Doutes profonds et complexes

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 114
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Doutes profonds et complexes

Message par CHAT » 25 mai 2019 18:24

(Je pense avoir mis ce sujet dans le bon registre , et si ce n'est pas le cas , n'hésitez pas à me le dire )
Bonjour . Voilà , j'ai déjà écrit plusieurs messages sur ce forum , j'en ai lu beaucoup , j'ai beaucoup réfléchit .
Je pense que ce sujet sera le dernier que j'écrierai . J'espère en tout cas .
Je le sais , l'on me l'a répéter de nombreuses fois , "il n'y a que toi qui puisse savoir qui tu es , et tu as besoin de temps."
Mais mon cerveaux bloque sur plusieurs points ...
J'ai peur de ... C'est dur à expliquer : D'être une Femme transgenre . En fait , par mon frère , j'ai toujours été considéré comme le frère ainé , et je trouvait cela cool , d'être le grand frère . J'ai , à dire vrai, tout fait pour : Ni maquillage , ni robe , ni petits amis , cheveux courts ... Et , bien que l'on me genre toujours au féminin , et que l'on m'encourage à me maquiller , j'ai l'impression qu'au final , je me suis naturellement identifié comme garçon .
Si bien que je ne me reconnaissait plus dans les appelations féminines ...
Je crois qu'au début , être "déguisée en garçon" était un jeu . Du genre : "Tu ne veux pas venir au bal du collège en robe ? Alors viens en costard , et fais toi passer pour un mec !" Je l'ai fait , c'était bien , je pouvais faire tout ce que je voulais, je discutais , j'étais bien , quoi qu'un peu mal à l'aise vis à vis des gens qui me reconnaissaient ... Puis , j'y ai pris goût . Je n'avais et n'ai toujours pas de binder , mais j'ai commencé à porter des vêtements typiques masculins , à coiffer mes cheveux avec du gel et une coupe masculine , à tenter de baisser un peu ma voix ...
Après cela , il me fut impossible de revenir en arrière comme si de rien n'était . Je n'arrivais tout simplement plus à être la fille que j'était . Même si , parfois , je m'habiller de manière joliment féminine , je ne me reconnaissait pas , et je me regardai , et ...ça ne passais pas . J'enlevai tout le maquillage , et me travestissais en cachette . Des fois , ce maquillage me plaisait , mais je n'osais pas sortir avec , parce que j'avais l'impression que , aux yeux de tous , j'était un garçon , et qu'un garçon ne se maquillais pas (bien sur , certain le font). Je n'arrivais pas à enlever de ma tête le "fait" que j'était un garçon .
J'avais apparemment pris goût à ce jeu , j'y avais déjà joué plus jeune , quelques fois , et y avais trouvé satisfaction pour revenir à moi m^me au final , alors pourquoi pas maintenant ? Je m'était perdu dans ce jeu , je n'arrivai pas à en sortir .
J'aime parfois porter du maquillage et des robes , mais ... Je n'ose tout simplement pas sortir avec , même juste dans la maison !
Je n'arrive pas à sortir le mot "trans" de ma tête !
J'ai essayé d'agir en tant que fille totale une journée , en tant que garçon totale une journée ... La journée fille totale s'est finit en caleçon dans la salle de bain en pleurant ... Tout comme celle garçon ...
J'ai essayé beaucoups de choses , j'ai essayé d'être une fille , un garçon , entre les deux , aucun des eux , de ne pas y penser ...
Et j'ai à chaque fois finit par m'assoir devant un miroir sans savoir ce qui s'y reflétait ...
Une des nombreuses question est : Es ce que je me serais identifié comme un garçon qui s'identifie à une fille mais qui le refuse ?
Je ne comprends pas bien ce que j'ai , et je n'arrive pas à me concentrer sur autre chose !
Vu les précédents psychologues que j'ai vu ( a propos d'anxiété sociale ou d'autisme ou encore de soupcons d'anorexie) , je pense que parler de ça serais pire , le dernier que j'ai vu à voulu me faire interner parce que je ne finissais pas mon assiette et était dans un poids moyen ! Imaginez parler de ça , il va vouloir me soumettre aux électro chocs !
Il est important que je précise que , enfant , je n'était pas (toujours) "garçon manqué" . J'était plutôt fille , avec de petites robes et de longs cheveux blonds , qui jouait à la poupée et avec les autres filles (et qui jouait entre temps aux legos en écoutant du punk...)
Puis , en grandissant , j'ai eu des amoureux (tous pire les uns que les autres) , dont un , qui , en primaire, lors de ma rupture avec lui , à dit en touchant mon ventre :"Je suis sur que ce sera mon bébé que tu aura dans le ventre". J'ai eu envie de vomir et je me sentais mal à l'aise , parce que je ne me rendais pas compte que si j'avais un enfant , ce serais moi la mère ... Je crois que c'est là que ça avait commencé ...
Je me suis coupé les cheveux , et j'ai gardé mes "vieilles" amies .
J'ai enduré les soirées pyjamas , je ne savait pas que le mot "trans" existait , mais je ne me sentais pas à ma place . Et maintenant que je sais qu'il existe , je me sens encore moins à ma place . J'ai l'impression d'être le Dr Jekyl (Je ne sais pas si ça s'écrit comme ça) , et de jouer un rôle . Parfois , quand je me travestie , je sors dan la rue , je traîne avec des gens qui , j'espère , ne savent rien de ma véritable identité , puis je rentre , et je me change , comme si cette personne , ce garçon "pavel" était un inconnu et qu'il n'était pas moi , alors qu'il fait "partie de moi" .
Je suis perdu , je ne sais plus , je veux savoir , je ne veux plus douter , m'inquiéter ... Personne je le sais ne peux le dire pour moi , mais je ne peux pas faire face seul.e ....Alors , si vous pensez que vous pouvez m'aider , ou me soutenir , ou quoi que ce soit , vous êtes les bienvenus .
Merci . Et désolé.E pour ce Pavé ...
Il y a du bon en ce monde , et il faut se battre pour y arriver .
Le seigneur des anneaux , Sam

Avatar du membre
Foxtrot
Galet
Galet
Messages : 183
Enregistré le : 09 juin 2017 23:47
Localisation : France
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : il

Re: Doutes profonds et complexes

Message par Foxtrot » 25 mai 2019 20:00

Salut,
Tes doutes sont très complexes, je n'ai pas eu du tout les mêmes, en tout cas pas de cet ordre, donc je ne sais pas si je pourrais t'aider. Mais il y a eu un moment où j'ai décidé d'arrêter de me poser des questions et de faire comme je voulais.
Agir à l'instinct, en quelque sorte.
Je n'aime pas le mot "trans" ou "garçon trans" non plus, et bien que je l'ai utilisé souvent pour me décrire, je préfère aujourd'hui "garçon" tout court. C'est comme ça que je me présente. C'est comme ça que je le ressens.
J'ai arrêté d'essayer d'agir "comme feraient les garçons cis" ou de m'habiller "comme feraient les garçons cis" ou de parler, répondre, écrire, de manière "plus masculine". (Ton exemple de "journée à la garçon" est un truc que je ne ferais jamais). J'arrête de me poser des questions par rapport aux autres, je les oublie complètement, et je me concentre sur moi. Comment moi j'ai envie d'écrire, d'interagir, de m'habiller, de me couper les cheveux, ce que j'ai envie de changer chez moi ou de garder, par rapport à moi et pas par rapport aux autres. Certaines activités ou réactions que je peux avoir peuvent faire penser aux activités ou réactions qu'ont plus majoritairement les femmes ? Et alors? Dans une autre époque, dans un autre lieu, ce serait lu autrement. Je fais ce que je veux et si certains me considèrent comme "un garçon féminin" ou "une fille qui se prend pour un garçon" je n'en ai plus rien à faire. Ces personnes ne comptent pas pour moi.
Ça fait un bien fou !

Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 114
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: Doutes profonds et complexes

Message par CHAT » 25 mai 2019 20:57

Tout d'abord Foxtrot , je tient à féliciter ton courage pour avoir lu tout ça !
Oui , je sais , il faut agir à l'instinct , comme on le ressent , sans se soucier des stéréotypes , et je pense d'ailleurs que ce sont là de très bons conseils , mais ce n'est pas que je me conforte dans des stéréotypes , mais vraiment une identification étrange , je ne veux pas "faire comme un garçon en faisant du skate" ou "faire comme une fille en jouant à la poupée" , mais je cherche à trouver dans lequel des deux j'ai envie de me reconnaître ...
En gros , C'est comme s'identifier à un personnage de film mais en beaucoup plus complexe....
Je me concentre sur moi , et mes activités ne sont pas vraiment très genrées au final (guitare électrique , dessins peintures , et écriture de SF) , mais mes doutes me rongent vivant.e , et me détournent de ces activités que je fait pour tenter d'oublier que je ne sais pas qui je suis .
Enfin , je sais qui je suis , à peu près . Mais ça me rends malade . Malade de ne pas savoir ou me ranger , pas de par mes activités , mais de par mon apparence , mes ressenties , je sais que l'avis des gens apporte peu , et je me fiche pas mal de ce qu'ils peuvent penser d'ailleurs , mais , je ne peux pas par exemple aller à une fête en robe sans me sentir mal , de par le regards des gens , ou de mon ressenti dans la foule ? Je ne sais pas , et je ne peux pas continuer à me dire qu'il faut que je me détende et que je n'y pense plus , parce que plus je tente de le faire , plus les doutes m'envahissent ...
En tout cas , merci pour ton message .
Il y a du bon en ce monde , et il faut se battre pour y arriver .
Le seigneur des anneaux , Sam

Avatar du membre
Félixir
Caillou
Caillou
Messages : 81
Enregistré le : 01 juil. 2018 17:50
Localisation : Beaune
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Contact :

Re: Doutes profonds et complexes

Message par Félixir » 25 mai 2019 21:07

Alors , je sais pas si mon avis sera super intéressant parce que je suis pas réputé pour être très intéressant quoi !

Alors je vois tes doutes : Peur d'être une femme transgenre ? Alors aussi bizarre que cela puisse paraître , j'ai déjà eu ce sentiment. (Et oui , comme quoi-)

J'ai eu le sentiment un jour de tellement avoir été masculin , tellement avoir été dans la "virilité " que la fois où je me mettais une robe je reniais toute mon identité , c'était bizarre. Je me disais " Si j'étais né AMAB si ça se trouve j'aurais été une femme trans..."

Et j'ai réussi en poussant un peu à m'enlever ça de la tête : De toute manière , je suis pas né AMAB , alors pourquoi je me soucierais du " et si ?"

J'ai aussi peur d'avoir fait ça juste pour ressembler à mon frère. (On me l'a dit plus d'une fois.) Et c'est vrai , j'aurais pu vouloir ressembler à mon frère. Mais pourquoi mon frère et pas ma mère ? Pourquoi pas ma soeur ? Pourquoi pas meilleure amie ? Hmmm ?

J'en ai été au point de complexer d'avoir des amies et pas des amis , parce que je me disais " Bah tu vois si tu traînes que avec des filles..."

Et vraiment c'était un raisonnement pas très malin et rationnel !

Moi je me suis dis : Si j'étais une femme , je le saurais. Je me serais jamais posé ses questions. Et ça m'a aidé.

Parfois j'ai peur devant les mecs cis parce que j'ai peur qu'ils découvrent la vérité !!!!!!!!!! (oh lalalala ! )

Mais je me dis qu'une fois ma transition médicale achevée (chacun sa manière de transitioner , hein. ) bah j'aurais plus à me justifier.

Comme Foxtrot j'ai énormément de mal à me dire " Trans". Et j'avoue qu'à cause de cette difficulté à en parler en voyant tous.tes les autres hypers fier.es de leur transidentité , je me sus senti super con et illégitime.

Et l'important c'est de se dire ce que TU VEUX FAIRE. C'est ton corps , ton choix. Y'a pas de standards. Tu veux t'habiller féminin.e ? Fais le.

Moi aussi j'ai distingué pendant un moment Félix de mon identité "assignée".

Je me rappelle une fois j'étais à l'hôpital (hm on aime ça dis donc )

Bref , j'étais entrain de lire des BD avec ma moman , et j'étais en période de dysphorie très violente , alors je montrais des BD à ma mère , dont une BD avec un garçon qui avait tout du raté , vraiment , et je lui ai dit " Je voudrais être comme ça." Elle m'a encouragé , et ensuite j'ai paniqué parce que j'avais peur de me tromper.

(TW TRANSPHOBIE)

Ensuite j'ai vu une psychiatre à qui j'ai parlé de ça qui m'a dit " MAIS CEST DU DELIRE DE RENIER SON IDENTITE DE FEMME !!!!!!"

Alors bon je vous explique même pas la crise de panique en retournant dans ma chambre d'hosto... J'ai abandonné toutes mes idées en deux secondes , et j'ai montré la BD à ma mère , j'ai montré une femme dessinée , qui semblait être très forte et gentille , et j'ai dis " ça c'est moi je veux être ça ." et là BAM . Et là j'étais entrain de pleurer et crier , et j'ai eu le visage de "Félix." Et je me souviens avoir pensé ou dit : " Laissez le sortir , il est entrain de pleurer."

C'en est suivi ensuite une phase de féminisation très difficile et je veux même plus y penser :^)

Mais si je t'en parle c'est pour te montrer que oui , moi aussi , Félix était une part de moi même.

Et c'est devenu moi-même.

Je suis Félix. Et j'ai un prénom de chat alors on se moque pas . Et je compte me laisser pousser les cheveux. Et j'ai des boucles d'oreilles. Et j'ai des mimiques "féminines."

Je suis encore dans une phase similaire à la tienne : Je "joue" un rôle , je surjoue le rôle masculin : Mais , hey.

Tu as passé DES ANNEES ENTIERES sous un prénom féminin j'imagine , des pronoms féminins , et une sociabilisation dites féminine. Ne t'inquiète pas si tu as l'impression de "jouer un rôle" quand on te dit il , ou quand tu as un "passing". C'est genre : NORMAL. Tu n'as pas été habitué.e , c'est complètement normal. J'avais vu une BD qui m'avait beaucoup rassuré.

C'était un garçon trans qu'on appelait par son prénom , et il ne s'était pas reconnu. La deuxième case montrait qu'il était mal à l'aise. Et la dernière c'était naturel .

Je veux dire par là que c'est certainement plus compliqué pour le concerné de changer son nom et ses pronoms que pour les proches et qu'il ne faut pas te blâmer si tu te sens pas habitué ou naturel. On ne parle pas assez de ça mais c'est un fait.
Je sais que je suis trans depuis 4 ans , mais ça fait seulement 2 ans que j'utilise le prénom Félix et je peux te dire que ça me surprend toujours un peu quand on me le dit ahah xD

Et surtout pense à ce que tu VEUX , pas à ce que tu ES.

Je sais pas si je me suis bien exprimé ! D^:



PS : J'ai vu ta réponse à Foxtrot !

Dis toi que moi , j'étais angoissé à l'idée que ce que je mange ne soit pas trop féminin , pas trop masculin. Je remettais tout en cause. S'identifier je l'ai souvent fait , c'est important.

Mais maintenant je le fais moins. Parce que ça me perd plus qu'autre chose. J'ai une idée pour toi : Dessine toi. Dans l'idéal que tu voudrais ressembler. Comme un personnage qui te représente ? C'est ce que je fais personnellement , et ça m'aide. Et je me sens nettement mieux une fois dessiné "en gars" , genre sans poitrine mais avec les mêmes traits et les mêmes fringues. :^)

Souvent je m'imagine des situations quotidiennes : Genre, acheter du pain . Et je rêve d'acheter du pain sous une identité masculine. Mais j'ai peur qu'on découvre que je suis afab :^(

Et par exemple j'ai tenté de m'identifier aux filles hors des normes de genres...Elles étaient super cool , tout ça tout ça mais...Hm...Toujours un truc qui clochait...Comme si ..

Le fait qu'elle soit des filles m'empêchaient de m'identifier ?

Et là juste en l'écrivant je me dis que bah voilà quoi.

(Mais à côté parfois j'ai toujours l'impression d'être la soeur et la cousine mais j'imagine que c'est une question d'habitude ! )
Félix : Gros chat d'intérieur très doué quand il s'agit de miauler pour avoir de quoi manger ou se plaindre.

Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 114
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: Doutes profonds et complexes

Message par CHAT » 25 mai 2019 22:33

Salut Félixir , et merci pour ta réponse ! Tout d'abord , je suis rassuré que d'autres pensent (aient pensés) comme moi . Je ne suis pas un cas à part , c'est déjà ça. Je ne sais pas ce qu'il faudrais se dire quand , par exemple , je m'identifie à un personnage de bd masculin : je suis trans parce que je m'identifie à ce perso M , ou je me pense trans parce que je mi'dentife à ce perso M ? Ou rien de tous ça ?

(Bon , j'ai pas trouvé comment cité le texte , mais ne me jugez pas , j'ai trouver une autre solution)
"Bref , j'étais entrain de lire des BD avec ma moman , et j'étais en période de dysphorie très violente , alors je montrais des BD à ma mère , dont une BD avec un garçon qui avait tout du raté , vraiment , et je lui ai dit " Je voudrais être comme ça." Elle m'a encouragé , et ensuite j'ai paniqué parce que j'avais peur de me tromper.

(TW TRANSPHOBIE)

Ensuite j'ai vu une psychiatre à qui j'ai parlé de ça qui m'a dit " MAIS CEST DU DELIRE DE RENIER SON IDENTITE DE FEMME !!!!!!"

Alors bon je vous explique même pas la crise de panique en retournant dans ma chambre d'hosto... J'ai abandonné toutes mes idées en deux secondes , et j'ai montré la BD à ma mère , j'ai montré une femme dessinée , qui semblait être très forte et gentille , et j'ai dis " ça c'est moi je veux être ça ." et là BAM . Et là j'étais entrain de pleurer et crier , et j'ai eu le visage de "Félix." Et je me souviens avoir pensé ou dit : " Laissez le sortir , il est entrain de pleurer." "
Bon , d'abord , je n'arrive pas a voir si j'ai de la dysphorie , donc , ça n'aide pas . Ca à l'air horrible comme tu le décris , et donc (si j'ai compris , et il est possible que non mais , encore une fois , on ne me juge pas!) tu peux/dois aller à l'hopital quand tu as de la dysphorie ou tu avais rendez vous chez un psy et il se trouvais à l'hopital ? Je ne me rends pas compte , n'hesite pas à me dire si c'est indiscret mais je me questionne .
D'ailleurs , la dysphorie : Je n'arrive pas à la définir ! C'est étrange , des fois je pleure parce que je doute , parce que je n'aime pas mon corps , des fois , malaises(pas d'évanouissements mais sensations) , mal à respirer ... (Désolé d'aborder le sujet , mais ça me démangeait , et tu es la seule personne à avoir mentionné ça). Et quand tu dis "Laissez le sortir , il est entrain de pleurer." je comprends et ne comprends pas à la fois , parce que j'ai l'impression de "déjà être " Pavel (oui j'ai choisi Pavel comme nom et oui c'est à cause de star trek) , enfin la plupart du temps , je fais comme si tout le monde me voyait déjà comme ça et ça me va très bien , mais j'ai l'impression de devoir le cacher , et ça me blesse , ça blesse "pavel" quand je fais croire que je suis quelqu'un d'autre . Après , si j'ai compris , c'est parce que cette psy (transphobe ) a totalement blessé Felix et t'a obligé à le garder cacher , à faire comme si il n'existait pas que tu as éprouvé le besoin de le "laisser sortir". (C'est dur de parler en imagé , mais , je pense qu'on peut comprendre ce que je veux dire . Non ?)
En tout cas , ton message m'a été d'une grande aide , pas sur que tu lise la réponse , de 1 parce que , c'est LONG ! je n'écris que des pavés ! et de 2 , parce que tu m'a déjà répondu ,mais , c'est au cas ou .
PS : je me dessine déjà en mec , dans toutes , toutes toutes mes bd ! (Et par là , j'entends que je ne me fais pas de poitrine ni de longs cils )
C'est carrément impossible de me dessiner autrement en fait .(D'ailleurs , je ne sais pas si ça se voit , mais je me suis dessiné (en mec!) pour mon image de profil (pas très bien fait mais , ça peut se comprendre , c'est fait sur paint , 88X88 pixels pour que ça rentre ...))
Il y a du bon en ce monde , et il faut se battre pour y arriver .
Le seigneur des anneaux , Sam

Avatar du membre
Félixir
Caillou
Caillou
Messages : 81
Enregistré le : 01 juil. 2018 17:50
Localisation : Beaune
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Contact :

Re: Doutes profonds et complexes

Message par Félixir » 26 mai 2019 00:00

T'inquiète pas , j'ai tout lu ! Jusqu'au bout !!


La dysphorie c'est très vaste , ça peut être corporel , comme simplement social ! (Et certaines personnes trans disent ne pas en ressentir mais je ne m'aventure pas sur ce débat car c'est très éloigné de mon vécu donc je veux pas dire de bêtises ! )

Et ouh la non ! J'ai pas été à l'hôpital de force , déjà. J'y suis allé parce que j'étais dans une énorme crise de panique et j'avais peur de faire n'importe quoi , à cause de mon côté super-impulsif. Je m'y suis rendu et ai rencontré le psychiatre affecté au service pédiatrie. (j'étais mineur , yup. ) Et elle m'a sorti des grosses c*nneries alors j'ai coupé net à la discussion.

Les fois où j'allais à l'hôpital c'était consentit. (Sauf une fois , c'était consentit , et dès que j'ai mis le pied dedans j'ai regretté. A un tel point que je songe à porter plainte contre l'établissement...)

Pour ta vision de la dysphorie : Je pleurais énormément pendant mes phases de doutes , en particulier à la découverte de ma transidentité. J'ai eu une phase d'euphorie et après j'ai réalisé tout le parcours que j'allais avoir à parcourir pour être mon idéal et les doutes ont commencé , crises de larmes , multiples allés à l'hôpital. J'ai donné un nom sur ma dysphorie : Crise d'angoisse , parce que la vue de ma poitrine m'horrifiait , parce que je voulais arrêter de parler tant ma voix était aigüe. Et moi aussi j'avais l'impression de déjà être Félix. Mais pas complètement , et Félix m'en voulait de pas le laisser sortir.

Alors la psy m'a donné envie de crier que j'étais un garçon (chose que j'ai fais , techniquement. ) Maintenant je ne distingue plus Félix de moi , oof.

Il y a eu une période où je voyais constamment Félix comme le petit frère qui n'attendait que de sortir pour faire ses pitreries. Et j'avais l'image de...De moi en grande soeur qui s'imposait et ça m'a , et me fait tellement douter. Mais le fait que je n'accepte pas cette image en dis déjà long sur mon rapport à mon identité assignée , tu vois.

Je me dessine essentiellement en mec aussi , donc sans poitrine , sauf à une époque où je voulais me féminiser et je me dessinais alors avec. Et comment dire que c'était juste très troublant et qu'en faisant ça je voyais un énorme décalage qui me hurlait " HE HO TU ES GARCON !!! "

(Et t'inquiète pas ton dessin est bien joli ! ;^) )

Après comme je l'ai dis , c'est un long travail sur soi , dans le sens ou c'est pas inné , les pronoms et les prénoms. Surtout quand on a passé des années sous un autre nom ! Tu peux même garder ton prénom de naissance et être trans ! (D'ailleurs j'aurais voulu avoir un prénom mixte ça m'aurait évité bien des ennuis ahah xD)

Et je suis très content si j'ai réussi à t'aider !

Et puis j'ai vu sur ton profil que tu es plutôt jeune. Dis toi que j'ai commencé à me poser des questions à peu près au même âge que toi , et j'ai eu les mêmes questionnements. Tu n'es pas un cas unique. Certaines personnes se questionnent même jusqu'à beaucoup plus tard !

Si encore ça peut te rassurer : Je doute encore , ça arrive. On aura toujours des doutes que ce soit par rapport à ça ou autre chose. C'est très sain de douter parce qu'une transition est un parcours qui doit être réfléchit.
(Même si certain.e.s ne douteront que très peu de temps voir pas ! )
Félix : Gros chat d'intérieur très doué quand il s'agit de miauler pour avoir de quoi manger ou se plaindre.

Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 114
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: Doutes profonds et complexes

Message par CHAT » 26 mai 2019 11:23

Re , c'est encore moi . Alors , après lecture de ton message , si je comprends bien , chacun à "sa propre version" de dysphorie ?
Toi , (si encore une fois , j'ai compris) cela te provoque des crises de paniques , non ? Et , ta mère était au courant que c'était à cause de ça ou elle pensait à des crises de paniques pour d'autres raisons ? Tu lui as parlé de tes doutes sur ton genre pour qu'elle t'aide ou tu y a réflechitt seul et tu lui a fait ton CO une fois sur ?(Ou tu comptes lui faire ?)(Oui je pose beaucoup de questions et je m'excuse encore une fois si c'est indiscret!)
En fait , j'ai l'impression que ma dysphorie n'est pas essentiellement physique car j'ai identifié ce corps à un corps masculin au fur et à mesure , tant j'avais l'impression de déjà être un garçon (c'est étrange). Mais , bien sur , mes hanches et ma poitrine m'ont mit de nombreuses fois en colère ou m'ont fait pleurer parce que je me rendais parfois compte que mon corps était féminin , ou parce que je savait que pour passer comme je (pense)suis , il ne fallait pas que ça ce voit .
Pour la partie des changements de pronoms et de nom , pour les pronoms ce ne serai pas le plus dur étant donné que je suis plutôt habitué.E aux pronoms masculins (mégenrages un peu partout , ça fait plaisir , sauf quand mes amies font remarquer que , hé non , c'est une fille!)
C'est plus pour le nom en fait que ce serait dur , pour mes parents et moi : Je meurt d'envie d'un prénom masculin (même Florimond ça me va!)mais en même temps , mon père à choisit mon prénom même avant d'être avec ma mère ... Et je le trouve cool ce prénom pas banal sur lequel tout le monde se trompe (Pour tout dire , c'est un prénom de déesse de la mythologie égyptienne , ça pète quand même) . C'est compliqué .
En tout cas , le fait que tu doutes encore me rassure , comme quoi on peut tous avoir des doutes en étant quand même qui ont est !
Merci encore pour ton message , ça fait plaisir de voir que d'autre sont dans des cas similaires . Bah , voilà , c'est tout je crois .
Il y a du bon en ce monde , et il faut se battre pour y arriver .
Le seigneur des anneaux , Sam

Avatar du membre
Félixir
Caillou
Caillou
Messages : 81
Enregistré le : 01 juil. 2018 17:50
Localisation : Beaune
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Contact :

Re: Doutes profonds et complexes

Message par Félixir » 26 mai 2019 12:23

Hello ! Et oui chacun a sa vision de la dysphorie ! (déso j'ai des invité chez moi donc je réponds un peu vite ahah xD )

Et oui disons que encore hier j'ai eu une crise de doutes à cause de la discussion qu'on a eu , alors je me suis dessiné. Et je me suis dis " Peut être que je suis une fille. Peut être que je suis agenre."

Je suis allé me laver les mains et après je me suis dis " Non pas question , je suis un garçon."


Ma mère s'en ai douté à un moment , mais pas plus que ça . J'ai commencé par un coming-out lesbienne et ça a pas été convainquant parce que :

1- Je suis un gars.

2-Je suis aromantique.

3-Je suis asexuel lolilol.

Et j'ai les mêmes rapports à mon corps , parfois j'ai pas conscience de son existence et parfois il me fait hurler.

Et pour les pronoms je m'y suis habitué aussi , assez rapidement , ça me semblait très naturel mais j'ai eu plus de mal également avec le prénom ! D'autant que ma mère n'aime pas spécialement ce prénom :'^D

Et puis personne ne te force à changer de prénom tkt !

Et oui , j'ai même parlé à des personnes hormonées qui doutent encore ! Les doutes c'est très sain car la transition médicale n'est pas de tout repos pour tout le monde ! ;^)


Si je me dégonfle pas , je commence les hormones en Octobre , alors je tâcherais de te mettre au courant si tu veux !
Félix : Gros chat d'intérieur très doué quand il s'agit de miauler pour avoir de quoi manger ou se plaindre.

Avatar du membre
CHAT
Galet
Galet
Messages : 114
Enregistré le : 06 mai 2019 17:47
Localisation : Fondcombe
Situation : Trans
Genre : voyageur temporel
Pronoms : il lui

Re: Doutes profonds et complexes

Message par CHAT » 26 mai 2019 12:46

Salut ! Désolé que cette discussion t'ai provoqué une crise de doute , je ne voulais pas de faire te sentir mal .
Moi aussi au début j'ai voulu faire un coming out lesbienne (je n'ai fait aucun CO pour le moment) , mais , question orientation sexuelle déjà ... Bah , disons que je ne suis pas vraiment attiré par des personne ( sauf quelques une physiquemment ) mais il n'y a pas d'amour , et encore moins d'envie de ... Glups , passer à l'acte quoi ! Et je ne me sentirais pas très à l'aise d'être une fille dans une quelcqonque relation !
Pour le prénom , ça me rassure , pareque je m'imagine pas très bien avec un autre nom !
Je serais content que tu me mettes au courant ( si tu le souhaite!) pour ta prise d'hormone !
Je ne m'étale pas plus sur le sujet , moi aussi des invités m'attendent (enfin , ils sont plus grands parents venus pour mon anniv de force qu'invités mais bon !), voilà , merci pour ta réponse !
Il y a du bon en ce monde , et il faut se battre pour y arriver .
Le seigneur des anneaux , Sam

Avatar du membre
Félixir
Caillou
Caillou
Messages : 81
Enregistré le : 01 juil. 2018 17:50
Localisation : Beaune
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il
Suivi psy : Oui
Contact :

Re: Doutes profonds et complexes

Message par Félixir » 26 mai 2019 12:51

( Ahah je fête mon anniversaire aussi ! )

T'inquiète , du coup ça m'a permit de confirmer mon identité !

Et je suis pareil niveau relation ahah !

T'inquiète pas , et puis même tu n'es pas obligé de t'habituer à un prenom masculin des la première écoute !

Je te mettrais au courant ;^)

Allez , bon anniv !
Félix : Gros chat d'intérieur très doué quand il s'agit de miauler pour avoir de quoi manger ou se plaindre.

Répondre