Transition au travail

Relations sociales, acceptation, coming-out...
samy
Gravier
Gravier
Messages : 16
Inscription : 28 Jan 2018 21:36
Âge : 20
Localisation : Toulouse
Situation : En questionnement
Pronoms : iel
Suivi psy : Oui

Transition au travail

Messagepar samy » 16 Sep 2018 17:12

Bonsoir,

Je suis actuellement animateur dans un accueil périscolaire depuis début septembre. Tout se passe très bien malgré le fait que je n'ai pas fait mon coming out.
Du coup, à là questions des enfants: "tu es une fille ou un garçon?", et bien je me sens obligé de me catégoriser comme "fille". Je souhaieterai d'ici peu etre hormoné et donc en faire part à mon directeur. J'ai quelques craintes par rapport aux enfants qui me connaissent comme "fille" avec un prénom F, ainsi que les parents, qui n'accepteront peut être pas que leurs enfants côtoient une personne transgenre...À vrai dire j'appréhende les différentes réactions, et je ne sais comment me placer à ce sujet.
Comment l'annonceriez vous à votre directeur ainsi qu'aux enfants pour votre part? Auriez vous peur du rejet?

Merci d'avance à ceux qui ont pris le temps de me lire, j'avoue etre un peu perdu en ce moment.

Samy

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 496
Inscription : 30 Mai 2017 22:51
Âge : 27
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Transition au travail

Messagepar couss » 17 Sep 2018 09:28

Salut Samy, tu dis vouloir rester au même endroit, est-ce par choix ou parce que tu n'as pas de possibilité de mutation ?
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar de l’utilisateur
PauSG
Gentil Modo
Gentil Modo
Messages : 971
Inscription : 30 Oct 2016 22:56
Âge : 32
Localisation : Paris
Situation : Trans
Genre : Mec trans
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
État civil : Oui
Contact :

Re: Transition au travail

Messagepar PauSG » 17 Sep 2018 10:26

Samy, tu sais si tes supérieurs sont plutôt ouverts?

Tu peux éventuellement contacter un syndicat pour te faire accompagner et connaître tes droits au cas ou.
Le blog de mon parcours: http://transboiramble.blogspot.fr/

samy
Gravier
Gravier
Messages : 16
Inscription : 28 Jan 2018 21:36
Âge : 20
Localisation : Toulouse
Situation : En questionnement
Pronoms : iel
Suivi psy : Oui

Re: Transition au travail

Messagepar samy » 17 Sep 2018 10:33

Ils ont l'air ouvert mais j'ai quelques craintes vis à vis des parents et des jugements qu'il peut y avoir sur moi..

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 496
Inscription : 30 Mai 2017 22:51
Âge : 27
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Transition au travail

Messagepar couss » 17 Sep 2018 11:39

Le code du travail te protège quoiqu'il arrive. En tant qu'enseignant j'ai fait le choix de ne pas rester au même endroit mais certains font le choix de garder leur poste. Si on explique aux enfants et aux parents ce qu'est une transition et qu'on est ferme sur la loi avec les parents qui gueulent, ça devrait aller. Mais il y a des risques au niveau des réactions (style pervers, pédophile, on perturbe les enfants etc), à toi de voir si tu acceptes d'affronter ça ou pas.
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar de l’utilisateur
Zakarias
Caillou
Caillou
Messages : 58
Inscription : 11 Août 2018 23:54
Âge : 29
Localisation : Charente
Situation : Trans
Genre : Masculin
Pronoms : Il

Re: Transition au travail

Messagepar Zakarias » 17 Sep 2018 13:54

couss a écrit :Le code du travail te protège quoiqu'il arrive. En tant qu'enseignant j'ai fait le choix de ne pas rester au même endroit mais certains font le choix de garder leur poste. Si on explique aux enfants et aux parents ce qu'est une transition et qu'on est ferme sur la loi avec les parents qui gueulent, ça devrait aller. Mais il y a des risques au niveau des réactions (style pervers, pédophile, on perturbe les enfants etc), à toi de voir si tu acceptes d'affronter ça ou pas.


Wow, carrément ? C'est hyper violent quand même ! Pervers et pédophiles, nan mais sérieusement... Non content de nous donner l'impression qu'on est atteint d'une maladie hautement contagieuse, ils nous font passer pour des déviants sexuels, quoi. Génial u_u

zooey
Gravier
Gravier
Messages : 26
Inscription : 16 Nov 2016 16:33
Âge : 43
Localisation : pile entre Lyon et Saint Etienne
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui
Hystérectomie : Oui
Chirurgie génitale : Oui
État civil : Oui

Re: Transition au travail

Messagepar zooey » 17 Sep 2018 19:08

Bonjour,

je me reconnais dans tes interrogations car quand j'ai entamé ma transition, je travaillais dans le médico-social, auprès d'enfants et d'adolescents. J'avais énormément de collègues et côtoyais de nombreux partenaires (les instituteurs des enfants, des assistantes sociales... )

J'étais très angoissé de la réaction de mes supérieurs hiérarchiques, de mes collègues, des partenaires, des parents et des enfants... Bref, de tout le monde.

J'ai choisi d'en parler d'abord à mon directeur, pour voir comment il envisageait la chose. J'ai eu de la chance car il a été très soutenant. On en a ensuite parlé avec mes chefs de service. Il a été décidé que j'anoncerai ma transition et mon nouveau prénom auprès de l'ensemble des collègues au cours d'une des réunions hebdomadaires que nous avions. C'est moi qui ait fait mon CO (je travaillais dans trois équipes, donc ça faisait 3 CO devant des grands groupes), mais les chefs de service étaient là pour assurer que la direction était au courant et que ça ne posait aucun problème.

Ensuite, j'ai fait mon CO auprès de tous les parents et des enfants, en individuel. Mes chefs de service ont proposé d'être présents quand je le souhaitais et pour assurer que l'institution soutenait ma démarche. J'ai fait appel à eux quand je craignais certaines réactions, mais en réalité je n'ai rencontré aucune réaction vive ou négative. Je pensais même avoir plus de questions de la part des enfants (pour certains je les connaissais depuis 5 ou 6 ans), mais il y en a eu très peu.

Je précise que travaillais dans cet endroit depuis 7 ans, et je pense que mes chefs, mes collègues et les parents appréciaient mon travail, et ce qui les intéressait surtout c'était que le travail reste de même qualité. ça a aidé, je pense. ça ne ce serait peut-être pas passé aussi facilement si j'avais été un nouveau venu dans l'institution.

Même si ça s'est bien passé, ça a été une période stressante. Je suis resté deux ans après le début de ma transition, puis j'ai démissionné mais pour des raisons qui n'avaient rien à voir avec ma transidentité.

couss
Pierre moussue
Pierre moussue
Messages : 496
Inscription : 30 Mai 2017 22:51
Âge : 27
Localisation : sarthe
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Transition au travail

Messagepar couss » 17 Sep 2018 19:46

Je précise tout de même que je bosse dans l'enseignement privé catholique (on est sous contrat avec l'État donc le code du travail est le même que dans le public mais certains parents ne se sentent plus péter depuis la manif pour tous, ça reste bien entendu une minorité à qui il faut rappeler la différence entre privé sous contrat et privé hors contrat)
Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront.
René Char.

Avatar de l’utilisateur
iKea
Gravier
Gravier
Messages : 12
Inscription : 20 Fév 2018 16:35
Âge : 37
Localisation : Nice
Situation : Trans
Genre : M
Pronoms : il
Suivi psy : Oui

Re: Transition au travail

Messagepar iKea » 19 Sep 2018 13:27

Par rapport aux enfants, ayant une fille de 5 ans et demi, s'ils te posent déjà la question sur ton genre, ils ne le prendront "pas mal" et sans trop d'interrogations quand tu leur diras qu'en fait tu es un garçon. L'année dernière tous les camarades de ma fille pensaient que j'étais son papa (je savais pas encore que j'étais trans), et ma fille leur disait juste "non c'est ma maman", point barre. Cette année, le fait qu'elle m'appelle maintenant papa ne pertube pas ses camarades.

Pour ce qui est des parents, si la plupart sont comme moi, ils ne feront même pas attention. Perso je pourrais les croiser dans la rue sans me rendre compte que c'est une personne du péri-scolaire. On utilise le péri-scolaire car on bosse, donc on pose nos gamins et on les récupère sans s'attarder.
25/09/18 ->> début des hormones :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
13/03/19 ->> mammectomie

insta: ikea_queer

Avatar de l’utilisateur
tantrum
Galet
Galet
Messages : 150
Inscription : 10 Déc 2016 11:18
Localisation : kamino (Bordure exterieur )
Situation : Trans
Genre : masculin
Pronoms : il
Suivi psy : Oui
Hormoné : Oui
Chirurgie du torse : Oui

Re: Transition au travail

Messagepar tantrum » 21 Sep 2018 08:31

J apporte ma pierre a l édifice car je suis animateur titulaire et que tout comme toi je suis en plein dedans..

Pour ce qui est de la question des enfants sur le " tu es un garçon ou une fille " avant que je sois hormoné, je le demandais ce que eux pensaient.
Si ils disaient" garçon" j affirmais
Si ils disaient" fille" j affirmais
( pas avec les même enfants hein XD lol) je travaille avec des petites sections de maternelles donc c'est assez facile.
En general, ils demandent une fois en ensuite, hop, ils passent a autre chose, et je n en entend plus parler

Pour ce qui est des parents :

Je me suis mis en arrêt volontaire ( maladie ) le temps que mes changements physiques opèrent
Je suis en arrêt depuis Décembre
J'ai eu le temps d effectuer mes démarches et me opérations ( sauf l hysté) donc les parents n ont rien su

Pour la hiérarchie :

Ça a été plus compliqué
Mes UGD me demandaient les papiers pour pouvoir m appeler par mon prenom M et me genrer Monsieur....
Maintenant, j'ai obtenu mon changement de prénom, et mon dossier administratif a été enfin modifié par mon UGD

Pour ma reprise , nous sommes tous d accord sur le fait que le changement d etablissement s impose.
Je me sentirais birn mieux dans un lieu ou je serais gênée " Monsieur" naturellement, sans susciter la curiosité de certains.
L arrêt de travail a été aussi décidé d un commun accord avec mes UGD..
Maintenant je n'ai pas encore repris, il me reste mes congés cumulés a prendre....
Tout cela me laisse le temps pour me transformer et je conseil cette solution qui est douce pour le moral
On est moins angoissé et on a tout le temps de s occuper de tout.


Revenir vers « Transidentité et transition sociale »



Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité