transphobie au travail

Relations sociales, acceptation, coming-out...
Avatar du membre
tantrum
Galet
Galet
Messages : 202
Enregistré le : 10 déc. 2016 11:18
Localisation : kamino (Bordure exterieur )
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

transphobie au travail

Message par tantrum » 16 févr. 2019 11:50

Bonjour tout le monde

Voilà,
Je me décide a vous écrire parce que je suis au bord de la dépression.
Je suis fonctionnaire employé de la ville de Paris depuis 4 ans, et titulaire depuis bientôt 3 ans
Je suis dans le secteur scolaire. Ce milieu est difficile humainement dans sa généralité, alors, pour une personne trans c'est juste l'enfer.

Depuis que j'ai annoncé ma transition, beaucoup de remarques déplacés ainsi que de malaises avec mes anciennes collègues avaient lieu.
j'ai été arreté durant 1 année entière, suite à un accident de trajet [ j'habite a 1H30 de mon boulot, la VDP m'a trouvé un logement aussi loin sans possibilité de refuser la proposition car je faisais partis d'un protocole de logement d'urgence ] j'avais voulu courir pour attraper mon train car je n'en ai pas beaucoup le matin, c'était l'hiver et j'ai glissé bref, arrêté 1 ans.
Dans mon malheur, cet arrêt m'a permis, de m'occuper de mon parcours de transition, de m'épanouir dans ma vie sociale, car du temps libre pour mes amis et ma famille surtout, mes enfants..... En bref, en 1 année de repos, je me suis transformé aussi bien physiquement que mentalement... (y)

Les mois passaient et j'angoissais de ma reprise parce que je me souvenais très bien du traitement que j'avais eu avant mon arrêt par mes collègues et ma hiérarchie.... Toujours de petits gestes et paroles très déplacés mais sournoises, sans faire de vagues, presque invisible, idéal pour se défendre devant la loi...

J'ai repris le travail depuis le 27 Décembre 2018, et tout les acquis positifs que j'avais eu durant mon arrêt sur mon psychique se sont effondrés......
Ma hiérarchie a décidé sans mon accord de me changer d'établissement scolaire, parce que d'après eux [ chose que je soutient d'ailleurs ] Je ne pouvais pas reprendre dans un endroit ou le personnel m'avait connu en temps que " elle ".
Quelle fut ma surprise de voir, que j'ai été affecté dans un établissement, ou, j'ai déjà travaillé en tant " que elle "!!!
Etablissement ultra transphobe ou je suis devenus le pole d'attraction quotidienne!!! [ toujours de manière très in sinueuse bien sur ]
Alors que j'étais encore mieux dans mon ancienne école!! Je ne comprend pas le truc... Pourquoi m'enlever d'un endroit ou j'ai déjà bossé en "elle", pour me remettre dans un ou j'ai déjà été connu en " elle" aussi???
D'après ma hierarchie, c'est la DASCO ui en a décidé ainsi, ma coordinatrice avait même dit a ma dorectrice que c'était moi qui avais choisi l'endroit???!!!!!!!! Ce qui est totalement faux!!

Mes collègues refusent de manger avec moi je suis seul dans la salle [ elles ont l'excusent de manger chez elles , elles ont la chance d'habiter a coté.. Je suis un parano ]

Depuis mon affectation, limite personne ne me transmet les consignes, on me regarde en coin...Quand je l'ai signalé a la directrice, elle m'a conseillé de demander a mes collègues, en gros c'est a moi d'aller demander lol Mes collègues sont occupées et ne me répondent quasi jamais en plus....
La directrice de l'établissement me met la pression pour que je parte en jouant sur le fait que la DRH viole mes droit de personne trans en m'ayant placé dans une école ou j'étais déjà connu en tant que " elle " pour ne pas faire paraître sa transphobie et me pousse a prendre contacte avec une asso ou un rendez vous avec le mairie de l'arrondissement...

Les collègues animateurs dans le réfectoire de cantine m'ont isolé. Je me retrouve seul sans aide ou presque a faire le service d'une table de 13 petits alors que nous devrions être 2 adultes....
1 seule personne m'aide a servir les plats chauds, sinon, les autres, rien.. Alors qu'elles et ils sont parfois 2 par table!
On me donne des ordres auquel je refuse d'obeir [ faut pas non plus déconner ] et on se moque ouvertement du timbre particulier de ma voix en phase de mue...... Je passe des autres situation scabreuses que je vis depuis 1 mois a savoir, qu'on me convoque a mes heures de coupures déjeuner ou même après mon travaille... Heure ou je suis censé etre sortis du batiment, pour me faire de nombreuses remontrances sur mon travail et mon comportement...... Quand je refuse, on me lance que je fais du sport et que je rentre a 21H chez moi , l'air de dire que je pourrais rester quelques instants de plus .....

Je me suis arrêté la semaine dernière après avoir vu mon psychiatre et quand je suis revenu, les harcèlements :( parce qu'il faut appeler un chat un chat, ] se sont amplifiés.....
Hier, ... Je m'étais préparé pour aller travaillé, et le bus qui devais me ramener a l gare de chez moi, n'est pas passé, j'ai du aller a la gare a pied, et du coup, j'ai loupé le train.....
Je me suis sentis très mal en pensant que j'allais encore être mis sous pression a cause de mon retard et j'ai changé mon aiguillage.... Je suis resté là, a la gare de Paris, sans pouvoir aller plus loin
J'ai appelé une amie MTF de Marseille qui a déjà vécue ça a son ancien travail et j'ai parlé avec elle...
Elle m'a dit d'appeler mon psy et de me faire arrêté
Ce que j'ai fais, je le vois cet après midi.....
J'ai des pensées très sombres, je ne tiens plus qu'a un fils.... Faire tout ça pour être enfin heureux, et se sentir aussi mal.... j'en suis dégouté
Heureusement que j'ai mes proches qui me soutiennent..

Je suis complétement effondré.....Quoi que je fasse dans cet école, c'est mal fait et j'ai des reproches, je n'ose plus rien faire alors on me dit feignant...... Les collègues pensaient avoir sur le poste, une amie a elles et totale je paye double dose....
Ma DRH ne me soutien pas du tout et je ne sais vraiment plus quoi faire
Je vais contacter OUtrans mais vu que ce harcèlement est très caché, je n'ai aucunes preuves concrètes a démontrer et du coup, je suis le parano dans l'affaire qui a des collègues, d'après ma directrice qui m'ont accueillis avec ouverture d'esprit mais moi je me ferme....

Je ne peux pas m'arrêter indéfiniment parce que j'ai un tout petit salaire et de gros emprunts a rembourser et un loyer a payer, mon fils de 17 ans vit encore avec moi, et il a besoin de moi en pleine forme et puis ça nuis a mon dossier toutes ses absences..... Et de plus
Mes tentatives de détachements sont vaines, car mes évaluations sont encore a mon ancien prénom malgré le changement sur ma CI, je suis fatigué de me battre contre ces gens là.... J'ai la haine qui monte et quand c'est comme ça, c'est vraiment pas bon..
Ma copine est décidée a leurs écrire en expliquant ma souffrance ainsi que mes enfants, mes amis et je vais demander a mon psy une lettre d'attestation de mon état dépressif du à ces soucis de travail

Avez vous déjà été confronté a ce genre de problèmes? J'ai 46 ans, et les reconversions dans fonctions public sont croix et bannière....
Je suis dynamique et bosseur, et là je suis devenue complétement bloqué a tout.....

Si vous avez déjà vécu ça et que vous vous en etes sortis, je suis preneur de conseils ou d'adresse pour me faire aider

Merci

Décembre
Galet
Galet
Messages : 203
Enregistré le : 06 nov. 2017 18:48
Situation : Trans
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: transphobie au travail

