Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Les différents traitements et leurs effets

Si vous vous auto-injectez de la testo, comment évaluez-vous la facilité de vos prises récentes ?

10/10 : rapide, facile et sans douleur (au moment de la prise et les jours suivants)
1
9%
Entre 7 et 9/10
4
36%
Entre 4 et 6/10
2
18%
Entre 1 et 3/10 : c'est très difficile et douloureux
1
9%
0/10 : je n'y arrive pas
3
27%
 
Nombre total de votes : 11

Olivier
Gravier
Gravier
Messages : 2
Inscription : 20 Mai 2018 17:09
Localisation : LYON
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : il
État civil : Oui

Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar Olivier » 27 Mai 2018 19:03

Je prends de la testostérone en intra-musculaire et je n’ai jamais réussi à planter l’aiguille en entier d’un seul coup. Ma tête veut le faire et quand je fait semblant (par exemple en gardant le capuchon sur l’aiguille) j’arrive parfaitement à faire le geste ; mais quand c’est pour de vrai, ça bloque.
Je vous épargne toutes les techniques que j’ai essayées pendant des années et qui ne marchent pas, afin de vous donner ma routine qui fonctionne bien.

1. Zone
Je le fais dans la cuisse. J’ai subdivisé la zone où on doit faire l’injection en 9 sous-zones et j’en ai essayé une différente à chaque fois. J’ai testé chaque zone au moins 3 fois, dont au moins 1 fois à droite et 1 fois à gauche. Ca prend du temps, mais comme je souhaite prendre la testo à vie, ça vaut le coup de prendre des notes après chaque injection pendant plus d’un an.
Le résultat est sans appel : la zone la moins douloureuse pour mon corps (pendant la prise et les jours suivants) c’est de le faire le plus vers le torse et le plus vers l’intérieur des jambes (dans la zone dans laquelle on doit faire ce type d’injection, car il ne faudrait pas prendre le risque de toucher le nerf sciatique).
Pour information, pour moi (mais ça dépend de l’anatomie de chacun) qui mesure 1m67 avec de grosses cuisses, ça tombe vers 17 cm depuis l’os saillant de ma hanche, puis 4 cm vers l’extérieur.
Image


2. Patch
A ma visite annuelle de l’endocrinologue, je lui demande des patchs insensibilisants (ils sont uniquement sur prescription).
J’ai testé la qualité de l’insibilisation selon la durée de pose ; le produit dit qu’il faut le poser au moins 1h et qu’il est conseillé de le laisser 4h.
Effectivement, plus je le laisse longtemps, meilleure est l’insibilisation : 2h est mieux que 1h, 3h est mieux que 2h. Pour mon corps, l’insibilisation est optimale pour un temps de pause compris entre 3h30 et 5h30.


3. Injecteur
Pour bien diriger l’aiguille, j’ai fait un petit objet do-it-yourself que j’ai appelé un injecteur.
Image
J’ai collé des joints d’un diamètre de 10 mm les uns au-dessus des autres, dans lesquels je passe la seringue.
J’ai découpé le bas de l’injecteur (où j'ai utilisé des joints découpables rouges), ainsi, quand l’aiguille est totalement enfoncée et que je fais le retour de piston, je peux voir si du sang remonte (ce n’est jamais arrivé pour l’instant).
Je prends des seringues étroites (seringue à tuberculine) car ça permet de doser finement l’androtardyl et comme la seringue est beaucoup plus longue, elle entourée par l’injecteur sur une plus grande longueur, ce qui la maintient encore mieux et la guide bien droit (il y a juste ce qu’il faut de jeu pour la faire entrer). Pour améliorer encore le serrage, j’ai décalé certains joints (ceux en laiton, à gauche sur la photo).
Il faut bien calculer la taille de l’injecteur. S’il est trop court, l’aiguille sera moins bien guidée. S’il est trop long, l’aiguille ne pourra pas pénétrer totalement dans la cuisse car les aillettes vont buter sur le haut de l’injecteur.


4. Poussoir
C’est la même chose que l’injecteur, mais uniquement avec des joints en laiton, afin que ce soit lourd. Si c'était à refaire, je prendrais du cuivre pour ses propriétés antiseptiques.
Image


5. Passage de l'aiguille dans l'injecteur
Une fois la seringue montée avec l'aiguille servant à l'injection, je remets un capuchon d'aiguille, mais dont j'ai découpé le bas, car cette partie est plus large et elle ne passe pas dans l'injecteur (ou alors il faudrait que j'en fasse un plus large, mais le but est que l'injecteur soit bien ajusté au diamètre de la seringue).
Une fois que l'extrémité de l'aiguille est arrivée en bas de l'injecteur, j'enlève le capuchon tronqué. Comme l'injecteur entoure fortement la seringue, même en essayant de faire aller au maximum la seringue vers la droite, la gauche, l'arrière... l'aiguille ne touche jamais les bords de l'injecteur.


6. Prise
(je ne rappelle pas toutes les étapes habituelles d'une injection intra-musculaire : désinfection, gestion des déchets médicaux... pour cela, je vous laisse consulter les guides en la matière)
Je pose l'injecteur avec la seringue montée et décapuchonée sur la zone de peau insisibilisée.
ImageImage

Je pose le poussoir par-dessus : le piston de la seringue passe par le trou du poussoir.
Image

Puis je relâche petit à petit les doigts qui tiennent la seringue : avec le poids du poussoir sur les ailettes, la seringue s’enfonce petit à petit (ça irait plus vite si je lâchais d’un coup, mais je n’y arrive pas).
Avec l’insensiblisation, les sensations négatives sont largements atténuées (mais pas inexistantes). Puis j’enlève le poussoir.

Voici une photo qui montre à quoi ça ressemble quand l'aiguille est totalement enfoncée, mais sans la cuisse (et une fois que le produit est injecté). On voit que le haut de l'aiguille arrive pile en bas de l'injecteur et que les aillettes arrivent pile en haut (il faut adapter le nombre de joints à coller en fonction de la taille du matériel que vous utilisez). Et on voit largement le bas de la seringue, ce qui permet de facilement voir s'il y a du sang qui remonte lors du retour de piston.
Image


7. Divers
Même si je ne le sens pas toujours durant l'enfoncement de l'aiguille, mon corps augmente sa température, donc je me mets torse nu, j’ouvre la fenêtre et j'ai de quoi me rafraîchir à portée de main.
Je me passe de la musique à texte : en me concentrant sur les paroles, j’arrive mieux à le faire (à ne pas faire si vous n’a pas encore bien assimilé les règles de sécurité : hygiène, zone, retour de piston…).
Je surélève ma cuisse grace à une serviette que je place entre ma chaise et ma cuisse (sans qu’elle soit compressée : le sang passe sans problème). Car quand mon pied ne touche plus le sol, je risque beaucoup moins de contracter la cuisse involontairement durant la prise.
Si ça fait mal, je respire profondément et lentement, je détends volontairement mes muscles et je me concentre sur mon cœur afin de ralentir ses battements.

Après, je prend toujours des notes sur un grand tableau Excel (sur ce que j’ai fait et ce que j’ai ressenti) pour affiner ma technique. Pour mes premières prises en solo il y a quelques années, ma prédiction sur ma prochaine prise était plutôt : « Peut-être que je ne vais pas y arriver / Ca va peut-être me prendre des heures, avoir la tête qui tourne voire un sensation d’envie de vomir, avoir très chaud, l’aiguille qui bloque et ne peux pas rentrer plus, et avoir plusieurs sensations de piqûre / 1 probabilité sur 2 d’avoir mal pendant 2, 3 ou 4 jours quand je m’accroupirai ». Quelques années plus tard, c’est maintenant : « Ca va me prendre entre 30 mn et 1h (+ pose du patch environ 4h avant) / Peut-être que je vais avoir trop chaud, une sensation de blocage, l’effet d’une piqûre, mais probablement pas les 3 à la fois / Je ne sentirai rien les jours suivants, quoi que je fasse ». Autrement dit, je dirais que je suis passé d’une note de 3/10 (« Ca va encore être long et pénible ! ») à 8/10 (« Ce n’est pas parfait mais ça va plutôt bien se passer ! »).

Avatar de l’utilisateur
Kaghan
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 391
Inscription : 09 Déc 2016 21:48
Âge : 24
Localisation : (59)
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar Kaghan » 27 Mai 2018 19:59

Et bien ... On peut dire que tu vis très mal tes injections :shock: Par contre ... J'ai quelques questions si tu veux bien y répondre.

Au vu des photos, tu es certain que tu es bien en IM et pas en sous-cut ? Pour les patchs, pareil. J'avais posé la question au tout début de mon THS, et on m'a répondu que les patch n'endorment que la peau, pas le muscle en dessous qui est trop profond pour que le produit insensibilisant l'atteigne. Tes taux sont bons du coup ? Tu ne risques pas de soucis si tu ne vas plus profondément ?

Merci en tout cas pour ton système, j'espère que ça pourra en aider d'autre (y)

Ça fait peu de temps que j'ai commencé à faire moi-même mes injections. J'ai de gros problème de nerfs, et j'avais moi-aussi peur de toucher le nerf sciatique. J'utilise aussi la musique pour m'aider à me détendre, sauf que je ne l'écoute pas, je la chante sans avoir le son à côté (ça m'oblige à vraiment me concentré là dessus pour me remémorer l'air de la chanson choisi). Je pique en trois "parties".

- Après la préparation de la seringue, je désinfecte l'endroit où je vais enfoncer l'aiguille. Je la place contre la peau, j'inspire et j'enfonce d'un bon centimètre en expirant.

- J'attends environ 5 secondes, pour bien détendre mon muscle s'il s'est contracté, puis plus lentement, je pousse l'aiguille plus loin pour qu'il en reste environ 1/4 à en dehors de la cuisse.

- Je change de main, pour tenir la seringue de la main gauche, pour pouvoir faire le retour de piston avec la droite, et si c'est bon j'injecte. Puis je retire lentement.

J'ai remarqué plusieurs choses au début (même quand c'était pas moi qui piqué) :

- Déjà, j'ai moins mal si je nettoie l'aiguille. Après le prélèvement de la testo et après la purge, il arrive qu'un peu de produit soit sur l'aiguille. Je prend un coton imbibé d'alcool modifié, et je pose l'aiguille dessus. Puis je la tourne sur elle-même, le long, pour enlever les traces de produit (faut faire attention de ne pas le faire au bout de l'aiguille, pour ne pas avoir de "moumoute" qui s'accroche).

- J'ai utilisé plusieurs aiguilles différentes, et donc j'ai pu choisir celle qui me conviennent le mieux. Plus l'aiguille est grosse, et plus c'est facile de pousser le produit. Et pourtant (c'est mon ressenti) je ne trouve pas qu'une grosse aiguille fasse plus mal qu'une fine.

- Faire l'injection le matin me permet de ne pas avoir mal dans les jours qui suivent. Peut-être parce que le muscle "chauffe" au cours de la journée, en marchant ect, et ne reste pas au repos (comme la nuit). Mais c'est juste une supposition.

- Être certain que la purge est bien faite ! J'ai déjà du faire certains injections rapidement, parce que pas le temps, et donc un peu "à l'arrache" et vraiment, même une toute petite bulle d'air, je trouve que ça fait trop mal.

Je sais que pour éviter le nerf sciatique, il y a une façon de position ses mains, pour "tracer" un cadre sur sa cuisse. Ça doit se trouver assez facilement sur internet je pense.

Sinon, pour répondre à ton sondage (quand même...), je dirais 8/10. Franchement, j'ai pas mal, ni pendant ni après, mais je suis nerveux la dessus. Je redoute souvent d'oublier une étape, donc je prends bien mon temps. Je dirais que je met 15 20 minutes environ en tout (préparation + injection). Je stress le matin quand je sais que je dois la faire, et je stress jusqu'au moment où elle est faite. Mais quand c'est fini, après 10 minutes, je n'y pense plus du tout ! Et pour m'aider psychologiquement, je ne me dis pas "je vais faire mon injection de T" mais je pense plutôt "Je dois faire mon vaccin anti-féminité". C'est con, mais ça m'aide :oops:
Persévérance est fille de l'Excellence.

Avatar de l’utilisateur
Msora
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 273
Inscription : 14 Nov 2016 11:57
Âge : 23
Localisation : Dordogne
Situation : Trans
Genre : Homme transgenre
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar Msora » 27 Mai 2018 19:59

Alors waouh merci pour ce résumé detaillé c'est grave cool !

J'ai une petite question : Pourquoi avoir fait cet injecteur ? Tu as peur de bouger en entrant l'aiguille ?

Personnellement je suis sous T depuis 2 ans et je fais mes injections depuis le tout debut (sauf après mon opé du torse vu que je ne pouvais pas). Je les fais dans la fesse droite a chaque fois, vu que je ne suis pas assez souple pour la gauche x) Je reste debout face a mon miroir (enfin de trois quarts pour voir ma fesse ...
A la première injection (faite avec un ami expérimenté) et pendant les 5 premieres environ j'arrivais à enfoncer l'aiguille d'un seul coup, mais après je n'y suis plus arrivé, mais l'enfoncement par etapes me convient quand même..

Depuis environ 8 mois j'ai de plus en plus de mal a faire mes injections, et je ne comprends pas trop pourquoi, j'ai de plus en plus peur de mal faire, de rater un truc, alors que ça devrait être le contraire ... Et elles sont de plus en plus souvent douloureuses, peut être à cause de l'appréhension, ou du fait de piquer encore et encore la même fesse ? Je ne sais pas trop, le corps humain est mystèrieux ...

J'ai également remarqué que mon corps augmente en temperature pendant l'injection par contre ! Et je trouvais ça très étrange ^^

Perso je dirais qu'au début c'était du 8/10 "ça me fait pas peur c'est cool, ça se passe bien et j'aurais pas trop mal (a part les jours après l'injection où j'avais souvent mal)" à 6/10 " je flippe de me rater et d'avoir mal, mais par contre j'ai moins de douleur les jours suivants"

Voilà c'est moins complet, mais bon ^^

EDIT : J'ai aussi remarqué comme Kaghan que s'il y a du produit sur l'aiguille, l'insertion sera plus douloureuse mais je n'avais jamais pensé qu'il était possible de la nettoyer sans la contaminer, c'est cool merci du conseil !

Ce qui est bien pour que le produit s'injecte plus facilement c'est de le plonger (la fiole pas le produit seul lol) dans de l'eau chaude juste avant, ou garder la fiole sous un endroit chaud de ton corps, l'aisselle par exemple

Avatar de l’utilisateur
fennec
Gravier
Gravier
Messages : 26
Inscription : 24 Avr 2018 11:09
Âge : 45
Localisation : Lyon
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar fennec » 28 Mai 2018 18:06

j'ai une hypothèse sur le fait que ça devienne plus dur avec e temps : peut être que c'est parce que la peau s’épaissit

sinon j'ai une question. il y a quelques temps j'ai été obligé de subir une série de piqûres pour éviter les phlébites et le produit injecté en intramusculaire est assez douloureux. du coup je me demande si a T c'est pareil ou si les piqûres que j'ai enduré était particulièrement douloureuse (la mm sensation qu'une piqûre de guêpe) juste parce que le produit anti-phéblite est particulièrement douloureux.

Avatar de l’utilisateur
Kaghan
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 391
Inscription : 09 Déc 2016 21:48
Âge : 24
Localisation : (59)
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar Kaghan » 28 Mai 2018 19:03

Les anti-phéblite çà n'existe pas en IM ? C'est sous-cut (sous la peau) ou IV (intra-veineuse donc perfusion). J'en ai eu plusieurs et euh ... Je les avais à peine senti, du coup j'imagine que ma tolérance à la douleur est bien plus élevé que la tienne ... Les IM c'est un peu comme quand on pince la peau avec les ongles (enfin, je le ressens comme ça niveau douleur).
Persévérance est fille de l'Excellence.

Avatar de l’utilisateur
fennec
Gravier
Gravier
Messages : 26
Inscription : 24 Avr 2018 11:09
Âge : 45
Localisation : Lyon
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui

Re: Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar fennec » 28 Mai 2018 19:40

merci pour ta réponse. à force de recherche j'ai trouvé un autre point de comparaison. apparemment les vaccins sont fait en IM et les vaccins ne sont pas spécialement douloureux ...

Avatar de l’utilisateur
Kaghan
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 391
Inscription : 09 Déc 2016 21:48
Âge : 24
Localisation : (59)
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar Kaghan » 28 Mai 2018 20:09

Les vaccins sont fluides, la T fait mal parce que c'est un produit épais. Et puis c'est pas le même endroit d'injection :roll: C'est pas vraiment la même chose, un vaccin ça fait pas mal du tout, la T un peu quand même. Mais franchement si tu es bien détendu, ça va c'est léger :)
Persévérance est fille de l'Excellence.

Magnus
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 535
Inscription : 13 Nov 2016 20:46
Âge : 34
Localisation : Quimper City
Situation : Trans
Genre : homme
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Hystérectomie : Oui
Contact :

Re: Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar Magnus » 28 Mai 2018 20:37

ah bah moi les vaccins ça me fait hyper mal, mon premier vaccin de vie d'adulte, en 2012, j'avais déjà mal à la récupération du vaccin à la pharmacie (douleur souvenir) du fait que mon corps se rappelle du mal qu'il a eu après les vaccinations au collège (dernière faite en 2001)... par contre aucune douleur avec l'androtardyl post injection, mais c'est fait dans la fesse, à ce que j'ai entendu dans la cuisse ça fait mal, mais n'ayant jamais testé l'endroit je ne peux pas confirmer.

Avatar de l’utilisateur
esquare
Caillou
Caillou
Messages : 69
Inscription : 14 Nov 2016 00:55
Situation : Trans
Pronoms : il

Re: Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar esquare » 28 Mai 2018 20:56

Les IM sont plutôt rarement utilisés en terme d'administration de médicaments. Déjà parce que ça fait mal, et en plus le risque d'hémorragie est souvent un facteur qui fait qu'on préfère pas trop utiliser cette voie.
Pour les vaccins la longueur d'aiguille est moins longue dans mes souvenirs vu qu'on pique le deltoïde.
Bref, on est pas gâté avec l'androtardyl =/. Après vu qu'on se base sur une diffusion longue dans le temps du médicament l'IM est plutôt bien adaptée pour.
Après je me dis que des patchs ca devaient être pas mal quand c'était commercialisés. Moins invasifs et douloureux.

Avatar de l’utilisateur
Msora
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 273
Inscription : 14 Nov 2016 11:57
Âge : 23
Localisation : Dordogne
Situation : Trans
Genre : Homme transgenre
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Mes astuces pour prendre la testo plus facilement

Messagepar Msora » 28 Mai 2018 23:04

J'ai pu tester les deux sites d'injection fesse et cuisse, et je trouve que la douleur est exactement pareil, fin j'ai pas trouvé un endroit plus douloureux que l'autre ^^


Revenir vers « Hormones »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités