Transition et amis

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Avatar de l’utilisateur
mystère
Gravier
Gravier
Messages : 89
Inscription : 09 Nov 2016 22:56
Âge : 33
Localisation : Nomade sans frontières
Situation : Trans
Genre : arc en ciel
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Transition et amis

Messagepar mystère » 13 Nov 2016 14:35

Nos amis sont souvent les personnes avec qui nous nous sentons le plus en confiance, et donc les premiers à qui nous faisons un coming out en début de transition.

Parmi eux, il y a parfois des amis de longue date, qui ont eu l'habitude de nous appeler avec nos anciens prénoms/pronoms depuis des années. J'ai constaté pour ma part que plus l'amitié était ancienne, et plus il était long de changer les vieilles habitudes. J'ai aussi remarqué que j'étais plus indulgent envers les personnes que je connaissais depuis beaucoup plus longtemps, à partir du moment où elles sont de bonne volonté bien sûr. Je donne l'exemple de mon amie d'enfance, que je connais depuis l'âge de trois ans et qui m'a toujours assuré de son soutien. Quand il lui arrive de se tromper dans les pronoms, je lui en tiens beaucoup moins rigueur que si ça arrivait à quelqu'un que je ne connais que depuis un an ou deux (surtout que ce n'est pas un fait exprès, et qu'elle s'en excuse).
A ce titre, certaines personnes switchent très facilement, tandis que d'autres ont plus de difficultés, ce qui peut être compliqué à vivre pendant un temps.
Comment ont réagi vos amis de longue date à votre transition ? Ont-ils eu la réaction que vous espériez, avez-vous eu des déceptions?

Pendant ma période de transition, j'ai fait de belles rencontres, et pendant un temps, ça a été plus facile pour moi de me confier à des personnes qui ne m'avaient pas connu "avant", mais directement en tant que "trans, en pleines démarches". Peut-être qu'avec mes connaissances plus anciennes, j'avais plus l'impression d'avoir quelque chose à prouver et de devoir montrer que "j'assurais" sans montrer aucune faille.

Avec le temps, le questionnement lié au coming out s'inverse. Faut-il ou non parler de sa transidentité aux nouvelles relations qu'on se fait post-transition ? A partir de quand ? Par exemple, j'aurais du mal à nouer des relations d'amitié (au-delà de "simples connaissances") avec quelqu'un qui ne soit pas au courant de ma transidentité, parce que j'ai besoin dans le cadre d'une relation proche de pouvoir parler de mon histoire sans me censurer. Ainsi les personnes que j'ai rencontrées sous mon identité masculine et avec qui je suis devenu ami savent que je suis trans. En général, je leur ai dit au moment où j'ai senti que nos relations basculaient vers une dimension de proximité plus importante.
Qu'en est-il de votre côté ?

Avatar de l’utilisateur
TrimmTrabb
Gravier
Gravier
Messages : 29
Inscription : 13 Nov 2016 20:38
Âge : 30
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il

Re: Transition et amis

Messagepar TrimmTrabb » 13 Nov 2016 22:25

Yop,

Pareil pour les personnes qui mettent plus ou moins de temps à switcher...

Par contre, j'avais table rase niveau liens sociaux durant 2015, donc mes amis actuels je me les suis fait en même temps que ma "transition sociale". De fait au départ iels me connaissaient sous mon identité F, et c'est bout de quelques mois que j'ai fait mon coming-out, avec plus ou moins d'intervalle entre les personnes...

J'ai pas eu de retours négatifs, j'ai la chance d'évoluer dans un milieu en général ouvert d'esprit, quand bien même ça dérangerait certain.es, je pense qu'iels oseraient pas me le dire en face et de toute façon ça concerne pas mes ami.es les plus proches, donc bon...

J'avoue que j'ai tendance à faire mes CO en soirée après 2/3 verres, ça aide, mais bon euh, buvez avec modération :lol: ... Je suis malheureusement d'un naturel terriblement stressé...
Sinon maintenant ça va mieux envers les personnes que je rencontre sans qu'iels connaissent mon identité F, vu que je dis direct que je m’appelle "machin" et que je me verrais plus franchement dire autre chose!

Sinon ça coince parfois quand je parle de ma transidentité et j'avoue que je le prends peut-être de plus en plus mal... Genre là une personne en mode "t'es trop courageux et tout", mais c'est la troisième que je suis obligé de tout lui réexpliquer, que je suis assigné fille et que je suis un mec, parce qu'à chaque fois elle me ressort que "t'es une fille qui veut changer de sexe pour devenir un garçon, enfin c'est compliqué je comprends pas tout"... :evil: Où genre mon pote qui m'a sorti l'autre soir, que de toute façon j'étais pas objectif parce qu'impliqué émotionnellement, quand j'ai parlé d'un mégenrage qui m'avait vraiment heurté, parce que c'est compliqué et que la personne avait certainement une raison de le faire, faut bien comprendre les pauvres cis et écouter ce qu'ils ont à dire :| Bonjour le tone policing...

Avatar de l’utilisateur
Loup
Gravier
Gravier
Messages : 100
Inscription : 13 Nov 2016 22:23
Âge : 28
Situation : Trans
Genre : Garçon trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Transition et amis

Messagepar Loup » 13 Nov 2016 22:35

Pour ma part, avant ma transition, j'avais du mal à créer des liens intimes d'amitié... Je n'ai donc eu à faire mon coming out qu'à quatre personnes amies, dont une ex... ^^ Ces personnes ont toutes incroyablement bien réagi!
Depuis, quasi aucun mégenrage. Bon, il faut dire qu'aucune d'elles n'a été vraiment "surprise" à ce qu'elles m'ont dit. Je suis très fier d'elles. :D

Avatar de l’utilisateur
Mark
Gravier
Gravier
Messages : 144
Inscription : 30 Oct 2016 22:59
Âge : 30
Localisation : Lille
Situation : Trans
Genre : Gros pédé-stre
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Contact :

Re: Transition et amis

Messagepar Mark » 14 Nov 2016 01:06

Comme pour toi, mystère, une de mes amies de très longue date a un peu du mal. Pour elle, je suis clairement une fille-qui-change-publiquement et elle a encore plus de mal avec la non binarité. Pourtant c'est quelqu'un d'ouvert, et elle me soutient vraiment, mais je sens que dans sa tête c'est quand même très binaire et que ça vient chambouler ça. Après, ça n'est pas la plus jeune non plus, elle a la cinquantaine, a été élevée comme ça, mais bon elle s'habitue, il lui faut juste plus de temps.

Avec la plupart de mes amis, ça a été tout seul. J'avais fait quelques coming-out avant de me décider à transitionner. J'ai fait un coming-out général sur Facebook et j'ai envoyé des MP aux gens à qui je voulais bien expliquer les choses dans le détail. Je pense que les gens à qui ça pose un petit souci se sont éloignés d'eux-mêmes mais ils ne sont pas nombreux. Et ils ne sont pas complètement partis, juste je sens que ça a cassé un truc. Après j'avais déjà fait un bon tri dans mes connaissances avec les débats sur le mariage pour tous et le fait que je partage pas mal de liens gauchistes/militants :lol:. Mes amis proches sont tous restés, il y a parfois des petits couacs mais ça reste super rare. Globalement j'ai du respect de la part de tout le monde, ce qui est déjà pas mal.

Mon ex-employeuse avec qui je travaille encore de temps en temps se trompe encore sur le pronom, c'est marrant parce que je sais qu'elle est super ouverte, je pense juste que dans sa tête elle a encore une ancienne image vu qu'on ne se croise pas souvent, mais je sais que c'est vraiment une erreur quand ça arrive, parce que ça ne lui pose aucun problème, et elle a bien intégré le prénom.

Je comprends totalement ce que tu dis, mystère, à propos de la différence entre anciennes et nouvelles connaissances, c'est la même chose pour moi. Après, j'ai le coming-out assez facile, et c'est important pour moi de le dire aux gens quand je sens qu'une discussion devient compliquée (parler féminisme par exemple) ou que je deviens pote avec les gens.

Avatar de l’utilisateur
Eclipse Maël
Gravier
Gravier
Messages : 13
Inscription : 14 Nov 2016 12:20
Âge : 21
Localisation : Poitiers (ville natale), Nantes (ville d'études)
Situation : Intersexe
Genre : Non-binaire
Pronoms : il iel
Suivi psy : Oui
Contact :

Re: Transition et amis

Messagepar Eclipse Maël » 14 Nov 2016 14:56

Perso j'ai fais mon coming-out à très peu de personnes dans mes connaissances (en tout cas mon CO non-binaire, vu que j'ai aussi des CO à faire côté orientation sexuelle et romantique, qui sont également loin d'être fréquents mais p't'être un peu plus).

Ce qui est amusant, disons, c'est qu'il y a plus de personnes que je le pensais dans mon entourage qui sont concernées. La 1ère personne à me faire un CO est un.e ami.e genderfluid (AFAB également), ce qui a ouvert une discussion sur nos ressentis respectifs. C'était très intéressant mais j'avais pas les mots à l'époque et je crois qu'elle non plus (en tout cas il me semble avoir découvert le terme "genderfluid" plus tard, avec les termes autour de la non-binarité). Elle en a reparlé à un moment en public (sur FB) mais on en a pas trop rediscuté, néanmoins ça m'avait fait du bien car même si mon ressenti est différent ça m'a permit de voir que j'étais pas seul.

Puis plus tard, j'ai enfin découvert le milieu LGBT+, puis l'"univers de la transidentité" on va dire. J'ai alors parlé de ma non-binarité en essayant d'expliquer mon ressenti à quelqu'un que je connaissais à peine rencontré sur un site de rencontre pour personnes asexuelles et que j'ai hébergé le temps d'une nuit (oui ça fait bizarre dit comme ça d'ailleurs j'étais pas forcément à l'aise mais on a beaucoup discuté et c'était très intéressant même si on s'est pas revu et qu'on a pas trop rediscuté depuis). Il avait de toute évidence beaucoup de mal, il était très binaire, et c'est d'ailleurs lui qui m'a dit que Maël était connoté féminin dans son esprit, néanmoins il a fait l'effort d'essayer de me genrer au masculin (avec des erreurs d'inattention de temps en temps mais il se rattrapait généralement de lui-même tout de suite après), et même s'il a pas tout compris, j'ai essayé de lui expliquer, c'était la 1ère fois que j'en parlais comme ça, et je pense que ça a été utile.

Par contre, c'est beaucoup plus dur d'en parler à des amis que je connais déjà. J'ai fais une sorte de CO involontaire en rejoignant un groupe Facebook autour de la non-binarité, où j'ai croisé totalement par hasard un.e ami.e que je connais depuis le collège (genderfluid et AFAB également, comme mon autre ami.e, je trouve ça rigolo quelque part) et une autre personne, agenre, que j'ai rencontré peu de temps avant pendant un festival geek. C'était cool de les y croiser, je me suis senti tout de suite moins seul vu que c'est des gens que je connais en dehors du groupe, et on a discuté sur ces sujets du coup.

J'ai également fait quelques CO. J'ai fais un coming-out à mes colocataires actuels, qui sont des amis depuis que je suis sur Nantes (bon, plus ou moins). Iels sont peu renseignés et l'un des deux pose très peu de questions et je pense qu'il s'en fou un peu et/ou ne comprend pas trop, mais l'autre personne cherche un peu plus à comprendre sans être intrusive, ce qui est très cool. J'ai demandé aucun changement de prénom ni de pronom (et évidemment iels n'ont pas posé la question) pour l'instant, mais je me sens bien en coloc' avec eux et c'est l'essentiel, et je sais que je peux en discuter (même si j'ose pas aborder le sujet trop souvent non plus de peur de les saouler).

J'ai aussi fais un CO à un pote plus distant mais il a pas l'air d'avoir compris grand chose (me parler de ma féminité après un CO non-binaire c'est pas vraiment bon signe je trouve quand même, enfin j'vais pas lister ses propos problématiques mais voilà). Après il est plein de bonnes intentions je pense mais je l'évite un peu depuis car j'ai la flemme de lui expliquer, mais je le remercie quand même de m'avoir prêté la tondeuse/le rasoir qui a servit à me faire ma coupe actuelle!

Et grosso modo c'est tout. Je crois en avoir parlé à aucun ami d'enfance, j'ai du le sous entendre auprès d'un ami d'internet et auprès d'une autre pote, mais c'est tout, globalement je suis très discret sur le sujet pour le moment, assez peu de personnes de mon entourage sont au courant, car j'ai pas forcément le courage d'en parler et/ou d'expliquer, tout ça, mais j'ai commencé et ça devrait se faire petit à petit! En attendant j'ai croisé une personne NB dans un bar à Nantes l'autre jour, qui a été la première à me demander mes pronoms et ça m'a fait vraiment plaisir! <3

(Wah, je parle vraiment beaucoup ^^')

Avatar de l’utilisateur
The best
Gravier
Gravier
Messages : 32
Inscription : 14 Nov 2016 13:04
Âge : 34
Localisation : 59
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Transition et amis

Messagepar The best » 16 Nov 2016 10:38

Mes amis m'ont acceptés direct depuis mon coming - out auprès d'eux et sans soucis j'ai eu le "il" et mon prénom masculin même avec mon best ami que je connais depuis l'âge de 14 ans ...je peux dire que je me sens moi même avec eux...que c'est super agréable d'être aimer pour ce que nous sommes vraiment :D

zooey
Gravier
Gravier
Messages : 3
Inscription : 16 Nov 2016 16:33
Âge : 42
Localisation : pile entre Lyon et Saint Etienne
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Chirurgie génitale : Oui
État civil : Oui

Re: Transition et amis

Messagepar zooey » 20 Nov 2016 23:43

Mes amis ont tous dans l'ensemble bien réagi à l'annonce de ma transition, j'ai eu de la chance. Même si certains ont été un peu émus ou troublés, aucun n'a chercher à "remettre en cause " ma décision et ils sont vite passés au prénom et au pronom masculin. Il n'y a plus d'erreur sur le pronom à présent (six ans après le début de la testo), ou alors c'est très rare, les seuls à déraper sur les pronoms parfois (mais sans volonté de blesser, en se corrigeant derrière), ce sont mes parents.

Pour les gens que j'ai connus après la transition, aucun ne sait que je suis trans, et certains sont devenus de bons amis. J'avoue que c'est une question qui me travaille parfois, je me dis que s'ils le découvraient par hasard, peut-être qu'ils se sentiraient un peu "trahi", même s'il n'y a pas de trahison ni de mensonge, je ne sais pas comment dire. Des fois je souhaiterais presque qu'ils l'apprennent par hasard, parce que moi je ne me sens pas le courage de le dire. Je n'ai pas du tout honte d'être trans pourtant, mais j'aime l'idée de ne pas avoir cette particularité pour eux.

C'est très difficile à exprimer. J'aime beaucoup mes amis d'avant, on parle très peu (de moins en moins avec le temps en fait) du fait que je suis trans, et aucun ne me le fait ressentir, mais je sais qu'ils savent. Avec les autres amis, ceux d'après la transition, c'est différent.

Avatar de l’utilisateur
Shadow
Gravier
Gravier
Messages : 58
Inscription : 13 Nov 2016 20:49
Âge : 30
Localisation : 62
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
État civil : Oui

Re: Transition et amis

Messagepar Shadow » 21 Nov 2016 22:35

Mes amitiés ont plus de dix ans. Elles sont peu nombreuses, mais vraies.
Passé le choc de la surprise (et dont ils m'ont très rapidement rassurés : y'avait aucun problème), ils ont switché assez facilement sur le masculin et le prénom qui va avec en fait. Je n'ai même pas le souvenir d'avoir eu une erreur de pronom/prénom après l'annonce d'ailleurs.
Le seul, au jour d'aujourd'hui, qui me mégenre de temps en temps, reste mon père. C'est peu courant mais ça arrive encore. Je sens que c'est la force de l'habitude dans certaines situations donc je laisse couler car il se reprend tout de suite.

Je te rejoins dans tes interrogations Mystère concernant les nouvelles connaissances qui se transforment en amitié, sans t'avoir connu pré-transition.
Je pense par exemple à mes collègues. Je fais parti d'une équipe qui est maintenant ultra soudée, se sont devenus des potes. Ceux des débuts ont rapidement su, à mon insu, que j'étais trans (sans aucun problème au demeurant). Mais je suis incapable de dire si les arrivés plus tardifs sont au courant et parfois ça me gène.
Comme c'est une donnée que j'estime faisant partie intégrante de ce que je suis, je suis toujours embêté quand j’interagis avec quelqu'un et que cette personne ne sait pas que je suis trans. Et d'un autre côté, être perçu comme un mec lambda est également ultra agréable et satisfaisant.
Donc j'ai pas encore trouvé la solution à ce genre de situation :lol:

Avatar de l’utilisateur
Mark
Gravier
Gravier
Messages : 144
Inscription : 30 Oct 2016 22:59
Âge : 30
Localisation : Lille
Situation : Trans
Genre : Gros pédé-stre
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Contact :

Re: Transition et amis

Messagepar Mark » 22 Nov 2016 09:09

Et d'un autre côté, être perçu comme un mec lambda est également ultra agréable et satisfaisant.

Oui, pour le coup la question est aussi là. Pour ma part, clairement pas, je ne me sens pas du tout à l'aise qu'on me prenne pour un "mec lambda", et je préfère clairement la compagnie des "filles" (même si je n'aime pas diviser l'humanité en deux comme ça), ce qui pose rapidement problème en terme d'expression dans mon cas car cacher trente ans de passé est juste impossible et je n'en ai pas envie. Mais effectivement quand on est à l'aise avec ça, c'est une autre donne.

Avatar de l’utilisateur
axel
Gravier
Gravier
Messages : 113
Inscription : 13 Nov 2016 18:44
Localisation : haute normandie
Situation : Trans
Genre : FTMX
Pronoms : il

Re: Transition et amis

Messagepar axel » 10 Déc 2016 12:09

la toute premiere personne à qui j'ai parlé de mes "doutes" sur mon identité a été à ma meilleure pote. Ca remonte à 2 ans et demi environ.
J'etais vraiment au creux de la vague, voire en dépression et un soir, au détour d'un repas ensemble où je n'avais rien prévu: je lui ai dit.
En gros sa réponse: "bah je m'en doutais un peu" ^^
C'est à partir de ce jour que j'ai commencé mon "travail d'acceptation" en tant que FTMX.
Ensuite je l'ai annoncé à une autre tres bonne amie. Parfois on avait des plans sexe et je commencais à avoir de serieuses difficultés à ce niveau là à cause de mon corps. Elle a super bien compris.

Grace à ces 2 personnes et à leur soutien, j'ai suivi mon chemin jusqu'à aujourdhui où je debute ma transition.

Plus recemment, je me suis outé auprès d'une autre amie. Au départ elle a été vraiment surprise, je lui ai expliqué les grandes lignes puis elle a cloturé par un "le principal c'est que tu sois bien". Quelques heures plus tard, elle m'a textoté: "tu es une personne avec des bonnes valeurs, alors que tu sois femme ou homme, ca ne change rien aux valeurs de ton coeur!"

Je peux vous dire que j'ai fondu en larmes.
"surveille tes pensées, elles deviennent tes actions..." proverbe bouddhiste
#soit patient et tout arrivera vite#


Revenir vers « Transidentité et transition sociale »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Marryod et 1 invité