Message par Décembre » 16 févr. 2019 14:02

Tantrum, je n'ai pas vraiment de conseils à te donner parce que je n'ai jamais vécu de situation similaire, mais ce que tu décris ressemble à certaines formes de harcèlement que l'on retrouve chez les plus jeunes à l'école primaire, au collège et au lycée... Le harcèlement n'est pas toujours de front, brutal, avec des jets de pierres et de grands mots, parfois c'est très silencieux et tout en subtilité. C'est un problème particulièrement épineux parce que l'on peut difficilement se défendre quand il n'y a pas de gros coups bêtes et méchants, et souvent des auteurs des harcèlements se persuadent de leur bienveillance, alors qu'il n'en est rien. Exactement comme quand on est petit, lorsque l'on va se plaindre à la maîtresse d'être rejeté, on obtient souvent une réponse décevante et culpabilisante : "mais pourquoi tu vas pas jouer avec tes petits camarades ?"
Dans tous les cas le climat dans celui que tu fréquentes semble vraiment délétère, et je pense que tu devrais en effet le quitter. Si tu es à ce point au bout du rouleau fais-toi arrêter par un psychiatre avant de péter les plombs, et essaye d'entreprendre des démarches pendant ton arrêt pour changer d'établissement. Peut-être qu'une lettre d'un professionnel de santé expliquant que tu es au bout du rouleau et que tu as besoin de recommencer dans un endroit où tu pourras protéger ta vie privée pourrait faire bouger les choses ? L'idéal étant de faire ton CEC entre temps et de ne parler de ton passé dans ton nouvel établissement que si tu en as envie... C'est peut-être un peu utopique mais j'espère de tout cœur que ça sera possible. Quoi qu'il arrive il ne faut vraiment pas rester comme ça, c'est toxique !

Avatar du membre
tantrum
Galet
Galet
Messages : 202
Enregistré le : 10 déc. 2016 11:18
Localisation : kamino (Bordure exterieur )
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: transphobie au travail

Message par tantrum » 17 févr. 2019 10:21

Merci Décembre

C'est a peut près ça
J'ai vu mon psy hier et il m'a arrêté 1 mois.
Il m a fait un courrier pour attester de mon état dépressif.
C'est déjà ça.
Ça me laisse le temps d avancer dans mon dossier..

Je tente d autre recherches d emplois.
La dessus je continue de me battre..
Je me demande pourquoi certaines personnes reagissent comme ça.
Ça me depasse
Dans le fond, ce qui m ennuie le plus, c'est de devoir " abandonner " les petits loulous si mignons....
C'est surtout ça qui me deprime
Eux, quel qu'ils soient, d'où qu'ils viennent, ils sont mon soutien, et je leurs fais faux bon......
C'est très triste
Ma DRH me propose de me rétrograder sur un poste moins qualifié, ou je n aurais plus de contact direct avec les enfants mais essentiellement technique....
Avec une perte de salaire
Je refuse ce choix..
Je ne vais pas etre punis pour le comportement inacceptable des autres !
Ça m'a fat du bien d'en parlé a mon psy.

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 332
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Chirurgie du torse : Oui

Re: transphobie au travail

Message par Max804 » 17 févr. 2019 10:52

Non mais c'est quoi cette proposition de la DRH?! Elle a vraiment de brillantes idées!! Et sinon elle a pensé à ce qu'on appelle couramment un placard?! Elle a pensé à comment on justifie une rétrogradation fonctionnelle (et salariale) quand il n'y a pas de faute (donc pas de procédure de sanction disciplinaire)?! Non parce que si elle n'y a pas pensé, ça ce n'est plus du harcèlement "discret", c'est une discrimination ouverte, qui a toutes les chances d'être illégale ("La décision de changement d’affectation peut être qualifiée de sanction déguisée lorsqu’elle a pour but de réprimer un agent, en arguant de l’intérêt du service pour justifier la mesure de mutation interne. Une telle action serait illégale en raison, soit d’un détournement de pouvoir, soit du non-respect de la procédure disciplinaire qui s’imposait et sera donc annulée par le juge administratif." peut-on par exemple lire sur Internet à ce sujet; ou encore "La rétrogradation est une sanction du 3e groupe, qui impose le respect de la procédure disciplinaire et la saisine préalable du conseil de discipline.").
Je ne sais pas si tu en as la possibilité et l'envie, mais dans ce type de situation, il pourrait être envisageable de te rapprocher d'un syndicat (un qui soit sensibilisé aux questions de transphobie en milieu éducatifs et qui pourrait donc te soutenir dans cette histoire de "rétrogradation" proposée par ta DRH, voire pour changer d'établissement)...

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 940
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: transphobie au travail

Message par couss » 17 févr. 2019 11:55

Vu que tu travailles dans le scolaire, le ministère de l'éducation nationale vient de faire paraitre une campagne contre l'homophobie et la transphobie. Te rapprocher d'un syndicat est une bonne idée pour leur mettre la pression.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar du membre
tantrum
Galet
Galet
Messages : 202
Enregistré le : 10 déc. 2016 11:18
Localisation : kamino (Bordure exterieur )
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: transphobie au travail

Message par tantrum » 17 févr. 2019 12:41

Max804

Merci beaucoup pour ton commentaire
Le soucis c'est que j'ai eu cette proposition au téléphone, rien n est jamais, par mail ou par courrier, c'est ça qui est flippant.

Comment faire valoir ma bonne foi quand les gens agissent ainsi ?

Pour ce qui est du syndicat, j'ai été plusieurs fois syndicalisé et je n'ai jamais été satisfais de leurs prestations... Je ne sais pas trop vers quel syndicat me tourner...

Je vais tout de même me renseigner
Il y avait des groupes de syndicat a la gay pride j aurais du aller leurs parler...
Si vous savez de qui il s'agit, ça peut m interesser !

Couss :
Non je bosse pour la ville de Paris pas pour l éducation national, mais la VDP elle aussi est mobilisé par les causes LGBT et pourtant.....
Je pense que tout depend de la branche, secteur dand lequel tu es employé

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 332
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Chirurgie du torse : Oui

Re: transphobie au travail

Message par Max804 » 17 févr. 2019 15:45

Effectivement tant que c'est par téléphone c'est délicat à "prouver". Toutefois, le fait de montrer que tu connais quand même un minimum tes droits en répondant que ce type de proposition n'est pas correcte et qu'à ce que tu sache aucune procédure disciplinaire n'ayant cours à ton encontre tu ne comprends pas la proposition de rétrogradation qui t'est faite peut éventuellement calmer la DRH (plus qu'un simple refus de principe qui laisse croire qu'ils abusent pas, qu'ils te laissent le choix ou je ne sais ce qu'ils se racontent niveau RH). Un allié syndical jouerait aussi ce rôle de stop (montrant que tu n'es pas tout seul et que tu n'es pas dans une logique de parano individuelle mais de défense de tes droits un point c'est tout)
Profites de ton arrêt pour récupérer!

Avatar du membre
tantrum
Galet
Galet
Messages : 202
Enregistré le : 10 déc. 2016 11:18
Localisation : kamino (Bordure exterieur )
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui

Re: transphobie au travail

Message par tantrum » 17 févr. 2019 16:02

Ils me proposent ce rétrogradage parce que pour eux, le métier que j'exerce est plutôt féminin, les enfants ont parfois besoin d'être changés et soit disant que certains parents voient mal le fait qu'un homme puisse changer leurs enfant quand il fait sur lui.....[ Véridique ]
Autant de co********* prises dans la figure, je ne sais même plus quoi répondre parfois...

Tu as raison, après tout, je ne perd rien si je réagis ainsi.
Pour ce qui est des syndicats alors là, non, déjà les personnes LGBT dans mon boulot je n'en connais pas des masses, mais des syndiqués, hélas non...
Vu que j ai du temps, je vais appeler plusieurs syndicats, il y a la liste sur mon intranet pro en expliquant le cas, ça peut peut etre se montrer concluant

Max804
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 332
Enregistré le : 22 sept. 2018 16:36
Situation : Trans
Pronoms : il
Chirurgie du torse : Oui

Re: transphobie au travail

Message par Max804 » 17 févr. 2019 18:43

Un métier féminin!!! Ils sont super, vraiment y'a pas à dire!! Et du coup ils veulent en faire un exemple que les hommes sont moins payés que les femmes en te payant moins dans un métier "masculin"?
Pas évident de répondre à la co******* des gens!
Bonne chance en tous les cas!

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 940
Enregistré le : 30 mai 2017 22:51
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Prénom : Oui

Re: transphobie au travail

Message par couss » 17 févr. 2019 20:24

En syndicat je ne sais pas ce que tu as essayé, perso je suis à la CFDT qui sont relativement transfriendly. Après ça doit dépendre des lieux mais j'ai pas de problèmes avec eux.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Répondre