Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Les différents traitements et leurs effets
Avatar de l’utilisateur
Kane
Gravier
Gravier
Messages : 28
Inscription : 14 Nov 2016 01:57
Âge : 25
Situation : Trans
Genre : Androgyne
Pronoms : Il-iel
Hormoné : Oui

Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar Kane » 19 Nov 2016 20:34

Je recréé ce topic du forum vert, et j'en profite pour copier-coller mes contributions sur le sujet, avec en bonus un bilan pour les 6 mois d'arrêt !

Ven 20 Mai 2016

A 1 semaine et 3 jours d'arrêt, je peux dire que ma voix n'est plus tout à fait la même qu'à l'arrêt (vidéos comparatives à l'appui), j'ai perdu les apports des dernières semaines (cette couleur grave de la voix), après niveau pitch je sais pas si la différence est vraiment flagrante, j'imagine que ça dépend aussi de la manière dont je pose ma voix, mais clairement je dois faire plus d'effort pour arriver à obtenir un résultat comme avant.

Je précise quand même que c'est moyennement étonnant finalement, vu que j'ai stoppé net juste après une descente significative, je vais peut être pas arriver à la conserver.

Mais je suis en mode "zen et acceptation" (pour le moment), je veux voir ce qu'il en sera sur le plus long terme (en mois de préférence), pour pouvoir décider en connaissance de cause si je reprend ou pas le traitement, si l'évolution de la voix est trop insupportable.

Lun 5 Sep 2016

J'arrive bientôt à 4 mois d'arrêt.

La voix n'a pas bougé depuis l'évolution des premières semaines qui ont suivi l'arrêt (elle est restée comme sur le dernier enregistrement que j'ai posté), j'ose espérer qu'elle s'est enfin stabilisée. L'une des évolutions les plus spectaculaires ne concerne ni les graisses, ni la force physique, ni la forme du visage... mais les poils du visage. Ils sont en train de se faire la malle aussi rapidement qu'ils sont apparus (c'est à dire très très vite). Ils ne poussent pratiquement plus au menton, et de façon très clairsemée. Ce qui m'attriste pas mal car c'était l'un des seul éléments de passing masculin que j'avais. Suite à sa remontée post-T, ma voix est certes notoirement plus grave qu'au tout début, mais elle demeure dans la tranche des voix féminines graves, donc si la pilosité faciale n'assure plus, eh bien je peux dire au revoir aux "monsieur"... :mouchoir:

Mais bon, ça fait partie du jeu. J'ai accepté depuis le début que ma transition comporterait tout autant la période de traitement que la période d'arrêt, donc j'en assume les conséquences, et j'aimerais vraiment ne pas reprendre d'hormones, même en crème. J'ai envie de trouver un point de stabilité où je peux vivre avec mon apparence, l'accepter sans traitement médical supplémentaire, quitte à corriger les gens si ils m'appréhendent comme une fille.

Ven 21 Oct 2016

5 mois et demi d'arrêt (wow déjà le temps passe vite...)

Pas de changements de voix, rien de flagrant au niveau du visage, et j'ai l'impression que le ralentissement brutal de la pousse des poils faciaux s'est stabilisé (mais ça reste à confirmer, et je n'exclus pas que ça continue à ralentir jusqu'à ne plus se renouveler du tout sur le long terme). Je ne sais absolument pas à quoi m'en tenir à ce niveau là, depuis quelques jours je tente d'utiliser de l'huile de ricin pour voir si ça aide la pousse, je verrai bien. Je n'ai rien à ajouter par rapport au post d'avant, j'ai le sentiment que les changements post-arrêt sont en train de se tasser.

Quand tu dis que tes poils s'en vont. C'est à dire qu'un poil retiré ne repousse pas ? Ou que sans y toucher, il tombe ?


En fait ils repoussent, mais beaucoup plus lentement et beaucoup plus fins.

____________________________

Alors, où est-ce que j'en suis à 6 mois post arrêt ?

Voix : Zéro changement.
Poils faciaux : Ca continue à pousser mais de manière un peu moche, clairsemée, les poils sont fins. Je ne touche pas au duvet au dessus de la lèvre supérieure, il est bien visible de près mais de loin, c'est pas vraiment ça.
Pilosité corporelle : Plus fine, les poils du torse en particulier se sont fortement affinés.
Forme du visage : Il s'est sans doute un peu arrondi depuis l'arrêt mais il est toujours plus carré qu'avant le traitement.
Graisses : Le haut des cuisses est plus marqué, mais vu que j'ai une silhouette assez fine le changement est imperceptible, sauf si on me voit à poil, ce qui n'est heureusement pas un cas de figure courant :mrgreen:
Dicklit : Zéro changement.
Libido : Retour au niveau pré-T.

Ah, et une info que je n'ai pas donné il me semble : mes règles sont revenues environ 1 mois après l'arrêt ;)

Avatar de l’utilisateur
Eclipse Maël
Gravier
Gravier
Messages : 14
Inscription : 14 Nov 2016 12:20
Âge : 23
Localisation : Poitiers (ville natale), Nantes (ville d'études)
Situation : Trans
Genre : Non-binaire
Pronoms : il iel
Suivi psy : Oui
Contact :

Re: Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar Eclipse Maël » 26 Nov 2016 19:12

C'est très instructif, merci! J'envisage également de prendre de la T puis d'arrêter mais pas sûr encore. Tu avais pris de la T pendant combien de temps déjà?

Avatar de l’utilisateur
Kane
Gravier
Gravier
Messages : 28
Inscription : 14 Nov 2016 01:57
Âge : 25
Situation : Trans
Genre : Androgyne
Pronoms : Il-iel
Hormoné : Oui

Re: Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar Kane » 27 Nov 2016 00:53

7 mois ;)

Avatar de l’utilisateur
mystère
Galet
Galet
Messages : 183
Inscription : 09 Nov 2016 22:56
Âge : 35
Localisation : Nomade sans frontières
Situation : Trans
Genre : arc-en-ciel
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar mystère » 28 Nov 2016 16:47

Un an de T, deux ans sans T

Pourquoi j'ai arrêté : c'était toujours en projet, pas de volonté d'hypermasculinisation au départ (j'avais même envisagé une mammec sans prise d'hormones mais je suis content des effets sur ma voix). Pendant la prise de T, je me sentais très zen, mais du coup trop, et j'avais l'impression d'être bloqué au niveau émotionnel.
Je prévoyais d'en prendre deux ans avant d'arrêter, mais il s'est avéré que mes cheveux n'aimaient pas la T et j'ai préféré prévenir que guérir.
Est-ce que je vais en reprendre : je sais pas ! "peut-être" en suspens pour une période indéterminée, au feeling, pour l'instant ça va comme ça.

Les effets de l'arrêt :
Physiquement :
-la voix est restée pareille (j'ai mué, elle est stable)
-les traits du visage se sont ré-affinés
-je n'ai pas développé de pilosité faciale sous T, le peu de poil de moustache qui avait noirci pendant le traitement hormonal est redevenu blond et pas très visible
-retour des règles un mois et demi après l'arrêt, ça se passe exactement comme avant la prise de T, pas d'effets particuliers sur le système
-perte progressive de la masse musculaire développée sous T (je n'ai pas non plus fait d'efforts pour l'entretenir) il reste peut-être une petite base "un peu plus musclée qu'avant"
-répartition des graisses, c'est spécifique chez moi, je fonds quand je suis sous oestrogènes; j'ai donc retrouvé un corps sec qui avait eu tendance à stocker sous T (+13 kilos sous T reperdus avec l'arrêt de la T sans changement d'alimentation particulier)
-chute de cheveux : arrêtée, les zones éclaircies au niveau des tempes avec le recul de la ligne n'ont pas repoussé contrairement à la première impression (duvet court qui ne rallonge pas) la masse actuelle est stable et fournie.
-Disparition de l'acné dos / épaules, grain de peau plus serré
-niveau torse : ma péri-aréolaire n'a pas bougé
-là en bas : ce qui a été gagné avec la T n'a pas bougé

Libido :
-haute avant la T, haute sous T, haute après la T
-Des variations dans les perceptions, le plaisir était plus fulgurant sous T, il monte plus lentement et culmine plus longuement sans T, érections physiques spontanées sous T, seulement provoquées sans T
-niveau attirances et fantasmes c'est toujours resté pareil, peut-être un peu plus visuel quand j'étais sous T mais pas d'une manière franchement significative.

