiter un jour... Mais en même temps, vu la faible probabilité que je souhaite faire un drôle; ça compte plus trop ^^
Et pour les cicatrices, honnêtement, ça a été le plus dur à accepter. Mais maintenant, même si ce n'est pas l'idéal de torse que je souhaite, je sais qu'il vaut mieux ça que ce que j'ai aujourd'hui.

Pour ce que tu disais sur le fait qu'on te mégenre et qu’après t'es perdu quand on te genre bien, je comprends carrément et ça me rassure de te lire ! Des fois je me mégenrais moi-même dans ma tête ! Mais je pense que le milieu social influe beaucoup. Mon boulot où je suis considéré comme fille ne m'aide pas. Je mène un peu une double vie. Mais pas en mode super-héros. Et puis mon genre étant fluide, je ne considère pas tout le temps que "elle" n'est pas mon genre. Quand ça arrive à ma copine de le dire, vu que c'est une fois sur deux cents, ça me dérange pas, même si je le remarque. Ça m'amène cette petite touche de neutre.

Voilà, évidemment, tout ça n'est que mon expérience et mon vécu et non un dogme à suivre ;) S'il y avait une norme transgenre, ça se saurait !


Revenir vers « Chirurgies du torse »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité