Avoir de la dysphorie face au corps de son/sa partenaire ?

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Répondre
Avatar du membre
Ange1818
Galet
Galet
Messages : 134
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Avoir de la dysphorie face au corps de son/sa partenaire ?

Message par Ange1818 » 20 juin 2019 11:20

Bonjour à tou.te.s !

Je vous fais un topo de la situation : je me sais pansexuel mais je n'ai jamais été en couple et je me pose un certain nombre de questions en ce moment à ce sujet. Quand je m'imagine en couple à l'avenir, la première chose qui me vient à l'esprit est d'être en contact avec le corps de mon/ma partenaire à venir et j'ai été pris d'un doute quand j'ai compris que certains scénarios que j'imaginais me faisaient du mal alors qu'ils sont censés me faire rêver. En effet, je me demande s'il est possible d'éprouver de la dysphorie quand on compare son corps à celui de la personne que l'on tient dans nos bras.
Quand je vois que je peux éprouver de la douleur face à des inconnu(e)s dans la rue, je me dis que ce doit être pire encore quand on est confronté(e) à un corps qu'on peut approcher de très près et régulièrement. Je crains d'éprouver un gros mal-être en comparant ma future taille de barbe ou de poils, ou ma poitrine à un torse par exemple, et de devoir abandonner l'idée d'un couple avec quelqu'un qui ressemblerait trop à ce que j'admire, même si ces caractéristiques m'attirent chez cette personne.

Ma question est donc la suivante : est-il possible d'éprouver de la dysphorie face au corps de sa compagne/son compagnon ? Et si oui, comment essayer de la modérer ?
Tous vos témoignages sont les bienvenus pour éclairer ma lanterne. :-)

Je tiens à préciser que si ma question est déplacée ou maladroite, je m'en excuse ; je suis vraiment ingénu quand il est question d'amour et ma méconnaissance de la vie de couple peut me rendre malhabile. :oops: N'hésitez pas à me le dire le cas échéant.

Merci d'avance pour vos réponses. :-)

Avatar du membre
Foxtrot
Galet
Galet
Messages : 183
Enregistré le : 09 juin 2017 23:47
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Avoir de la dysphorie face au corps de son/sa partenaire ?

Message par Foxtrot » 20 juin 2019 18:57

Salut,
Je vais pas pouvoir t'aider parce que je ne me suis jamais mis en couple...à cause de la dysphorie. Rien qu'en voyant certaines personnes j'en ressens, mais je déteste aussi tout contact physique à cause de ça (je déteste que ma poitrine touche quoi que ce soit, je déteste qu'on me prenne par les hanches). Je m'imagine bien en couple mais pas avec mon corps dans cet état. C'est comme ça pour moi, peut être que d'autres ont des expériences différentes...

Avatar du membre
esquare
Caillou
Caillou
Messages : 89
Enregistré le : 14 nov. 2016 00:55
Situation : Trans
Pronoms : il

Re: Avoir de la dysphorie face au corps de son/sa partenaire ?

Message par esquare » 20 juin 2019 20:03

Salut,
pour répondre à ta question. Sans jamais avoir été en couple mais ayant vécu des aventures ça m'est arrivé souvent d'éprouver de la dysphorie envers la personne avec qui je relationné. Des mecs cis jusqu'ici. Autant dire que rien que au niveau de l'entre jambe j'étais fréquemment frustré et forcément en comparant à ce que j'ai/suis par rapport à l'autre, y a un monde.
Pareil en terme de torse ou de corpulence. Je suis une crevette avec une grande cicatrice au milieu du torse. -_- Donc quand j'ai affaire à un corps musclé et bien taillé en face on peut pas dire que je me sente beau à coté. Je pense que c'est important d'avoir à l'esprit le miroir que peut te renvoyer la personne que ta en face. De manière consciente ou non.
Pour ma part je dirais que mon ressenti serait certainement différent face à une femme cis ou non, un homme trans, avec d'autre problématique que les hommes cis.
Pour les hommes cis parfois je me dis qu'ils m'attirent parce qu'ils on des choses que je n'ai pas en terme physique.
J'ai pas trop trouvé de solution afin de modérer cette dysphorie . Je peux pas demander à l'autre de changer son corps ^^. Ton/ta partenaire peu cependant je pense aider en te donnant confiance en toi, discuter ensemble de ce qui te rends dysphorique, ce que la personne aime chez toi en terme corporel.Je trouve par exemple que les mecs que j'ai connu peuvent pour certain, être à l'aise avec leurs corps ( et tant mieux pour eux) et que cette façon parfois de se mettre en avant, de se mouvoir dans l'espace privée et public,d’interagir avec toi, le plus naturellement du monde genre fait de même, c'est blessant. Comme si tout coulais de source et que malheureusement c'est plus complexe que ça.

Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 114
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: Avoir de la dysphorie face au corps de son/sa partenaire ?

Message par CHAT » 20 juin 2019 21:01

Salut !
Je ne sais pas si ce message pourra aider, car c'est mon ressenti ...
Pour résumer rapidement , je suis en couple avec une MtF et lors de "tentatives de relations" (c'est compliqué , pensant être asexuel et tout ça) , on ressent de la dysphorie l'un l'autre par rapport au corps de l'autre . Aucun de nous d'eux n'a "transitionné" plus loin qu'avec une nouvelle coupe de cheveux et de nouveaux vêtements , donc , j'ai "un corps de fille " et elle a "un corps de garçon" . C'est un peu comme si on jalousait l'un l'autre nos corps en détestant respectivement le notre . (Mauvaise tournure de phrase ? Je ne sais pas)
Bon. En tout cas , c'est compliqué , mais on fait avec en tentant d'oublier nos corps et celui de l'autre . Ou alors dans le noir complet , les yeux bandés ou autre astuce ? (Mes astuces sont étranges , mais que voulez vous , on ne se refait pas.)
Et puis si vraiment ça te mets mal à l'aise , que tu ressens trop de dysphorie , tu peux aussi être en couple sans relations sexuelles .
Après c'est peut être parce que je pense être asexuel mais je pense pas que ce soit le plus important .
Si tu trouves la/les bonne(s) personne(s) , tu trouveras peut-être une alternative avec lui/elle/ille/eux , je sais que ce n'est pas le meilleur conseil que tu puisses avoir , mais c'est le seul que je puisses te donner .
Donc moi je dirais oui, il est possible d'éprouver de la dysphorie par rapport au corps de son/sa partenaire , quant aux solutions... Et bien , dans le noir , les yeux bandés , des petits trucs un peu bêtes qui pourront peut-être arranger les choses .
Il y a du bon en ce monde , et il faut se battre pour y arriver .
Le seigneur des anneaux , Sam

Avatar du membre
Ange1818
Galet
Galet
Messages : 134
Enregistré le : 27 mai 2018 19:33
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Homme
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui

Re: Avoir de la dysphorie face au corps de son/sa partenaire ?

Message par Ange1818 » 21 juin 2019 12:07

Merci à vous trois pour vos réponses !

Je redoute effectivement aussi que ma dysphorie me bloque avant même que je me mette en couple, comme pour toi, Foxtrot... C'est difficile de se laisser approcher quand on a déjà du mal à se sentir à l'aise avec soi-même. J'espère que tu arriveras à surmonter ça grâce à ta transition et à tout ce que tu envisages de faire pour te sentir mieux dans ta peau. :-)

Esquare, c'est exactement ce que je redoute, de ne pas me sentir beau en comparaison de l'être aimé, de ne pas me sentir à la hauteur de mes propres attentes et de tomber dans une comparaison permanente...
J'ai remarqué aussi avec le recul que mon plus grand amour à ce jour, un garçon cisgenre que j'ai idolâtré et pour lequel je n'ai toujours pas fait mon deuil, ressemblait énormément à celui que je voulais être, que ce soit au niveau de l'aura, de la carrure, des traits du visage, du style vestimentaire et de pas mal d'autres points qui m'ont fait l'admirer de façon excessive (j'ai manqué de m'étaler par terre une fois parce que je l'avais croisé dans la rue tellement je le trouvais beau et parfait ^^'). Ça peut être parfois un peu difficile de démêler l'attirance et l'admiration envieuse dans ce genre de situations et je redoute justement le revers de la médaille une fois en couple, de ne plus tolérer d'être face à ce que je considère être parfait alors que je me fixe le même modèle sans l'atteindre...
Je te souhaite de rencontrer quelqu'un avec qui tout se passera bien et avec qui tu te sentiras le plus à l'aise possible. :-)

Chat, j'imagine à quel point la situation peut-être pénible pour vous deux... J'espère que vous arriverez à surmonter ça.
L'idée de l'obscurité est bonne pour les moments de rapprochements, mais j'imagine que ce serait plus difficile à mettre en œuvre pour le quotidien, avec la barbe ou les choses du genre. Je serais presque pour l'idée de forcer mon/ma partenaire à se raser pour en avoir plus qu'ellui ! ^^ Plus sérieusement, je pense qu'il y a effectivement des moyens comme ceux que tu as suggérés pour se sentir plus à l'aise en couple.

Répondre