Psychiquement :
-les émotions et l'empathie sont revenues au niveau pré-T (beaucoup plus fortes, chez moi ça s'était beaucoup nivelé sous T, c'était un effet que je n'appréciais pas). Actuellement c'est plus bordélique, mais je me sens plus à l'aise avec mon bordel que sans. Je me sens plus branché sur le monde / les autres.
-niveau créativité, bloqué sous T, bien sans T (même si d'autres facteurs que la T proprement dite sont sans doute à prendre en compte)
-retour de la dysphorie liée aux règles, gros inconvénient mais seulement quelques jours par mois. Pas gênant au point de pas pouvoir faire avec, sachant que j'ai plus d'énergie avec mon système hormonal de départ le reste du mois que sous aucun traitement hormonal jamais tenté (sous pilule ou sous T)

Genrages :
-Sur la tranche, les gens savent pas trop, je peux être lu dans les deux genres
Je suis très ok avec mon image personnellement, ça peut être peu plus chiant à gérer socialement selon le contexte.

Avatar de l’utilisateur
mestic
Gravier
Gravier
Messages : 12
Inscription : 13 Nov 2016 19:24
Âge : 38
Localisation : Jura
Situation : Trans
Genre : Neutrois
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Contact :

Re: Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar mestic » 29 Nov 2016 16:52

Merci pour ton retour très complet !

Avatar de l’utilisateur
Kane
Gravier
Gravier
Messages : 28
Inscription : 14 Nov 2016 01:57
Âge : 25
Situation : Trans
Genre : Androgyne
Pronoms : Il-iel
Hormoné : Oui

Re: Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar Kane » 04 Fév 2017 23:56

Bilan à 9 mois post-T !

Voix : No changement.
Forme du visage : Ben faut avouer qu'il s'est pas mal re-féminisé... plus rond et juvénile (en plus j'ai un visage d'enfant... au moins sous T j'avais l'air plus adulte, là j'ai à nouveau perdu 5 ans apparents)
Pilosité : Sur le torse, il n'y a quasiment plus rien. Au menton, ça continue à vivre sa vie tranquilou et pour le moment, ça ne semble pas parti pour s'arrêter ! Par contre, je ne rase plus du tout depuis plusieurs mois, c'est devenu inutile car la pilosité reste comme "bloquée" à un certain stade... enfin presque. Ca pousse, mais très lentement quoi. Je devrais peut être raser dans... 4 mois ? :lol:
Formes corporelles : Pas d'évolution depuis les 6 mois d'arrêt.
Ligne capilaire : Je dirais qu'à ce jour elle est restée identique à ce qu'elle était à l'arrêt de la T (elle avait commencé à reculer).
Acné : Elle a fortement diminué après l'explosion post-arrêt. Aujourd'hui, j'ai surtout quelques "cicatrices", mais plus vraiment de boutons.

Voilà tout ce à quoi je pense... après hésitez pas à demander si il y a des points qui vous questionnent, je pense pas forcément à tout aborder ^^

roman
Gravier
Gravier
Messages : 8
Inscription : 16 Nov 2016 16:55
Situation : Trans
Genre : autre
Pronoms : il

Re: Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar roman » 07 Mai 2017 19:37

J'ai une question qui a surement déjà été posé par rapport à l'arrêt de la testo. Est-ce que l'on retrouve petit à petit un état (hormonal) similaire à avant ? Je sais que cela dépend des personnes mais globalement, est-ce le cas?

J'ai arrêté de prendre des hormones car j'étais en surdose, en raison du fait que mon corps réagissait très bien (trop!) à la testo (et que ça s'accumulait de mois en mois, dans mon ressenti en tout cas. Donc, même en diminuant, il y en aurait toujours eu trop). J'ai pris le traitement pendant 1an et demi, et là ça fait 1 an que j'ai arrêté.

Dans les changements :

-une perte de pilosité faciale (ça repousse beaucoup plus lentement, et de manière plus clairsemé)

-une perte de pilosité tout court (mais je ne sais pas encore comment ceci est possible xD. Peut être que les poils poussent de manière plus fines

-un petit peu de fatigue, presque tout le temps. Retour à ce que je ressentais avant de prendre le traitement. Sous traitement, j'étais très souvent en grande forme (parce que bien dopé! XD)

-je récupère assez lentement des efforts physiques que je fais. (Ou en tout cas, beaucoup beaucoup plus lentement que sous testo). Je fais des efforts beaucoup moins intensifs. Je fais seulement de la marche (assez rapide et régulièrement) tout en courant un petit peu. (et en faisant parfois, une vingtaine de pompes quelques fois dans la semaine). Je reviens à mon état pré testo donc. Ca me convient.

-j'ai repris mes fesses d'avant xD (je ne rentre plus dans certains de mes caleçons...)

-je n'ai plus de bouffées de chaleur, plus l'impression d'avoir un produit qui se balade et s'accumule dans certains endroits de mon corps, notamment les jambes et le cerveau!! (c'est ce qui m'avait incité à arrêter xD. Plus le fait que je sentais que mon corps me disait stop)

-comme dit dans certains messages précédemment, j'ai plus de créativité, d'empathie, d'émotions.Ce qui est mieux.

-sauf que j'ai plus d'anxiété. Et comme avant j'étais quelqu'un de stressé pour un rien, j'ai peur que ceci revienne. Mais j'ai pris énormément de confiance en moi (peut être trop pour le coup XD) ce qui fait que je pense que ça me permettra d'éviter ça.Mais des fois, le stress monte un peu quand même. Et là, je préférais mon état d'avant, sous testo, où j'étais constamment zen, et où je profitais plus du présent.(je "savourais" le temps présent xD Là, c'est différent, je profite toujours bien, mais peut être moins, en raison de la fatigue plus présente)

-mes pensées "filent" plus. Elles partent dans tous les sens (tout en restant cohérentes et claires ! xD), ne restent plus bloqués sur un point (vive les pensées obsédantes que j'avais déjà avant testo...)Mais, comme le dit "mystère", c'est quand même un peu plus le bordel.

-néanmoins, je me sens plus "ailleurs". Ce qui fait que, globalement, je me sens moins présent. (en raison de ses pensées qui filent xD et d'une petite fatigue aussi)

-je suis moins déterminé à entreprendre quelque chose jusqu'au bout (mais ici, ça ne s'applique que pour les c**neries xD)

-ma mémoire n'a pas baissée. Ma concentration non plus.

-je dors 11 h par jour, comme sous testo (mais je pouvais beaucoup plus souvent dormir moins, sans que cela ne me fatigue du tout)
Aucun problème de sommeil (même si j'ai besoin de dormir beaucoup !). Je ne ronfle plus.

-j'ai découvert sous testo que je pouvais me fier à mon intuition (prise dans un sens large. En gros, je sens ce qui est le mieux pour moi, ce que je dois faire. Sans aucune prise de tête)D'ailleurs, je me demande si d'autres sont dans le même cas que moi concernant cette intuition... Mais, bref, celle-ci est restée.

-mes règles sont revenues, mais elles sont vraiment très peu abondantes pour l'instant. Elles ne me dérangent absolument pas, sauf le jour d'avant où je suis sur les nerfs xD

-mes seins ont un peu augmentés de volume, mais vu qu'ils sont quasi-inexistants, ça ne se voit pas xD

-j'ai des tout petits maux de tête, que je n'avais pas sous testo (ce ne sont pas vraiment des maux de tête, mais c'était juste pour dire que sous testo on a moins, voir pas du tout de migraines, et que celles-ci ou les maux de tête reviendront sans prise de testo)

- mes cheveux : je les perdais sous testo, ils repoussaient beaucoup plus vite et donc je serais devenu chauve (enfin, j'aurais eu de la calvitie, mon père en ayant aussi une). Là, ils sont redevenus "normal". Ils ne tombent plus, ne poussent plus à un rythme effréné. Ils sont plus épais et plus beaux.

-j'ai parfois un peu mal au dos au réveil, chose que je ne ressentais pas sous testo (j'ai une scoliose)

-ma voix est entre deux, ça dépend des jours.

-mais je passe toujours. On me dit toujours monsieur. Mais je dois préciser que je suis assez androgyne à la base.

Globalement, j'ai pris beaucoup confiance en moi. Et cela est resté. Mais mon métabolisme est plus lent.

Et du coup, je me pose la question de savoir si on retrouve un état hormonal similaire à avant, car j'ai remarqué que quelques mois après avoir arrêté la testo, il y avait encore visiblement des "restes". (ça ne s'est pas arrêté d'un seul coup avec l'arrêt des piqures)
Et je me demande donc si le taux d'hormones que l'on avait avant redevient comme avant, ou est-ce qu'il y en aura un peu moins (je sais que ma question n'est pas très claire !)

Avatar de l’utilisateur
esquare
Caillou
Caillou
Messages : 71
Inscription : 14 Nov 2016 00:55
Situation : Trans
Pronoms : il

Re: Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar esquare » 08 Mai 2017 00:55

As tu fait des prises de sang avant de commencer la testo et qui comprenait tes taux hormonaux ? Tu vois un endoc ou pas ?
Peut être si tu compares avant, et maintenant avec une prise de sang ça pourrait te permettre de voir si il y a eu un retour à ton "ancien" fonctionnement hormonal. Mais bon, juste des chiffres sans interprétation et suivi médical c'est pas très utile.
A savoir que la testo peu rendre les ovaires polykystiques et que cela modifie la façon dont sont produites les hormones dans ton corps de même que les cycles menstruels.
Suivant d'autres facteurs ( âge, stress, conditions de vie...) ça peut aussi impacter sur ta santé et la productions d'hormones.
Du coup je pense qu'un médecin serait plus à même de voir avec toi ce qui à évolué avant et après traitement et ce que tu souhaites pour toi
suivant ce qu'on te dis.

roman
Gravier
Gravier
Messages : 8
Inscription : 16 Nov 2016 16:55
Situation : Trans
Genre : autre
Pronoms : il

Re: Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar roman » 08 Mai 2017 13:14

[quote="esquare"]As tu fait des prises de sang avant de commencer la testo et qui comprenait tes taux hormonaux ? Tu vois un endoc ou pas ?
Peut être si tu compares avant, et maintenant avec une prise de sang ça pourrait te permettre de voir si il y a eu un retour à ton "ancien" fonctionnement hormonal. Mais bon, juste des chiffres sans interprétation et suivi médical c'est pas très utile.
A savoir que la testo peu rendre les ovaires polykystiques et que cela modifie la façon dont sont produites les hormones dans ton corps de même que les cycles menstruels.

Oui je pourrais regarder les résultats de la prise de sang, je n'y avais même pas pensé, mais ceux-ci ont été faits à des mauvais moments, un peu n'importe quand (je n'y connaissais rien et je n'étais pas très bien suivi de ce côté là, personne ne pensait à vérifier ...Je suis en tort aussi bien sûr ^^). En plus, je trouve que ces taux varient selon beaucoup de paramètres (que l'on prenne la prise de sang avant d'avoir les règles, pendant ou après, et cela peut changer aussi selon l'environnement...) que je préfère me fier à ce que je ressens.

Je sais que j'avais un taux élevé de "testostérone" (ou d'androgènes, en bref d'hormones mâles) par rapport à ceux d'une femme, avant de prendre les hormones. Mais je n'avais pas le syndrome des ovaires polykystiques et c'est vrai que j'ai un peu peur de développer ça (vu les dangers sur la santé à long terme)
En bref, je pense que je vais suivre mon ressenti et noter ici l'évolution (au cas où ça pourrait intéresser des personnes de voir un peu les changements de l'arrêt de la testo, même si évidemment ça varie selon les personnes)

Avatar de l’utilisateur
esquare
Caillou
Caillou
Messages : 71
Inscription : 14 Nov 2016 00:55
Situation : Trans
Pronoms : il

Re: Effets de l'arrêt du traitement hormonal

Messagepar esquare » 01 Oct 2018 21:51

Je donne un petit témoignage d’arrêt de testo.
J'ai stoppé la testo pendant 7 mois environ. Je viens de reprendre il y à peu près trois semaines.

Ca fait longtemps que je voulais faire une pause pour voir et testé ce que ça donnerai. Ce fut une décision difficile mais j'avais énormément de problème de peau et d'acnée qui devenait problématique à gérer malgré un dosage faible en T. Ajouté à ça, même en ayant pas une libido énorme, je me demandé si je pouvais revenir à "mon niveau zéro" en arretant la T. Ca me frustre à mort et je vis très mal de ne pas avoir accès à de la sexualité donc c'était un vrai soucis pour moi d'avoir à gérer une libido qui me bouffe de l'énergie en plus de la trouver inutile.

Je précise que j'ai gardé mes ovaires, mais j'ai fait une hysté ( plus d'utérus). Donc pas de retour de règles =) et puis du coup autonome entre en terme d'hormones. A mes dernières prises de sang, meme si elle remonte, mes ovaires fonctionnaient très bien.

Coté physique:
J'ai perdu du poids. Bon après je suis pas très épais de base.
J'avais ultra peur de regagner des hanches et des fesses. Hum je pense pas avoir bougé la dessus aussi. Après je suis du genre à me restreindre en terme alimentaire par peu de grossir. D'autant plus quand j'ai stoppé la T. Donc je ne sais pas au final si l'arret de la T m'a fait maigrir ou le fait de me restreindre plus en terme d'alimentation.

Niveau muscles, j'en avais pas avant et après la T ^^, pas trop l'impression d'avoir perdu en masse du coup. La T m'a rendu plus carré d'épaule, et je crois pas que ça ai bougé.
Je me motive à refaire du sport. On verra si je me muscle. Mais j'y crois pas trop ^^

Mon visage c'est affiné avec l'arret. Trop tot pour dire si je vais rechanger à ce niveau.
Peau nickel, plus d'acnée, plus de soucis de peau. Le bonheur. Pour ça j'étais vraiment content.
Puis bein maintenant l'acnée est revenu aussi vite qu'elle est parti. J'essaye un traitement de fond par les plantes qui marche pas trop mal pour l'instant.
J'avais pas trop de soucis de cheveux, avec l'arret ils on repoussés encore plus vite =) Pareil je tiens énormément à mes cheveux. La RAS.

Pilosité générale. Pas bougé. Par contre elle à arreter de s'étendre. Je suis un ours. Ca commencé à attaquer le dos =S Le dernier bastion glabre de mon corps. J'aime mes poils, mais j'en ai à revendre. C'est too much pour moi. Si y a des preneurs ^^
Je pense ca va repartir avec la reprise -_-

La voix. Peut etre un peu plus "féminine" avec l'arret. Ca a pas eu énormement d'impact sur moi la T en terme de voix. Je suis dégouté.
Malgré plus de 5 an de T. Je me demande si avec la reprise ca pourrait rebaisser. J'ai une voix plutot androgyne/ado. -_-

Niveau intime. Rien à signaler. F'in je pense que je sentais un peu moins le fauve avec l'arret. La je repus ^^
La libido est revenu, mais pour l'instant c'est gérable. A voir dans le temps -_- Si je trouvais un.e partenaire ca irait :roll:

Coté psy

Bon là c'était la cata totale. Et c'est ce qui fait que j'ai repris, car j'arrivais vraiment plus à gérer ma santé mentale qui à dégringoler avec l'arret et j'arrivai plus à gérer ça de front avec mes études et ma vie perso. Je ne sais pas si tout peut etre mis sur le dos des hormones, ( mes études sont vraiment difficile) mais j'aurais jamais pensé etre aussi mal en arretant.

La T a plutot tendance à me calmer, et je pense, meme si j'ai jamais eu de diagnostic, que je suis dépressif et parfois borderline.
J'ai l'impression que c'est un bon antidépresseur pour moi. Puis ca calme ma dysphorie. Revenu puissance mille quand j'ai stoppé.
Envie de suicide. Bref, la joie.

Avec l'arret j'étais au fond du trou. J'ai vraiment eu des passages à vide assez intense très difficile à gérer.
J'ai développer une phase d'hypersensibilité et une émotivité à fleur de peau vraiment handicapante. Ce fut un gros tsunami émotionnel.
Bon j'ai découvert ce que c'était d'avoir des sentiments et des émotions, qui je pense était refoulés jusqu'ici. Merci du voyage. Je comprends mieux les témoignages qui parle de la T comme inhibiteurs d'émotions. Je pense j'ai un travail de fond à faire, mais la T m'aide pas mal à gérer ça.

Puis du coup, en terme de sexualité, avant la T je pensé etre lesbienne, puis avec la T et la transition, hétéro, puis majoritairement gay pour le sexe et sentimentalement attiré par les femmes. Puis avec l'arret, hum le gros bordel ^^ Ca m'a bien retourné le cerveau aussi.
C'est idiot, mais je suis perdu sur mon orientation et ca me blase.

Je crois que j'ai fait le tour.
Je ne sais quoi penser de cette expérience. Je sais juste que j'ai vraiment du mal à trouver un équilibre avec ou sans hormones.
Parfois je me demande qui je suis. Je suis passé par des phases mentales tellement extremes et opposé.
Vu que je fais maintenant mes injections moi meme j'ai envie de baisser encore mon dosage mais continuer de prendre de la T.
Puis je regarde pour un suivi psy, mais je trouve difficile d'avoir des soignants formé là dessus. =s


Revenir vers « Hormones »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité